• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 2 mai 2016

Les normes Euro4 moto profitent à la KTM RC390 mais achèvent la RC8

Les normes Euro4 moto profitent à la KTM RC390 mais achèvent la RC8

L'actuelle évolution des gammes moto, "mécaniquement" entraînée par l'application des normes Euro4, se traduit chez KTM par d'intéressantes évolutions sur la petite sportive RC390 et la disparition de la RC8, première - et dernière ? - moto sportive de route produite par le constructeur autrichien.

Imprimer

L'actuelle évolution des gammes moto, "mécaniquement" entraînée par l'application des normes Euro4, se traduit chez KTM par d'intéressantes évolutions sur la petite sportive RC390 et la disparition de la RC8, première - et dernière ? - moto sportive de route produite par le constructeur autrichien.

La RC 390 bénéficiaire des normes Euro4…

Découverte durant l'été 2013, la RC 390 est l'extrapolation sportive de l'excellent roadster 390 Duke, à qui elle reprend l'essentiel des périphériques communs à la fratrie RC et Duke 390 (cadre treillis, étrier radial 4-pistons, bras oscillant évidé, suspensions WP, ABS de série) et le monocylindre 373 cc de 44 ch.

A peine trois ans plus tard, KTM profite du passage aux normes Euro4 pour lui apporter de subtiles évolutions : l'accélérateur est dorénavant de type ride-by-wire, l'embrayage adopte un anti-dribble et le simple disque avant passe de 300 à 320 mm de diamètre.

Du tout bon pour cette moto déjà particulièrement ludique grâce à son poids contenu sous la barre des 150 kg à sec ! Des efforts ont aussi été faits pour le confort grâce à l'emploi de leviers désormais réglables et d'un nouveau rembourrage - plus épais de 12 mm - des selles. Que du positif, donc ?

Oui et non, car le look subit lui aussi les effets d'Euro4 avec le remplacement du petit silencieux logé sous le moteur par un modèle en position latérale, sans doute plus efficace en termes de rejets polluants mais nettement moins élégant.

Par ailleurs, si la RC390 évolue a priori dans le bon sens, son tarif de 5795 euros reste encore assez dissuasif malgré son potentiel avéré et sa fabrication sans fausse note. A titre de comparaison, des moyennes cylindrées comme la MT-07 (689 cc), l'ER-6n (649 cc) et la SV650 (645 cc) développent 30 ch de plus et sont disponibles pour un prix à peine un millier d'euros plus cher. 

Les efforts déployés par KTM pour mettre en avant les qualités de cette petite moto sportive aux lignes si particulières - l'avant surtout, avec son "bec" et ses phares lenticulaires - suffiront-ils à booster sa carrière, jusqu'ici assez discrète (82 immatriculations en France en 2015) ?

La marque orange y croit et continue à développer à cet effet ses coupes RC Cup en Allemagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, au Mexique, en Finlande, au Royaume-Uni et pour la première fois cette année en Italie et en France, dans le cadre des Promosport 400. L'air de rien, selon KTM, 500 unités de la RC390 Cup, version course non homologuée route, auraient été produites depuis la création de sa coupe de marque en 2014.

La RC8 victime des normes Euro4

La RC390 ci-dessus constitue désormais le fleuron de la gamme sportive KTM puisque la RC 8 tire discrètement sa révérence en 2016, sans doute en raison des évolutions à lui apporter pour l'adapter aux normes Euro4. Or, faute de succès pour cette Hypersport aux lignes acérées, l'opération n'était visiblement pas rentable.

Découverte en 2003 au salon de Tokyo (Japon), la RC8 était propulsée par un V-twin de 1148 cc développant 155 ch dans un premier temps, puis boosté à 175 ch grâce à un réalésage à 1195 cc.

Bourré de couple et jouissant d'une forte allonge (11 000 tr/mn au rupteur), ce moteur se révélait extrêmement plaisant - y compris sur route - malgré une certaine rugosité sous 3000 tr/mn.

Extrêmement bien équilibrée et équipée avec soin (suspensions WP réglables dans tous les sens, étriers Brembo, cadre treillis à la rigidité très bien calculée), la RC8 - tout comme sa variante plus luxueuse, la RC8R - brillait en outre par son ergonomie sans excès de radicalité, par ailleurs ajustable en de nombreux points (guidon, repose-pieds et même assiette réglables). 

Lors de nos derniers essais de cette moto au look si particulier - certains aiment, d'autres détestent, mais tout le monde la regarde ! -, MNC regrettait juste sa sélection et son embrayage "virils" ainsi que l'absence d'un contrôle de traction pour gérer plus facilement ses 129 Nm de couple.

Ses fans peuvent sortir leurs mouchoirs, car la possibilité que KTM développe une nouvelle moto plus performante pour lui succéder paraît aujourd'hui très improbable : le PDG de la marque, Stefan Pierer, a déjà plusieurs fois exprimé l'idée que ce genre de motos tournées vers le "toujours plus" n'avait plus sa place sur route dans le contexte actuel...

Selon le boss de la marque Orange, l'avenir des hypersportives passera plutôt par des "réplicas" de véritables motos de course, réservées aux circuits, aussi performantes (+ 200 ch) qu'exclusives (+ de 100 000 euros). Soit exactement la démarche prévue par KTM à partir de sa MotoGP RC16 à moteur V4 (lire notamment MNC du 4 août 2004) !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net  : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en novembre 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en novembre 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Les Suzuki GSX-8S et V-Strom 800 DE sont en précommande au prix de...

Un jour après les V-Strom 1050 standard et DE, Suzuki dévoile les prix de ses deux nouveautés majeures pour 2023 : la GSX-8S et la V-Strom 800 DE qui partagent le même bicylindre - en ligne ! - et complètent les gammes roadster et trail d’Hamamatsu. MNC relaie leurs tarifs et rappelle ceux des concurrentes...
Conduire une Honda GoldWing 1800 est un jeu d’enfant de trois ans

Relayée tout récemment par un ami de Moto-Net.Com sur son groupe Facebook, la vidéo publiée il y a un mois par Kenan Sofuoglu interpelle. Elle illustre en effet une expression souvent employée au sujet de la GoldWing : la prise en main de la grosse routière Honda est enfantine. Quoi, même pas vrai ?
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...