• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN ANNUEL
Paris, le 14 janvier 2011

Marché moto : baisse des immatriculations en 2010

Marché moto : baisse des immatriculations en 2010

Les immatriculations de motocycles en France ont diminué de -7,2% cette année. Même en additionnant les ventes de MP3 LT, la barre des 200 000 unités n'est pas franchie... Le marché revient donc à son niveau de 2005. Chiffres, graphes et bilan complet.

Imprimer

Baisse des immatriculations en 2010

C'est un mois de décembre globalement très gris, trop froid et bien trop neigeux qui boucle l'an 2010. Certes, les 125 cc terminent leur année sur un inattendu +0,9% (merci Peugeot et son Tweet), mais les gros cubes voient leurs ventes déraper de -20,9%.

Sur l'ensemble de l'année - qui comptait deux jours ouvrables de plus que 2009 et sensiblement le même nombre de "jours d'ouverture de concession" -, les deux secteurs ont finalement enregistrés des baisses respectives de -7,3 et -7,1%... Pas fameux.

Ainsi, pour la première fois depuis cinq ans, le marché français du motocycle (motos et scooters de plus de 50 cc) se situe sous la barre des 200 000 immatriculations annuelles. En effet en 2010, 185 609 motos et scooters neufs ont trouvé preneurs dans notre pays.

L'an dernier déjà, le nombre d'immatriculations s'élevait tout juste à 200 017 (lire MNC du 8 janvier 2010 : Bilan mitigé pour le marché français de la moto 2009). Mais les MP3 LT - ces fameux "tricycles" Piaggio non comptabilisés parmi les motocycles - avaient permis de rehausser le score à 213 956 unités, limitant considérablement la chute du marché de la moto et du scooter : aux alentours de 10% par rapport à la belle année 2008, contre -15,9% pour les motocycles seuls (lire MNC du 12 janvier 2009 : Une bonne année 2008 pour le motocycle en France ).

185 609 immatriculations (-7,2%)

Cette année encore, les MP3 LT (versions 250, 300, 400 et Hybride 300) ont réalisés d'excellents scores : 11479 immatriculations en tout. Néanmoins, ces ventes supplémentaires ne suffisent pas au marché pour atteindre le cap des "deux cent mille". Pire, les larges trois-roues italiens amplifient le fléchissement des ventes de motos et scooters de "+ de 50 cc" en France : avec eux, la baisse générale passe de -7,2% à -7,9% !

Grèves, pénuries d'essence et chutes de neige, sont venues s'ajouter à l'austérité ambiante et n'ont pas facilité la tâche des constructeurs et de leurs réseaux. Comme l'an dernier, les professionnels ont connu des résultats en dents de scie, et largement en retrait par rapport à l'année précédente.

Par deux fois uniquement, les 125 cc ont battus leurs scores de 2009 : aux mois de juillet et décembre... Les gros cubes de leur côté ont effleuré la surface en avril puis en juillet et en août, mais sont finalement restés sous l'eau toute cette année 2010.

On note d'ailleurs que le secteur des "+ de 125 cc" enregistre sa moins bonne performance depuis que Moto-Net.Com examine les chiffres du marché de la moto : 99 559 immats en 2010, c'est 5014 de moins qu'en 2004 (score le plus bas depuis 2003)... et 21 549 unités de moins qu'en 2007 (record absolu avec 121 108 immats), soit un mois d'activité pendant la belle saison !

Naturellement, toutes les marques ne sont pas logées... à la même enseigne ! Les constructeurs japonais en général - ils représentent tout juste une vente sur deux en 2010 ! -, et Suzuki en particulier, sont durement touchés.

Les Japonais souffrent...

Toutes cylindrées confondues, les Jaunes d'Hamamatsu ont vu leurs immatriculations chuter de -20,8%. Leur part de marché (11,5% en 2009) glisse cette année sous les 10%. L'absence de nouveautés 2010 s'est payée comptant chez Suz'...

Toujours numéro un en France, Yamaha a également subi une baisse importante de ses ventes : -10,8% par rapport à 2009. Malgré leurs 35 779 immatriculations (soit tout de même 10 000 immats de plus que Honda, 2ème du classement français), les Bleus repassent donc sous les 20% de PDM.

Pour un peu, les Rouges de Tokyo pourraient se féliciter de leur année 2010 en France : bien que leurs ventes aient diminué de -3,5% par rapport à l'an dernier, ils sont les seuls nippons à grappiller des parts de marché. Leur PCX 125, scooter à la fois "low cost" et "high tech", est incontestablement la bonne surprise de l'année... et un exemple à suivre ?

Kawasaki pour sa part a laissé filer 1206 ventes entre 2009 et 2010 (-7,4%) et parvient tout juste à conserver sa part de marché : huit motocycles sur cent vendus en France cette année venaient d'Akashi. Ses roadsters sont toujours autant appréciés des français, mais le reste de la gamme - les nouvelles petites 125 y compris - demeurent trop en retrait pour permettre aux Verts de concurrencer leurs compatriotes.

Les Européens poussent !

Piaggio - et Vespa ! - demeure 5ème avec 10 827 scooters immatriculés, soit une PDM d'un peu plus de 5,8%. Rappelons qu'il manque à l'appel les MP3 LT : avec eux, les Italiens pourraient revendiquer la 3ème place du classement général... et la 1ère du secteur des "125 et équivalence Permis B" !

Derrière, les Américains sont rentrés dans le rang : 6ème en 2009, ils retrouvent "leur" 8ème place derrière BMW et Peugeot tous deux très en forme. En effet, les Allemands émargent à +17,3% tandis que les Français signent un superbe +14%. Les nouvelles R1200 et la S1000RR notamment ont connu une grande année !

Après un exercice 2009 exceptionnel, Triumph ne rend que - très - légèrement les gaz (-5%, soit un peu moins de 6000 immats en 2010) et ses Street Triple et Speed Triple gagnent encore des places dans les "charts" français ! Les Anglais devancent toujours deux Taïwanais : Sym (-18,5%) est relayé par Kymco (+9,5%) à la 10ème place du classement.

Or on pourrait bien assister au même type de passation entre KTM et Ducati l'an prochain. Les Italiens de Bologne ne sont plus qu'à 510 longueurs des Autrichiens de Mattighofen (contre 1299 l'an dernier) ! Les Monster 696 et 796 se vendent mieux que les 690 et 990 oranges...

Désormais quatorzième, MBK a encore perdu quelques dixièmes de parts de gâteau en 2010 (1,81% de PDM en 2010). Daelim et Aprilia pour leur part reprennent respectivement leur souffle (+0,7%) et du poil de la bête (+7,5%, grâce à la RSV4 R surtout), et sont imités par Gilera (+2,3%) et Gas Gas (+10,1%).

Sky Team et Jonway au contraire ont fini par décrocher : finies les ascensions extraordinaires des années 2008 et 2009, Sky Team - les concurrents de son Dax sont nombreux ! - et Jonway - les japonais et français se mettent eux aussi aux scoots pas chers ! - bouclent une année 2010 dans le rouge... Enfin, dans le "violet" chez MNC !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.