• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Milan (Italie), le 5 novembre 2014

Nouveauté 2015 EICMA : Multistrada 1200 DVT, prise de bec !

Nouveauté 2015 EICMA : Multistrada 1200 DVT, prise de bec !

A la pointe de la technologie et équipée comme prévu de l'inédite distribution variable DVT , la Multistrada 1200 version 2015 force l'admiration de tous à l'EICMA de Milan. Ducati risque en revanche de se "prendre le bec" avec nombre de motards réfractaires avec sa nouvelle face avant, dont la pointe forme un nez crochu évoquant un rapace...

Imprimer

A la pointe de la technologie et équipée comme prévu de l'inédite distribution variable DVT, la Multistrada 1200 version 2015 force l'admiration de tous à l'EICMA de Milan. Ducati risque en revanche de se "prendre le bec" avec nombre de motards réfractaires avec sa nouvelle face avant, dont la pointe forme un nez crochu évoquant un rapace...

Un physique à géométrie variable ?

Visuellement, l'édition 2015 de la Multistrada 1200 fait sensation, suscitant des débats passionnés dans les allées de l'EICMA ! Vue de face, la version équipée de la bagagerie revisitée en 2015 crée de surcroît un effet d'optique particulier, les extrémités arrondies des valises se superposant à celles des panneaux latéraux avant pour former un ensemble sphérique (modèle blanc sur photo ci-dessous).

L'arrière apparaît beaucoup plus consensuel, avec un feu enveloppant à LED sous les proéminentes poignées passager redessinées.

Outre ce lifting qui fera sans doute couler beaucoup d'octets, la nouvelle Multistrada 1200 hérite du premier bicylindre à distribution variable signé Ducati, le Desmodromic Variable Timing, une solution sophistiquée qui intervient sur la levée et la durée de l'ouverture des soupapes d'admission et d'échappement pour améliorer le rendement et diminuer la consommation (lire notre Présentation détaillée du DVT).

Grâce à cette technologie permettant de modifier le temps de croisée des soupapes (le moment où les 4 soupapes par cylindre sont ouvertes simultanément), la puissance du twin de 1198 cc est portée à 160 ch à 9500 tr/mn et le couple à 136 Nm à 7500 tr/mn, dont 80 Nm disponibles dès 3500 tr/mn. Soit un gain de 10 chevaux et de 11,5 Nm par rapport au bicylindre de l'actuelle Multistrada, aussi utilisé sur le Diavel et le Monster 1200.

Autre aspect bénéfique : la consommation serait en baisse d'en moyenne "8%", tandis que l'intervalle de révision des jeux aux soupapes ne pâtit pas de l'intégration du DVT et reste fixé à 30 000 km (15 000 km pour les révisions intermédiaires). Bref, sur le papier enthousiaste du dossier de presse, que du bon !

Confort, ergonomie et aides électroniques améliorés

Véritable "couteau-italo-suisse", la Multistrada 1200 fait depuis sa sortie en 2010 (relire notre Essai comparatif MNC face à la R1200GS et la Super Ténéré) le grand écart entre le confort et la positon redressée d'un trail et comportement dynamique sportif propres aux motos de Bologne. 

Ce nouveau millésime reprend les mêmes ingrédients mais ajoute une bonne pincée de confort grâce notamment à une selle redessinée, réglable en hauteur de 825 à 845 mm et plus proche du guidon.

La hauteur de la bulle s'ajuste toujours sur 60 mm d'une seule main, mais de manière plus fluide qu'auparavant tandis que deux prises 12V sont à portée de gants.

En termes de technologie, Ducati a versé une généreuse louche d'électronique sur son trail ! Le nouveau tableau de bord (LCD sur la version standard, à matrices TFT sur les modèles S et D-Air, équipé de l'airbag Dainese) est encore plus complet, tandis que ses nombreuses fonctionnalités se commandent au guidon via de nouveaux boutons de teinte grise. 

Grâce à ces commandes essentiellement regroupées sur le commodo gauche, il est par exemple possible de sélectionner l'un des quatre modes de conduite, d'activer l'inédit régulateur de vitesse (en série sur toutes les versions), ou de paramétrer l'anti-patinage (sur huit niveaux) et le contrôle de wheeling ajouté en 2015. Une pression permet aussi de naviguer dans certaines fonctions de son smartphone, qu'il est désormais possible de connecter à la moto par Bluetooth.

Par ailleurs, Ducati propose aux motards un peu "geek" aux entournures de faire joujou avec leur téléphone via une application sous Android qui permet d'enregistrer ses trajets et de les partager sur le web. Plus pratique au quotidien : la Multi démarre sans avoir à insérer de clé, grâce à une clé électronique qu'il suffit de porter sur soi comme sur de nombreuses Harley-Davidson.

Le luxueux modèle gamme "S" reçoit de série la dernière génération de suspensions semi-actives Skyhook développées avec Sachs, capables d'ajuster leur fonctionnement au profil de la route en temps réel avec plus ou moins de réactivité et de fermeté en fonction de la cartographie moteur engagée.

Grâce à une nouvelle unité de mesure d'inertie, le cerveau électronique de la Ducati est en outre capable de connaître la position de la moto sur chaque plan (vertical, horizontal et longitudinal), ce qui lui permet d'affiner l'intervention des différentes aides et le comportement des suspensions en tenant compte de l'inclinaison, du roulis et du tanguage de la moto. Un module ultrasophistiqué similaire à celui utilisé sur la "MotoGP-esque" Yamaha R1 2015 !

L'une des applications les plus concrètes de cet IMU (Inertial Measurement Unit) se mesure au niveau du sophistiqué ABS Bosch 9.1ME intégré sur tous les modèles : en fonction des infos collectées par l'ECU, cet ABS intelligent adapte son action selon que la moto est inclinée ou droite. Autrement dit, la puissance du freinage délivré par les étriers radiaux monoblocs Brembo M50 (les mêmes que sur la Panigale ou la Ninja H2 !!) sera répartie au plus juste entre les roues avant et arrière pour éviter de "perdre l'avant" en courbes, comme sur la KTM Adventure.

La Multistrada S accueille aussi des phares adaptatifs, dont le faisceau suit automatiquement les mouvements du guidon pour éclairer l'intérieur des virages et non le talus dans le sinueux. Jusqu'ici, seules les luxueuses BMW K1600 disposaient de ce type d'éclairage réellement bluffant en termes d'efficacité et de sécurité.

+ 8 kg et + 500 euros : la Multi 2015 envoie du lourd !

Ducati annonce un poids tous pleins faits de 232 kg pour la Multistrada 1200 standard (+3 kg pour le modèle S), en augmentation de pas moins de 8 kg par rapport au svelte millésime 2014. Le prix suit hélas la même tendance avec une grille tarifaire débutant à 17 590 € (+500 euros) et qui culmine à 21 169 € pour la version S toute équipée.

Comme la BMW R1200GS sur laquelle Ducati lorgne encore plus ouvertement avec ce nouveau millésime, la Multistrada 2015 peut recevoir quatre packs d'options différents (Touring, Sport, Urban et Enduro) qui comprennent notamment les valises, le top case, les poignées chauffantes, un silencieux Termignoni, diverses protections et de l'habillage en carbone ou en aluminium brossé. 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...