• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PNEUS DIABLO CORSA III
Monza, le 10 mai 2006

Le Racing Street selon Pirelli

Le Racing Street selon Pirelli

Offrir un pneu capable d'être à la fois performant en compétition et endurant, sûr et stable sur la route : voilà le défi que relève Pirelli avec son nouveau Diablo Corsa III, disponible en juin 2006 au prix indicatif de 485 € la paire. Avant-première.

Imprimer

En matière de pneumatique, la frontière est de plus en plus ténue entre le "racing" pur et l'usage routier : on voit apparaître sur le marché de la monte de remplacement des enveloppes capables de conjuguer engagement en compétition et quotidien.

Après Michelin qui a présenté cet hiver un modèle du genre - le Power Race 2CT - c'est Pirelli, fort de son engagement en Superbike, Supersport et Superstock, qui propose à partir de juin 2006 le Diablo Corsa III : le même pneumatique que celui utilisé par les pilotes du championnat d'Europe Superstock 600. Un championnat créé en 2005 par le promoteur du Superbike, l'italien FGSport, limitée aux jeunes de moins de 20 ans et qui sert de pépinière et de révélateur pour les futurs champions des catégories Supersport et Superbike. Yoann Tibério, récent vainqueur de la manche Italienne de Monza en Mondial Supersport (lire Moto-Net du 9 mai 2006), fut vice champion 600 Superstock l'an dernier. C'est dire le sérieux qui anime cette compétition relevée, où les jeunes loups les plus affamés s'affrontent !

Nouveau pneu Pirelli Diablo Corsa III : le Racing Street selon Pirelli

Le règlement de cette catégorie prévoyant de rouler avec des sportives 600 les plus proches de la série, Pirelli a réalisé un pneumatique en accord avec la réglementation : un pneu vendu dans le commerce, mais suffisamment performant pour satisfaire les besoins de la génération montante en course.

Double gomme : MIRS attaque !

La composition double gomme est aujourd'hui rendue possible par l'intermédiaire du principe de fabrication MIRS (Modular Integrated Robotized System). "MIRS est un ensemble robotisé qui intègre à lui seul toutes les étapes de la fabrication d'un pneu", explique Pirelli. Autrefois produit entièrement manufacturé, le pneu évolue avec son temps et aujourd'hui, la précision de MIRS permet ce que ne peut faire la main de l'homme : l'application minutieuse et très précise de deux natures de gomme sur une même carcasse. Un tel pneu réalisé de manière traditionnelle - comme l'est toujours la grande majorité de la production mondiale - présenterait immanquablement des petits épaulements entre les différentes couches qui causeraient des défauts de tenue de route irrémédiables.

En matière de pneumatique, on parle depuis plusieurs années de "dual compound" (en anglais dans le texte) : il s'agit ni plus ni moins d'enveloppes bénéficiant de deux natures de gomme.

Cela concerne plus particulièrement les pneus arrière dont le rôle est d'assurer, entre autres, grip sur les flancs et haute résistance à haute vitesse au centre.

C'est donc le cas du train arrière du Diablo Corsa III, qui bénéficie au centre de la même nature de gomme que le Diablo Corsa actuel. En revanche sur les flancs, la gomme est d'environ 15% plus soft. Et il suffit d'un angle assez faible pour entrer dans la zone de gomme soft.

Nouveau pneu Pirelli Diablo Corsa III : le Racing Street selon Pirelli

Ce principe de construction permet d'offrir un grip plus important là où on en a le plus besoin : sur l'angle maxi en virage et sur les angles moyens pour les phases d'accélération. Interrogés sur les performances du nouveau Pirelli, les pilotes Superstock 600 sont unanimes sur les qualités du pneu arrière. "Rien à voir avec ce qu'on utilisait l'an dernier", précise l'un d'entre eux : "le pneu arrière se cale parfaitement sur l'angle, il offre un excellent grip et surtout, il glisse très progressivement. On contrôle très bien avec lui !" En plus de la construction de la carcasse composée d'une ceinture à 0° comme les autres pneus de la gamme Diablo, la nature double gomme est évidemment pour beaucoup dans les qualités avérées du pneu arrière.

Le pneu avant suit un cahier des charges différent : celui d'offrir une rigidité accrue tout en montant rapidement à sa température idéale de fonctionnement (autour de 80°C). "Le grip est assuré par un mélange de gomme à base de silice et carbone, explique Pirelli. Contrairement à l'arrière, le pneu avant est composé d'une seule nature de gomme qui s'appuie sur une carcasse rigide composée, comme à l'arrière, d'une ceinture à 0°.

Nouveau pneu Pirelli Diablo Corsa III : le Racing Street selon Pirelli

A l'usage, le pneu avant fait un peu moins l'unanimité dans le paddock Superstock. Un jugement à pondérer en fonction des réglages de suspension de chacun. "Je ne sens pas grand-chose, j'ai l'impression que la carcasse est trop rigide et ça me renvoie assez peu d'informations du début de la phase de freinage au point de corde lorsque je remets les gaz", explique ainsi le même pilote qui apprécie tant le pneu arrière.

Salvo Pennisi, essayeur et développeur des pneumatiques chez Pirelli, explique ce phénomène : "l'arrière a un profil très racing, l'avant un peu moins. Nous avons dû privilégier la sécurité sur la route en proposant une gomme un peu moins soft à l'avant et une carcasse plus rigide pour éviter les déformations lors des phases de freinages sur route. La stabilité et la sécurité est à ce prix"...

Nouveau pneu Pirelli Diablo Corsa III : le Racing Street selon Pirelli

Des sensations confirmées par Moto-Net lors de l'essai du pneu réalisé sur le circuit de Monza, au lendemain de la manche Superbike : l'arrière est effectivement irréprochable et sa personnalité sportive indéniable, mais l'avant semble un peu plus dur. Un jugement que l'on tempère immédiatement en essayant le Diablo Corsa III sur une Yamaha R1 : le poids est plus important que sur une légère 600 et la carcasse, cette fois, semble mieux travailler comme en témoignent les légers mouvements de guidon lors du freinage très appuyé en bout de ligne droite du circuit milanais.

Au final, ce pneu devrait ravir les amateurs de sport : typique de la famille Pirelli Corsa, il est un concurrent direct du Michelin Power Race 2CT. Une monte que l'on retrouvera aussi bien en championnat Promosport que sur la route. Seule inconnue : son endurance... En Superstock, certains pilotes affirment faire un week-end de course sans changer le pneu avant. De quoi ravir les budgets étroits ! Et pour ce qui est de l'arrière, il tient sans problèmes les neuf tours d'une manche Superstock.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 2 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

L'Europe impose des limiteurs de vitesse pour 2022 et veut éteindre le thermique en 2035

La Commission européenne rend obligatoire les systèmes d'adaptation intelligente à la vitesse (ISA) dans les nouvelles voitures à partir de l'été 2022 et prône l'abandon de toutes motorisations thermiques - y compris hybrides - dès 2035. Deux décisions qui s'appliqueront tôt ou tard à la moto...
Sécurité routière 7 commentaires
Spidi présente ses nouvelles collections et ambitions en France

MNC a rencontré la nouvelle équipe de distribution de Spidi France lors de la présentation de sa collection d'équipements moto 2022. Objectif : reconstruire une force de vente pour mieux faire connaître l'offre de vêtements et de chaussures XPD de la marque de Sarego (Italie).
Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !
Une série limitée, un concept et un projet pour les 120 ans de Royal Enfield 

Royal Enfield a dévoilé trois nouveautés au salon Eicma 2021 : une série limitée 120th Anniversary de ses Interceptor et Continental GT 650, le concept SG650 d’un futur custom, et un projet consistant à recréer sa toute première moto de 1901. Happy Birthday ! Janmadin mubaarak ho !
Les caractéristiques de la Moto Guzzi V100 "Mande-l'eau" !

Moto Guzzi dévoile au salon EICMA de Milan (Italie) la plupart des caractéristiques de sa nouvelle V100 Mandello, première moto du constructeur de Mandello del Lario propulsée par un V-twin à refroidissement liquide. Présentation.
Routière 2 commentaires
Vidéo embarquée de la Triumph Speed Triple 1200 RR à Ascari

Moto-Net.Com a été convié par Triumph à tester le tout nouveau Speed Triple 1200, dans sa version RR : un inédit et inattendu Café Racer basé sur le Speed RS, avec semi-carénage tout mignon à phare tout rond, aux demi-guidons bien bas et en avant, et aux suspensions Öhlins électroniques ! En piste.
[Vidéo] Une Yamaha R1 GYTR pour le dernier tour de Valentino Rossi

Valentino Rossi était la vedette de l'événement "One more lap" organisé par Yamaha au salon de la moto EICMA de Milan 2021, où le jeune retraité des Grands Prix s'est vu offrir une superbe YZF-R1 entièrement équipée des meilleures pièces du catalogue Genuine Yamaha Technology Racing (GYTR).

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...