• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT ?
Paris, le 6 février 2019

Les Yamaha peuvent-elles de nouveau gagner en MotoGP avec une équipe réorganisée ?

Les Yamaha peuvent-elles de nouveau gagner en MotoGP avec une équipe réorganisée ?

Outre les nouvelles couleurs "Monstrueuses" des YZR-M1 2019, Yamaha a également dévoilé en Indonésie le nouvel organigramme de son team officiel MotoGP qui évolue en profondeur... pour la plus la grande satisfaction de son pilote vedette, Valentino Rossi ! Explications.

Imprimer

C'est évident, mais ça devient urgent : Yamaha doit impérativement réagir pour renouer avec le succès en MotoGP, après deux saisons très largement en deça de ses attentes... Distancées par les Honda RCV, battues par les Ducati Desmosedici et talonnées par les Suzuki GSX-RR, les YZR-M1 - jugées en retrait sur le plan de la motricité et de la gestion des pneus par ses pilotes - ont perdu leur équilibre enviable et n'ont gagné qu'une seule fois l'an dernier grâce à Viñales en Australie...

De son côté, Valentino Rossi n'est pas parvenu à décrocher une seule victoire sur la Yamaha en 2018, ce qui est une première depuis le début de leur association en 2004 ! Face à ce constat d'échec, les responsables japonais ont dévoilé des mesures drastiques lors de la présentation à Jakarta (Indonésie) des nouvelles M1, désormais aux couleurs de Monster au lieu de Movistar.

 "Au-delà de l’aspect purement technique, des changements ont été fait sur le plan de l'organisation", explique le directeur du team officiel Yamaha, Lin Jarvis,  ci-dessous avec le micro. "Hiroshi Itou devient General Manager Motorsports Development au Japon et Takahiro Sumi, qui était jusque-là en charge du design châssis, hérite du rôle de Group Leader, sachant que l’interaction entre le Japon et le circuit est très importante".

"Nous n’avons pas forcément eu de bons résultats la saison passée et nous ne pouvions pas continuer dans la même direction ", reconnaît le dirigeant britannique qui a dû sentir le vent du boulet lorsque les dirigeants ont évoqué la nécessité de faire "tomber des têtes" cet hiver...

"Il nous fallait apporter un vent de fraîcheur", poursuit le big boss de l'équipe Yamaha en MotoGP : "c'est pourquoi nous avons décidé au Japon de changer le General Manager Motorsports Development et le Group Leader. J’espère que cette nouvelle organisation effectuera de bons débuts à Sepang".

Des changements approuvés par Valentino Rossi

"Je connais très bien le nouveau responsable de projet et à mon avis il est compétent", s'est réjoui Valentino Rossi. La star italienne avait en effet invité Yamaha à revoir en profondeur son organisation et surtout à engager davantage de moyens humains et techniques. "Il faut suivre l'exemple de Honda et de Ducati, qui se sont inspirés dans ce sens de la Formule 1", plaide le n°46.

"On a beaucoup parlé avec le président de Yamaha Motor Racing (Kouichi Tsuji, NDLR) et avec tous les ingénieurs japonais à la fin de l'année dernière, et ce qu'on a demandé était assez clair. Je sais qu'au Japon ils ont travaillé dur cet hiver et il y aura de nouvelles choses à tester".

Parmi ces changements espérés par les pilotes figure en priorité l'amélioration de l'électronique, domaine dans lequel Yamaha aurait pris du retard ces deux dernières saisons. Selon Rossi et Viñales, il est impossible de rivaliser avec Honda et Ducati sans une gestion électronique suffisamment performante pour épargner le capital pneumatique.

"Dans le MotoGP moderne, pour moi la clé ce sont les pneus", martèle Rossi. "On essaye toujours de travailler pour économiser les pneus, on commence le vendredi matin avec comme principale idée d'économiser les pneus. C'est un travail difficile qui demande beaucoup de précision".

"Malheureusement, la semaine prochaine j'aurai 40 ans !"

 "On peut faire la différence avec le style de pilotage, mais dans le même temps il faut travailler dur avec les ingénieurs : je pense donc que c'est l'objectif pour cette saison afin d'essayer de gagner", estime Valentino Rossi qui fêtera ses 40 ans le 16 février.

"Malheureusement, la semaine prochaine j'aurai 40 ans !", plaisantait (à moitié ?!) le nonuple champion du monde avant de prendre l'avion pour les tests en Malaisie. " Je suis assez vieux, mais c'est un challenge pour moi d'essayer d'être compétitif à cet âge", souligne le Docteur. 

"Physiquement c'est assez difficile, il faut davantage s'entraîner chaque jour, à moto mais aussi en salle. Je ne ressens pas de grande différence entre 36 et 40 ans, mais par rapport à 25 ans, oui c'est clair ! J'ai encore deux ans de contrat, c'est beaucoup et le défi est d'essayer de rester compétitif et de se battre pour la victoire", promet le vétéran du plateau.

Les grandes attentes de Sepang

Rappelons que d'autres changements internes touchent le team officiel Yamaha cette année : Maverick Viñales - qui a troqué son n°25 contre le n°12 - a désormais Esteban Garcia comme chef mécanicien, tandis que l'ancien pilote Julian Simon "l’accompagnera sur le plan mental", précise l'équipe suite à la demande de Mack d'avoir un soutien psychologique.

De l'autre côté du box, Idalio Gaviera remplace Luca Cadalora dans le rôle d'analyste des performances de Valentino Rossi, chargé d'observer le pilote du bord de piste. Un nouvel ingénieur fait par ailleurs son arrivée dans la structure dédiée à Rossi avec Hitoshi Hoshino.

Tous les regards seront donc braqués sur Yamaha pendant les premiers essais de l'année en Malaisie pour mesurer l'impact de ces changements : "ce test revêt une très grande importance pour nous", admet Jarvis, parfaitement conscient de la nécessité de redresser la barre après deux mauvaises saisons...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le dispositif MotoGP sur Canal+ en 2019

Ce n'est plus un secret : les catégories MotoGP, Moto2 et Moto3 seront diffusés sur Canal+ en 2019 - et ce pour "trois à cinq ans", nous assure un des responsables de la chaîne cryptée. Les habitudes des passionnés de sport moto vont changer et il va falloir s'adapter à une nouvelle grille des programmes. Avant-goût.
Projet Honda Africa Twin 1100 : vraiment une bonne idée ?

Alors que selon une rumeur persistante, Honda réfléchirait à  la possibilité d'accroître la cylindrée de son Africa Twin, MNC s'interroge : le bicylindre parallèle de 998 cc développant 95 ch et 98 Nm gagnerait en performances en passant à 1100 cc d'ici 2020 pour tenter de donner la réplique aux motos concurrentes de 1200, voire 1300 cc... mais est-ce vraiment la bonne voie ? Réflexions.
Trail 1 commentaire
BMW Motorrad fait tourner son futur flat-twin R18 en vidéo

Après avoir dévoilé en décembre un moteur inédit sur une - très - originale moto préparée par l'atelier japonais Custom Works Zon, BMW nous permet maintenant d'écouter ce gros Boxer qui pourrait équiper de futures R1800C, R1800B, etc. Explications.
Lorenzo prévoit d'arriver diminué au Qatar...

En raison de sa blessure au poignet, le nouveau pilote du HRC prévoit d'arriver à "80% de sa forme" aux prochains tests MotoGP du Qatar samedi, mais espère remonter à "85 ou 90%" pour la première course le 10 mars... Explications.
GP du Qatar 2 commentaires
Rossi fête ses 40 ans la veille des 26 ans de Marquez 

Valentino Rossi et Marc Marquez ont tous deux célébré ce week-end leur anniversaire : le doyen du plateau MotoGP est entré dans la quarantaine samedi 16 février, tandis que le champion du monde en titre a fêté ses 26 ans dimanche 17...
Cluzel et Mahias en embuscade aux premiers tests Supersport de Phillip Island

Ça y est, les pilotes du WorldSBK roulent en Australie ! En Supersport, Jules Cluzel et Lucas Mahias se hissent logiquement aux avant-postes, tandis que Corentin Perolari découvre le magnifique circuit de Philip Island et que Jules Danilo poursuit son apprentissage de la catégorie... Premiers chronos et commentaires.
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : En test les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WorldSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça... et plein d'autres choses ! Interview.
WSBK 2019 3 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 5 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Tests d'intersaison
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avr. : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juil. : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 sept. : GP de San-Marin
22 sept. : GP d'Aragón
6 oct. : GP de Thaïlande
20 oct. : GP du Japon
27 oct. : GP d'Australie
3 nov. : GP de Malaisie
17 nov. : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...