• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAIE ENCORE
Paris, le 26 janvier 2015

Les pilotes WSBK tournent... leurs pouces au Portugal

Les pilotes WSBK tournent... leurs pouces au Portugal

Le circuit de Portimao (Portugal) accueillait la semaine dernière d'importantes équipes du World Superbike. Malheureusement pour elles, la pluie et les faibles températures ont grandement limité le roulage. Les pilotes ont du faire avec... ou plutôt sans.

Imprimer

Une semaine après le team Honda Pata (lire MNC du 21 janvier 2015 : Honda et Kawasaki pris à froid), c'était au tour des équipes Aprilia Red Devils, BMW Italia, Ducati Aruba, Ducati Althea, EBR Hero et Suzuki Crescent de se rendre dans la pointe sud du Portugal, sur le magnifique tracé de Portimao, pour entamer leurs essais de pré-saison.

Comme Sylvain Guintoli et Michael van den Mark, Leon Haslam et Jordi Torres (accompagnés du pilote d'essai Aprilia Max Biaggi himself !), Sylvain Barrier, Chaz Davies et Davide Giugliano, Nico Terol et Matteo Baiocco, Larry Pegram et Niccolo Canepa, Alex Lowes et Randy de Puniet ont passé plus de temps dans les garages que sur la piste...

Il est d'autant plus dur d'établir un bilan de ces tests - très - hivernaux que les chronos signés par les pilotes n'ont pour la plupart pas été communiqués par les équipes. Le team Aprilia nous apprend toutefois que son n°91 (Haslam) a été le plus rapide des pilotes équipés d'un transpondeur, bouclant l'ondoyant tracé en 1'43.5, soit à une seconde de la Superpole de Tom Sykes l'an passé (1'42.484).

Le team Suzuki a également communiqué les meilleurs chronos de ses deux pilotes : Lowes a tourné en 1'44 tout rond tandis que notre compatriote De Puniet - qui découvrait Portimao et continue de s'acclimater à sa GSX-R1000 et ses Pirelli - s'est contenté d'un 1'45,7.

À l'instar de l'équipe BMW Italia qui fait rouler Sylvain Barrier, le team Suzuki Crescent a malheureusement gardé pour lui les commentaires de ses pilotes... Les autres équipes en revanche ont laissé leurs pilotes exprimer leur satisfaction - leurs motos sont formidables ! - et leurs regrets - la météo est exécrable... Moto-Net.Com a compilé leurs déclarations ci-dessous.

Pour le moment en WSBK, c'est sur Twitter que ça bastonne le plus ! Les champions du monde 2013 et 2014, notamment, se cherchent continuellement : Tom Sykes reproche à Sylvain Guintoli de ne jamais centrer son numéro un sur l'avant de sa CBR1000RR, et Sylvain lui répond de profiter des photos de présentation du team pour voir la face de la Fireblade justement car en course, il n'en verra que son pot d'échappement... L'ambiance est bon enfant !

Bonne nouvelle heureusement : la météo est bien meilleure à Jerez, circuit qui accueille aujourd'hui et pour deux jours les derniers tests WSBK "européens". Demain soir, les équipes boucleront leurs bagages : direction l'Australie et le circuit de Phillip Island, sur lequel les traditionnels tests officiels se tiendront les 16 et 17 février. Restez connectés !

Aprilia Red Devils

Leon Haslam : La météo ne nous a vraiment pas épargnés pour ces tests mais je suis quand même assez satisfait. Nous avons été rapides cet après-midi et je peux dire que mon ressenti sur la RSV4 s'améliore tour après tour. Il y a encore beaucoup à faire et je suis impatient de rouler à Jerez pour poursuivre nos progrès et nous assurer que nous serons performants pour le début de la saison.

Jordi Torres : Je ne peux être que satisfait du travail que nous avons fait aujourd'hui. Nous avons profité du mieux que possible de notre demi-journée de piste sèche. Le feeling était bon, la moto fonctionne parfaitement et le team a été parfait. Maintenant nous devons faire le plus de tours possible. J'ai besoin de m'habituer aux pneus, à une nouvelle moto et ici, je devais aussi apprendre la piste de Portimao. Terminer les tests à seulement deux secondes d'un pilote aussi rapide et expérimenté que Leon me donne confiance. Espérons maintenant que nous pourrons faire de bons chronos à Jerez et continuer à apprendre !

Max Biaggi :Nous n'avons pas eu beaucoup de temps, surtout que ma chute (le mercredi) m'a un peu limité (le jeudi). Nous ne sommes pas encore au niveau optimal mais nous avons déjà commencé à travailler sur quelques détails. Les automatismes reviennent. C'est toujours un plaisir de reprendre la piste mais je dois me réhabituer. Je dois tourner davantage et j'espère donc que nous aurons une meilleure météo à Jerez pour faire du meilleur boulot.

Ducati Aruba

Chaz Davies : C'était bien de pouvoir remonter sur la moto après la trêve hivernale. La météo a malheureusement limité notre marge de manoeuvre et nous n'avons pas totalement pu évaluer les nouvelles solutions que nous devions tester parce que les conditions de piste n'étaient jamais bonnes. Mon feeling avec la moto était quand même assez bon et c'est positif. J'espère vraiment que nous aurons du beau temps pour nos prochains essais à Jerez afin que nous puissions continuer à travailler et aussi voir où nous en sommes par rapport aux autres teams.

Davide Giugliano: Ces deux journées ont malheureusement été compromises par le mauvais temps. Nous n'avons pu commencer à travailler sur le sec que le jeudi après-midi. Ça nous a quand même permis d'avoir un aperçu de la moto de 2015. Nous avons essayé d'identifier un set-up de base pour l'électronique et les suspensions, en utilisant des pneus usés et sans nous préoccuper des chronos. Nous aurons deux autres journées d'essais à Jerez la semaine prochaine et nous pourrons donc continuer à nous préparer pour Phillip Island. Nous espérons avoir de bonnes conditions météo afin de pouvoir bien travailler au cours de ces deux journées.

Ducati Althea

Nico Terol : Il y a beaucoup de différences ! (entre le Moto2 et le World Superbike, NLR) La Superbike est plus puissante, le moteur est incroyable. Il y a plus d'électronique et les pneus sont différents. Ça me plaît beaucoup. À mon avis, les Moto2 sont plus rigides et plus difficiles. Cette Superbike est plus facile à piloter, la puissance et l'électronique étant les deux principales différences. La moto de 2015 est toute nouvelle. Le problème ici à Portimao a été la météo. J'ai besoin de faire plus de kilomètres sur piste sèche afin de mieux cerner tous les paramètres.

Matteo Baiocco : Nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour tester la moto dans de bonnes conditions ici, mais je pense que les choses avancent d'une manière positive pour l'année à venir. Petit à petit, la moto continue de progresser. La semaine prochaine, je testerai de nouvelles configurations électroniques à Jerez, ça devrait être intéressant, et nous pourrons alors partir confiants pour l'Australie.

EBR Hero

Larry Pegram : Beaucoup de gars m'avaient dit que Portimao est un circuit très difficile et c'est certainement la piste la plus difficile que j'ai jamais roulée. Donc j'ai surtout appris la piste et enchainer des tours. Nous avons fait beaucoup de changements sur l'électronique, mais à peine touché aux pneus ou aux réglages. J'étais heureux de ce que nous avons fait, mais j'aurais aimé avoir un jour de plus sur la piste. Au final, nous avons presque réalisé l'équivalent d'une journée d'essai sur les deux jours. Comme j'ai du apprendre la piste, m'habituer à tous les différents changements d'inclinaisons et aux approches de virages en aveugle, je ne suis pas vraiment soucié de mes chronos. Je suis vraiment heureux que Niccolo ait si bien roulé, d'autant plus qu'il a réussi à tourner quasiment dans les mêmes temps que sur sa moto de l'an dernier. Nous sommes sur une pure piste européenne et il est aussi rapide, je suis donc heureux.

Niccolo Canepa : En raison des conditions météorologiques variables, nous n'avons fait que 44 tours, ce qui n'est pas si mal, mais j'aurais aimé faire plus. Pendant ces deux jours, nous avons travaillé très dur et beaucoup modifié la moto. Je suis très heureux des progrès accomplis. Je pense que mes chronos étaient bons par rapport aux autres pilotes, et aussi par rapport à ceux de l'année dernière, les miens comme ceux de la moto (EBR) l'an dernier. L'équipe travaille très bien ensemble et nous allons tous dans la bonne direction. L'EBR doit être piloté différemment d'une Ducati, mais à chaque fois que je sors, je sais que j'améliore ma compréhension de la moto. Les techniciens, l'ingénieur chargée des suspensions et moi-même apprenons comment la régler pour trouver le ressenti parfait. Je pense que nous faisons tous du bon boulot et je suis enthousiaste à l'idée de faire de nouveaux tests.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Valentino Rossi dévoile ses nouvelles couleurs pour 2021... et ses dernières ?

Le team Yamaha Petronas SRT vient de présenter ses effectifs 2021, avec parmi eux un certain... Valentino Rossi, qui disputera sa 26ème saison en Grand Prix moto ! Le Doctor y rejoint son poulain Franco Morbidelli, vice-champion MotoGP 2020 : le n°46 peut et doit viser les podiums et la victoire... Explications.
Honda, KTM, Piaggio et Yamaha vont développer des batteries communes

Toujours confidentiel en 2020, le secteur du deux-roues électrique est appelé à croître très rapidement avec le bannissement - très - prochain des véhicules thermiques en ville puis sur toutes les routes. Quatre constructeurs prennent donc la moto par les bornes...
R&D
KTM rappelle les 1290 Super Duke R de 2020

Numéro un des ventes de maxiroadsters maxisportifs l’an dernier en France, la 1290 Super Duke R (modèle 2020) doit effectuer un arrêt à l’atelier en raison de possibles dommages au niveau de son faisceau de câbles principal. Gratuite, l’intervention de KTM peut durer entre une et quatre heures. Explications.
Quelles modalités pour la nouvelle expérimentation de la circulation interfiles ?

Faut-il légaliser ou interdire la circulation interfiles des deux-roues motorisés en France ? Avant de se prononcer, la délégation à la Sécurité routière souhaite expérimenter une seconde fois cette pratique, à partir de juin prochain. Elle a reçu hier les fédérations de motards afin d’en discuter. Explications.
Sécurité routière 3 commentaires
La Pan America débarque en juin 2021 chez Harley, à partir de 16 000 euros

Héritage, genèse, puissance, poids, consommation, équipements des modèles standard et Special, date de sortie et tarifs : la Pan America n’aura plus de secret pour vous après avoir visionné sa présentation en vidéo par Harley-Davidson... et lu cet article de Moto-Net.Com, "of course" !
Trail 18 commentaires
Présentation de la KTM 1290 Super Adventure R 2021 par Chris Birch

Besoin d’un bon bol d’air pour rompre la morosité ambiante ? Ou envie d’un grand verre de jus multivitaminé pour terminer l’hiver ? Dans sa dernière vidéo, KTM mixe justement une orange et un kiwi : sa 1290 Super Adventure R 2021 est testée par le néo-zélandais Chris Birch. Moteur, action(s) !
Officiel : Fausto Gresini vient d’être emporté par la Covid-19

Cela faisait plus de deux mois que Fausto Gresini se battait vaillamment contre le coronavirus. Le champion de Grand Prix moto 125 cc (1985 et 1987) et grand patron de teams en MotoGP, Moto2 et Moto3 n’a hélas pas remporté ce combat. Il s’est éteint aujourd’hui, à tout juste 60 ans.
MotoGP 2021 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...