• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Barcelone (Espagne), le 11 juillet 2015

Les 24H de Barcelone vues de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

Les 24H de Barcelone vues de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

A 15 heures précises, sous le soleil brûlant de Catalogne, les 50 équipages des 24 Heures de Barcelone 2015 ont pris le départ pour en découdre pendant 24 heures sur le circuit de Catalunya.

Imprimer

A 15 heures précises, sous le soleil brûlant de Catalogne, les 50 équipages des 24 Heures de Barcelone 2015 ont pris le départ pour en découdre pendant 24 heures sur le circuit de Catalunya.

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

La Honda CBR 1000 RR SP officielle n°11 prend d'emblée le commandement des opérations mais ça pousse fort derrière dès le départ...

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

La Suzuki 1000 GSX-R n°3 du team Suzuki Catala Truck Express 89 et la Yamaha R1 n°4 de Yamalube Folch Endurance 1 ne se laissent pas impressionner et jouent au chassé-croisé durant cette première heure de course, la Suzuki devançant la Honda et inversement, tout en étant au coude à coude avec la Yamaha n°4.

De son côté, la kawasaki ZX-10R du team CC Motos Racing, partie aux mains de Sergio Nangeroni, reste prudemment à sa place en début de course, entre la 24 et la 26ème position. Le tableau de marche prévu par le team manager Matthieu Ferret est de ne pas de tout casser tout de suite et de jouer la régularité !

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

Derrière les trois premiers équipages "mondiaux" qui trustent les trois premières places, on retrouve le premier Superstock en quatrième position du général : l'équipe de la Kawasaki ZX-10R n°71 des élèves du Monlau Repsol Technical scholl 2 se battent comme des diables pour tenter d'atteindre le trio de tête !

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

Quelques chutes sont à déplorer durant cette première partie de course et notamment un abandon sur casse moteur de la Kawasaki ZX-10R n°37 (photo) du Team Olive Moto Endurance qui avait obtenu la quatrième place aux essais qualificatifs.

A 18h00, après trois heures de course, les positions n'ont pas bougé en tête de course mais ça remue derrière ! La ZX-10R de CC Racing Compétition commence a grappiller quelques places, si bien qu'aux alentours de 18h30, la voici en 17ème position aux mains de Pierre Lemos !

Les 24H de Barcelone de l'intérieur : c'est parti pour 24 heures torrides !

15ème aux alentours de 19 heures, elle est désormais 13ème à deux tours du 10ème... L'ambiance est au beau fixe chez CC Motos Racing Endurance, mais le sang froid est de rigueur : il reste encore près de 20 heures à tenir et il va falloir savoir les gérer pour continuer à faire payer la régularité.

Avec des moyens modestes, c'est un tour de force auquel doit faire face l'équipe CC Moto Racing Endurance, équipée en Dunlop D211 slics "normaux" (moins chers que les pneus spécifiques "endurance", Dunlop KR, mais qui procurent un grip moins avantageux sur la longueur et handicapent quelque peu les pilotes.

"Je suis mort !", nous annonce Pierre Lemos à la fin de son relai : "c'est super stressant moralement de savoir qu'on n'a pas le grip optimum par rapport à d'autres. Je me suis fait doubler à l'exter' à un moment et je ne pouvais pas accélérer davantage, la moto bougeait de partout, je la sentais partir... C'est hyper fatiguant de rouler comme ça", conclut-il avant d'aller se ressourcer au paddock.

Il est maintenant 20 heures passées, la soirée s'annonce paisible côté paddock mais sur la piste c'est la guerre comme toujours... MNC montera la garde cette nuit pour vous relater dès que possible la suite des événements : restez connectés !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Le concept Storr 500 annonce l’arrivée d’un trail chez Brixton Motorcycles

Comment, Brixton lance un concept-store ? Ah non, pardon, la marque autrichienne spécialisée dans les motos néo-rétro a dévoilé à l’Eicma 2022 un concept de trail baptisé Storr, équipé du moteur de la Crossfire 500 et croqué par son studio de design dirigé par un ancien de... Kiska. "Ach", bien vu !
La FFMC manifeste ce week-end contre le contrôle technique moto

La Fédération des motards en colère (FFMC) appelle les motards à se mobiliser dans toute la France contre le contrôle technique moto ce samedi 26 et dimanche 27 novembre. 
Coloris nature pour l’Himalayan en 2023, finition militaire pour la Classic Signals

Royal Enfield dévoile de nouvelles peintures sur son Himalayan 410 et sur sa Classic 350 : les indiens jouent les poètes avec trois livrées inspirées de la nature sur leur trail, les compatriotes avec deux coloris militaires sur leur roadster en version "Signals". Tout cela arrivera en France courant 2023 à des tarifs indéfinis.
Le monstre Ducati Diavel V4, élu plus belle moto du salon Eicma 2022

Sacré champion du monde 2022 en MotoGP et en World Superbike, Ducati est également sorti vainqueur du concours de la moto la plus belle du salon Eicma, grâce à son nouveau Diavel V4. La firme de Bologne totalise ainsi onze victoires sur ses terres, contre six pour MV Agusta... et toujours zéro pour le collectif Piaggio-Aprila-Guzzi-etc.
Essai Royal Enfield Hunter 350 : chasseuse de primo

La nouvelle Hunter 350 (HNTR) place ses inédites jantes en 17 pouces - une première chez Royal Enfield - en direction des jeunes primo-accédants. Ses atouts ? Une jolie bouille classique et un prix attractif. Ses limites ? Réponses dans notre essai MNC…
Marché moto en octobre 2022 : coups de pompe, de chaleur, de pot...

L’analyse mensuelle des ventes de motocycles en France a rarement été aussi laborieuse... En octobre 2022, les stations-services asséchées, la météo détraquée et les livraisons de machines saccadées étaient autant de bâtons jetés dans les jantes de MNC. Bilan, malgré tout.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...