• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 27 juin 2010

Max Biaggi s'offre un 4ème doublé pour ses 39 ans !

Max Biaggi s'offre un 4ème doublé pour ses 39 ans !

Biaggi vient de remporter un nouveau doublé chez lui à Misano. Mais alors qu'il devait ses deux victoires à Miller aux abandons de Checa, cette fois, l'Empereur Romain ne doit son triomphe qu'à lui-même. Max s'éloigne donc au championnat... Et l'Italie toute entière espère un sacre en fin de saison !

Imprimer

Biaggi vient de remporter un nouveau doublé chez lui à Misano. Mais alors qu'il devait ses deux victoires à Miller aux abandons de Checa, cette fois, l'Empereur Romain ne doit son triomphe qu'à lui-même. Max s'éloigne donc au championnat... Et l'Italie toute entière espère un sacre en fin de saison !

Première course Superbike

Dimanche 27 juin - 13h00 - Max Biaggi prend les commandes de la course à l'extinction des feux mais Troy Corser reprend la tête dès le deuxième virage... Carlos Checa est 3ème devant Michel Fabrizio et notre Sylvain Guintoli national, suivi de l'incroyable Noriyuki Haga ! Leon Haslam passe le 1er tour en 9ème place, derrière ses compatriotes Cal Crutchlow  et Jonathan Rea.

Biaggi se fait pressant sur Corser mais ne peut déclencher aucune attaque. Logé dans l'aspi de la RSV4 Factory n°3, Checa est de nouveau le meilleur représentant de Ducati sur son Althea. Fabrizio, sur la Ducati officielle, n'est toutefois pas loin, à quelques longueurs seulement de Guintoli et de sa GSX-R1000.

À deux secondes de Corser et à une seconde de Fabrizio, Haga et Crutchlow ne ménagent pas leurs montures pour tenter de revenir. Tant et si bien que l'anglais perd l'avant de sa Yamaha et doit abandonner dans le 5ème tour !

Noriyuki Haga est désormais suivi de Leon Haslam : l'anglais et sa Suzuki doivent impérativement remonter sur Max Biaggi et son Aprilia pour conserver leurs chances au championnat...

Pendant ce temps justement, l'Empereur Romain enchaine les tours dans le sillage du Croco Corser. L'australien n'a pas l'air de vouloir - pouvoir ? - se débarrasser de ses poursuivants : outre Biaggi, trois pilotes complètent le groupe de tête : Checa, Fabrizio et Guintoli.

Au 7ème tour cependant, Troy hausse le ton et allonge quelque peu les écarts entre ses poursuivants, surpris de cette accélération.  Sylvain Guintoli notamment est décroché dans le 9ème tour mais le français s'applique et reste concentré sur les pots de la Ducati n°84 de Fabrizio.

Derrière, Leon Camier double Noriyuki Haga pour le gain de la 7ème place. Le jeune anglais se retrouve dans l'aspi de Leon Haslam et le dépasse dès le 10ème tour ! Camier et la deuxième Aprilia officielle sont à cinq secondes de Guintoli et sa Gex mais ne tournent pas assez vite pour espérer les rejoindre avant la fin de la course.

À la mi-course, Corser possède une demie seconde d'avance sur Biaggi et une seconde sur Checa et Fabrizio. Guintoli pour sa part a bien fait de ne pas s'affoler : il est toujours au contact, à l'affut d'une baisse de régime d'un de ses adversaires, ou d'une bagarres entre plusieurs d'entre eux...

Max Biaggi répond dès le 13ème tour à la hausse de rythme de Corser. L'italien n'est d'ailleurs pas seul : après tout, Carlos Checa cherche à prendre sa revanche sur ses deux abandons de Miller !

Biaggi glisse sa RSV4 sous la S1000RR de Corser dans le 16ème tour. Les deux hommes se livrent une courte mais superbe bataille, qui tourne à l'avantage du pirate Aprilia ! Max ne sort pas son casque de derrière la bulle et tente de se séparer du Corser BMW... mais n'y parvient pas !

Carlos Checa observe plus qu'il ne participe, mais reste plus que jamais au contact des deux animateurs de la course. Michel Fabrizio en revanche n'est plus qu'un lointain souvenir, tout comme Sylvain Guintoli isolé en 5ème position.

À six tours de la fin, Corser perd une nouvelle place : la BMW demeure sur le podium, mais derrière les deux italiennes Aprilia et Ducati... Heureusement pour le spectacle, l'allemande est capable de suivre le rythme en cette fin de course.

Trois tours avant le baissé du drapeau à damier, les trois hommes de tête roulent ensemble, mais ne sont pas suffisamment proches pour tenter quoique ce soit. Le spectacle n'en est pas moins impressionnant : Max doit empêcher son Aprilia de se cabrer à chaque accélération, Checa dompte une Ducati plus agitée en courbe et Corser exécute de superbes glisses au freinage !

À l'entame du dernier tour, Biaggi compte un tiers de seconde d'avance sur Checa et deux tiers sur Corser ! Derrière, Fabrizio et Guintoli s'accrochent à leurs 4ème et 5ème places. Plus loin encore, Camier, Haslam et Haga occupent les 6ème, 7ème et 8ème places, tout aussi solitaires.

Malgré tous leurs efforts, Checa et Corser ne peuvent rien faire contre l'Empereur Romain qui décroche sa 7ème victoire de la saison. L'italien empochera-t-il un quatrième doublé chez lui à Misano cet après-midi ? Affaire à suivre en quasi-direct, sur Moto-Net. Com !

Course Supersport

14h30 - Joan Lascorz saute de sa 4ème place sur la grille sur la tête de la course juste devant Eugene Laverty. Mais le fougueux Gino Rea dépasse les deux hommes dès les premiers virages : le public rugit de plaisir ! Derrière les trois pilotes qui se disputent les commandes de la course, Kenan Sofuoglu, Chaz Davies et Michele Pirro paraissent plus calmes mais pas moins dangereux !

En tête à l'issue du premier tour, Lascorz et sa Ninja mène le bal devant Rea. Dans le 2ème tour toutefois, Laverty décide de passer à l'attaque et double coup sur coup ses deux adversaires pour s'emparer du commandement. Sofuoglu reste collé au trio tandis que son coéquipier Pirro se débarrasse de Davies et remonte sur le groupe de tête.

Fabien Foret et sa Kawasaki sont en 8ème position, Matthieu Lagrive et sa Triumph en 12ème... Sauf un miracle, ce n'est pas ce dimanche que retentira la marseillaise en Mondial Supersport !

Dans le 3ème tour, Laverty et Lascorz creusent l'écart sur leurs poursuivants. Conscient du danger, Sofuoglu passe devant Rea et part à la recherche de ses deux rivaux au championnat... Le Turc attaque très fort, un peu trop même puisqu'il élargit par moment, mais remonte doucement.

Derrière lui, son coéquipier Michele Pirro s'emmêle complètement les pinceaux : dans le dernier virage du 5ème tour, il tente un freinage sur Gino Rea... L'arrière de sa Honda chasse violemment, Pirro perd le contrôle et percute le pauvre Rea.

Les deux jeunes italiens terminent leur course dans le bac à gravier : les tifosis sont sans voix. Heureusement, il reste au public italien des pilotes à soutenir : Roccoli est 5ème et Tamburini (wild card sur Yamaha) occupe une très belle 7ème place !

Devant, Laverty domine toujours : au 7ème tour, il possède 7 dixièmes d'avance sur Lascorz, et 1,1 seconde sur Sofuoglu. Un tiers de la course est parcouru : tout reste possible entre les trois As du Mondial SSP 2010 !

Aux abords de la mi-course d'ailleurs, Laverty et sa Honda Parkalgar baissent subitement de rythme, sans que  Lascorz et Sofuoglu puissent toutefois en profiter. Les Pirelli commenceraient-ils à souffrir de la chaleur de la piste ?!

À plus de 20 secondes du trio de tête, une belle bataille oppose notre Matthieu Lagrive à David Salom et Miguel Praia. Le frenchie et sa Daytona se bagarre pour la 9ème place, tandis que le Ninja tricolore Fabien Foret occupe une solitaire 8ème place.

À neuf tours de la fin, le rythme s'emballe en tête : en une boucle, Eugene Laverty augmente son avance sur Joan Lascorz d'1,3 seconde ! Sofuoglu perd complètement pied : il est toujours 3ème, mais à 4 secondes de l'irlandais et sa Honda n°50 ! Les écarts se maintiennent dans le tour suivant : les places sur le podium sont-elles déjà distribuées ?

Derrière, la lutte est autrement plus serrée pour la 4ème place : Robbin Harms, Chaz Davies, Roberto Tamburini et Massimo Roccoli roulent dans la même seconde et multiplient les dépassements à sept tours de la fin. En tête aussi le suspense monte d'un cran lorsque Kenan Sofuoglu revient dans la roue de Joan Lascorz...

Il ne reste que cinq tours et Sofuoglu tente de faire les freins à Lascorz. Le Turc passe momentanément devant l'Espagnol mais ne peut rejoindre la corde : il mord même légèrement dans l'herbe à l'extérieur... Tout est à refaire pour la Honda n°54 !

Seul en tête, l'irlandais "youjin" parade sur sa Honda Parkalgar, roulant près d'une seconde plus vite que ses deux poursuivants : cette course à Misano est sienne ! Pendant ce temps, Sofuoglu se reprend et rejoint - de nouveau - la roue arrière de Lascorz.

Kenan se garde bien de déclencher une nouvelle attaque sur le gros freinage qui lui a couté de précieuses secondes et profite d'un petit écart de Joan pour grimper en 2ème position... Mais Sofuoglu se loupe à nouveau dans le freinage suivant et sort totalement de la piste.

La Honda Ten Kate n°54 jouerait-elle des tours à son pilote et l'empêchera-t-elle d'assurer le podium dans ces conditions ? A priori non car Harms est à plus de huit secondes Sofuoglu, et il reste moins de trois tours.

Les deux dernières boucles de Misano ne sont qu'une formalité pour Eugene Laverty, qui reprend grâce à cette victoire la tête du classement provisoire des pilotes, pour trois petits points (161 contre 158 pour Sofuoglu).

Joan Lascorz monte sur la 2ème marche du podium et consolide sa 3ème place au classement (148). Sofuoglu fête sa 3ème place avec un long wheeling sur la ligne droite finale : contrairement à Laverty et Lascorz, le Turc n'a pas quitté le podium de toute la saison !

Chaz Davies hisse sa Triumph à la 4ème place de la course, juste deant le local de l'étape, le surprenant Roberto Tamburini et sa Yamaha R6. Derrière Harms et Roccoli se classe Fabien Foret, tandis que Matthieu Lagrive termine 11ème de la course et en profite pour grimper à la 9ème place du classement provisoire.

Seconde course Superbike

16h30 - Max Biaggi prend le meilleur départ et vire en tête devant Troy Corser. Cette fois, l'italien conserve le commandement dans le premier enchainement... mais doit le céder dans le second face à Troy et Carlos Checa ! Leon Haslam se cale dans le sillage de l'Aprilia n°3, juste devant Michel Fabrizio.

Dès le 2ème tour, Leon Haslam chipe sa 3ème place à Biaggi, immédiatement menacé par Fabrizio. Mais la Suzuki n°91 fait une petite faute et doit laisse passer ses deux poursuivants. Heureusement pour Haslam, Crutchlow est trop loin pour le faire descendre d'une place supplémentaire.

Cal vient d'ailleurs de dépasser Sylvain Guintoli, visiblement incapable de suivre le rythme des hommes de tête en ce début de course : au 3ème tour, notre Syl' accuse un retard de 2,6 secondes sur Corser.

Dans le 4ème tour, les dépassements s'enchainent soudainement aux avant-postes : Carlos Checa est le grand perdant de cette série d'attaques puisqu'il glisse de la 4ème à la 6ème place ! Devant, Troy Corser mène toujours la course mais doit s'incliner dans le 6ème tour : Fabrizio prend les rênes de la course grâce à un freinage net et sans bavure.

Max Biaggi imite rapidement son jeune compatriote : les deux italiens s'éloignent doucement mais surement de Corser et de ses nouveaux camarades Haslam, Crutchlow et Checa. Guintoli roule dans leur rythme en 7ème position, à moins de 3 secondes.

Alors que Biaggi vient de s'emparer de la tête de la course, Haslam pique sa 3ème position à Corser : Leon ne doit pas laisser filer Max sur la piste... À l'issue de la course de ce matin, l'italien comptait déjà 32 points d'avance sur l'anglais. Qu'en sera-t-il si Biaggi signe un nouveau doublé ?!

Alors que Biaggi s'éloigne petit à petit de Fabrizio et Haslam, Checa s'empare de la 5ème place de Crutchlow. Dans le 12ème tour toujours, James Toseland chute ! Le double champion du monde n'est décidément pas dans le coup avec la R1 cette année.

À la mi-course, Leon Haslam monte sur la 2ème marche du podium grâce à un beau freinage en bout de ligne droite. Fabrizio se retrouve 3ème et est immédiatement mis sous pression par Cal Crutchlow ! Or Troy Corser et Carlos Checa suivent de près...

Devant, Biaggi mène un train d'enfer et compte plus de 4 secondes d'avance sur Haslam dans le 15ème tour. L'anglais et sa GSX-R1000 ne peuvent rien contre l'italien et sa RSV4 Factory. En revanche, Leon domine  ses poursuivants : Michel et sa Ducati officielle, Cal et sa Yamaha, Troy et sa BMW, Carlos et sa Ducati privée.

Sept tours avant la fin, Crutchlow semble plus rapide que Fabrizio mais le n°84 défend chèrement sa 3ème place... Il reste un quart de course à parcourir : la 1ère place est promise à Max, la 2ème à Leon, mais la 3ème est loin d'être attribuée !

À plus de 10 secondes de l'Empereur Romain, trois Ducati complètent le Top10 : Shane Byrne, Luca Scassa et Noriyuki Haga. Auteur de la 9ème place sur la grille, le pilote japonais n'a pas réussi à se transcender en course : dur pour celui qui jouait le championnat l'an dernier !

La fin de course est superbement animée par Crutchlow et Fabrizio : le rookie sur sa Yamaha dispute à Michel et sa Ducati officielle la 3ème marche du podium. Le public se range naturellement du côté du couple italien... Mais cet appui insistant suffira-t-il ?

Leon Haslam dispose d'un peu d'air à l'entame du dernier tour, tandis que Biaggi défile seul en tête et s'offre un quatrième doublé, le lendemain de son 39ème anniversaire ! La 3ème place revient finalement au déterminé Michel Fabrizio, Cal Crutchlow se consolant avec une 4ème place méritée.

Attendu en 5ème position, Troy Corser ne franchit la ligne d'arrivée qu'en 10ème position...  Carlos Checa hérite ainsi de la 5ème place, et Sylvain Guintoli de la 6ème ! Suivent Byrne, Scassa, Haga et Corser donc. Jonathan Rea échoue à une lointaine 12ème place, tandis que Chris Vermeulen empoche le petit point de la 15ème place.

Max Biaggi s'envole donc au classement provisoire des pilotes : le pilote italien totalise 307 points, soit 37 de plus que Leon Haslam ! Carlos Checa (172 pts) pique à Jonathan Rea (158) sa 3ème position. Haga conserve sa 5ème place mais voit remonter sur lui Corser et Fabrizio. Guintoli est aux portes du Top 10 avec 116 points.

Côté constructeurs, Aprilia accentue son avance : la firme de Noale possède désormais 313 points (elle n'a pas quitté le Top4 depuis la 2ème manche à Portimao), contre 283 pour Suzuki, 250 pour Ducati, 177 pour Yamaha, 169 pour Honda, 152 pour BMW et 47 pour Kawasaki.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai F900XR : la nouvelle moto Sport GT BMW

En 2020, BMW stoppe la F800GT mais n'abandonne pas pour autant le segment des motos routières sportives de moyenne cylindrée. Le constructeur allemand lance une inédite F900XR inspirée de la S1000XR et déclinée de la F900R... Moto-Net.Com a pu la tester une demi-journée. Compte rendu.
Routière 9 commentaires
Comment regarder les courses MotoGP à la TV en 2020 ?

Pour la deuxième année consécutive, les Grands Prix Moto GP seront diffusés en exclusivité sur Canal+ et sur le player officiel motogp.com. Le Journal moto du Net fait le point sur la grille des programmes et les nouveautés 2020.
MotoGP 2020 20 commentaires
Interview Julien Toniutti : le Tourist Trophy, c'est le MotoGP de la course sur route 

Julien Toniutti est l'une des vedettes du nouveau jeu vidéo de moto TT Isle of Man – Ride on the Edge 2. L'ancien pilote MNC et champion de rallyes routiers nous explique comment il devenu le français le plus rapide au Tourist Trophy et revient sur ses expériences, virtuelles et bien réelles ! Interview vidéo.
Tourist Trophy 2 commentaires
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 9 commentaires
Essai V-Strom 1050 XT : Suzuki reconfigure son maxitrail 

Le maxi trail Suzuki, relancé en 2013 et revu en 2017, profite de la norme Euro5 pour évoluer de nouveau en 2020. Moteur, électronique, esthétique et aspects pratiques : Moto-Net.Com a testé les nouveautés de la V-Strom 1050 XT. Essai.
Trail 10 commentaires
Triumph délocalise en Thaïlande et prépare de nouvelles motos avec Bajaj

Seules des séries spéciales haut de gamme sortiront désormais de l'usine Triumph d'Hinckley (Royaume-Uni), qui se recentrera sur le développement de ses futures motos. Comme les futures petites et moyennes cylindrées prévues en partenariat avec le géant indien Bajaj ? Explications.
Vie des entreprises 5 commentaires
Harley-Davidson relance la Softail Standard

La Softail Standard fait son retour en 2020 avec le moteur Milwaukee-Eight 107 de 1746 cc, une selle monoplace et un coloris unique noir. De quoi se prendre de nouveau pour Lorenzo Lamas, l'inoubliable interprète du Rebelle sur le chopper Harley-Davidson ! Présentation.
Motos 3 commentaires
Le prix de la nouvelle Yamaha Tracer 700 est-il bien placé face aux motos concurrentes ?

La nouvelle Tracer 700, relookée et améliorée pour 2020, débarque dans les concessions Yamaha au prix de 8799 euros. Comment se situe ce trail routier polyvalent par rapport à ses concurrentes ? Réponses dans notre guide MNC.
Routière 13 commentaires
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 6 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...