• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUCATI VOIT ROUGE
Paris, le 21 mars 2019

Le service course Ducati se dit serein à la veille du jugement sur sa victoire contestée au Qatar

Le service course Ducati se dit serein à la veille du jugement sur sa victoire contestée au Qatar

Luigi Dall’Igna, directeur général du service course Ducati, se dit convaincu que la cour d'appel de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) va rejeter la procédure d'appel lancée par Aprilia, Honda, KTM et Suzuki à propos du déflecteur installé devant la roue arrière des Desmosedici MotoGP au Qatar... Explications.

Imprimer

Grosse journée en perspective ce vendredi pour la cour d'appel de Fédération internationale de motocyclisme (FIM) : l'instance fédérale va devoir trancher sur "l'affaire Ducati" et l'utilisation de ce fameux appendice fixé sur le bras oscillant des Desmosedici GP19 qu'Aprilia, Honda, KTM et Suzuki jugent non réglementaire...

Les quatre constructeurs à l'initiative de cette procédure seront dans un premier temps reçus par la FIM qui réécoutera leurs arguments concernant ce déflecteur accusé de générer de l'appui aérodynamique... et non de refroidir le pneu comme le soutient Ducati. Au Qatar, ces accusations avaient été balayées par le collège des commissaires de la FIM.

Mais le dossier est brûlant car si la cour d'appel donne raison à Aprilia, Honda, KTM et Suzuki, la victoire d'Andrea Dovizioso au GP du Qatar pourrait lui être contestée... Personne ne semble toutefois vouloir en arriver là, y compris le patron d'Aprilia Racing, Massimo Rivola, pourtant l'un des plus virulents accusateurs.

"Nous ne souhaitons pas d'effet rétroactif, Dovizioso doit conserver sa victoire au Qatar", a-t-il assuré à nos confrères de Motosprint. Pour cet ancien dirigeant en Formule 1 chez Ferrari, la solution est simple : la FIM doit d'abord clarifier les règles et interdire à Ducati l'utilisation de son déflecteur - encerclé en jaune ci-dessous - dès la prochaine course prévue le 31 mars en Argentine.

"On préserve cette victoire et ensuite on commence à discuter d'une nouvelle règle sur cette pièce ", précise le nouveau dirigeant du service course d'Aprilia qui doit pourtant se douter que les choses n'en resteront pas là : si Ducati est reconnu coupable d'une forme de triche, la sanction paraît inévitable pour le malheureux "Dovi"...

Les Rouges de Bologne maintiennent avec fougue leur point de vue, ce qui laisse supposer que Ducati n'acceptera pas si facilement une décision défavorable de la cour d'appel : la marque menace de porter son dossier jusqu'au Tribunal arbitral du sport (TAS), la plus haute instance dans le milieu sportif.

Un vrai Far-West !

Si tel était le cas, les relations entre les constructeurs se dégraderaient aussi rapidement que la moto de Dovizioso avale les lignes droites ! Cet aspect chagrine Luigi Dall'Igna, directeur général du service course Ducati (ci-dessous en sweat rouge aux côtés du boss de Ducati et de ses pilotes), qui regrette la tournure des événements.

"Je dois avouer que nous étions un peu perplexes sur la façon dont tout ça s’est déroulé", confie ce brillant ingénieur. "Jusqu’à présent, tous les différends rencontrés - et il y en a eu !- étaient réglés au sein du MSMA (l'association des constructeurs en MotoGP, NDLR) avec le directeur technique (Danny Aldridge, NDLR). C’est la première fois que certains teams décident de formuler une réclamation contre une autre équipe sur la base d’un doute technique"...

"Les temps changent et dans ce cas précis, pas forcément en bien", continue-t-il en insistant sur le fait que la pièce utilisée par Ducati avait reçu l'aval d'Aldridge. "Le directeur technique est normalement le seul à pouvoir décider si une pièce montée sur la moto est conforme ou non. À ce rythme-là, ça risque de devenir un vrai Far-West : imaginez s’il y a un recours à chaque course !"

Pour autant, "Gigi" reste serein face à ces accusations qu'il estime ni élégantes, ni sportives : "nous sommes convaincus que notre travail est parfaitement conforme au règlement technique. Nous n’avons donc aucun doute sur le fait que cet appel sera rejeté".

"Ces quatre constructeurs ont décidé de changer d’approche", déplore le dirigeant italien qui craint des tensions à venir au sein du MSMA. "Ça nous surprend quelque peu de la part de Honda, sachant qu’avec Yamaha nous sommes un peu les "piliers" de ce championnat. Ils sont là depuis les débuts de l’ère MotoGP et ils ont décidé de changer les règles, défiant ainsi la FIM".

Concernant Aprilia et KTM, Dall'Igna ne cache pas un certain agacement devant leur prise de position alors même que les RS-GP et les RC16 sont loin du niveau des Ducati... appui supplémentaire ou pas ! "J'avoue avoir du mal à comprendre, car ils ne sont pas forcément nos adversaires directs au championnat".

La menace d'un recours au TAS

Interrogé sur la possibilité d'intenter un recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) si la FIM donnait raison à ses accusateurs, Dall'Igna botte en touche en soutenant qu'il est "dans son droit : nous ne voyons pas en quoi la cour d'appel leur donnerait raison".

"Au sein de la FIM, la cour d'appel est le dernier recours possible", explique-t-il en anticipant la suite des événements si la FIM juge Ducati coupable. "Si vous faites recours à la cour d'arbitrage du sport (au sein du Tribunal arbitral du sport, NDLR), vous quittez le périmètre de la FIM et je ne veux même pas y songer. Si ça arrive, nous y réfléchirons, mais au moment voulu".

A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...