• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP SEPANG II
Paris, le 26 janvier 2007

Les Suzuki harcèlent le Doctor...

Les Suzuki harcèlent le Doctor...

Valentino Rossi a beau avoir terminé ces premiers tests hivernaux en tête du classement, les Suzuki n'en demeurent pas moins les vedettes de cette deuxième session en Malaisie ! À noter également l'excellent 6ème temps de Randy de Puniet. Compte-rendu !

Imprimer

La deuxième série d'essais de Sepang aura été particulièrement éprouvante : pour les pilotes tout d'abord, contraints de supporter une chaleur excédant les 35°C - voire 100°C pour l'air circulant entre le carénage et le moteur - et une humidité oscillant entre 50 et 75%, le tout sur un tracé particulièrement physique incluant plusieurs freinages extrêmement appuyés.

"Ce qui les a le plus ennuyés, surtout lors du premier tour de chaque session, c'était la douleur dans la paume de leurs mains, rendues gonflées et douloureuses par la température, la friction et le contact avec le guidon", témoigne le docteur Costa dont la Clinica Mobile a dû fournir des maniques (gants de protection) à Rossi, Edwards, Jacque, Barros et Guintoli.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Leurs camarades ont également connu leur lot de désagréments : Pedrosa, Melandri et Hayden récupéraient d'opérations subies quelques semaines plus tôt, Hofmann est tombé malade dès le deuxième jour et Stoner a dû faire face à de violentes crampes aux avant-bras, heureusement maîtrisées par l'équipe médicale de l'Intercontinental Circus.

Pourtant, à moins d'une mauvaise chute dont a malheureusement été victime Sylvain Guintoli, aucun des pilotes présents n'aurait laissé sa place à un autre : les essais de pré-saison sont primordiaux et le plaisir de piloter une MotoGP est trop fort (lire Moto-Net du 6 décembre 2005) !

Les 800cc : un gros défi pour les pneus

Après les pilotes, les pneus ont incontestablement eu le plus grand défi à relever cette semaine. Réduites à 800 cc au lieu de 990, les reines des motos n'en demandent pas moins de la part de leur manufacturier une attention décuplée !

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Ainsi par exemple, Michelin a proposé à ses pilotes un nouveau pneu avant de 16 pouces - contre 16,5 habituellement - plébiscité par Rossi himself. Chez Bridgestone, Loris Capirossi a remarqué que "la GP7 demande des pneus de qualif' différents de ceux employés sur la 1000, car on reste sur l'angle plus longtemps et ça fatigue davantage les gommes tendres".

"Les pneus seront cruciaux pour les nouvelles 800 cc", confirme de son côté Yutaka Hirano, chef technique du team Honda Konica Minolta.

Mais bien d'autres facteurs rentrent aussi en jeu, comme le moral à l'abord de la première course...

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Meilleur chrono des trois jours, Rossi est naturellement satisfait de ses essais mais ne cache pas que la nouvelle M1 est perfectible : "nous avons eu une réunion technique importante et nous en avons tiré des conclusions intéressantes, qui aideront les ingénieurs Yamaha à améliorer notre nouvelle moto".

Le Doc marque des points

Après être descendu sous les 2' 01 - il est le seul - grâce à un train de pneus de qualification, le Docteur italien a poursuivi son étude sur le nouveau pneu avant de 16 pouces, convaincu qu'il sera bénéfique à sa Yamaha. Vale a également travaillé sur son nouveau 4-cylindres en ligne, se concentrant davantage sur "l'arrivée de la puissance que sur la puissance elle-même".

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Valentino Rossi marque donc de gros points face à ses adversaires... Mais qui sont-ils vraiment ? Car les deux premiers jours, ce ne sont ni les Honda officielles de Hayden ou Pedrosa, ni les Ducati tout aussi officielles de Capirossi et Stoner qui ont inquiété le n°46...

Les Suz donnent le tournis

En fait, ce sont les Suzuki de Vermeulen et Hopkins qui ont le plus tourmenté le septuple champion du monde. Hopkins particulièrement, puisque l'anglo-américain se classe meilleur pilote lundi et mardi avant de signer le deuxième meilleur temps mercredi, à un dixième de Rossi !

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Les performances du n°21 sont d'autant plus impressionnantes qu'il n'a chaussé ses pneus tendres que le troisième jour, battant Rossi et l'ensemble du plateau "à la régulière" les jours précédents !

"Nous avons testé de nombreux pneus pour Bridgestone et tout s'est très bien passé", assure John. "J'ai essayé des pneus qualif' puisque je ne les avais jamais expérimentés sur la 800 avant et c'est bon de voir qu'ils ont bien fonctionné", se réjouit-il.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Son team manager Paul Denning n'hésite pas à affirmer que ses motos sont déjà compétitives, preuve à l'appui : le temps obtenu par John lors de ses 20 tours consécutifs a été de 41 minutes et une seconde, à comparer avec son chrono de 2006 de 41 mn et 8 sec". "Le test n'aurait pas pu mieux se dérouler, mis à part peut-être M. Rossi qui a tourné 0,09 seconde plus vite sur pneu qualif', empêchant John d'être le plus rapide sur l'ensemble des trois jours", ajoute Paul...

Néanmoins, le boss du team Suzuki tient à rester lucide : "Sepang est une bonne piste pour les Bridgestone et historiquement relativement bonne pour les GSV-R. Nous attendons donc avec impatience d'aller en Australie (la semaine prochaine, NDLR). On espère être aussi proches des autres motos, car nous avons peiné là-bas l'an dernier", retient-il malgré la deuxième place de son poulain Vermeulen au Grand Prix, acquise il est vrai dans des conditions météo précaires !

Capirossi toujours dans le coup

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Troisième du classement final, Loris Capirossi n'a pas instantanément trouvé le bon rythme. Mais peu importe, les résultats sont là : avec 2' 01.274 en pneus qualif', "Capi-T-Rex" a réalisé un superbe 2' 02.146 au bout de onze tours sur pneus course ! Une belle performance au regard du meilleur temps en course 2006, enregistré par le même pilote sur GP6 : 2' 02.127.

Le petit italien aborde donc les prochains tests de Phillip Island "confiant" et surtout impatient de rouler sur l'un de ses circuits préférés. L'an dernier à l'occasion des mêmes essais hivernaux (lire Moto-Net du 3 février 2006), Capi et son ancien coéquipier Sete Gibernau s'étaient imposés grâce à leurs pneus tendres. Mais depuis, les gommes dures Bridgestone ont fait d'énormes progrès : nouvelle marée rouge en perspective ?

Les rookies ont grandi !

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Derrière ce trio de tête se trouvent quatre pilotes - dont trois anciens rookies - particulièrement proches les uns des autres.

Pour quelques centièmes de seconde, Dani Pedrosa se place quatrième des essais. Deuxième pilote Michelin, le jeune espagnol se montre plus prudent que Rossi quant à l'utilisation des nouveaux pneus de 16 pouces : "il est encore tôt et c'est difficile de donner une réponse définitive à leur sujet, mais le feeling était bon donc ils représentent peut-être l'avenir".

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Visiblement plus à l'aise sur la RC212V que son coéquipier Nicky Hayden, le jeune espagnol regrette les essais de Jerez qu'il avait remportés (lire Moto-Net du 1er décembre 2006) et compte bien "analyser les données et trouver les moyens de s'améliorer".

De son côté, Chris Vermeulen (5ème) se réjouit d'avoir pu profiter de "trois jours de temps sec, ce qui est plutôt inhabituel en Malaisie", remarque l'australien qui n'avait jamais tourné aussi vite à Sepang.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Tout comme son coéquipier Hopkins, Chris a signé une simulation de course encourageante puisqu'elle a été "plus rapide que ma course de l'an dernier malgré le crachin tombé au bout du circuit". Pour sa deuxième année en catégorie reine, le vice champion du monde Superbike 2005 sera à surveiller de très près !

Mais il est un pilote que les français ne manqueront pas de suivre et de soutenir Randy de Puniet ! Sixième meilleur temps des essais, le parisien prouve une nouvelle fois qu'il sait être extrêmement véloce mais rassure surtout quant à la maturité du projet Kawasaki.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Randy aux avant-postes

"Je suis impressionné par la moto et tout spécialement par les progrès que les ingénieurs Kawasaki lui ont permis d'accomplir en seulement six semaines", confirme Randy (lire Moto-Net du 23 janvier 2007). Le français a donc pu se hisser au milieu des Repsol Honda, Yamaha et Suzuki - et devancer les GP7 et les autres RC212V ! -, alors que sa 800 cc rechignait à sortir de son box malais il y a deux mois !

Cependant, la prudence reste de mise : Nakano, troisième meilleur pilote en qualification - derrière Hayden et Edwards - lors de la saison 2006 au guidon de l'ancienne ZX-RR, a terminé le championnat à la 14ème place, preuve s'il en fallait que le chrono est loin d'être la référence absolue...

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Signe que le chemin à parcourir reste long, en fin de simulation de course Randy a vu ses chronos "chuter légèrement". "C'est un point qu'il nous faudra étudier plus précisément lors de nos prochains tests", conclue logiquement le nouveau n°14 !

Hayden à l'étroit

Six millièmes derrière Randy, le nouveau "Number One" américain ronge son frein. Contraint par son médecin de reprendre son activité "sans trop en faire" - mais est-ce seulement possible à leur niveau ? -, Nicky Hayden doit surtout se faire à l'idée qu'il défendra son titre au guidon d'une pocket bike !

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

"Dans la ligne droite, je me sens un peu ballotté par le vent et c'est là que je perds du temps", analyse le coéquipier de Dani "Asimo" Pedrosa avant d'hésiter : "je ne sais pas si c'est dû aux performances du moteur ou à l'aérodynamique"...

Toujours est-il que pour le Kentucky Kid, la saison 2007 s'annonce plus ardue que jamais... Les prochains essais à Phillip Island donneront une idée plus précise du niveau de compétitivité de l'américain sur la nouvelle Honda : l'aérodynamisme y joue un rôle moins prépondérant que dans les deux grandes lignes droites malaises et son épaule sera soulagée, "car il n'y a pas de freinages trop puissants là-bas", observe Nicky.

Travail d'équipe chez Yamaha

Colin Edwards est le dernier pilote à se situer dans la même seconde que Valentino Rossi. Mais les meilleurs chronos importent peu pour l'américain, car ce dernier n'a pas chaussé de gommes tendres pendant toute la durée des essais. "Je rentre à la maison très heureux de ses trois excellentes journées de travail", assure le n°5.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Après avoir exploré quelques pistes pneumatiques, la Tornade texane a essayé les gommes utilisées par son coéquipier italien et les a instantanément adoptées. "Nous avons un peu joué avec les réglages aussi", raconte Colin, "et testé quelques trucs que Valentino a utilisés, mais en fait je préférais mes réglages donc nous y sommes revenus".

Un travail d'équipe auquel Davide Brivio - leur directeur - attache visiblement beaucoup d'importance : "Valentino et Colin ont échangé beaucoup d'informations entre eux et c'est très important en cette période de développement".

Stoner et Melandri dans la douleur

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Neuvième, Casey Stoner a connu trois journées difficiles : outre ses crampes aux avant-bras, le jeune australien a mis du temps à régler sa nouvelle monture italienne mais à sa décharge n'a pas non plus profité de pneus de qualif' pour monter au classement.

"Nous avons beaucoup modifié les réglages et à mi-journée (mercredi, NDLR) j'étais un peu perdu parce que je ne parvenais pas à trouver la bonne solution... Mais mon équipe s'est montrée super et au final, nous avons résolu le problème et trouvé la bonne voie à suivre !", rassure le n°27.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Derrière la jeune recrue Ducati se classe un Marco Melandri "satisfait" mais décevant. Bien qu'il ait "suivi un programme chargé" et même "atteint les objectifs fixés", on attendait un meilleur chrono de la part du hérisson italien.

Sa simulation de course ne s'est pas montrée plus réussie puisqu'au bout de douze tours, Marco a dû rentrer au stand : "je souffrais trop du pied droit à cause de la chaleur", regrette le n°33 sur sa RC212V pratiquement dépourvue de carénage latéral. Comblé en revanche par des Bridgestone qu'il apprivoise petit à petit, son problème de botte sera sa priorité pour Phillip Island : les difficultés sont aussi là où on le les attend pas !

Les vétérans prennent leur temps

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Quatrième meilleur temps mardi sur pneus course, Alex Barros se félicite du travail accompli sur sa Ducati d'Antin. Malgré un gabarit supérieur à la moyenne, "je me sens très confortable sur la moto", affirme le brésilien qui devance un autre pilote lui aussi très expérimenté mais beaucoup moins à son aise sur la minuscule Honda : Carlos Checa.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

"Comme c'est la moto la plus petite de la catégorie, je dois adapter mon corps pour améliorer mon aérodynamisme", commente Carlos qui comme Nicky a dû suivre un régime : moins 3 kg cet hiver ! Heureusement, Honda devrait leur fournir "une nouvelle selle et une bulle plus haute" pour l'Australie.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Fait marquant de ces essais : Checa et Roberts Jr ont échangé leurs montures afin de faire profiter aux deux teams - Honda fournit son dernier V4 à KR - leurs impressions respectives. Ainsi, on note que Kenny Roberts a trouvé la RC212V "plus stable à grande vitesse" que sa KR212V !

Elias est confiant

Deux secondes derrière le Doctor Rossi se trouve Toni Elias. Sa victoire surprise au GP d'Estoril - qui lui a valu de rester au sein du Team Gresini - semble bien lointaine, mais le jeune espagnol ne s'en inquiète pas outre mesure...

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

"Je ne suis pas satisfait de mon temps", admet Toni avant d'enchaîner : "mais je ne suis pas inquiet, pour le moment il est plus important de travailler sur le rythme de course". Une remarque tout à fait pertinente de la part d'un pilote bien plus impressionnant en baston que face au chrono !

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Derrière le n°24 pointe Alex Hofmann et sa Ducati GP7. Affaibli mardi et mercredi, le pilote allemand n'a pas pu exploiter à 100% son train de pneus de qualification et pointe finalement à la 14ème place. Concentré sur ses réglages de base, le deuxième Alex du team D'Antin semble avoir trouvé une bonne direction mais considère avoir encore "beaucoup à faire".

Makoto et Roberts Jr à l'aspi de Nakano

Mais la plus grosse déception nous vient sans doute de Shinya Nakano, qui lutte déjà contre des vibrations affectant "l'avant de la moto et rendant difficile la conservation d'une bonne vitesse en courbe", hélas primordiale sur les nouvelles petites 800.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Le japonais se rassure en rappelant que les autres teams étaient déjà venus sur cette piste au mois de novembre, contrairement à lui... Mais il est difficile de ne pas effectuer le parallèle avec les soucis de train avant - équipé de Michelin - rencontrés par son compatriote Tamada au sein du même team les deux dernières saisons.

Heureusement pour Super Shinya, les bonnes performances du regretté Kato sont là pour lui rappeler que le trio "pilote japonais, moto Honda et pneus Michelin" peut se montrer tout à fait performant !

Makoto Tamada place d'ailleurs sa Yamaha équipée de Dunlop juste derrière la RC121V de son remplaçant, tandis que Kenny Roberts Jr sur la KR212V, se classe 17ème des essais. Espérons pour le team Kenny Roberts que l'ère des 800 cc dure suffisamment longtemps : le passage aux 4-temps avait enterré les espoirs d'une Proton 3-cylindres 2-temps de plus en plus ambitieuse, tandis que celui aux 800 cc a coupé l'élan d'une KR211V compétitive !

OJ veut surprendre

Olivier Jacque sur sa Ninja termine à deux secondes et demi de Rossi, mais cela n'entame en rien son optimisme : "nous avons trouvé des réglages par défaut plutôt bons et nous avons également identifié quelques modifications qui amélioreront la situation lors de nos prochains tests", note soigneusement OJ.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Randy au chrono, Olivier sur le fond : "nous devons continuer à travailler et garder notre motivation car si nous faisons ça, je pense que nous pourrions en surprendre quelques-uns lors de la première course", prévoit le "hair on ze soup" chinois !

Enfin, Sylvain Guintoli ferme la marche : le rookie, coéquipier de Tamada au sein du team français Tech3, n'a pas participé à la dernière journée, victime de chutes lundi et mardi. Il se place à moins de 3,5 secondes du leader grâce à son chrono de lundi.

Essais MotoGP Sepang II : Les Suzuki harcèlent le Doctor

Pour les prochains essais, les teams se scinderont en deux groupes : les Honda et les Ducati rouleront du 30 janvier au 1er février sur le circuit de Phillip Island, tandis que les Kawasaki et les Yamaha retourneront à Sepang les 5, 6 et 7 février prochains. Restez connectés !

Pilote Moto - Pneu Lundi Mardi Mercredi
1 Rossi V. Yamaha - M 2' 03.184 2' 02.619 2' 00.936
2 Hopkins J. Suzuki - B 2' 02.277 2' 01.806 2' 01.026
3 Capirossi L. Ducati - B 2' 03.538 2' 02.793 2' 01.274
4 Pedrosa D. Honda - M 2' 03.620 2' 03.098 2' 01.664
5 Vermeulen C. Suzuki - B 2' 03.049 2' 02.275 2' 01.691
6 De Puniet R. Kawasaki - B 2' 03.542 2' 02.806 2' 01.878
7 Hayden N. Honda - M 2' 03.413 2' 02.948 2' 01.884
8 Edwards C. Yamaha - M 2' 03.337 2' 01.930 2' 02.266
9 Stoner C. Ducati - B 2' 03.944 2' 03.190 2' 02.407
10 Melandri M. Honda - B 2' 04.270 2' 03.253 2' 02.489
11 Barros A. Ducati - B 2' 04.011 2' 02.538 2' 02.630
12 Checa C. Honda - M 2' 04.101 2' 03.681 2' 02.583
13 Elias T. Honda - B 2' 04.710 2' 04.124 2' 02.927
14 Hofmann A. Ducati - B 2' 04.003 2' 03.895 2' 03.040
15 Nakano S. Honda - M 2' 04.138 2' 03.633 2' 03.077
16 Tamada M. Yamaha - D 2' 03.785 2' 04.350 2' 03.308
17 Roberts Jr K. KR Honda - M 2' 04.088 2' 03.800 2' 03.330
18 Jacque O. Kawasaki - B 2' 04.718 2' 04.171 2' 03.592
19 Ito S. Ducati - B 2' 04.641 2' 03.700 2' 03.973
20 Guintoli S. Yamaha - D 2' 04.403 2' 04.892 -

Meilleur tour en course : 2' 02.127 - Loris Capirossi - Ducati (2006)
Meilleur chrono : 2' 00.605 - Valentino Rossi - Yamaha (2006)
Meilleur tour sur 800 cc : 2' 01.63 - John Hopkins - Suzuki (nov 2006)

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Si Rossi signe pour 2008 avec Yamaha, ça me paraît être un signe révélateur sur la compétitivité de la machine. Je pense qu'il a dû vouloir vérifier le potentiel de la Yam avant de s'engager plus...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
En tout cas, sa promet un championnat de toute beauté!Je pense que sa va etre assez sérré entre les marques.Rossi en forme et prét pour la reconquéte du titre mais chez la concurrence sa bouge pas mal !!!En atendant pauvre Hayden...Le Champion du monde motogp 2006, devra défendre son titre sur une Honda Rcv212Pédrosatesque ^^ !bonne chance Nicky ! L'avenir pour Honda, on le connait depuis la touche éject Max Biaggi.C'est Dani Pédrosa, jeune, talentueux bref c'est sur lui que Honda mise pour les années à venir.la Rcv212 lui va sur sur mesure...Mais pour l'instant je ne la trouve pas très véloce...vite les prochains tests que l'on voit les progrés de chaqu'un!
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Super photos, merci moto-net! nouveau numéro 14 pour De Puniet : serait-il superstitieux ? nouveau vert éléctrique sur la kawa... je finirai bien par m'y habituer ! également, la kawa semble hyper compacte. Je serais curieux de connaître pour chaque nouveau proto le poids et la puissance !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 7 commentaires
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Rossi chez Yamaha Petronas-SRT en 2021 : fin du suspense ce lundi ?

Valentino Rossi, remplacé par Fabio Quartararo dans le team officiel Yamaha l'an prochain, poursuivra selon toutes vraisemblances sa longue carrière dans l'équipe malaisienne Yamaha Sepang Racing Team (SRT). Un contrat de deux ans serait même sur le point d'être révélé... après quelques ratés de communication. Explications.
Pilotes et équipes 3 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...