• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DE LA SARTHE
Paris, le 28 mars 2006

Le rallye pur Sarthe

Le rallye pur Sarthe

C'est parti pour le Championnat de France 2006 avec la 49ème édition du Rallye de la Sarthe, traditionnelle épreuve d'ouverture : un rallye caractérisé par sa première spéciale de quatre tours sur le circuit Bugatti et une météo pas souvent clémente...

Imprimer

Le Rallye de la Sarthe est "la" course que les inconditionnels des rallyes attendent tout l'hiver pour se retrouver, découvrir les nouvelles montures de leurs concurrents et se tirer la bourre sur le fameux circuit des 24 Heures Moto.

Pour cette traditionnelle épreuve d'ouverture du Championnat de France 2006 des Rallyes, l'ASCOP et ASMACO avaient concocté une superbe course en trois étapes : première étape le samedi matin avec le circuit Bugatti en première spéciale et un passage sur une partie du circuit "Maison Blanche" situé à proximité.

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Deuxième étape l'après midi sur un superbe tracé technique avec deux spéciales (Crannes-en-Champagne et Coulans-sur-Gée). Et troisième étape de nuit sur une partie du tracé de jour, avec quelques variantes et les deux spéciales de l'après midi. Epreuve compte triple donc, grâce aux classements séparés des trois étapes. Il était en outre particulièrement important d'y participer, puisque le Championnat 2006 ne compte que quatre rallyes cette année...

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Un rallye plein de surprises, avec tout d'abord l'absence du champion en titre, Philippe Richelmi, qui a brusquement décidé de faire une pause dans sa carrière de rallyman quelques jours seulement avant l'épreuve, pendant les recos.

"J'ai plus envie", explique-t-il subitement à Moto-Net : "je me demande ce que je fous là, à me geler les couilles sur des spéciales pourries, gravilloneuses et boueuses alors que chez moi, à Nice, en ce moment tout le monde est en t-shirt en train de se faire bronzer ! Et puis ces recos trop limitées c'est n'importe quoi ! On est constamment fliqués, j'en ai marre, j'arrête !", conclue le pilote niçois en faisant allusion aux nouvelles dispositions prises par la commission des rallyes pour limiter les risques de débordement et les reconnaissances abusives : dorénavant, six passages seulement sont officiellement autorisés pour chaque spéciale... Une mesure difficilement contrôlable, mais un moyen efficace de faire prendre conscience aux participants du danger et de la nuisance des recos...

Philippe Richelmi nous avait déjà habitué à ce genre de réaction de dernière minute, comme lorsqu'il avait décidé de ne pas participer au dernier Moto Tour (lire Moto-Net du 2 juillet 2005). Souhaitons toutefois que sa décision ne soit qu'une crise passagère, et que nous reverrons prochainement cet excellent pilote taquiner les scratches de spéciales !

Absence regrettée également du sinistre chevalier grolandais Serge Nuques, en raison d'un budget encore trop limité avec ses participations en endurance (lire Moto-Net du 23 janvier 2006), la Super Roadster Cup et le Dark Dog Moto Tour.

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

L'ignoble Serge Nuques avait tout de même dépêché sur place un chevalier missionnaire pour transmettre un message annonçant que Sergei viendrait assister à l'une des épreuves du Championnat pour montrer que même absent, il gère tout : des caméras installées sur la moto de son moine Marcus retransmettraient les images par satellite au Groland, afin que le Chevalier puisse se gausser des concurrents 2006...

En l'absence du numéro 1 et du numéro 2, c'est donc Marc Troussard, le n°3, qui inaugurait le championnat cette année à La Suze, ville de départ du rallye de la Sarthe : "ça me rappelle les années 90 mais je n'ai plus l'habitude, c'est plus facile quand il y a quelqu'un devant, ça donne un repère pour les pointages aux CH !", regrette-t-il en l'absence de son Maître Sergeï...

Les forces en présence

Forte motivation de la part de BMW qui s'investit très sérieusement en rallyes avec Florent Parret (Club motocycliste de la Police nationale, CMPN) sur une 1200 HP2, Hervé Ricord (R1 1200 GS) et surtout Pierre Lemos, le champion de France "Mono" 2005 sur une autre HP2 prêtée par BMW France via Euro-moto et préparée par Recchia motos à Lyon. "J'ai un peu l'impression d'être au boulot !", se marre Florent Parret qui se classe premier BMW, 7ème au général et 4ème en Top Sport.

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Le CMPN à également misé ses espoirs sur Thomas Laroche et Stéphane Jocteur, deux "petits nouveaux", ainsi que sur Emmanuel Siaux. Tous trois sont aux guidons de 450 Yamaha WR.

Du coté des sides, tout le monde est motivé : sur ces spéciales à l'adhérence plus que médiocre, les "trois roues" sont favorisés et le sourire de quelques-uns fait comprendre que la pluie n'est pas leur ennemie première ! C'est donc plein d'ambition que les side-caristes se retrouvent dans la première série sur le Bugatti !

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Premières surprises de la journée dès le samedi matin : Laurent Razy sur une 990 KTM réalise le scratch au Bugatti alors qu'il s'agit d'un "nouveau" en rallye, plus à l'aise sur un circuit que sur la route (participations à la Hornet Cup en 2000 et 2001). Deuxième temps pour Emmanuel Siaux (CMPN) sur sa Yamaha 450 WR, qui s'octroiera également le meilleur temps de la deuxième spéciale réalisée sur le petit circuit de "Maison blanche" !

L'après midi, la deuxième étape est disputée sur les "vraies" spéciales du rallye avec un tout aussi "vrai" parcours routier, le tout sous une météo abominable... De quoi satisfaire les spécialistes des conditions difficiles ! Et du difficile, cette édition de la Sarthe en regorgeait ! Un parcours complexe avec des "semi-boucles" différentes - "prendre ici au premier passage puis là au deuxième" : une lecture précise du road book était conseillée, voire indispensable sur ces petites routes inondées de pluie, débordantes de graviers et parfois recouvertes de boue. Très dure épreuve donc pour des pilotes levés tôt le matin pour l'épreuve des circuits, et un rallye adapté aux monos vu ses spéciales "pourries", selon l'expression consacrée.

Emmanuel Siaux s'offrira en effet trois scratches sur les quatre spéciales de l'après-midi mais n'arrivera pas à la fin de l'épreuve : moteur cassé ! On retrouvera quand même deux monos aux deux premières places du classement de jour, mais avec encore un nouveau en tête : Thomas Laroche, nouvelle recrue du CMPN, se retrouve devant Alain Amblard qui à opté cette année pour une machine plus récente que sa vieille 600 XR, une 660 KTM !

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Et la nuit ?

On aurait pu penser que le parcours routier particulièrement sélectif, la pluie incessante et la fatigue accumulée tout au long de cette dure journée allait permettre aux rallymen expérimentés de remonter dans le classement... Mais c'était sans compter sur la fougue du sang neuf !

Le rallye se transforme, s'adapte à l'époque de la route à risques et de la sur-réglementation et 2006 est une année de renouveau aussi parmi les pilotes top: le petit jeune du CMPN, Thomas Laroche va a nouveau s'offrir le meilleur temps de 3 spéciales sur les 4 !

Gregory Debize motivé après une 4ème place au classement des circuits du matin et une 3ème place a l'étape 2 en remportera une et gagnera l'étape de nuit grace à une petite erreur de parcours de Thomas qui prendra 2 minutes de pénalité en pointant en retard à un CH. Un autre "ancien", le corse Thierry Canazzi (KTM 400 EXC) se placera ainsi en deuxième position à 2 secondes. Il remportera également la première place de la catégorie "Sport" ((moins de 400 monos et moins de 500 bicylindre).

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

Au cumul des trois étapes, c'est Greg Debize sur sa Suzuki GSX-R 750 qui remporte ce 49ème rallye de la Sarthe devant Thierry Canazzi et le local de l'étape, Nick Ayrton. Un podium constitué de trois rallymen d'expérience, mais la suite du championnat s'annonce mouvementée avec la montée en puissance des nouveaux arrivants !

A ne pas négliger non plus parmi les favoris : Pierre Lemos, le pilote BMW sur sa HP2, pour qui la Sarthe a servi de prise en main de sa machine. Il a mené sa course de façon très mesurée, conscient de l'enjeu de ses résultats. Parti calmement sur le Bugatti avec un 29ème temps, il obtiendra tout de même un 3ème temps scratch dans une spéciale de nuit... Pour les catégories, Alain Amblard se fait parfaitement à sa nouvelle monture et monte sur la première place de la catégorie "Mono".

Championnat de France des Rallyes 2006 : le rallye pur Sarthe

En side-car, c'est l'équipage toulousain Hervé Laur/Marie Laure Ferrieu qui remporte la catégorie tandis que Gérard "Gégé" Rolland se place en tête des Classiques.

Long mois de repos maintenant avant le rallye suivant, la 70ème édition du Rallye de l'Ain, où les "vieux" vont pouvoir en découdre avec les "jeunes"... Rendez-vous le 6 mai sur Moto-Net !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...