• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉ 2015
Cologne (Allemagne), le 2 octobre 2014

Nouveautés 2015 Intermot Cologne : les Versys se métamorphosent

Nouveautés 2015 Intermot Cologne : les Versys se métamorphosent

Lancées respectivement en 2006 et 2012, les Versys 650 et 1000 bénéficient en 2015 d'une profonde mise à jour, tant esthétique que mécanique. De retour d'Intermot où elles ont été dévoilées, MNC fait le point sur ces deux nouvelles motos Kawasaki.

Imprimer

Evolutions des Versys 2015 : métamorphoses

La chenille en papillon, le vilain petit canard en majestueux cygne, mais aussi Actarus en Goldorak ou... Michael Jackson en Michael Jackson : la métamorphose existe dans bien des domaines, y compris celui de la moto où les Versys 650 et 1000 en sont les derniers exemples, particulièrement éloquents...

En dévoilant à l'Intermot de Cologne les nouvelles versions de ses deux trails routiers, Kawasaki invite les motards à "changer (leur) vision". Persuadée que les bouilles patibulaires - mais presque ! - de ses Versys ont sans doute nuit à leur (manque de) succès commercial, la firme d'Iwata les a reconfigurées.

"Un tout nouveau style a été attribué à cette machine", copie/colle Kawa sur les dossiers de presse de ses deux nouveautés 2015, "assurant à celle-ci un caractère fun et sportif à la fois. La marque de fabrique Kawasaki se retrouve dans les deux phares et la tête de fourche qui améliore l’aérodynamisme et la protection au vent".

Nouveau look pour une nouvelle vie

Inspirée de la face avant de la Z1000SX - mais aussi de celle de la H2R, notez les petites ailettes sous les feux ! -, la nouvelle gueule des Versys 650 et 1000 ne plaira toujours pas à tout-le-monde, mais remportera sans mal davantage de suffrages que les têtes de mort des anciens modèles.

Les bajoues des anciens modèles qui cheminaient de l'optique vers le réservoir disparaissent au profit de demi-flancs très acérés qui descendent jusque sur les radiateurs et confèrent effectivement aux deux motos des airs de sportives ou "Ninjas", voire une attitude "Sugomi" (revoir notre Interview vidéo du designer de la Z1000 2014)...

"Mais attention, ces évolutions 2015 ne se réduisent pas à de simples considérations esthétiques !", prévient Antoine Coulon, responsable marketing et presse des Verts en France, interrogé par MNC. "De nombreux points ont été améliorés, comme par exemple la bulle réglable de la 1000 qui peut désormais monter de 6,5 cm au lieu de 3 auparavant"... et est dorénavant montée sur la 650 !

Inauguré sur la Z1000SX, le système de fixation intégrée aux poignées passager est adapté aux deux trails versions 2015. "Et cette fois, ces poignées sont montées d'origine sur les motos", poursuit Antoine Coulon sur le stand Kawasaki. Aucun changement de poignées n'est à prévoir donc, contrairement à la routière sportive.

"Le bâti arrière de la "six-et-demi" a également été revu afin d'augmenter sa charge utile (plus 30 kg soit 210 kg au total, NDLR) et de permettre à son propriétaire de monter en même temps le top-case et les valises", poursuit Coulon San. "Comme sur la "mille", ce sera donc "fromage et dessert" pour les clients de la Versys 650 !"

Sur la partie avant du cadre cette fois, le bicylindre parallèle est monté sur silentblocs - comme c'est le cas au niveau des fixations supérieures arrière depuis la mise à jour de 2010 (relire notre Essai MNC de la Versys 650 2010) -, afin d'amoindrir encore et toujours les vibrations qui chatouillent le pilote dans les hauts régimes.

Versys 650 : plus puissante, plus lourde et plus pratique

Des hauts régimes que Kawasaki aurait justement renforcé grâce au dessin du nouveau pot "fait d'une seule pièce", qui se traduit sur la fiche technique par des hausses de la puissance maxi de 5 ch (69 ch en tout) et du couple maxi de 3 Nm (64 Nm).

Ces améliorations s'accompagnent malheureusement d'une prise de poids elle aussi non négligeable de 8 kg pour la version standard (214 kg) et de 7 pour la version ABS (216 kg, l'ABS est plus léger d'un kilogramme cette année). La consommation serait néanmoins en baisse : Moto-Net.Com vérifiera tout ça lors de notre premier essai programmé en décembre !

Visiblement attentif aux remarques émises par MNC et ses lecteurs, les ingénieurs d'Akashi ont également doté le système de freinage avant de sa Versys 650 d'étriers au look plus sportif et, surtout, de plaquettes plus mordantes. Le système arrière subit la même opération et voit en outre son disque passer de 220 à 250 mm.

La petite - mais plus âgée - Versys s'inspire aussi de la grande Versys pour progresser : elle adopte ainsi une grosse molette qui facilite grandement le réglage de la précontrainte de l'amortisseur arrière, et augmente la capacité de son réservoir de 2 litres (soit 21 en tout), comme sur la 1000.

L'autonomie de la moto augmente donc, au même titre que le confort du pilote : "le guidon est maintenant monté sur silentblocs", précise Kawasaki, et "les repose-pieds son abaissés de 15 mm et avancés de 20". De quoi parcourir de plus grandes distances sans passer à la pompe ni avoir son coup (de pompe...).

"Le tableau de bord est extrapolé de l'ER-6", nous indique également Antoine Coulon. Particulièrement complet, il intègre désormais l'autonomie restante, les consommations moyenne et instantanée ainsi que le voyant de conduite économique. Ne manque que l'indicateur de rapport engagé... disponible en accessoire !

Côté pratique toujours, la fourche de 41 mm de la Versys 650 dispose "dorénavant de tubes aux fonctions séparées, permettant de faire des réglages faciles et rapides directement sur les tés de fourches". Une amélioration que partage la fourche de 43 mm de la Versys 1000 !

Les pneus deviennent résolument routiers : sur les premières photos constructeur, on observe que la grande Versys abandonne les Pirelli Scorpion au joli look off-road, certes, mais dont les capacités à vadrouiller sur de grands chemins étaient sans nul doute sous-exploitées - voire pas exploitées du tout ! -, pour chausser des Bridgestone T30. Quant à la petite, elle troque ses D221 pour des D222.

Versys 1000 : plus lourde... et plus pratique

Afin d'améliorer les performances de leur Versys 1000, les ingénieurs Kawasaki ont doté son amortisseur d'un ressort plus ferme afin de parfaire sa stabilité, mais ont parallèlement ouvert l'hydraulique - la détente, plus précisément - pour augmenter le confort.

De même, la fixation supérieure du moteur reçoit des silentblocs "contribuant à réduire les vibrations et accroître la maniabilité et la stabilité", indiquent les Verts... Par ailleurs, le renforcement de la boucle arrière permet de charger davantage la moto : 5 kg par valise au lieu de 3.

Le poste de pilotage évolue légèrement, avec un guidon "de type fat bar, plus costaud", souligne notre interlocuteur sur le stand Kawasaki, mais "la position des mains est la même qu'avant", signalent les Japonais. On observe au passage que le levier d'embrayage devient réglable.

"Pour répondre à une importante demande de la clientèle, des feux additionnels font leur arrivée dans le catalogue d'accessoires de plus en plus fourni", ajoute Antoine Coulon. Et dans le même objectif "satisfaction client", la béquille centrale est dorénavant livrée de série.

La présence de cette seconde béquille, l'arrivée du nouvel habillage plus volumineux et l'ajout de renforts au niveau du châssis se ressentent inévitablement au moment de la pesée : tous pleins faits, la Versys 1000 (ABS et KTRC de série toujours) atteint cette année 250 kg, soit 11 de plus que le précédent modèle.

Contrairement à la 650, la Versys 1000 ne bénéficie pas d'améliorations moteur pour gommer cet embonpoint. Mais le 4-cylindres avait de la réserve (lire notre Essai MNC de la Versys 1000) et les roule-toujours-mais-pas-à-fond ne devraient pas se plaindre de cette prise de poids sur petites routes ou sur autoroutes. Sur un parking moteur coupé, en revanche...

Pas plus puissante donc (106 ch en France l'an prochain, 120 en 2016 !), la Versys 1000 se veut plus docile en adoptant un "embrayage à système "slipper" qui limite la glisse du pneu au rétrogradage et facilite la prise du levier". Enfin, d'après les savants calculs des Japonais, la commande de gauche serait 30% plus douce.

Le levier droit, pour sa part, devrait se montrer à la fois plus réactif et efficace grâce aux nouveaux disques de 310 mm (300 mm auparavant) et aux plaquettes dont le nouveau matériau offrirait plus de mordant... Voila un point - qui s'ajoute aux nombreux autres ! - que Moto-Net.Com prendra plaisir à vérifier lors d'un prochain essai...

"Les motos arriveront en concession en janvier/février 2015", conclut le responsable marketing et presse de Kawasaki France. "La Versys 650 sera disponible en noir, blanc ou jaune et la Versys 1000 en noir, blanc ou orange. Les prix ne sont pas fixés, mais ils ne devraient pas excéder de plus 200 euros les tarifs actuels", à savoir 7099 € pour la petite (ABS +600 €) et 12 499 € pour la grande.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !