• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVELLES REGLES 2019
Paris, le 4 juillet 2018

Nouveau règlement MotoGP sur les ailerons et la centrale inertielle en 2019

Le règlement MotoGP 2019 évolue sur la centrale inertielle et les ailerons

La commission Grand Prix s'est réunie pendant le GP des Pays-Bas pour modifier le règlement MotoGP 2019, notamment en ce qui concerne les carénages aérodynamiques et la centrale inertielle (IMU). Décryptage.

Imprimer

Le premier changement touche à la centrale inertielle - aussi appelée centrale à inertie - qui permet de mesurer précisément et en temps réel la position des MotoGP selon plusieurs axes. Cette Inertial Measurement Unit (IMU) sera désormais commune à tous les constructeurs, qui ne pourront plus développer leur propre système pour en tirer un avantage spécifique.

Cette mesure est la suite logique de l'unification progressive de l'électronique des prototypes de la catégorie reine débutée en 2014, avec pour effets positifs un resserrement du niveau des motos. Décriée par les constructeurs qui y voient une entrave à leur liberté créative, cette électronique commune profite en revanche au spectacle, avec moins d'écarts dus à la seule technologie.

La preuve lors du fantastique GP des Pays-Bas 2018 ce week-end, au cours duquel pas moins de sept pilotes se sont arsouillés comme des "sauvages" pendant toute la course sur quatre motos différentes : Marquez et Crutchlow sur Honda, Rins sur Suzuki, Viñales et Rossi sur Yamaha, Dovizioso et Lorenzo sur Ducati. Encore plus fort : seulement 16,0143 secondes séparent le vainqueur Marquez du 15ème Pedrosa, soit "le top 15 le plus serré de l'histoire en catégorie reine", selon les statistiques du promoteur Dorna !

Le cas des "carénages aérodynamiques"

La commission Grand Prix s'est aussi de nouveau intéressée à l'épineux domaine de l'aérodynamisme des MotoGP, en particulier les protubérances installées sur leur partie avant pour améliorer la traînée et la stabilité. Rappelons qu'il convient aujourd'hui de parler de "carénages aérodynamiques" et non plus d'ailerons, officiellement bannis depuis 2017 !

Problème : les constructeurs continuent à développer des appendices qui ressemblent à s'y méprendre aux anciens ailerons, en se basant sur une lecture très arrangeante du règlement. Ainsi, tant que leurs "faux ailerons" forment une sorte de tunnel fixé à l'habillage par chacune de ses extrémités, ils seraient autorisés car considérés comme partie intégrante des carénages !

Depuis, c'est le flou artistique concernant ces fameux carénages aérodynamiques dont les formes et les dimensions changent pratiquement d'une course sur l'autre, au nez et à la barbe des organisateurs qui avaient tenté de brider l'imagination des constructeurs en limitant à trois le nombre de carénages par saison...

Là encore, les services course Aprilia, Ducati, Honda, KTM, Suzuki et Yamaha ont rapidement trouvé la parade : certes, le règlement limite les possibilités à trois jeux de carénages différents, mais aucun article ne stipule qu'ils doivent rester tels quels... Par conséquent, selon les besoins, les ailerons passent d'un carénage à un autre ou sont tout simplement démontés, créant un nombre infernal de combinaisons possibles !

D'où la décision de la commission Grand Prix d'introduire en 2019 de nouvelles règles, comme l'interdiction "d’enlever ou d’échanger d’importantes pièces aérodynamiques". De nouvelles limites de dimensions et de "combinaisons entre les différentes parties" seront par ailleurs imposées. 

"Le processus d’approbation de ces carénages s’appuiera sur ce qui aura été fait la saison précédente et sera plus objectif", prévient la commission... à qui MNC souhaite bien du courage pour remettre de l'ordre dans ce qui apparaît comme une flagrante dérive réglementaire !

L'âge minimum abaissé pour le vainqueur de la Red Bull Rookies Cup

Enfin, il a été décidé d'étendre au vainqueur de la Red Bull Rookies Cup la possibilité d'intégrer les Grands Prix dès l'âge de 15 ans, comme cela se pratique déjà pour le vainqueur du Moto3 espagnol (CEV), rebaptisé "championnat du monde junior".

On se souvient que c'est grâce à cette exception qu'un certain Fabio Quartararo avait pu débuter à 15 ans en Grands Prix Moto3, et non à 16 ans comme l'exige le règlement international.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...