• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2011
Paris, le 9 janvier 2012

Maxime Jessionesse : un Spyder hybride d'ici 3 ou 4 ans

Maxime Jessionesse : un Spyder hybride d'ici 3 ou 4 ans

Le groupe BRP comprend les marques Sea-Doo, Ski-Doo, Evinrude, mais aussi Can-Am. Maxime Jessionesse, chargé marketing et communication Can-Am Spyder, établit pour Moto-Net.Com son bilan de l'année 2011 et dévoile ses objectifs pour 2012. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2011 ?
Maxime Jessionesse, chargé marketing et communication Can-Am Spyder :
Le marché de la moto 125 a connu cette année une baisse considérable, de près de 20% par rapport à l'an dernier. Nous pouvons peut-être attribuer une partie de cette baisse à la nouvelle législation (formation de 7 heures pour les deux et trois roues de 125 cc et plus, qui concerne également le roadster Spyder). Conformément à ce que nous avions envisagé, le marché des "600 cc et plus" a augmenté cette année, ce qui nous conforte dans le fait que les grosses cylindrées sont privilégiées. D'une manière générale, nous continuons de penser par ailleurs que les marques "premium" devraient plus facilement tirer leur épingle du jeu en 2012 que les généralistes.

MNC : Combien de Can-Am Spyder avez-vous immatriculé en 2011 ?
M. J. :
896 roadsters Can-Am Spyder ont été immatriculés en France à fin octobre 2011. Sur l'année 2010 complète, 796 véhicules avaient été immatriculés. Les ventes de roadster Can-Am Spyder continuent donc à croître.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
M. J. :
Cette année 2011 a encore été une année exceptionnelle pour BRP et le roadster Can-Am Spyder. Nous avons en effet relevé le challenge qu'aucun constructeur du marché de la moto n'a tenté jusqu'alors, en choisissant d'ajouter la télévision à notre plan média traditionnel. Cette démarche ambitieuse nous a permis d'atteindre notre objectif principal : augmenter la notoriété de Spyder en France. Des études de notoriété ont en effet été conduites avant et après la campagne et les résultats sont plus que convaincants. De plus, cette campagne télé nous a également permis de faire essayer Spyder à un public qui ne connaissait pas le produit, puis de générer du trafic en concession, pour, au final, vendre plus de véhicules.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes ?
M. J. :
Nos meilleures ventes se font généralement sur les modèles haut de gamme. La boîte séquentielle électronique reste le mode de transmission préféré de nos clients, même parmi les motards. Nous sommes satisfaits des résultats de ventes de ces modèles, qui démontrent un intérêt particulier des utilisateurs pour les produits "premium". C'est un signe encourageant pour BRP qui travaille en permanence à proposer des véhicules toujours plus confortables et performants.

MNC : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et pourquoi ?
M. J. :
La gamme Spyder s'articule aujourd'hui autour de deux modèles bien distincts, la version RS (sport) et la version RT (touring), qui représentent respectivement 60 et 40% des ventes, donc en phase avec les potentiels des segments visés. Tout juste pouvons-nous noter que les finitions haut de gamme RSS et RT Limited représentent la plus grande part des ventes.

MNC : Les immats ne sont pas tout : comment qualifieriez-vous votre bilan comptable ?
M. J. :
Le roadster Spyder est l'un des véhicules les plus rentables de notre portefeuille de produits. Il est également un produit rentable pour notre réseau de concessionnaires. Le véhicule se positionne comme produit récréatif haut de gamme, dont les tarifs publics évoluent entre 16 499 et 28 999 € TTC selon les modèles. De plus, BRP propose une large gamme d'accessoires et vêtements pour équiper le roadster Spyder, ce qui a considérablement contribué à développer le chiffre d'affaires de nos concessionnaires.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2011 ?
M. J. :
Nous nous inquiétions ici même, il y a un an (lire notre Bilan BRP 2010, NDLR), des éventuels impacts néfastes que pourrait avoir la nouvelle législation concernant l'accessibilité aux deux et trois roues de 125 cc et plus, en imposant une formation de 7 heures à tout nouvel utilisateur. Avec une année de recul, nous sommes finalement satisfaits de cette nouvelle législation qui, au contraire, rassure le nouveau conducteur d'un roadster Spyder avant de prendre la route. A ce titre, BRP France a mis en place un partenariat national avec l'Ecole de conduite française (ECF), de façon à proposer à toute ECF partenaire d'une concession Can-Am la mise à disposition d'un roadster Spyder à l'année. L'objectif de ce partenariat est d'offrir la possibilité au nouveau conducteur de roadster Spyder de se familiariser à la conduite d'un véhicule identique au sien, tout en bénéficiant de la formation de 7 heures agréée par l'Etat. La formation, ainsi dispensée sur le roadster Spyder de l'école ECF partenaire, devient alors un réel avantage pour le futur utilisateur. Ceci démontre par ailleurs notre volonté d'accompagner le client dans la prise en main de son roadster Spyder, en toute sécurité.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
M. J. :
D'une manière générale, le recul des immatriculations des motos, scooters et trois roues en France.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2011 dans le monde du deux-roues ?
M. J. :
La formation de 7 heures pour les utilisateurs de deux et trois roues de 125 cc et plus.

MNC : Le Salon de la moto effectuait son retour à Paris cette année : quel est votre bilan et quelles améliorations apporteriez-vous à l'édition 2013 ?
M. J. :
Le Salon s'est globalement bien déroulé et c'était résolument une bonne nouvelle pour le monde de la moto. La fréquentation en hausse a démontré un intérêt qui ne s'est pas écorné durant les années "manquées" du Mondial. Il existe bel et bien un réel engouement pour le monde de la moto dans son ensemble et c'est une bonne nouvelle. Cependant, le Salon gagnerait à grandir en notoriété, en nombre d'exposants (pas ou trop peu d'équipementiers étaient de la partie), car son aura reste tout de même encore éloignée de celle de l'EICMA.

MNC : Allez-vous proposer des nouveautés en 2012 ?
M. J. :
Les roadsters RS et RT 2012 recevront de nouveaux coloris encore plus élégants, ainsi que de nouveaux équipements.

MNC : Le projet du Spyder Hybride a-t-il bien avancé ?
M. J. :
BRP travaille en effet sur un concept révolutionnaire de roadster Spyder hybride. Notre ambitieux objectif reste de mettre au point un moteur thermique et électrique, qui devra consommer 50% en moins de carburant et réduire ses émissions de CO2 de 50% tout en étant aussi rapide, puissant et performant. Nous travaillons actuellement sur ce concept, à la fois chez Rotax mais aussi au Centre de technologies avancées de Sherbrooke au Québec (Canada).

MNC : Quand le verra-t-on rouler en France?
M. J. :
Notre vision est que le roadster Spyder hybride sera disponible sur le marché d'ici trois ou quatre ans. Nous croyons que c'est la voie de l'avenir pour l'environnement et cela fait foi de notre engagement en matière de véhicules éco-performants.

MNC : En 2012, quels seront vos objectifs ?
M. J. :
Pour 2012, nos objectifs de ventes restent similaires à ceux de 2011, soit environ 1000 véhicules immatriculés. Nous pensons que le roadster Spyder restera un véhicule choisi par un très large public, surtout depuis la campagne de communication TV. Coté réseau, nous souhaitons continuer le développement de notre couverture territoriale en nombre de concessionnaires en fonction du potentiel des ventes de roadster. En ce qui concerne la communication, nous continuerons à faire connaître le véhicule à un très large public en multipliant les essais avec la presse horizontale et verticale. Nous serons également présents à des événements nationaux et internationaux pour présenter la gamme complète de véhicules (Salon de Genève, etc.).

MNC : Quels seront vos grands rendez-vous 2012 ?
M. J. :
Nous allons privilégier les événements communautaires pour remercier, fédérer et fidéliser nos clients Spyder. Comme depuis deux ans déjà, BRP organisera un événement avec ses clients venus de toute l'Europe, baptisé Spyder Celebration. De plus, après le succès de notre première édition des Spyder Riders Days (événement avec les clients français, le long de la Route Napoléon le temps d'un week-end), nous organiserons une seconde édition de ce rassemblement incontournable dans un autre endroit de France.

MNC : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2011 ?
M. J. :
Continuer d'offrir l'expérience récréative la plus passionnante, la plus responsable et la plus innovante.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Streetfighter V4S : le roadster Ducati paré au décollage

Nous sommes en l'an 2020 et les motos volantes ne circulent toujours pas par milliers au-dessus de nos casques, mais certaines motos s'apparentent à des avions de chasse... C'est le cas de la Ducati Streetfighter V4S pourvue de petites ailettes. MNC passe aux commandes : essai !
Roadster 1 commentaire
Vers un début de saison MotoGP le 19 juillet à Jerez

Le patron des Grands Prix MotoGP espère pouvoir lancer la saison 2020 ce 19 juillet à Jerez (Espagne) et la terminer début novembre, après avoir organisé une douzaine de courses sur les 20 prévues. Explications.
Harley-Davidson prend position contre le racisme et l'intolérance

Alors qu'un vaste mouvement de révolte secoue les Etats-Unis depuis la mort de George Floyd lors d'un contrôle de police à Minneapolis, l'emblématique constructeur américain, basé à quelques heures de route, prend publiquement position contre le racisme et l'intolérance.
Société 4 commentaires
Roulez à moto avec les motards de la gendarmerie dans le Doubs

Quatre nouvelles dates sont prévues cet été pour rouler avec les motards de la Gendarmerie nationale dans le Doubs à Labergement-Sainte-Marie, Remonot, Saint-Gorgon-Main et Les Bréseux.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Grand Prix du Japon annulé, GP de Malaisie en sursis

Les annulations se poursuivent en Grands Prix moto avec la suppression de la course prévue au Motegi du 16 au 18 octobre à cause du Covid-19. Cette annulation du GP du Japon 2020 laisse planer de gros doutes sur le maintien du GP de Malaisie 15 jours plus tard... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...