• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Almeria (Espagne), le 18 février 2015

Nouveauté pneu moto : Metzeler Racetec RR, le road racer !

Nouveauté pneu moto : Metzeler Racetec RR, le road racer !

Metzeler poursuit le renouvellement de sa gamme sportive en dévoilant un nouveau pneu orienté circuit mais homologué route, le Racetec RR (pour "Road racing"). Fruit de l'expérience acquise par la marque du groupe Pirelli grâce aux courses sur route, ce pneu sera disponible à partir de mars 2015 en trois duretés de gomme différentes.   

Imprimer

Metzeler poursuit le renouvellement de sa gamme sportive en dévoilant un nouveau pneu orienté circuit mais homologué route, le Racetec RR (pour "Road racing"). Fruit de l'expérience acquise par la marque du groupe Pirelli grâce aux courses sur route, ce pneu sera disponible à partir de mars 2015 en trois duretés de gomme différentes.   

Déjà vainqueur au TT en Supersport ! 

Le Racetec RR succède au Racetec Interact, un pneu dont le potentiel sportif a été mis en avant sur les plus célèbres courses de motos sur route, tels le Tourist Trophy, le Grand Prix d'Ulster, la Southern 100 et la North West 200  (lire notre Présentation du 25 mai 2009). Avec à la clé un total de 39 podiums et 16 victoires en 2014, dont un prometteur premier succès remporté l'an passé sur l'Île de Man avec une Daytona 675 chaussée en Racetec RR.

Stratégiquement parlant, promouvoir sa gamme Racing à travers l'impressionnant univers des courses sur route est très habile de la part de Metzeler. D'abord, car le lien entre la compétition et le "conso-motard" est plus direct : le pneu utilisé au célèbre "TT" est identique à celui du commerce, et non une version "inspirée" d'un prototype de course développé pour un championnat spécifique.

D'autre part, ce choix permet au groupe Pirelli de bien identifier ses deux marques phares : à Pirelli l'image de pneus taillés pour la performance pure, à Metzeler celle de produits au profil moins exclusifs, plus polyvalents donc plus adaptés à un usage courant. 

Ainsi, si la marque à l'éléphant communique évidemment sur des notions de précision, de grip et de maniabilité pour promouvoir son Racetec RR, elle vante aussi son endurance et surtout sa capacité à faire face à des conditions d'adhérence changeantes, qu'elles soient dues à des facteurs météorologiques ou à la qualité variable du bitume. 

Autant de qualités indispensables pour un pneu visant la gagne sur les courses sur route et, par extension, pour le motard "lambda" à la recherche d'une monte sportive à usage mixte. Soit un pneu capable de claquer une pendule pendant une journée piste, puis d'être - et de mettre ! - à l'aise dans le sinueux le reste de la semaine.

Un profil sportif

Pour atteindre cet objectif, le Racetec RR utilise tout d'abord à l'arrière la technologie bi-gomme, afin d'allier grip sur l'angle et résistance sur la bande de roulement. Ces deux composés sont structurellement liés grâce à des nouveaux polymères, mais aussi par le biais des différentes tensions appliquées sur les brins de la ceinture en acier à 0°. 

Une solution propre à Metzeler et dont le principal intérêt est d'assurer sur tout le profil du pneu une répartition plus homogène de la chaleur générée par le frottement avec le bitume. 

Grâce à ce lien étroit entre les épaules et la bande de roulement, nommé "Cap and Base" par Metzeler, les flancs ne descendraient pas trop en température lorsqu'ils ne sont pas utilisés, comme après une longue ligne droite par exemple. Terminée - sur le papier - l'angoisse "de croiser les skis" en plongeant dans une courbe serrée après un long passage rectiligne !

La disposition des rainures est aussi réfléchie pour concilier efficacité et polyvalence : les saignées sont assez étirées dans le sens de rotation - gage d'une bonne évacuation de l'eau et de stabilité - mais peu développées sur les bords pour favoriser le grip sur l'angle.

Enfin, comme son prédécesseur, le Racetec RR se décline en trois duretés de gomme différentes, une caractéristique qui renforce son côté "racing" et permet surtout d'être certain de trouver "gommard à sa jante". Le mélange le plus tendre est désigné sous le code "K1", reconnaissable à sa ligne bleue courant sur la bande de roulement.

Il s'agit du choix recommandé pour une pratique piste "intensive", sur un bitume chaud et  bien revêtu. Puis vient la gomme intermédiaire "K2" (ligne verte sur les flancs), plus résistante à l'usure car plus rigide. Là encore, c'est une solution à plutôt privilégier pour une pratique essentiellement piste car son mélange reste extrêmement tendre.

Pour un usage routier, Metzeler préconise de s'orienter vers la solution "K3" (ligne jaune), un choix qui concilierait performances, polyvalence et durée dans le temps, soit le compromis recherché par la plupart des motards.     

Non mais "à l'eau", quoi !

Convié à tester le Racetec RR sur le magnifique tracé d'Almeria (Espagne), MNC n'a hélas pas pu boucler un seul tour de piste avec la nouvelle référence sportive de la marque à l'éléphant, en raison de condition météo défavorables…

Détrempé par une averse nocturne, le bitume du circuit est ainsi resté gorgé d'eau jusqu'en fin de matinée, avant de sécher par intermittences grâce à de fortes rafales de vent, puis d'être ré-humidifier de nouveau par de petites ondées éparses ! Face à ces conditions délicates, car changeantes, Metzeler a préféré troquer les Racetec RR par des Sportec M7 RR, des pneus moins sportifs et plus routiers donc à la plage d'utilisation plus étendue.

Une petite déception pour MNC, qui aurait justement aimé découvrir le Racetec RR sur une piste séchante afin de valider ou non leur polyvalence annoncée, notamment face aux changements de conditions. D'autant qu'il s'agit après tout d'un pneu homologué route, donc utilisable en toutes circonstances, y compris les plus délicates…

"Le Sportec M7 RR est plus adapté pour ces conditions que le Racetec RR. C'est d'ailleurs la journée idéale pour vous faire découvrir les qualités du M7 sur circuit et son potentiel sur le mouillé !', nous a-t-on répondu pour justifier ce choix.

Racetec RR : dimensions, tarifs et premières montes 

Disponible en magasin à partir de mars 2015, le Metzeler Racetec RR se décline uniquement en 120/70/17 à l'avant - la "combinaison" standard des sportives actuelles -, avec les trois choix de dureté de gomme (K1, K2 et K3). 

A l'arrière, le choix est plus large et va du "petit" 160/60/17 au "gros" 200/55/17 qui se généralise sur les Superbike, en passant par le 180/55/17 propre aux Supersport. En revanche, toutes les dimensions ne sont pas disponibles avec les trois types de duretés de gomme (voir tableau ci-dessous).

Interrogé par MNC, Metzeler révèle que son tarif sera d'environ "295 euros" pour un train en 120 mm à l'avant et 200 mm à l'arrière en gomme "K3" et d'environ "370 à 375 euros" pour un train de même taille en choix K1 et K2. 

La marque à l'éléphant travaille actuellement à l'homologation en première monte du Racetec RR (en version K3) sur les plus récentes motos sportives, notamment la nouvelle BMW S1000RR. Une continuité logique dans la mesure où le modèle précédent du missile bavarois était chaussé d'origine par le prédécesseur du Racetec RR, le Racetec Interact.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 12 commentaires
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 6 commentaires
Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA 

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.
R&D

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...