• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN SEMESTRIEL
Paris, le 13 juillet 2018

Marché moto et scooter 2018 : première mi-temps réussie pour la France

Marché moto et scooter 2018 : première mi-temps réussie pour la France

Le premier semestre 2018 s'est bien déroulé pour le marché français du motocycle : en six mois, 91 520 immatriculations ont été enregistrées (+6,7%). Les 125 cc ont bien accéléré, mais les grosses cylindrées s'illustrent avec leur meilleur score des dix dernières années... Bilan !

Imprimer

Page 3 - Marché 125 : 25 460 immats (+11,9%)

Honda a occupé le terrain en juin et immatriculé un quart de machines en plus qu'en mai dernier ! Par rapport à l'an dernier, le score du numéro un français en 125 cc est en baisse (-4,6% Vs juin 2017 et -3,4% sur le semestre) mais il reste largement supérieur à celui de son principal rival Yamaha : 6 242 immats contre 5453.

Le PCX125 a livré une grosse offensive à la toute fin du premier semestre : 262 ventes en mai dernier, 618 en juin ! Mieux qu'un simple soutien, le scooter compact de Honda profite de sa mise à jour pour s'improviser avant-centre. Il accentue ainsi sa large domination sur son adversaire direct chez les Bleus : le Nmax (1621 à 864).

Au contraire, le Forza 125 s'est montré moins percutant en juin qu'en mai avec respectivement 386 et 421 immatriculations. Sur la réserve, le scooter préféré des français - depuis sa sortie il y a trois ans - occupe la deuxième place du provisoire 2018 et se fait d'ailleurs distancer...

À 500 longueurs du nouveau Xmax 125 à fin mai, le Forza se retrouve à plus de 850 un mois plus tard. Les évolutions pour 2018 du "top" modèle Honda seront-elles suffisantes pour inverser la - lourde - tendance ? Match à suivre dans les prochains bilans marché MNC...

La CB125R aussi descend de son piédestal : dans le sillage de la Seventy en mai (donc 2ème moto et 5ème 125 au scratch), l'aguichante nouveauté 2018 tombe à la 11ème place en juin avec 154 immats, contre 170 pour son ainée CB125F... et surtout 173 et 185 pour ses ennemis jurées MT125 et 125 Duke.

On note au passage que la CB125F ne souffre quasiment pas de la concurrence de la CB125R au sein même des concessions Honda : la petite nouvelle cumule 864 ventes depuis le 1er janvier, l'ancienne plus basique en totalise encore 693 (contre 804 sur le premier semestre 2017). Du tout bon pour Honda donc !

Yamaha qui marquait Honda de très près au mois de mai, est de nouveau dominé sur le sixième mois. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer : les Bleus d'Iwata ont d'ailleurs réussi à augmenter leurs ventes de +12,4% sur le dernier mois (Vs juin 2017), et de +27,6% sur l'ensemble du premier semestre 2018 !

Rappelons pour relativiser ces formidables hausses que la marque française MBK, propriété de Yamaha, a été mise en veille à la fin de l'année dernière. Les clients satisfaits de leurs Evolis ou Occito et désireux de les remplacer, sont désormais invité à se fournir chez les concessionnaires Yam ! Au premier semestre 2017 pour rappel, "MotoBéKane" avait immatriculé 822 machines.

Le nouvel Xmax est particulièrement performant. En juin, il a mené une belle relance : 784 exemplaires sortis de l'usine MBK à St-Quentin justement - dans l'Aisne en France ! - ont été immatriculés en un mois. Le précédent scooter (à deux-roues) préféré des automobilistes français va-t-il récupérer son trône ?

De son côté, le Nmax 125 remonte un peu la pente en juin avec 212 immatriculations qui lui ouvrent de nouveau les portes du Top 5 mensuel. Au cumul, le petit scooter accède également à la cinquième place qu'il partage avec la CB125R de Honda (864 immats chacun).

Troisième modèle Yamaha dans le Top 15 des meilleures ventes de 125 en France, la MT125 a été un peu meilleure en juin qu'en mai et double ainsi la CB125R (173 à 154). La mini MT perd néanmoins une petite place au profit de la 125 Duke. Au cumul, elle reste au "guidon à guidon" avec la CB125F : 698 à 693.

 

Les "gros" scooters à trois roues

Très gros mois de juin pour Piaggio qui renouvelle ses MP3 (300/350 et 500) en 2018 et a immatriculé 1127 tricycles, soit moitié plus qu'en mai dernier et pas loin d'un quart de plus qu'il y a douze mois (871 en juin 2017 pour rappel). Au cumul, la marque de Pontedera domine toujours aussi outrageusement "son" secteur : 4002 MP3 (Yourban inclus) ont rejoint nos villes en six mois (+11,3%).

Peugeot a placé une accélération en juin avec 253 immatriculations enregistrées par l'administration française, soit une hausse de +22% par rapport mai. Malgré cela, le Metropolis 400 - ses différentes versions à petites ou moyennes roues, à freinage couplé ou ABS - ne bat ni même n'égale son score de l'an passé (344 immats en juin 2017).

Sur l'ensemble du premier semestre 2018, la marque de Mandeure voit ses ventes de trois-roues (accessibles aux titulaires du permis quatre-roues via la formation de 7 heures) chuter de -19,2%. Peugeot se fait donc piquer des parts de marché par ses deux adversaires italiens : Piaggio et... Quadro !

Le petit poucet a poussé en juin et explosé son compteur avec 105 immats : il double son score par rapport à juin 2017, et progresse carrément de +162% par rapport à mai 2018 ! La nouvelle entité "Quadro Véhicules" est à l'origine de ce formidable bond... ponctuel, ou élan durable ? À suivre sur MNC, restez connectés !

 

En juin, Piaggio a accéléré aussi fort que Yamaha... si on compare ses 620 immats à son score de mai 2018 (+15%). Par rapport à juin 2017 en revanche, la balance est négative (-8,4%). Le spécialiste des scooters - à trois roues surtout !? - achève donc ce premier semestre sur un décevant -11,6%, soit la plus grosse baisse du Top 10 des constructeurs.

La petite forme des Rouges italiens est due avant tout à l'absence d'un scooter GT dans son équipe : après avoir joué les prolongations, le XEvo a fini par rejoindre les vestiaires, il y a pile un an... Piaggio perd 2,5 points de part de marché dans l'opération (9,3% à fin juin).

Meilleure vente du groupe Piaggio en France, le GTS de Vespa - à ne pas confondre avec le GTS de Sym ! - s'est contenté de reproduire en juin son score de mai (195) et perd deux places au classement mensuel. Il termine 10ème du premier semestre 2018 avec 684 immatriculations... Il était huitième au premier semestre 2017 avec 743 immats.

Le Liberty (se) défend un peu mieux et épaule correctement le GTS au général avec 629 immatriculations inscrites en France depuis le début de l'année. En juin dernier toutefois, l'entrée de gamme "grandes roues" de Piaggio n'a guère amélioré sa marque du mois mai (+ 2 immats).

Un troisième scooter complète le tir groupé - du groupe - Piaggio : le Vespa Primavera qui attendait l'été pour bien marcher rouler : 157 immats en juin, synonyme de Top 10 ! Il cumule ainsi 506 immatriculations en six mois et gagne d'un coup trois places au classement provisoire !

Ejecté du Top 15 général, le Medley contre-attaque avec 104 immats en juin. Piaggio/Vespa place ainsi quatre de ses modèles dans le Top 15 mensuel, démontrant ainsi que de nombreux français apprécient les scooters néo-rétros... italiens !

Conçu pour surfer la vague du vintage (qui dépasse allégrement le secteur du deux-roues), le Django connait un succès moindre que ces cousins transalpins : 73 unités vendues en juin dernier, soit 253 en six mois. C'est, au bas mot, deux fois moins que ses concurrents.

Plus décevant encore, le Satelis qui se mesure aux Xmax et Forza n'a récolté que 72 immatriculations le mois dernier et 329 depuis le 1er janvier 2018. Le fer de lance (deux-roues) de l'usine de Mandeure ne figure donc pas dans ses Top 15 nationaux, mensuel et cumul.

Derrière le Satelis et aux côtés du Django, le tout nouveau Belville a charmé 231 français. Un score honorable pour un scooter à grandes roues, surtout si on le compare au bestseller européen, le SH de Honda (394 immats).

Loin des leaders japonais et toujours bousculé par les outsiders taïwanais, la marque française gagne tout de même une place entre mai et juin (cinquième donc du sixième mois). Elle termine quatrième du premier semestre 2018 avec 1268 immats et émarge avec un rassurant +46,9%, en écho à son mauvais début d'année 2017 : le passage de témoin entre le Satelis Euro3 et son remplaçant Euro4 avait été particulièrement long.

Kymco est l'unique constructeur du Top 10 à avoir enregistré moins d'immats en juin (259) qu'en mai (264) ! Sorti l'an dernier, le X-Town s'accroche pourtant : treizième en mai dernier avec 116 immatriculations, il se rattrape in extremis en quinzième position avec tout juste 100 immats. Le scooter GT sportif perd une place au général : 14ème avec 483 immats depuis le 1er janvier.

Le constructeur taïwanais se classe donc septième derrière son compatriote Sym et les français Peugeot et Mash. Cinquième du provisoire avec 1111 immatriculations, Kymco perd contact avec Peugeot et voit ses rivaux grossir dans ses rétros : Sym est à 52 longueurs, Mash à 77...

Sym a réalisé un très gros mois de juin, immatriculant un tiers de 125 cc en plus qu'en mai ! Par rapport à juin 2017 en revanche, la deuxième marque taïwanaise écope d'un petit -2,2%. Mais cela ne l'empêche pas de doubler Mash dans le sixième tour : 1059 immats Sym au total, contre 1034 pour la marque de la SIMA.

On note chez Sym que le brassard de capitaine passe du gros GTS (194 immats ce premier semestre contre 347 il y a un an) au petit Jet 14 (300 contre 177). Un relais sans doute temporaire car le Cruisym fait une entrée remarquée sur le terrain avec 54 immats en juin (136 en tout).

Quatrième du mois de mai 2018 juste devant Kymco et Peugeot, Mash se retrouve cinquième sur le mois de juin avec 283 immats. Au cumul, le constructeur sino-bourguignon occupe la septième place avec 1034 immatriculations, soit une baisse de -2,8% (Vs 1er semestre 2017), une perte de deux places et un repli d'un demi-point en termes de part de marché.

Devancée au cumul par la toute nouvelle CB125R à fin mai, la Seventy remonte sur son trône grâce aux 260 nouvelles immatriculations le mois dernier. La petite "mashine" - et ses nombreuses déclinaisons roadster, Cafe Racer, Dirt Track, etc - redevient ainsi la petite moto préférée des français.

Sur le segment des petites motos qui ont tout d'une grande, KTM est battu par Honda et sa nouvelle recrue : la 125 Duke totalise 757 immatriculations contre 864 pour la CB125R. Mais sur le seul mois de juin, la mini Duke avait l'avantage (185 à 154)... Rien n'est joué donc ?

Confidentielles, les ventes de RC125 participent aussi à la hausse des ventes des Oranges en France ce premier semestre : 94 mini sportives ont trouvé preneurs ces six derniers mois (Vs 71 il y a un an). Les ventes pourront-elles encore augmenter l'an prochain ?...

Les concessionnaires KTM français espèrent qu'en 2019, Zarco et Tech3 obtiendront des résultats sinon bons, encourageants : il faut faire rêver les minots pour faire (c)raquer leurs parents ! À titre de comparaison, Aprilia a immatriculé 14 RS4 (quatorze...) en six mois, , Yamaha 92 YZF-R125 et Suzuki 72 GSX-R125...

Suzuki justement, réapparait dans le Top 10 mensuel : en juin, la marque japonaise se classe neuvième avec 191 immatriculations. Soit près du double de l'an dernier (+94,9 %) ! Plus que les mini GSX-R précédemment citées, ce sont les GSX-S125 qui assurent à Suz' son bon début d'année : 276 nouveaux roadsters ont été écoulés.

Le Burgman demeure la meilleure vente des jaunes d'Hamamatsu en France avec 306 exemplaires vendus. À l'instar son grand rival XEvo à la "belle" époque, le bon - mais vieux - scooter Suzuki fait de la résistance. Au global, Suzuki rebondit (+65,1% Vs 1er semestre 2017) et échappe à la relégation.

En juin, Brixton a battu Orcal (136 à 127) et ferme ainsi le tableau mensuel. Sa BX a gagné 20 immats et une place (13ème donc) par rapport au joli mois de mai. Au cumul, la petite néo-rétro accède pour la première fois au Top 15 provisoire avec 459 immats... et se rapproche de l'Astor.

La marque de la DIP s'est d'ailleurs montrée moins vaillante que celle du groupe KSR ! Orcal a perdu deux places en un mois : 127 immats en juin, soit 5 de moins qu'en mai dernier. Son Astor cale à fin juin sous les 500 unités et perd une petite place au général (13ème). La deuxième mi-temps s'annonce sportive !

Au premier semestre 2018, les "autres" constructeurs ont immatriculé en France 4699 motos et scooters de 125 cc, soit 900 de plus que l'an dernier (+23,7%). On trouve dans l'ordre : Bullit avec 517 immats, Brixton 459, FB Mondial 274, BMW 256 (C Evolution équivalent 125), Archive Motorcycle 235, Keeway 226, "feu" MBK 208, Rieju 190, Beta et Masai 177 (chacun), Benelli 176, Daelim 175, Sherco 157, Neco 128, Aprilia 124, Moto SPA 99, Kawasaki 94 (scooter J125), 83 Sky Team, 78 Fantic, 67 Zero MOtorcycles, etc.

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !