• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 2 août 2006

Le retour de Godzilla

Le retour de Godzilla

Un regard menaçant, des lignes tendues et 200 chevaux sous la selle, le ZZR 1400 en impose. Pourtant Kawa ne cesse de le marteler : son nouveau vaisseau amiral ne se limite ni au 400 m départ arrêté ni à la terrasse du café... Alors en route !

Imprimer

Un regard menaçant, des lignes tendues et 200 chevaux sous la selle, le ZZR 1400 en impose. Pourtant Kawa ne cesse de le marteler : son nouveau vaisseau amiral ne se limite ni au 400 m départ arrêté ni à la terrasse du café... Alors en route !

Sorti en 1990, le ZZR 1100 établissait l'étalon des performances d'une décennie riche en production sportive et devenait naturellement le modèle phare de Kawasaki. Mariage de performances jusqu'alors jamais atteintes et d'une polyvalence étonnante, ce Godzilla des deux-roues est vite devenu un triomphe planétaire.

Mais son successeur le ZZR 1200 n'a pas connu la même gloire depuis son lancement en 2002. Il était donc temps pour Kawasaki de redorer le blason d'une famille à bout de souffle - la 600 n'est même plus importée en France...

Les vidéos Moto-Net.Com
Paris, 02/08/2006 - Le nouveau vaisseau amiral de Kawasaki débarque en France. Vidéo Moto-Net.Com.

Présenté lors du Mondial de Paris 2005 (lire Moto-Net du 16 septembre 2005), le ZZR 1400 a débarqué le mois dernier en France, s'écoulant à 180 exemplaires (lire Moto-Net du 10 juillet 2006). Pour vous, Moto-Net le teste... en version bridée bien sûr!

Partant du postulat selon lequel "les motards Kawasaki tirent leur fierté de la certitude qu'ils conduisent les machines les plus performantes de leur catégorie", le constructeur japonais a décidé de bâtir la championne "incontestée toutes catégories". Car entre le ZZR 1200, la ZX-12R et la ZX-10R, Kawasaki comptait trois modèles phares... soit deux de trop !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Il ne peut en rester qu'un

"Malgré ces trois machines impressionnantes, je sentais qu'il manquait quelque chose", confie Yuji Horiuchi, directeur du projet, "comme si l'image de nos performances s'était diluée dans les trois modèles". Alliant le confort et le charisme du ZZR, et les performances et solutions techniques des derniers ZX-R, le 1400 affiche la ferme intention de mener les Kawasaki... et les sport-GT !

Ce qui impressionne le plus lorsqu'on aperçoit pour la première fois le nouveau vaisseau amiral de Kawasaki, c'est sa face. Équipé de six feux, le ZZR 1400 possède le regard menaçant d'une mygale prête à dévorer sa proie. Très large mais également particulièrement ramassée, la partie avant du nouveau bestiau en impose largement plus que celle du 1200 à l'aspect débonnaire.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

"Plus intimidante que vraiment belle"

Dans sa livrée bleue, la tête proéminente frôlant le sol du nouveau modèle rappelle également celle d'une certaine locomotive Pacific Express : la 4468 Mallard, locomotive à vapeur la plus rapide du monde...

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

En plus du lien de parenté avec les Ninjas actuelles, l'admission centrale Ram Air garantit à la bête son statut de géant de la route, prêt à happer tout ce qui s'aventure devant lui. Dommage que la version française ne profite que de cet avantage esthétique car en pays libre, le trou noir permet avant tout au nouveau moteur d'augmenter sa puissance de 5% pour atteindre le cap des 200 chevaux !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

L'ensemble du design du ZZR 1400 cultive cet aspect à la fois massif et accrocheur au moyen de lignes tendues qui le caractérisent parfaitement : ainsi, les fentes des flancs de l'habillage trouvent leurs échos sur le garde-boue avant, les supports de rétroviseurs et les platines de repose-pieds.

Cependant, la "ligne épurée qui court de la roue avant au capotage de selle" revendiquée par Kawasaki n'est pas si pure que cela... Et c'est tant mieux : comme si le gros ZZR pouvait ressembler à une fluette 600 !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Néanmoins, la brute épaisse se permet d'aménager certains points comme le capotage de selle "sculpté pour accueillir confortablement les jambes et les hanches du passager" explique Kawa. Ce détail singularise encore l'aspect du ZZR 1400.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Le nouveau chef de file Kawa sait aussi rester fidèle à ses précurseurs en s'affublant du traditionnel pot 4/1/2 - en inox - qui ne laisse aucun doute sur son appartenance à la famille ZZR, malgré une appellation ZX-14 outre-Atlantique...

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Au final, le résultat correspond aux désirs du chef de projet : "le thème stylistique de la ZZR devait évoquer visiblement la puissance et une présence à part, plus intimidante que vraiment belle". Première partie du contrat remplie !

Sur le dos de Godzilla

Passée la première appréhension, on enfourche prudemment le monstre. Le guidon est placé à la fois légèrement plus bas mais aussi moins loin que sur les anciens ZZR, si bien que la position de conduite - avec une selle et des repose-pieds toujours aussi accessibles - offre un compromis sport-confort excellent.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Le tableau de bord oscille entre tradition et modernité, l'utilisation d'une interface de type CAN permettant l'ajout de nombreuses fonctions instrumentales par rapport au 1200. D'une part, les deux cadrans du compteur et du compte-tours demeurent analogiques et séduiront les nostalgiques. De l'autre, le large écran à cristaux liquides - regroupant témoin de rapport engagé, compteur kilométrique, jauge à essence, montre, deux totalisateurs partiels, indicateurs de consommation instantanée, de consommation moyenne et d'autonomie restante, etc ! - comblera les plus exigeants.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Le regard s'attarde naturellement sur le compteur de vitesse qui joue le "politiquement correct" : les graduations s'arrêtent à 300 km/h - le 1400 est bridé électroniquement à 299 - et le dernier repère numéroté est 280 km/h, soit 40 de moins que le mythique 1100 !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Déconcertant de facilité

Puis vient le moment de soulager la béquille latérale en basculant la moto sur ses deux roues d'un léger déhanchement. Léger car le ZZR 1400 l'est tout autant par rapport à sa cylindrée : avec ses 215 kg à vide, il ne dépasse la ZX-12R que de 5 kg.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

A manœuvrer, le ZZR est d'une facilité déconcertante. Seul le béquillage sur la centrale est impossible... pour la simple et bonne raison que le nouveau ZZR n'en est pas équipé. Une déception d'autant plus grosse que tout est déjà mis en place pour la future "GTR 1400" (?), en témoignent les trous dans le cadre pour accueillir l'axe et la butée.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

On regrette également la disparition d'autres aspects pratiques tels que les crochets d'arrimage, le vide-poche - petit mais utile - ou l'absence totale de rangement sous la selle, où se loge une bonne partie du réservoir d'essence.

ZX-14R ?

Ces premiers indices dénotent un léger changement dans la philosophie ZZR, largement corroboré par la dénomination du modèle aux États-Unis : "ZX-14". Et le marketing n'est pas seul responsable !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

En effet, il faut savoir que le ZZR est né d'une enquête internationale dont les conclusions étaient limpides : "les motards européens voulaient une routière à cardan adaptée au tourisme classique avec bagages. La demande des Américains était simple : ils voulaient la meilleure accélération de la catégorie. Les Japonais, enfin, redemandaient du style brut Kawasaki à haute dose", résume le constructeur.

Les japonais ont donc opté pour une synthèse des goûts américains et japonais, "un autre modèle devant se charger de satisfaire les voyageurs au long cours du vieux continent" très prochainement... Du coup, les ingénieurs se sont directement inspirés de leurs ninjas pour offrir au nouvel étendard Kawasaki le meilleur de leur technologie.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Et cela commence par le moteur bien évidemment. Le bloc de 1352 cc inspiré du moteur du ZX-12R bénéficie des progrès réalisés sur celui du 10R : "les cylindres inclinés vers l'avant sont coulés d'un bloc avec le carter moteur, et les trois axes sont regroupés en un ensemble "compacté". Grâce à cette configuration, le bloc moteur n'est pas plus large que sur la Ninja ZX-12R, malgré le gain de cylindrée. [...] Tout comme la 10R encore, la ZZR est équipée d'arbres à cames et de pistons forgés, ainsi que de bielles traitées au carbure, pour la fiabilité et la longévité ", se félicitent les verts.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Le gain en performance rend Kawasaki tout aussi abasourdi : "190 ch à 9.500 tr/min (200 ch avec Ram Air), 154 N.m à 7.500 tr/min et, même à un tranquille 2.000 tr/min, le moteur développe encore un étonnant 100 N.m". Des chiffres - nous tenons à rassurer Rémy Heitz - qui ne sont observables qu'en dehors de nos frontières !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Toujours est-il qu'à faible allure, le 1400 fait honneur à la réputation des ZZR. En effet, il fait preuve d'une agilité insoupçonnée et rassure le pilote trop impressionné par la bouille du monstre. Le train avant engage juste ce qu'il faut dans les virages pour que les premiers kilomètres se déroulent facilement. Godzilla serait-il gentil ?

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Les deux balanciers du moteur filtrent les vibrations et même à 1000 tr/min, le 1400 reprend sans broncher et sans bousculer. La boîte de vitesse se montre tout aussi agréable même si la souplesse du quatre cylindres en limite l'utilisation. Le bruit des pignons - a priori droits - de la transmission primaire génère juste un léger sifflement qui passe inaperçu dès que le rythme s'accélère.

ou plutôt ZZR Ninja !

Côté suspensions, le ZZR reste collé à la route quelque soit le revêtement grâce aux éléments empruntés à la pistarde ZX-10R et spécialement adaptés aux gabarit et programme de la routière - classé en tant que telle par Kawasaki France -. Les réglages d'origine offrent au ZZR la polyvalence espérée et seuls quelques dos d'âne - ou de dromadaire ? - ont mis à mal la fourche avant et son débattement de 117 mm.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Mais que ce soit sur départementale, nationale ou autoroute, les imperfections sont avalées comme les moustiques le sont par l'entrée d'air forcée ! En mode attaque, le vaisseau mère ne dispose certes pas du côté incisif des vraies Ninja mais il se montre intraitable à haute vitesse et aisé dans les enchaînements plus lents.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

"Comparativement à la version monocoque utilisée sur la 12R, le cadre du ZZR offre une rigidité en longueur de 230 % et une rigidité en torsion de 90 %. Par ailleurs, l'emploi d'un bras oscillant moins rigide contribue à son excellente stabilité et accroît sa vivacité". Derrière ces froides données et ces commentaires un brin pompeux se cache pourtant la vérité : le ZZR est diablement efficace sur route !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Le freinage - lui aussi hérité de la ZX-10R - est puissant et plus mordant que celui des anciens modèles tandis que l'ABS passe inaperçu, même lorsqu'il entre en action sur revêtement gras. Le 1400 n'étant disponible en France qu'en version ABS, les purs et durs qui renient cette aide à la conduite devront se rabattre sur le ZX-12R ou sur la concurrence !

On peut reprocher en revanche un couple de redressement trop important, nécessitant donc une attention particulière lors des freinages appuyés sur l'angle, surtout sur les tracés méconnus où la trajectoire peut se refermer. Une monte de pneus différente de celle d'origine - Bridgestone BT014 - pourra peut-être diminuer ce désagrément.

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Niveau confort, le ZZR se montre à la hauteur car les longs trajets sont parcourus sans encombres, que l'on soit pilote ou passager. Les flancs déportent efficacement le vent - mais pas la pluie - des jambes du conducteur grâce au flux d'air qui s'extirpe des "ouïes en forme de Z". Seul point qui laisse à désirer : la bulle trop basse ne protège pas complètement le casque du conducteur.

Demi-portion

La dernière production d'Akashi ne vise donc pas uniquement la performance pure : "je crois que nous avons réussi à créer une moto dont les performances peuvent être appréciées par tout conducteur", avance ainsi le responsable du projet. Et force est de constater que l'ingénieur nippon n'a pas tort...

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Mais les performances sont d'autant plus "appréciables" - ou plutôt exploitables - qu'elles sont diminuées de moitié chez nous ! Le ZZR 1400, véritable "demi-portion" dans son maniement, passe presque pour un avorton une fois amputé de la moitié de son potentiel par la loi des 100 chevaux. A ce titre, il serait logique que l'état rembourse la moitié du prix - 14 399€ - !

Alors que le moteur respire après 4000 tr/min, il étouffe aux abords des 8 000 tr/min. On peut le pousser jusqu'à la zone rouge mais l'accélération cesse son ascension jusque là exponentielle et fruste grandement son pilote, à qui on avait promis un 400 m DA et des reprises records !

Essai Kawasaki ZZR 1400 : Le retour de Godzilla

Tandis que l'arrivée de la "GTR 1400" se précise, que reste-t-il au ZZR 1400 français : un comportement routier quasi-irréprochable, une ligne aguicheuse et un charisme à toute épreuve ? Les ventes 2007 le diront.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les constructeurs font le point sur le marché moto et scooter en France

Pour compléter notre bilan semestriel du français du motocycle 2019 en France, Moto-Net.Com a interrogé les principaux constructeurs de motos et scooters sur la - grande - forme du marché, leurs bilans et objectifs, le Mondial 2020, les engins de déplacement personnel (EDP) et leur vision à long terme... Interviews.
Curtiss pète les plombs avec ses motos électriques Hades et Zeus Radial V8 !

Curtiss, ancien constructeur de motos thermiques extravagantes reconverti dans l'électrique, explore des voies stylistiques osées pour détourner l'aspect peu sexy d'un moteur à batteries : sous forme d'un gros 8-cylindres sur sa Radial V8 et... phallique sur son Hades ! Découverte.
Motos 4 commentaires
105 ch et 249 kg pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

La version définitive de la moto électrique LiveWire de Harley-Davidson développerait 105 ch et 116 Nm de couple, d'après les retours des premiers essais réalisés par nos confrères américains. La première moto à piles de la Motor Company doit raccorder ses batteries à l'Europe en septembre au prix de 33 900 euros.
Malgré la mort de son "baby boy", la mère de Carlin Dunne veut que les courses moto se pousuivent à Pikes Peak

Romie Gallardo, mère de Carlin Dunne, estime que la chute mortelle de son "baby boy" près du sommet de Pikes Peak ne doit pas conduire les organisateurs à interdire les motos de cette célèbre course de côte américaine. Explications.
Duel vidéo : Royal Enfield Interceptor 650 Vs. Triumph Street Twin

En complément de notre duel complet entre la Royal Enfield Interceptor 650 et la Triumph Street Twin, voici la vidéo de ce comparatif entre ces deux roadsters néo-rétros...
Que faut-il penser des rumeurs sur la retraite de Rossi et Lorenzo ?

La trêve estivale MotoGP est traditionnellement propice au développement des rumeurs... Dernières en date : l'inévitable raccrochage des gants de l'idole des Grands Prix Valentino Rossi et la retraite éventuelle de Jorge Lorenzo avant la fin de sa première campagne chez Honda-Repsol. MNC fait le point... retraite !
Pilotes et équipes 2020 28 commentaires
Que font les pilotes MotoGP pendant leurs vacances d'été ?

Repos ? Entraînement ? Plage ? Farniente ? Apéro-barbec' ? Hôtels de luxe ? Si certaines stars des Grands Prix moto se montrent discrètes sur leur emploi du temps pendant la pause estivale avant la reprise du championnat du monde en République tchèque, d'autres se répandent abondamment sur les réseaux... Petit panorama rafraîchissant en pool position.
Les huit nouvelles recommandations du CNSR pour améliorer la sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), réuni début juillet sous la présidence du maire de Flers (61) Yves Goasdoué, livre huit nouvelles recommandations pour réduire l'accidentologie routière. Certaines sont pertinentes, d'autres moins : MNC fait le point route.
Sécurité routière 3 commentaires
Marché moto et scooter 2019 : premier semestre record pour les gros cubes

Avec 103 446 motos et scooters immatriculés de janvier à juin, le premier semestre 2019 a été très positif pour le marché français (+13% Vs 2018). Les 125 poursuivent leur remontée tandis que les gros cubes atteignent un volume jamais vu sur Moto-Net.Com... Chiffres, graphiques et analyses : voici le bilan complet du marché moto et scooter en France sur MNC !
Juin 1 commentaire

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

PARCOURS

 
  • 610 km
  • Nationales, secondaires, autoroute et ville
  • Conso moy : 6,3 l/100 km
 
 
 

POINTS FORTS

 
  • Capacités routières
  • Facilité d'exploitation
  • Charisme
 
 
 

POINTS FAIBLES

 
  • Expatriation exigée (+ 100 ch !)
  • Aspects pratiques en retrait
  • La "GTR 1400" arrive...
 
 
 
  • En savoir plus...