• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Cologne (Allemagne), le 1er octobre 2014

Nouveauté 2015 Intermot Cologne : de l'eau et du muscle pour la BMW R1200R

Nouveauté 2015 Intermot Cologne : de l'eau et du muscle pour la BMW R1200R

La BMW R1200R 2015 adopte en toute logique le bicylindre à plat refroidi par eau étrenné sur la R1200GS , puis sur la R1200RT . Plus surprenant en revanche : cette nouvelle BMW dévoilée au salon de la moto Intermot de Cologne délaisse le Telelever au profit d'une sportive fourche inversée...

Imprimer

La BMW R1200R 2015 adopte en toute logique le bicylindre à plat refroidi par eau étrenné sur la R1200GS, puis sur la R1200RT. Plus surprenant en revanche : cette nouvelle BMW dévoilée au salon de la moto Intermot de Cologne délaisse le Telelever au profit d'une sportive fourche inversée...

Le Telelever sacrifié sur l'autel de la compacité

"Pour concevoir une moto compacte, comme nous voulions que la nouvelle R1200R le soit, le Telelever posait problème : ce système prend plus de place qu'une fourche traditionnelle, ce qui devient problématique avec la nouvelle génération de Boxer refroidi par eau puisqu'il faut caser le ou les radiateur(s) de refroidissement sur l'avant", confie à Moto-Net.Com Sébastien Lorentz, directeur marketing de BMW France. 

BMW R1200R 2015 : les points clés

  • Nouveau Boxer "liquide" de 125 ch et 125 Nm (+15 ch et + 6 Nm)
  • Châssis périmétrique en tubes d'acier
  • +8 kg et +20 de mm de long
  • Fourche inversée de 45 mm
  • ABS partiellement combiné, anti-patinage ASC et 2 modes de conduite de série
  • Instrumentation TFT paramétrable
  • +350 euros (13 400 € en 2015)
  • En option : ESA Dynamic, anti-patinage DTC, modes de conduite Pro, shifter, veilleuses à LED…

Interrogé sur le très spacieux stand du constructeur allemand à Cologne, entre la R1200R, son inédite déclinaison sport-routière "RS" et la nouvelle génération de S1000RR (deux motos à découvrir rapidement sur MNC : restez connectés !), ce jeune passionné de mécanique - et de dragster à deux-roues ! - nous éclaire sur les raisons qui ont poussé BMW à abandonner le Telelever, pour la deuxième fois sur une moto de la gamme Boxer après la R nineT.

"Sur la Nine T, ce n'est pas vraiment la même chose. Il s'agissait surtout d'un choix esthétique car cette moto est notamment destinée à être transformée et remplacer une fourche inversée est plus simple qu'un Telelever", poursuit-il. 

"Mais sur la nouvelle R1200R, c'est surtout une question d'encombrement. Contrairement aux GS et RT, plus longues, plus hautes mais aussi plus carénées, il n'était pas possible de tout parfaitement intégrer sur la R1200R avec le moteur à eau".

Sur la nouveauté, le radiateur d'eau prend place en position centrale, tandis que le circuit d'admission d'air a été repensé pour obtenir une "silhouette frontale particulièrement compacte", expliquent de leur côté les designers allemands.

Au passage, la face avant troque son "classique" phare rond contre une optique de forme oblongue (dotée en option de veilleuses à LED en forme de H), qui n'est sans évoquer celle de la Suzuki Gladius

Fourche et freins sportifs !

D'apparence plus ramassée malgré son allongement de 20 mm (de 2145 à 2165 mm) par rapport au précédent modèle (l'empattement augmente dans les mêmes proportions, passant de 1495 à 1515 mm), la R1200R 2015 est donc la dernière moto de la gamme Boxer à recevoir le "Flotte-twin". 

Comme sur les GS et RT, ce moteur coupleux et plein de punch développe 125 ch et 125 Nm de couple, mais ses accélérations seraient plus musclées grâce au nouveau circuit d'admission d'air et au silencieux redessinés par rapport aux "Kollossales" routières. 

Suite à cette greffe, la "R" délaisse donc l'efficace train avant "made in Munich" et adopte à la place une fourche inversée de 140 mm de débattement aux fourreaux de 45 mm. Au pied de cette fourche décrite comme "inspiré" de celle de la S1000RR, des étriers de freins radiaux 4-pistons se chargent de stopper les 231 kg annoncés avec 90% du plein, soit 8 kg de plus que le précédent modèle.

A l'arrière, le mono-bras oscillant Paralever Evo intègre une transmission par arbre et cardans, comme en 2014. Il est relié à un amortisseur central de 140 mm de débattement, dont la précharge est réglable via une mollette sur les versions de série dépourvues de l'ESA (avec le système de suspensions électroniques, le pilote intervient sur la précontrainte à partir du commodo gauche).

Les jantes à rayons de 17 pouces (en 120 mm et 180 de large) "s'inspirent du design et de la construction allégée des roues de la S1000RR", assure le constructeur à l'hélice. Comme sur les dernières générations de R1200GS et R1200RT, le cadre est de type périmétrique en tubes d'acier, intégrant le moteur comme élément porteur.

Selon BMW, ce "nouveau" châssis aurait été développé spécifiquement pour la R1200R, même si MNC ne note pas de différences visibles avec celui de ses "cousines"... De série, la R1200R reçoit deux modes de conduites ("Pluie" et "Route"), l'ABS combiné de l'avant vers l'arrière, un écran d'instrumentation à matrices TFT inspiré de celui des K1600 avec trois modes d'affichages différents et un anti-patinage ASC.

En option, elle peut être équipée du traction contrôle "DTC" dérivé de la S1000RR, plus performant car renseigné par des capteurs d'angle. Compris dans l'option "Mode de pilotage Pro", cet anti-patinage sportif s'accompagne de deux modes de conduites supplémentaires : "Dynamic" et "User", un mode qui permet de personnaliser plusieurs paramètres comme la réactivité de l'ESA et de l'anti-patinage. 

En option toujours (voir l'énorme liste d'équipements optionnels ci-dessous), le roadster Boxer BMW peut aussi recevoir les suspensions semi-actives (ajustement en continu des lois d'amortissement), le système de démarrage mains libres "Keyless Ride", le shifter Pro (système permettant de monter et descendre les rapports sans débrayer) ou encore un sabot moteur (voir photos du modèle blanc et rouge) et une béquille centrale.

Cannibalisation en vue ?

La partie arrière, plus basse de 60 mm au niveau de la selle passager et plus courte de 120 mm, participe nettement à renforcer l'aspect moderne et sportif de ce roadster au positionnement jusqu'ici plutôt orienté "sport-classique".

Désormais relevée et anguleuse, la coque arrière comprend toujours des poignées de maintien, mais l'important raccourcissement de la partie arrière impacte fatalement à la baisse les dimensions de l'assise passager...

D'une manière générale, la R1200R 2015 apparaît beaucoup plus dynamique et technologique, avec une pointe de sportivité largement assumée par ses périphériques façon Superbike .

Tant et si bien que MNC en vient à se demander si cette moto quasi institutionnelle chez BMW ne vient pas marcher sur les plates-bandes de sa proche cousine R nineT, équipée de l'ancien "Flat à air", voire du roadster sportif S1000R doté du bestial 4-cylindres en ligne de la SBK...

Car ces trois motos boxent globalement dans la même catégorie en termes de cylindrée et de positionnement tarifaire : 12 950 euros pour la S1000R, 13 400 euros pour la nouvelle R1200R (en augmentation de 350 euros) et 15 000 euros pour la R nineT . De quoi faire hésiter le motard en concessions ? 

"C'est une possibilité, effectivement", confie à MNC Marcel Driessen, directeur général de BMW Motorrad France, par ailleurs parfaitement conscient de l'attachement de certains "Béhémistes" au Telelever, et donc de leurs probables réactions mitigées face à son abandon sur la R1200R.

Le dirigeant français estime néanmoins que ces trois motos livrent chacune à leur manière "une interprétation différente du roadster dynamique et moderne vu par BMW" et qu'elle répondent de fait à des attentes et des besoins distincts. 

Interrogé par MNC, "Herr" Driessen prévoit que la nouvelle R1200R serait disponible "en février 2015". Elle sera décliné en trois versions différentes : "Base" (peinture bleue, cache réservoir gris, cadre et étriers de freins noirs), "Style 1" (la plus typée "sport" avec sa peinture blanche, signature "R" grand format, cadre rouge, étriers dorés et son cache réservoir en acier) et "Style 2" (peinture et cadre gris métal, étriers dorés, cache réservoir an acier).

Les options proposées sur la R1200R 2015

  • Pack Confort (ligne d’échappement chromée, poignéeschauffantes, RDC)
  • Pack Tourisme (ESA dynamique, pré-équipement poursystème de navigation, ordinateur de bord Pro, support-valise, béquillecentrale, porte-bagages avec poignées de maintien, régulateur de
  • vitesse)
  • Pack Dynamic (modes de pilotage Pro (DTC inclus), saut de vent
  • Sport, clignotants à LEDs, éclairage diurne) 
  • Fonction Keyless Ride.
  • Shifter Pro.
  • Système d’alarme antivol.
  • Selle pilote haute (820 mm).
  • Selle pilote basse (760 mm).
  • Selle passager confort.
  • Levier d’embrayage HP fraisé.
  • Levier de frein HP fraisé.
  • Repose-pied pilote HP fraisés.
  • Sacoche de réservoir, petit format.
  • Valises.
  • Topcase 2, couvercle peint.
  • Porte-bagages avec poignées de maintien.
  • Sac intérieur pour valises.
  • Sac intérieur pour topcase.
  • Clignotants à LEDs.
  • Sabot moteur.
  • Silencieux sport Akrapovič.
  • GPS BMW Motorrad Navigator V.
  • Support pour BMW Motorrad Navigator V.
  • Système d’alarme antivol 
  • Projecteurs additionnels à LEDs.
  • Protège-carter.
  • Béquille centrale.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix d'Aragon 2020

La descente aux enfers de Fabio "El Diablo" Quartararo, l'extraordinaire remontada d'Alex Rins, la nouvelle dimension d'Alex Marquez, la récompense du métronome Joan Mir, etc. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP d'Aragon à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
BMW Motorrad offre un lifting et des extensions à sa R1250RT 2021

Ce n'est pas une radicale révolution, ni une simple évolution que propose BMW Motorrad avec sa R1250RT pour la prochaine saison de "Moto GT". La routière allemande dispose d'une toute nouvelle tête, drôlement bien faite. MNC vous livre ses infos, BMW vous explique tout en vidéo...
Routière 1 commentaire
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 1 commentaire
Nouveau Honda Forza 750 : infos et mise en perspective avec la concurrence maxi-scooters

Honda lève comme prévu le voile sur son importante nouveauté 2021 : le Forza 750, nouveau scooter sport-GT conçu sur la base de l'Integra et du X-ADV 750. Ce maxi-scoot' inédit entend challenger la référence Yamaha Tmax avec sa ligne dynamique et ses technologies particulières. Présentation, comparaison avec ses rivaux désignés, fiche technique, photos et vidéo : la totale !
Scooters 16 commentaires
GP d'Aragon MotoGP 2020 : Rins nouveau vainqueur, Mir nouveau leader

La pole de Fabio Quartararo a fait pschitt... Bien parti, notre savoureux "20 français" a très mal fini ce GP d'Aragon dont le podium est gravi par trois pilotes espagnols : Alex Rins est le huitième vainqueur en MotoGP 2020, Alex Marquez confirme sur le sec et Joan Mir prend les rênes du championnat ! Compte-rendu.
GP d'Aragón 46 commentaires
Rentrée 2020 : ça roule toujours pour le marché moto et scooter français

En progression de +17,2% en août, le marché français du motocycle a maintenu le rythme sur le mois de septembre, toujours plus chargé : les immatriculations (en 125 cc et plus) ont augmenté de +17% pour atteindre 17 477 unités. MNC fait le point avec la concession Harley-Davidson RoadStar 92.
Septembre 1 commentaire
Yamaha revend le motoriste Motori Minarelli à Fantic Motor

Yamaha Motor Europe s'apprête à revendre ses titres de propriété de Motori Minarelli - détenu à 100% par le blason japonais depuis 2002 - au constructeur italien Fantic. Cette transaction vise à renforcer la coopération entre les deux entreprises, annonce la marque aux trois diapasons. Décryptage.
Vie des entreprises 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...