• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 4 septembre 2015

Mercato Moto GP 2016 : Johann Zarco reste en Moto2 chez Ajo

Mercato Moto GP 2016 : Johann Zarco reste en Moto2 chez Ajo

Cette fois, c'est sûr : le pilote français Johann Zarco, 25 ans, ne grossira pas le contingent de nos représentants tricolores en MotoGP en 2016. Malgré l'intéressante proposition de piloter une RCV Honda dans le team Aspar , l'écrasant leader de la catégorie Moto2 préfère rester dans son équipe actuelle, Ajo Motorsport.

Imprimer

Cette fois, c'est sûr : le pilote français Johann Zarco, 25 ans, ne grossira pas le contingent de nos représentants tricolores en MotoGP en 2016. Malgré l'intéressante proposition de piloter une RCV Honda dans le team Aspar, l'écrasant leader de la catégorie Moto2 préfère rester dans son équipe actuelle, Ajo Motorsport.

"Seule une Yamaha Tech3 nous aurait intéressés"

Après plusieurs semaines de négociations et d'études de différentes propositions (notamment celle de Pramac, qui a finalement signé Redding), Johann Zarco et son manager Laurent Fellon ont comme prévu annoncé hier leur décision.

Et comme on pouvait le pressentir au regard des différentes déclarations du duo français, Johann préfère rempiler en Moto2 en 2016 dans son équipe actuelle, Ajo Motrosport, avec laquelle il évolue en parfaite symbiose. Un choix délicat que le pilote cannois justifie pour deux raisons : d'une part, un besoin d'être parfaitement encadré et soutenu pour performer.

Pour le vice-champion du monde 2011, la relation de confiance tissée avec Aki Ajo et ses équipiers est l'un des points principaux expliquant sa fantastique montée en puissance pour sa quatrième année en Moto2 - avec à la clé onze podiums consécutifs, dont cinq victoires.

D'autre part, en l'absence d'une proposition d'un guidon jugé performant, Johann Zarco et Laurent Fellon estiment préférable de reporter le passage en catégorie reine à 2017. Pourtant, depuis la dernière victoire en Grande-Bretagne, une offre pour le moins intéressante avait été glissée sur la table des négociations : le HRC a fait connaître sa volonté d'enrôler Johann en lui proposant une RCV dans le team Aspar.

Le hic ? L'inconnue quant au réel potentiel des Honda alignées par l'équipe espagnole l'an prochain. Honda promet qu'il s'agira de motos beaucoup plus proches de celles de Marquez et Pedrosa, mais l'argument peine à convaincre : depuis deux saisons que la catégorie Open existe, le HRC le ressert durant chaque intersaison à ses équipes et c'est loin d'être le cas, au grand désespoir de Hayden, Laverty ou encore Abraham.

"Il faudrait qu'il puisse disposer d'une moto qui lui permette de se battre parmi les six premiers l'an prochain, afin d'avoir la possibilité de se voir confier une machine officielle en 2017 et ce n'est pas le cas", explique à l'AFP Laurent Fellon (à droite ci-contre), avant d'exposer son objectif premier.

"Seule une Yamaha Tech3 nous aurait intéressés", avoue le manager du pilote français chez qui Johann vivait jusque-là pour se consacrer pleinement à sa carrière. Depuis cette année seulement, le jeune homme a pris son autonomie et possède son propre appartement. Johann a même une petite amie, autant de "frivolités" autrefois proscrites ! 

Ce "relâchement" - tout relatif ! - pourrait par ailleurs être en partie à l'origine de sa saison 2015 exceptionnelle et de son comportement plus serein et posé... 

Manque d'ambitions ?

Sa décision prise, Johann Zarco va désormais se consacrer pleinement au verrouillage de son premier titre mondial qui lui tend les bras, dans la mesure où il compte l'énorme avance de 85 points sur Alex Rins à six courses de la fin de saison. 

Ensuite, il faudra se remotiver pour défendre cette couronne en 2016, de la même façon qu'a tenté de le faire son principal rival Esteve Rabat cette année. Sans grand succès pour l'espagnol, premier pilote à "redoubler" la catégorie intermédiaire avec le titre en poche depuis la création du Moto2 en 2010...

"Si Johann est titré cet automne, l'objectif sera de rester dans l'équipe d'Aki Ajo et conserver cette couronne afin d'obtenir une bonne MotoGP en 2017, une moto d'usine", annonce Laurent Fellon.

Cette piste pour 2017 prendrait a priori une couleur Orange, celle du constructeur autrichien KTM qui prépare son retour en catégorie reine avec un prototype propulsé par un inédit V4. Ce retour pourrait se préparer avec le team Ajo, donc avec Johann qui a déjà prévu d'effectuer des essais l'an prochain.

"Je ne peux pas citer la marque, mais Johann fera des essais l’année prochaine en MotoGP", confirme Fellon. En espérant que le cannois ne connaisse pas la même désillusion que son compatriote Randy de Puniet, qui a brillamment développé le prototype Suzuki pour finalement voir Espargaro et Vinales lui souffler le guidon si convoité !

Car à 25 ans, le temps commence à jouer contre Johann Zarco. Certes, le français a encore de belles années de carrière devant lui, mais il ne s'agit plus d'un jeune espoir. D'où l'interrogation suivante : Zarco n'aurait-il pas dû saisir cette chance d'intégrer la catégorie reine, quitte à effectivement prendre le risque de peiner à ses débuts ?

"Si tu n’as pas une moto qui a des capacités, tu peux "bousiller un pilote" : un pilote qui a l’habitude de gagner et de courir devant, s’il se retrouve derrière il est mal à l’aise et perd le feeling. Et après on dira : regardez les français, ils ne sont pas bons en MotoGP", objecte Laurent Fellon après de nos confrères de Sport-Bike

"L’année dernière j’ai pris la décision de continuer en Moto2 plutôt que d’aller chez Pramac qui nous avait fait une proposition (durant l'été 2014, NDLR), et aujourd'hui tout le monde lève les bras au ciel parce qu’on gagne !", rappelle avec justesse le manager, dont le fils Lorenzo réalise par ailleurs des débuts prometteurs en mini-moto.

Reste qu'un autre aspect est à prendre en compte : en 2016, le niveau des MotoGP sera théoriquement nivelé grâce à l'introduction de la centrale et des logiciels uniques. Par conséquent, la Honda proposée à Johann sera potentiellement plus proche des motos d'usine.

Car à l'heure actuelle, outre son manque de puissance, la Honda Open pêche en grande partie par un souci de mise au point électronique.

Pour cette année de transition, Honda, Yamaha et Ducati auront en outre tout intérêt à mettre à disposition de toutes leurs équipes des motos sensiblement proches de leur prototypes officiels : cela permettra de recroiser plus de données et donc d'avancer rapidement dans la mise au point de l'électronique.

De plus, cette stratégie est tout indiquée pour comparer les avis et définir les directions concernant les nouveaux réglages châssis exigés par le remplacement des Bridgestone de 16,5 pouces par les nouveaux Michelin de 17 pouces. Autrement dit, il est possible que les Honda louées aux teams Aspar soient effectivement bien plus compétitives, voire peut-être proches des configurations de celle de Cal Crutchlow chez LCR.

Dans ces conditions, si elles se vérifient, Johann aura potentiellement raté une occasion en or. D'autant que rien ne dit que le prototype KTM qu'il pourrait piloter en 2017 sera immédiatement compétitif... Ceci posé, peut-on réellement reprocher à Johann et à son entourage de vouloir prolonger une dynamique positive après des années de sacrifices pour jouer la gagne ?

Ne vaut-il mieux pas continuer à l'applaudir lorsqu'il célebrera de nouvelles victoires par son fameux salto arrière, plutôt que le voir englué en queue de peloton sur une moto à l'arrêt ? Rappelons que même le champion du monde 2006 Nicky Hayden, certes diminué par ses récurrentes douleurs au poignet, ne parvient pas à faire fonctionner la RCV Aspar. Et que Marc Marquez lui même est pris en défaut par la Honda officielle 2015, malgré tout le soutien du HRC...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Aprilia fait le plein de vidéos sur son nouveau trail Tuareg 660

Dévoilée en plein été, la Tuareg 660 a peut-être échappé à certains motards qui se la coulaient douce en vacances... En deux semaines donc, Aprilia a publié une série de cinq vidéos concernant son futur trail de moyenne cylindrée. Moto-Net.Com les relaie et les décortique...
Gold Line Edition : Triumph enrichit sa gamme Modern Classics en 2022

Suite au succès de sa première Street Twin Gold Line cette année, Triumph décline le concept à huit de ses motos néo-rétros : les Street Scrambler, Bonneville T100 et T120 ("tout court" et Black), Speedmaster et Bobber, Scrambler XC et XE ont droit à leur petite touche dorée pour 2022. Et seulement 2022, attention !
Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 22 commentaires
MV Agusta rend hommage à Agostini avec 311 Superveloce Ago

Samedi dernier en marge du Grand Prix d’Emilie Romagne - du duel Quartararo Vs Bagnaia, des adieux de Rossi, du souvenir de Simoncelli -, MV Agusta présentait une nouvelle série limitée de sa Superveloce. Après les 75 anniversario et 110 Alpine, place aux 311 Ago qui célèbrent les 311 succès du champion Agostini !
Business 1 commentaire
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...