• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PLAQUETTES DE CHOCOLAT
Paris, le 2 septembre 2020

Les raisons de l'incroyable crash de Viñales au GP de Styrie

Les raisons de l'incroyable crash de Viñales au GP de Styrie

Le Grand Prix de Styrie, deuxième course MotoGP consécutive disputée en Autriche, a de nouveau été marqué par des rebondissements au premier rang duquel le spectaculaire accident de Maverick Viñales, contraint de sauter de sa moto à plus de 200 km/h faute de freins ! Explications.

Imprimer

Après l'effrayant accrochage entre Johann Zarco et Franco Morbidelli lors du GP d'Autriche, source d'intarissables polémiques et d'une pénalité discutable envers le français, le Grand Prix de Styrie la semaine suivante a de nouveau connu un crash qui fait froid dans le dos : celui de Maverick Viñales dans le 17ème tour.

L'image restera dans les mémoires : l'espagnol a dû s'éjecter de sa moto à environ 220 km/h aux abords du premier virage, sa M1 poursuivant ensuite sa course seule vers les protections gonflables qui ont littéralement explosé sous la violence de l'impact. La vidéo ci-dessous traduit toute la vitesse et l'intensité du choc...

La raison de cette incroyable scène ? Les freins Brembo de la Yamaha officielle avaient rendu l'âme, victimes d'une inexorable surchauffe. Viñales n'a pas eu d'autre choix que de "sauter en marche" pour éviter de finir satellisé sur les bords de piste : ce réflexe salutaire lui permet de s'en tirer uniquement avec quelques brûlures dans le dos. Ouf ! 

"Je n'ai jamais eu ce sentiment auparavant : perdre complètement les freins au point de devoir sauter de la moto !", s'exclamait le n°12, pendant que les commissaires arrosaient sa moto en flammes. "Je comprends comment c'est arrivé : le frein a surchauffé, mais ce n'est certainement pas un problème courant", analysait-il en accusant à demi-mots le fournisseur de frein italien...

Brembo met le frein aux accusations

Sauf que Brembo a immédiatement réagi en rappelant que Viñales - tout comme Joan Mir - n'avait pas suivi ses recommandations : l'espagnol est resté fidèle à un format d'étriers et de plaquettes de taille plus réduite, alors que le fournisseur de freins du MotoGP avait instamment préconisé d'utiliser le dispositif 2020 de plus grand format !

 

"J’ai gardé les anciens étriers et ils ont très bien marché : en essais libres 4 il faisait très chaud et les freins ne m’ont posé aucun problème. Ils ne m’ont trahi qu’en course", affirme le pilote Yamaha, qui justifie son choix d'ignorer les conseils de Brembo par son manque de sensations avec le dispositif 2020...

Or les exigences du circuit de Spielberg en matière de freinage mettent à mal les plaquettes en raison du développement particulier du tracé : la piste autrichienne - la plus rapide du calendrier avec Philipp Island - ne compte que dix virages, majoritairement à droite, dont une cassure ! Les vitesses atteintes entre chaque courbe sont donc très élevées, soit autant d'énergie à canaliser au freinage !

Malgré leurs disques carbone, les freins MotoGP peuvent entrer en surchauffe face à des freinages longs et violents : des "becs" chargés de diriger l'air frais vers les étriers sont pour cette raison installés sur les circuits problématiques comme Spielberg, Sepang (Malaisie) ou Motegi (Japon). L'Aprilia RSV4 1100 est à ce jour la seule moto de série à proposer ces appendices entourés en rouge ci-dessous.

Le phénomène prend davantage d'ampleur en paquet, puisque le refroidissement des freins est contrarié par l'air chaud expulsé par les échappements des motos précédentes. Viñales, qui avait comme souvent rétrogradé après quelques tours, s'est justement retrouvé dans cette situation avant de connaître ses premières alertes dès la 4ème boucle...

Viñales conscient de ses soucis de frein

Inquiet, le n°12 a même levé le bras pour signaler ses soucis... avant de replonger le nez dans sa bulle avec l'espoir que la situation s'améliore ! "Mack" était donc parfaitement conscient d'être confronté à un problème de frein, bien avant que ces derniers ne le lâchent une dizaine de tours plus tard.

 

Penaud, l'espagnol avoue après coup avoir forcé le destin en espérant pouvoir marquer quelques points : "Je ne voulais pas abandonner et j’ai continué à rouler jusqu’à ce que les freins me lâchent : à la fin il n’y avait plus de plaquettes et j’ai fini sans freins", reconnaît-il avant de faire son mea culpa.

"J’aurais dû m’arrêter plus tôt car je l'ai senti virage après virage, mais je ne le voulais pas. C'est entièrement de ma faute", confie le coéquipier de Rossi, qui espérait rebondir après un début de saison erratique : deux fois deuxième à Jerez, Viñales n'a ensuite inscrit que huit points lors des trois manches suivantes...

Le pilote officiel Yamaha, parmi les favoris pour le titre en l'absence de Marc Marquez, se voit par conséquent repoussé au 5ème rang au provisoire, loin derrière son futur coéquipier Fabio Quartararo : 48 points contre 70 pour son jeune rival, pourtant lui aussi à la peine depuis son fantastique doublé victorieux en Andalousie !

Rins tire l'oreille de Viñales

Sans surprise, Maverick Viñales s'est par ailleurs attiré les foudres de ses rivaux après son choix de continuer la course avec des freins défaillants : Alex Rins, notamment, n'a pas caché son mécontentement devant ce qu'il considère comme une prise de risques inacceptable.

 

"Si Maverick savait depuis quelques tours qu’il n’avait plus de freins, et c’est pour ça qu’il avait levé la main, il aurait dû rentrer au box par sécurité", estime le pilote Suzuki. "Je ne comprends pas pourquoi il continué : c'est un point que nous aborderons lors de la prochaine réunion de la commission de sécurité".

Valentino Rossi explique de son côté que le déficit de vitesse de pointe de la M1 est aussi à l'origine des déboires de son voisin de box : les Yamaha roulant moins vite que leurs rivales, ses pilotes sont obligés de freiner plus tard pour tenter de refaire leur retard !

"Les Yamaha souffrent encore plus parce que nous devons forcer sur les freins pour reprendre ce que nous perdons en ligne droite", développe le Docteur, qui a pour sa part adopté les nouveaux étriers et plaquettes de grand format sans se poser de question.

Encore un moteur parti en fumée pour Viñales ?

Autre problème pour Maverick Viñales : l'incendie qui s'est déclaré sur sa M1 après sa chute a pu endommager le 4-cylindres de sa Yamaha. Son moteur est actuellement examiné pour déterminer s'il peut ou non être ré-utilisé lors du prochain Grand Prix prévu à Misano (Italie) le 13 septembre...

 

Yamaha ne peut se permettre de perdre un nouveau moteur : Viñales n'a plus que quatre blocs sur les cinq à sa disposition après qu'un souci technique pendant les essais du GP d'Espagne a contraint à mettre son premier moteur de côté par précaution. Son 4-cylindres a aussitôt été renvoyé au Japon pour analyse, tandis que Rossi et Morbidelli ont ensuite tour à tour connu une casse en course qui a également amputé leur allocation !

Le constructeur japonais a depuis décidé d'abaisser le régime maxi des M1 pour prévenir d'autres risques d'avaries, ce qui explique leurs difficultés en termes de vitesse de pointe : les Yamaha ne sont déjà pas spécialement rapides d'origine, alors bridées...

Autant de difficultés qui s'accumulent au point même de pouvoir oublier les espoirs de titre selon Viñales : "il faut mettre de côté le championnat : nous devons vraiment faire progresser la moto", assure-t-il avec fatalisme... et une pointe de mauvaise foi : Yamaha n'y est a priori pour rien quant à ses soucis de frein.

Vidéo de la chute de Viñales au GP de Styrie

Classement provisoire MotoGP 2020

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha FRA (70 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (67 points)
  3. Jack MILLER Ducati AUS (56 points)
  4. Brad BINDER KTM RSA (49 points)
  5. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (48 points)
  6. Takaaki NAKAGAMI Honda JPN (46 points)
  7. Valentino ROSSI Yamaha ITA (45 points)
  8. Joan MIR Suzuki SPA (44 points)
  9. Miguel OLIVEIRA KTM POR (43 points)
  10. Pol ESPARGARO KTM SPA (35 points)
  11. Franco MORBIDELLI Yamaha ITA (32 points)
  12. Johann ZARCO Ducati FRA (30 points)
  13. Alex RINS Suzuki SPA (29 points)
  14. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (25 points)
  15. Alex MARQUEZ Honda SPA (15 points)
  16. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (15 points)
  17. Iker LECUONA KTM SPA (13 points)
  18. Francesco BAGNAIA Ducati ITA (9 points)
  19. Bradley SMITH Aprilia GBR (8 points)
  20. Tito RABAT Ducati SPA (7 points)
  21. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (7 points)
  22. Michele PIRRO Ducati ITA (4 points)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les pilotes s'expliquent après le GP d'Émilie Romagne MotoGP 2020

Encore un nouveau vainqueur de Grand Prix moto 2020 hier à Misano pour le GP d'Emilie-Romagne : Maverick Viñales est le sixième pilote à s'offrir la victoire en sept courses, tandis que Fabio Quartararo loupe le podium pour à cause d'une pénalité qui l'a surpris mais qu'il assume complètement... Déclarations des pilotes.
GP d'Emilie Romagne 3 commentaires
Bridgestone maintient l'activité logistique moto de l'usine de Béthune

Coup dur pour les 863 salariés de l'usine Bridgestone de Béthune (62) : le manufacturier japonais prévoit la fermeture de son site de fabrication de pneus auto au motif notamment d'un manque de compétitivité. Interrogé par MNC, Bridgestone France annonce toutefois y poursuivre ses activités de stockage et de réacheminement des pneus moto. Explications.
GP d'Émilie Romagne : Vinales vainqueur d'une course folle à Misano

La saison 2020 de MotoGP est à l'image de cette septième épreuve disputée sur le circuit de Misano (Italie) : folle donc imprévisible ! Sixième pilote à s'imposer cette année, Maverick Vinales monte sur un podium 100% espagnol... mais un italien méritait aussi la victoire, et un français visait le Top 3. Compte-rendu et vidéos.
GP d'Emilie Romagne 29 commentaires
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...
Deux nouvelles motos Indian 2021... et un tas d'accessoires !

De nouvelles motos Vintage Dark Horse et Roadmaster Limited complètent la gamme Indian 2021. La firme de Spirit lake (USA) espère une année aussi dynamique sur le plan commercial... mais moins critique sur le plan sanitaire ?! De nombreux accessoires sont également au programme. Présentation.
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
Le masque n’est plus obligatoire à moto !

Saisi par la FFMC, le Cabinet de Caumont a attaqué l’arrêté du préfet de police de Paris qui rendait obligatoire le port du masque pour tous les usagers de deux ou trois roues motorisés à Paris ! Explications.
Société 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

Nouvelles dates

GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
GP de France moto 11 octobre : GP de France
GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

Courses annulées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Italie  GP d'Italie
GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande  GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
GP moto du Japon  GP du Japon
GP moto d'Australie  GP d'Australie
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...