• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 12 janvier 2016

Le projet de suppression des amendes pour petits excès de vitesse fait débat...

Le projet de suppression des amendes pour petits excès de vitesse fait débat...

A peine déposée, déjà fustigée : la proposition de loi du sénateur Alain Fouché (LR) visant à supprimer les amendes pour les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h s'attire - sans surprise ! - les foudres de la Sécurité routière et de la Ligue contre la violence routière, tandis que l'association…

Imprimer

A peine déposée, déjà fustigée : la proposition de loi du sénateur Alain Fouché (LR) visant à supprimer les amendes pour les excès de vitesse inférieurs à 10 km/h s'attire - sans surprise ! - les foudres de la Sécurité routière et de la Ligue contre la violence routière, tandis que l'association 40 millions d'automobilistes soutient le projet de l'élu de la Vienne.

71% des flashes concernent des excès entre 1 et 10 km/h

"71% des conducteurs sont flashés pour des excès de vitesse compris entre 1 et 10 km/h", affirme Alain Fouché : "je suis élu départemental et je reçois beaucoup de gens qui se sentent harcelés et qui considèrent que l'Etat se sert davantage des radars comme de tirelires".

Pour tenter de mettre fin à cette situation dénoncée par la quasi-totalité des conducteurs français (qui n'a jamais pesté contre le PV reçu pour un dépassement de 1 km/h de la vitesse autorisée ?), le sénateur a déposé ce matin un projet de loi prônant la suppression de l'amende pour les excès de vitesse en dessous de 10 km/h. L'infraction serait alors uniquement pénalisée par le retrait d'un point sur le permis de conduire.

Pour mémoire, à l’heure actuelle, un excès de vitesse inférieur à 20 km/h dans une zone où la limitation est de plus de 50 km/h est soumis à une amende forfaitaire de 68 euros (minorée à 45 euros si payée sous 15 jours) et au retrait d’un point sur le permis. Si la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins, l’amende est de 135 euros (90 euros si payée sous 15 jours).

Moins d'amendes = moins de rentrées d'argent = blocus de l'Etat

"Chaque année, ce sont près de 800 millions d'euros qui rentrent dans les caisses de l'Etat grâce à la répression des excès de vitesse", rappelle Daniel Quéro, président de l'association 40 millions d'automobilistes qui soutient activement la proposition d'Alain Fouché via une pétition en ligne.

"90% de ces infractions sont en fait constitués par des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h, c'est-à-dire, dans la majorité des cas, des excès de vitesse involontaires. Cette répression à outrance n'a fait que provoquer le rejet du système tout entier par les Français, qui parlent désormais de "pompes à fric" ou de "tirelires" pour désigner les radars. L'État soutient que les radars sont une affaire de sécurité et non de rentabilité... Alors qu'il le prouve, en supprimant l'amende pour les petits excès de vitesse !"

Malgré son caractère sensé, cette proposition de mesure s'est immédiatement attirée les foudres de la Sécurité routière, dont le délégué interministériel Emmanuel Barbe a estimé sur RTL que "ceux qui font ces propositions jouent avec la vie des autres". Rien que ça !

Selon le porte-parole de l'instance gouvernementale, la proposition d'Alain Fouché favoriserait une certaine forme de laxisme des conducteurs et conduirait à "un surenchérissement de la violence routière : il y aurait plus d’excès de vitesse, parce que ce serait moins réprimé", estime M. Barbe qui réfute le terme de "petits excès de vitesse" en affirmant "qu'entre 56 et 50 km/h, vous avez augmenté votre risque d’accident de 25%"...

"Ma proposition de loi n'est en rien laxiste car elle ne concerne pas les chauffards ni les grandes infractions routières", rétorque de son côté Alain Fouché, qui doit aussi essuyer le feu nourri de critiques venant de la très vindicative et surmédiatisée Ligue contre la violence routière.

Un projet de loi "hallucinant" selon la Ligue contre la violence routière

"Dans 46% des accidents mortels, la vitesse maximale autorisée a été dépassée de moins de 20 km/h", assure la présidente de cette association, Chantal Perrichon, jugeant "hallucinant de faire cette proposition dans le contexte actuel, avec le nombre de morts sur les routes qui augmente pour la deuxième année consécutive, ce qui n’est pas arrivé depuis 35 ans !"  

"Les porteurs de ce texte sont dans un déni de réalité et cherchent simplement un peu de notoriété", estime Mme Perrichon qui, comme Emmanuel Barbe, occulte totalement le fait que la proposition de loi n'inclut pas la suppression du retrait de point. Or, quel conducteur jouerait aujourd'hui impunément avec son précieux capital de 12 points ?

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Si on l'a oublié, Didmv, c'est qu'on est bien ingrat. Car c'est à ce sénateur qu'on doit, depuis 2011, l'assouplissement du permis à points, qui permet de récupérer un point en 6 mois au lieu d'un an, auparavant.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
c'est un peu tôt pour un poisson d'avril...juste un politique oublié qui veut faire un peu parler de lui.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Concept Honda CB-F : le futur roadster 1000 cc, mi-néo mi-rétro

Le 47ème Tokyo Motorcycle Show qui devait ouvrir ses portes ce jeudi 27 mars n'a pas lieu en raison de la pandémie de Covid-19. Honda a malgré tout dévoilé sa CB-F, concept étroitement dérivé de l'actuelle CB1000R mais au look plus rétro. Présentation.
Roadster 14 commentaires
Un premier Grand Prix moto d'Italie 2020 dès ce week-end, sans Rossi !

Le MotoGP prend l'aspiration - inspiration ! - du Nascar et de la Formule 1 en proposant à ses fans la toute première course de la saison 2020... virtuelle certes, mais avec la majorité des vrais pilotes : Marquez, Quartararo, Vinales, Rins... mais pas Rossi ! Explications.
Christophe Guyot (GMT94) fait le point sur le Supersport 2020 et le Superbike de demain

Moto-Net.Com profite de l'interruption du World Supersport pour s'entretenir avec Christophe Guyot : le début de saison du GMT94 et les championnats en 2020, l'avenir du Superbike et les enjeux futurs du sport moto, la méditation et le piano, etc. Interview confinée de 24 heures... pardon, 24 minutes !
Les bottes de moto bientôt obligatoires ?

Dix députés emmenés par Bernard Brochand (LR, Alpes-Maritimes) ont soumis à l'Assemblée nationale une proposition de résolution visant à inviter le gouvernement à rendre obligatoire le port de bottes renforcées pour les conducteurs et passagers de deux‑roues motorisés. Explications.
Sécurité routière 18 commentaires
Le Grand Prix d'Espagne Moto GP 2020 est reporté à une date inconnue

Nouvelle victime de la crise sanitaire mondiale liée au coronavirus : le GP d'Espagne MotoGP, prévu du 1er au 3 mai à Jerez, est reporté à une date inconnue en raison de la pandémie de Covid-19... Explications.
Duel F750 GS Vs Tracer 700 : petits trails, grandes motos routières ?

Nouveau look tranché, aspects pratiques améliorés, bicylindre de 689 cc aux normes Euro5 : la Tracer 700 évolue pour confirmer son succès chez les "petits" trails routiers. Mais la nouveauté Yamaha et sa rivale BMW F750 GS ont-elles les aptitudes nécessaires pour incarner la moto à tout (bien) faire ? Duel MNC.
Tous les Duels 11 commentaires
Face au coronavirus, privilégiez les déplacements à moto !

Alors que toutes les sorties en dehors de son domicile doivent être justifiés via une attestation sur l'honneur en raison du confinement qui touche la France pendant au moins quinze jours à partir de ce mardi 17 mars, MNC suggère de privilégier les déplacements à moto pour limiter la propagation du coronavirus. Pourquoi ? Explications.
Société 3 commentaires
Marché moto février 2020 : la fièvre acheteuse des samedis soir

Comme en janvier, le marché français du motocycle a progressé de +24% en février 2020 ! Et comme le mois dernier, les gros cubes donnent le tournis avec 11 184 immatriculations (+30,1%). Bilan MNC de ce deuxième mois de l'année qui comptait cinq samedis...
L'activité moto peut-elle vraiment continuer malgré le coronavirus Covid-19 ?

Afin de lutter contre la propagation du virus covid-19, la majorité des établissements recevant du public en France sont désormais fermés. Les concessionnaires et ateliers de réparation de motos et scooters peuvent toutefois rester ouverts... en principe. Explications.
Société 7 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...