• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 18 janvier 2014

Marc Coma (KTM) remporte le Dakar moto 2014

Marc Coma (KTM) remporte le Dakar moto 2014

Marc Coma, auteur d'un sans-faute depuis le début du Dakar 2014, vient de signer remporter pour la quatrième fois le "roi des rallyes" malgré la victoire de Cyril Despres dans la dernière spéciale. Son coéquipier Jordi Viladoms signe quant à lui son meilleur résultat en prenant la 2ème place à 1h52'27, tandis que Cyril Despres achève…

Imprimer

Marc Coma, auteur d'un sans-faute depuis le début du Dakar 2014, vient de signer remporter pour la quatrième fois le "roi des rallyes" malgré la victoire de Cyril Despres dans la dernière spéciale. Son coéquipier Jordi Viladoms signe quant à lui son meilleur résultat en prenant la 2ème place à 1h52'27, tandis que Cyril Despres achève son premier Dakar chez Yamaha quatrième, au pied du podium derrière son coéquipier Olivier Pain, qui signe son meilleur résultat sur la course.

Marc Coma remporte le Dakar moto 2014

La "méthode Coma", fondée sur une prise de distance brutale avec ses rivaux sur une seule spéciale, a encore fonctionné cette année : pendant le quatrième jour de course, deuxième partie de l'étape marathon menant à Chilecito, il a frappé un grand coup en délogeant Joan Barreda de la place de leader, tandis que Cyril Despres laissait déjà filer une partie de ses chances de victoire sur des problèmes électriques.

"C'est un rallye très compliqué"

Après avoir pris ses aises, Coma s'est appliqué à réciter un sans-faute, là où ses adversaires accumulaient les cabrioles, les pannes, les imprécisions... et les heures de retard.

Marc Coma remporte le Dakar moto 2014

"Ce sont des sentiment très forts, très personnels", a résumé Coma : "cela représente beaucoup de sacrifices et de travail. C'est une course extrême avec de bons moments et des autres très durs. Si je regarde en arrière, je me rappelle qu'il y a un an je ne pouvais pas prendre le départ... Et me voilà, ici, en vainqueur ! Il faut remercier les gens qui autour de moi ont permis ce retour. Chaque fois que je gagne ce rallye, je dis que je vais le savourer. Je vais le faire avec mes proches, ma famille. Je ne sais pas si je vais le gagner encore. Je vais essayer et travailler pour, mais c'est un rallye très compliqué".

"Je suis très ému", a pour sa part confié Jordi Viladoms à l'arrivée : "c'est beaucoup pour moi tout ça surtout après l'année que j'ai vécu. Je suis très content de ce résultat".

Pour Olivier Pain, troisième, c'était "une édition haute en émotions et difficile la première semaine. Ensuite, je n'ai rien lâché de toute la deuxième semaine... et voilà le podium, c'était l'objectif. Je m'étais préparé pour, mais il y avait quand même une belle liste de départ. A la journée de repos, j'étais à 40 minutes du podium et je n'ai pensé qu'à ça pendant toute la semaine. Je suis remonté petit à petit sur Jordi, et ensuite il y a eu la malchance de Joan qui m'a profité hier. Il a ensuite fallu jouer des coudes jusqu'au bout avec Cyril... ça n'a jamais été reposant. Ce matin je n'avais pas vraiment du stress, c'était plutôt de la rage d'y arriver !"

Quant à Cyril Despres, il a "donné le maximum jusqu'au bout" mais "c'est la course. C'est ce que j'aime dans la compétition : ne rien lâcher. C'était important pour moi de ne pas avoir de regrets. C'était fun, et c'est positif. Un Dakar terminé en plus. On a essayé, on y croyait... et on a appris beaucoup de choses. Je constate que ce n'est pas une chose facile de développer une moto pour le Dakar en quelques mois, mais on a essayé". 

Premiers à quitter la scène, les deux motards qui accompagnaient Despres sur le podium l'an dernier, Ruben Faria et "Chaleco" Lopez, se sont éliminés sur chute, tandis que le champion du monde Paolo Gonçalves voyait sa Honda et ses ambitions partir en fumée pendant la 5ème étape.

A ce stade, les nombreuses désillusions étaient compensées par le vent de fraîcheur soufflé par les pilotes Sherco : Relayant son coéquipier Juan Pedrero au tableau des étapes, Alain Duclos se positionnait comme un prétendant de plus en plus crédible au podium, du moins à la journée de repos. Mais après une première dégringolade dans la 7ème étape, le moteur de sa Sherco a définitivement rendu l'âme deux jours plus tard.

Dans les derniers jours, Marc Coma a pu poursuivre sa route en gardant un œil lointain sur Joan Barreda. Mais le poursuivant le plus menaçant, revenu à une grosse demi-heure à la faveur d'une pénalité infligée au leader en raison d'un changement de moteur, a finalement trébuché au moment précis où l'apprentissage de la constance semblait assimilé. A la veille de l'arrivée, le flambeur de l'année, vainqueur de quatre étapes, s'est écroulé dans les dunes de Copiapo, où il a laissé filer plus de deux heures pour terminer à la 7ème place du général.

Pendant ce temps, Cyril Despres continuait son entreprise de remontée dans la hiérarchie, avec une réussite qui récompense son obstination. Relégué en 12ème position à la 5ème étape, puis 11ème à la journée de repos, le quintuple vainqueur a progressé par petits bonds pour finalement échouer au pied du podium, juste derrière son équipier Olivier Pain.

Le doublé Yamaha en 3ème et 4ème position est suivi d'une représentation honorable de Honda avec Helder Rodrigues (5ème), Joan Barreda (7ème) et Daniel Gouet (8ème). A distance raisonnable, Laia Sanz complète le beau tableau catalan en allant chercher la 16ème place du général, une des meilleures performances féminines sur le Dakar après Christine Martin (10ème en 1981), Nicole Maitrot (14ème en 1982) et Véronique Anquetil (15ème en 1984).

Résumé vidéo de la dernière étape du Dakar 2014

Classement général du Dakar moto 2014

  1. 2 COMA (ESP) KTM 54:50:53
  2. 4 VILADOMS (ESP) KTM 56:43:20
  3. 6 PAIN (FRA) YAMAHA 56:50:56
  4. 1 DESPRES (FRA) YAMAHA 56:56:31
  5. 7 RODRIGUES (PRT) HONDA 57:02:02
  6. 15 PRZYGONSKI (POL) KTM 57:22:39
  7. 3 BARREDA BORT (ESP) HONDA 57:44:54
  8. 26 GOUET (CHL) HONDA 58:01:27
  9. 19 SVITKO (SVK) KTM 58:41:03
  10. 9 CASTEU (FRA) KTM 58:49:02
  11. 16 JAKES (SVK) KTM 59:10:28
  12. 30 VAN NIEKERK (ZAF) KTM 60:24:31
  13. 17 METGE (FRA) YAMAHA 60:47:27
  14. 40 SALVATIERRA (BOL) SPEEDBRAIN 61:04:35
  15. 28 KNUIMAN (NLD) KTM 62:35:31
  16. 50 SANZ (ESP) HONDA 62:53:55
  17. 52 RODRIGUEZ (CHL) HONDA 62:59:44
  18. 39 PABISKA (CZE) KTM 63:07:34
  19. 31 CECI (ITA) SPEEDBRAIN 63:14:59
  20. 76 CARDONA VAGNONI (VEN) YAMAHA 63:37:43
  21. 23 PEDRERO GARCIA (ESP) SHERCO 64:10:12
  22. 74 VOGELS (NLD) KTM 64:19:22
  23. 14 PIZZOLITO (ARG) HONDA 64:25:25
  24. 44 OLIVEIRA (PRT) SPEEDBRAIN 65:29:22
  25. 27 GUASCH (ESP) GAS - GAS 65:37:12
  26. 34 STANOVNIK (SVN) KTM 66:00:36
  27. 67 VAN PELT (NLD) HONDA 66:10:52
  28. 59 CUMMINGS (ZAF) KTM 66:26:07
  29. 53 BIANCHI PRATA (PRT) HUSQVARNA 66:33:10
  30. 36 PATRAO (PRT) SUZUKI 66:40:24
  31. 69 PAYEN (FRA) YAMAHA 67:44:22
  32. 46 RODRIGUEZ (ARG) HONDA 67:47:57
  33. 86 NASER COLOMBO (CHL) KTM 68:08:43
  34. 103 DE SOULTRAIT (FRA) YAMAHA 68:19:40
  35. 57 DA COSTA (FRA) YAMAHA 69:08:47
  36. 45 OLIVERAS CARRERAS (ESP) GAS - GAS 69:35:14
  37. 75 O'CONNOR (AUS) KTM 69:38:51
  38. 134 DIENER (AUS) YAMAHA 70:24:11
  39. 165 ROBERTS (AUS) KTM 70:31:42
  40. 117 MEERU (EST) HONDA 71:05:34
  41. 106 GOUNON (FRA) KTM 71:25:56
  42. 73 DEMELCHORI (ARG) KAWASAKI 71:32:47
  43. 41 PROHENS (CHL) YAMAHA 71:35:38
  44. 51 ARREDONDO (GTM) KTM 71:41:20
  45. 65 HEINRICH (PER) HONDA 72:12:19
  46. 42 PROHENS (CHL) YAMAHA 73:00:31
  47. 64 LAZARD (URY) KTM 73:44:21
  48. 83 CABRERA (CHL) KAWASAKI 73:58:39
  49. 79 ONTIVEROS (ARG) YAMAHA 74:45:29
  50. 126 NIJEN TWILHAAR (NLD) KTM 75:03:10
  51. 100 CROQUELOIS (FRA) YAMAHA 75:53:24
  52. 133 TRIISA (EST) HONDA 76:20:16
  53. 72 SAGHMEISTER (SRB) KTM 77:03:49
  54. 131 DESI (HUN) KTM 77:36:22
  55. 63 ERRAZURIZ (CHL) SHERCO 78:00:33
  56. 174 ARANA COBEAGA (ESP) YAMAHA 79:26:08
  57. 189 TRACCAN (FRA) HONDA 80:31:26
  58. 101 SARMIENTO CERON (COL) YAMAHA 80:49:19
  59. 109 DEL ZOTTO (ARG) GAS - GAS 80:57:11
  60. 180 DAMDINKHORLOO (MNG) KTM 81:16:00
  61. 71 GRACIDA GARZA (MEX) HONDA 81:19:20
  62. 80 REINIKE (CHL) KTM 81:43:27
  63. 125 GUZMAN BLANCO (CHL) KTM 81:54:19
  64. 82 VALLE (MEX) KTM 82:04:34
  65. 85 PENATE MUNOZ (ESP) KTM 82:10:10
  66. 93 DE GROOT (NLD) HONDA 85:18:06
  67. 87 VELLUTINO (PER) KTM 85:52:04
  68. 98 HAMARD (FRA) KTM 86:04:45
  69. 155 URQUIA (ARG) YAMAHA 87:29:26
  70. 58 PUERTAS HERRERA (ESP) GAS - GAS 91:26:57
  71. 111 ESPINASSE (FRA) KTM 91:27:42
  72. 105 BATALLA (ESP) GAS - GAS 91:44:32
  73. 91 CID DE LA PAZ (ARG) YAMAHA 91:51:46
  74. 92 JOHNSON (USA) HONDA 95:20:05
  75. 191 HOYOS LLACH (COL) HONDA 102:03:26
  76. 173 VIGLIO (ITA) BETA 104:30:48
  77. 169 CHIVITE RUIZ (ESP) YAMAHA 108:43:40
  78. 118 GUYOMARC'H (FRA) YAMAHA 144:08:10

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
La Kawasaki SRC n°1 d'Endurance roule désormais sur pneus Michelin

David Checa avait prévenu Moto-Net.Com : Pirelli a décidé de ne plus courir en Endurance, obligeant ainsi son écurie GMT94 Kawasaki SRC (!) à collaborer avec une autre marque de pneumatiques. Les Verts se sont tournés vers le fournisseur exclusif du MotoGP, Michelin !
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Quartararo a-t-il enfreint le règlement des essais privés avec une moto non conforme ?

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) auditionnera plusieurs pilotes soupçonnés de ne pas avoir respecté les règles encadrant les séances d'essais privés en amont du Grand Prix d'Espagne prévu le 19 juillet. Fabio Quartararo ferait partie de la liste suite à ses tours de piste au Paul Ricard sur une R1 préparée... Explications.
Pilotes et équipes 12 commentaires
[Vidéo] Road : le film sur Joey "King du TT" Dunlop et les siens

C'est le 2 juillet 2000 que s'est tué Joey Dunlop lors d'une course sur route en Estonie. Moto-Net.Com rend hommage à cette légende du Tourist Trophy via le film Road, documentaire qui relate l'histoire de Joey, son frère Robert et ses neveux William et Michael... Séquence émotion.
Portraits 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...