• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2007 - MISANO
Paris, le 3 septembre 2007

Le Grand Prix de San Marin tour par tour

Le Grand Prix de San Marin tour par tour

Misano Adriatico. Le tout nouveau tracé italien accueille pour la première fois les Grands Prix MotoGP : une occasion belle pour Rossi de revenir, ou pour Stoner d'enfoncer le clou ? Suspense pour les 57 321 spectateurs présents...

Imprimer

Le circuit de Misano, avec son nouveau revêtement, favorise la maniabilité plutôt que la vitesse : les puissantes MotoGP n'y atteignent même pas les 250 km/n ! Situé à deux pas du village natal de Rossi, ce type de tracé devrait a priori moins favoriser les Ducati que d'autres. Les supporters de Rossi, très présents, seront également une motivation supplémentaire pour le champion italien.

Construit en 1972, le circuit de Misano a accueilli le Continental Circus dans les années 80 jusqu'au début des année 90. Le nouveau tracé revient pour 2007 avec ses 4 200 m, sa ligne droit de seulement 565 m et ses cinq virages à gauche pour neuf à droite.

Détail d'importance, on tourne dans le sens inverse des GP d'antan. Personne donc ne connaît vraiment la piste chez les acteurs des différentes catégories...à part Anthony West, qui avait gagné en Mondial Supersport !

Psychologiquement, Rossi est hyper motivé, ayant fait ses premiers pas sur ce circuit qui se trouve à 14 km de son village natal : ses fans sont venus à pied, en procession !

125

Vendredi matin, c'est le pilote hongrois Talmacsi qui prend le meilleur sur Pasini, Lombardi, Koyama, Espargaro, Corsi, Di Meglio, Pesek, Bradl, Gadea, Bonsey, De Rosa, Cortese, Masbou et Sancioni.

L'après-midi, la pluie diluvienne qui s'abat sur Misano empêche le déroulement de la séance qualificative...

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Samedi matin, c'est Pasini qui s'empare de la pole provisoire devant Koyama, Talmacsi, Corsi, Espargaro, Gadea, Pesek, Faubel, Cortese, Bradl, Rabat, Smith, Krummenacher, Ranseder, Di Meglio et Masbou.

L'après-midi, l'unique séance qualificative voit le tchèque Pesek s'emparer de la pole, sa première de la saison et troisième de sa carrière, devant Faubel et Pasini dans le même dixième et Talmacsi à 0.171 s. Au 2ème rang, Corsi, Koyama, Rabat et Cortese sont entre 0.2 et 0.8 s de la pole. Smith, Gadea, Di Meglio et Ranseder sont au-delà de la seconde d'écart, entre 1.1 et 1.3 s sur la 3ème ligne. De Rosa, Espargaro, Olive et Krummenacher partiront du 4ème rang, entre 1.3 et 1.5 s de Pesek. Masbou partira 27ème, à 2.4 s de la pole.

Au warm up, c'est Corsi qui devance Pasini, Faubel, Rabat, Talmacsi, Koyama, Gadea, Di Meglio, Pesek, Tamburini, Terol, Krummenacher, De Rosa, Espargaro, Olive et Masbou.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Départ. C'est Pasini qui prend le meilleur départ et vire en tête devant Faubel, Corsi, Pesek, Talmacsi, Gadea, Koyama, Smith et Ranseder. Mike Di Meglio a un peu raté son départ et se retrouve 15ème. Rapidement, Pasini, Faubel, Corsi puis Talmacsi qui a doublé Pesek prennent quelques longueurs d'avance sur Koyama, Gadea, Ranseder et De Rosa. Sandi chute et abandonne, forçant au passage Masbou à sortir pour l'éviter. Le français repart antépénultième. Koyama passe 6ème devant Gadea. Di Meglio remonte 14ème, puis 13ème.

Au 1er tour, Pasini mène devant Faubel, Corsi, Talmacsi et Pesek, puis 0.8 s plus loin Koyama et Gadea quelques longueurs devant De Rosa et Ranseder. A 3.9 s de Pasini, Espargaro emmène le gros des troupes devant Cortese, Rabat et Di Meglio. Masbou est 35ème. Pasini imprime un rythme d'enfer que seuls Faubel, Corsi, Talmacsi et Pesek tiennent. Un premier duo Koyama et Gadea suit, puis un autre avec De Rosa et Ranseder.

Au 2ème passage, Pasini - auteur du meilleur tour - devance légèrement Faubel, puis un peu plus loin Corsi, Talmacsi et Pesek s'accrochent, quelques longueurs devant Koyama qui lâche Gadea, puis De Rosa et Ranseder. Rabat emmène le peloton devant Espargaro et Di Meglio revenu 12ème.

Au 3ème tour, Pasini, Faubel - auteur du meilleur tour -, Corsi, Talmacsi et Pesek mènent, puis Koyama et Gadea à 2.2 s, De Rosa et Ranseder à 4 s, et déjà à 7.6 s le peloton emmené par Rabat, Di Meglio 11ème et Espargaro. Corsi profite d'attaques de Faubel sur Pasini pour se rapprocher des deux leaders et ramener Talmacsi et Pesek. Faubel attaque et passe Pasini à l'entrée du triple droit, puis Corsi lui aussi double l'italien, imité par Talmacsi.

Au 4ème passage, Faubel mène devant Corsi, Talmacsi, Pasini et Pesek. Koyama est à 1.8 s, Gadea à 2.6 s, De Rosa et Ranseder à 3.9 s, Rabat et Di Meglio à 8 s. Pasini repasse 3ème devant Talmacsi à l'aspiration qui précède le gauche serré, puis Corsi prend la tête au freinage de ce même gauche à Faubel, tout comme Talmacsi qui reprend au freinage la 3ème place à Pasini. Koyama est revenu sur les cinq leaders, Gadea quelques longueurs derrière lui.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 5ème tour, Corsi mène devant Faubel, Talmacsi, Pasini, Pesek, Koyama puis Gadea - auteur du meilleur tour. De Rosa et Ranseder sont à 4.2 s, puis à 8.5 s Di Meglio est passé 10ème devant Rabat. Masbou est revenu 25ème. Dans la première partie sinueuse du circuit, sous l'impulsion de Corsi très rapide à cet endroit, Koyama et Gadea perdent de nouveau le contact.

Au 6ème passage, Corsi, Faubel, Talmacsi, Pasini, Pesek puis Koyama et Gadea mènent. De Rosa et Ranseder sont à 5.5 s, puis à 9.5 s Rabat est repassé devant Di Meglio. Masbou est 24ème.En bout de ligne droite, Faubel fait les freins à Corsi et prend la tête. Pasini repasse 3ème devant Talmacsi à l'entrée du double droit. Dans la foulée, il passe 2ème devant Corsi à l'aspiration du bout droit.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Gadea passe 6ème devant Koyama mais élargit dans le gauche serré et perd le contact : les deux hommes ont perdu du terrain sur les cinq leaders dans la manoeuvre. Faubel et Pasini prennent quelques longueurs d'avance sur Corsi, Talmacsi et Pesek. Corsi revient au contact en profitant de tentatives de Pasini sur Faubel.

Au 7ème tour, Faubel, Pasini, Corsi, Talmacsi et Pesek ont 1.8 s d'avance sur Koyama, 2.4 s sur Gadea, 6.7 s sur De Rosa et Ranseder, 10.4 s sur Rabat, Di Meglio et le reste du peloton. En bout de ligne droite, Pasini fait le freinage à Faubel qui, surpris, s'écarte et perd immédiatement quelques longueurs sur l'italien. Corsi repasse 2ème devant Faubel qui repasse à l'aspiration dans le bout droit, mais Corsi insiste et repasse d'un superbe intérieur dans le triple droit.

Au 8ème passage, Pasini - auteur du meilleur tour - mène avec 0.8 s d'avance sur Corsi, Faubel, Talmacsi et Pesek, puis Koyama, Gadea, et Rabat, Di Meglio, Olive et Espargaro. Masbou est 24ème. Pesek passe 4ème devant Talmacsi.

Au 9ème tour, Pasini auteur d'un nouveau meilleur tour a porté son avance à 1.3 s sur Corsi légèrement détaché de Faubel, Pesek et Talmacsi, puis à 3.1 s Koyama est de nouveau rejoint par Gadea. De Rosa et Ranseder sont à 10.8 s et à 13.6 s suivent Rabat, Di Meglio, Iannone, Olive et le peloton.

Au 10ème passage, Pasini augmente encore un peu son avance sur Corsi qui devance Faubel, Pesek et Talmacsi. Koyama et Gadea restent à portée, puis De Rosa et Ranseder sont suivis de plus en plus près par Rabat, Iannone et Di Meglio.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 11ème tour, Pasini a 1.7 s d'avance sur Corsi, 2.2 s sur Faubel, Pesek et Talmacsi, 4.1 s sur Koyama et Gadea, 14.5 s sur De Rosa et Ranseder et 16.3 s sur Rabat, Di Meglio, Iannone, Espargaro et Olive. Masbou est passé 23ème.

Au 12ème passage, Pasini creuse toujours l'écart sur Corsi qui devance Faubel, Pesek et Talmacsi, puis Koyama et Gadea, De Rosa et Ranseder qui voient revenir Rabat, Di Meglio et le reste du groupe de chasse à moins d'1.4 s.

Au 13ème tour, Pasini augmente son avance tandis que Corsi limite la casse. Suivent Faubel, Pesek, Talmacsi, Koyama et Gadea, puis De Rosa et Ranseder qui n'ont plus que 0.9 s d'avance sur Rabat, Espargaro, Di Meglio et le peloton. Pesek attaque et passe 3ème devant Faubel au freinage du gauche serré. Pesek fait l'effort pour recoller Corsi et emmène Faubel et Talmacsi dans sa remontée.

Au 14ème passage, Pasini a 2.4 s d'avance sur Corsi, 3.3 s sur Pesek, Faubel et Talmacsi, 4.6 s sur Koyama et Gadea et 18.8 s sur De Rosa et Ranseder à présent rejoints par Espargaro, Rabat, Di Meglio, Olive, Iannone, Bradl, Krummenacher et Smith. Espargaro passe 9ème devant Ranseder à l'aspiration du bout droit.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 15ème tour, Pasini a 21.8 s d'avance sur Corsi, 3.4 s sur Pesek, Faubel et Talmacsi, 5 s sur Koyama, 6.5 s sur Gadea et 19.9 s sur De Rosa et le reste du groupe. Masbou est 21ème. Rabat passe à son tour Ranseder pour la 10ème place. Pesek qui a lâché Faubel et Talmacsi revient dans la roue de Corsi. Espargaro passe 8ème devant De Rosa au freinage en bout de ligne droite.

Au 16ème passage, Pasini a 3.5 s d'avance sur Corsi, Pesek, Faubel et Talmacsi regroupés. Koyama devance Gadea de 2.1 s. 1.5 s plus loin, De Rosa qui se rebelle a repassé Espargaro sous les yeux de Ranseder, Rabat, Di Meglio, Olive, Krummenacher, Iannone, Bradl et Smith.

Au 17ème tour, Pasini mène tandis que Corsi a repris un peu de marge sur Pesek, Faubel et Talmacsi, puis Koyama, Gadea, Espargaro, De Rosa, Rabat, Ranseder et Di Meglio. Le français fait une petite erreur et se retrouve 17ème. A l'entrée du triple droit, Pesek se porte à la hauteur de Corsi qui résiste : les deux hommes se touchent, Pesek perd la trajectoire et doit céder le passage à Faubel et Talmacsi... Koyama lui aussi profite de la bagarre pour revenir légèrement sur les quatre hommes.

Au 19ème tour, Pasini a 4.5 s d'avance sur Corsi, Faubel, Talmacsi et Pesek. Koyama n'est qu'à une seconde derrière eux, puis Gadea à 9.7 s et le groupe Espargaro à 24 s. Di Meglio est 17ème, Masbou 21ème.

Au 20ème passage, derrière Pasini qui mène largement, Corsi, Faubel, Talmacsi et Pesek sont presque rejoints par Koyama. Pesek perd l'arrière à l'accélération en sortie du premier gauche, chute et repart en course mais loin derrière, hors des points. Koyama, obligé de sortir de la piste pour éviter la Derbi du tchèque, perd de nouveau le contact avec le trio Corsi Faubel Talmacsi. Faubel fait l'aspiration à Corsi dans le bout droit et passe dans la cassure à droite malgré l'opposition virile de l'italien ! Dans le triple droit, Corsi réagit tout de suite et s'infiltre à l'intérieur de Faubel pour reprendre sa deuxième place.

Au 21ème tour, Pasini mène tandis que Corsi, Faubel et Talmacsi se disputent le podium. Koyama tente à nouveau de revenir mais Gadea semble résigné et la bagarre pour la désormais 7ème place fait rage entre Espargaro, Krummenacher, Bradl, Smith, Rabat, Olive et Di Meglio qui ont lâché Iannone. Dans le bout droit, Faubel repasse à nouveau 2ème devant Corsi. Mais de nouveau, dans le triple droit, Corsi reprend l'avantage en accélérant entre les deux cassures à l'intérieur de Faubel !

Au freinage qui commande la dernière partie plus lente de ce triple droit, Faubel se présente à l'intérieur de Corsi. Il ne parvient pas à le passer, mais Talmacsi qui lui aussi s'était infiltré à l'intérieur de Faubel empêche l'espagnol de s'écarter pour éviter de percuter Corsi. L'inévitable se produit : Faubel en tentant de prendre l'intérieur de Corsi touche Talmacsi et l'espagnol légèrement déséquilibré éperonne Corsi : les deux hommes vont au tapis et Talmacsi, placé à l'intérieur, parvient à passer sans dommage. Faubel repart mais, comme Pesek peu avant, loin derrière les points. Corsi, lui, est contraint à l'abandon...

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame du dernier tour, Pasini mène largement devant Talmacsi seul 2ème, Koyama seul 3ème et Gadea seul 4ème. Espargaro désormais 5ème emmène Krummenacher, Bradl, Ranseder, Smith, De Rosa, Olive et Di Meglio.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pasini emporte donc une victoire solitaire bien méritée chez lui devant Talmacsi et Koyama qui complète le podium. Gadea termine 4ème, Espargaro 5ème, Krummenacher 6ème, Bradl 7ème, Smith 8ème, De Rosa 9ème, Ranseder 10ème, Rabat 11ème, Olive 12ème, De Meglio 13ème, Iannone 14ème et Cortese 15ème. Faubel termine finalement 17ème, et casse sa bulle d'un coup de poing rageur sur la ligne... Pesek est 20ème et Masbou 21ème.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au championnat, Talmacsi avec 189 points fait la bonne opération et reprend la tête devant Faubel 179. Koyama prend la 3ème place provisoire avec 145 points devant Pesek 129, Corsi qui reste à 119, Gadea 118, Pasini 111, Espargaro 83, Smith 82, Olive 76, Ranseder 63, Cortese 60, Krummenacher 58, De Rosa 49 et Rabat 47. Di Meglio est 18ème avec 25 points et Masbou 21ème avec 15. Côté marques, Aprilia mène avec 290 points devant KTM 148, Derbi 143 et Honda 100.

250

Vendredi matin, Dovizioso réalise le meilleur chrono devant Linfoot, H. Aoyama, De Angelis, Bautista, Luthi, Cluzel, Kallio, Lorenzo, Abraham, Barbera, Baldolini, Locatelli, Simon et Espargaro.

Comme en 125, la séance de l'après-midi a été annulée. Samedi matin, Lorenzo reprend le pouvoir devant Dovizioso, Kallio, Bautista, Locatelli, Luthi, Simoncelli, H. Aoyama, De Angelis, Simon, Barbera, Takahashi, Lai, S. Aoyama et Wilairot. Jules Cluzel fait le 17ème chrono.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'après-midi, la séance qualificative voit Hiroshi Aoyama très rapide tenir la pole pendant les deux tiers de la séance. Mais à trois quarts d'heure de la fin, Lorenzo s'en empare et descend ses temps jusqu'à la fin, ne laissant à personne la possibilité de le repasser. Lorenzo s'empare de la pole 0.163 s devant Dovizioso, 0.338 s devant Barbera et 0.4731 s devant H. Aoyama qui complète la première ligne. Au 2ème rang, Kallio, Bautista, Luthi et Simon sont dans le même dixième à 0.6 s de la pole. Simoncelli, De Angelis, S. Aoyama et Takahashi forment la 3ème ligne entre 0.7 et 1.2 s de Lorenzo. Espargaro, Locatelli, Lai et Wilairot, au 4ème rang, sont entre 1.6 et 2 s de la pole .Juste derrière, Jules Cluzel partira 17ème avec un chrono à 2.3 s de Lorenzo.

Au warm up, l'inévitable Lorenzo devance Dovizioso, Kallio, H. Aoyama, Simoncelli, Bautista, Luthi, Barbera, Simon, S. Aoyama, De Angelis, Takahashi, Locatelli, Espargaro et Cluzel 15ème.

Départ. C'est Dovizioso qui prend le meilleur départ et vire en tête devant Lorenzo, Barbera, Kallio, Bautista, H. Aoyama, De Angelis qui passe Aoyama, Simoncelli, Luthi et S. Aoyama. Cluzel bien parti est 14ème. Luthi passe 8ème devant Simoncelli. Dovizioso, Lorenzo puis Barbera prennent rapidement quelques longueurs d'avance sur Kallio.

Au premier tour, Dovizioso, Lorenzo et Barbera mènent devant Kallio, Bautista, De Angelis et H. Aoyama. Plus loin suivent Luthi, Simoncelli, S. Aoyama, Locatelli, Takahashi, Simon et Cluzel. Simoncelli décroche brutalement à la 16ème place, puis ne passe plus devant les chronos après le passage sur la ligne.

Au 2ème passage, Dovizioso, Lorenzo et Barbera ont 1 s d'avance sur Kallio et Bautista - auteur du meilleur tour -, 2.1 s sur De Angelis et H. Aoyama, 3.2 s sur Luthi et 5.3 s sur S. Aoyama, Locatelli, Simon, Takahashi et Cluzel 13ème. A l'entrée du triple droit, Barbera attaque et passe Lorenzo d'un superbe intérieur.

Au 3ème tour, Dovizioso mène de 0.4 s devant Barbera et Lorenzo, 1.2 s devant Kallio et Bautista, 2.1 s devant De Angelis et H. Aoyama, 3.5 s devant Luthi et 6.7 s devant S. Aoyama, Locatelli, Simon, Takahashi, Espargaro, Laverty et Cluzel, en 15ème position. Simoncelli rentre au stand et abandonne. Au freinage du gauche serré, Bautista passe 4ème devant Kallio. Dans le bout droit, Lorenzo repasse Barbera à l'aspiration.

Au 4ème passage, Dovizioso a 0.7 s d'avance sur Lorenzo, Barbera, Bautista - auteur d'un nouveau meilleur tour - et Kallio, puis, quelques longueurs plus loin, De Angelis et H. Aoyama, puis Luthi, Locatelli, Simon, S. Aoyama, Takahashi et Cluzel. Lai à son tour est contraint à l'abandon. H. Aoyama passe 5ème devant De Angelis.

Au 5ème tour, Dovizioso mène devant Lorenzo, Barbera, Bautista, puis Kallio, De Angelis et H. Aoyama. Luthi réalise le meilleur tour devant Locatelli, Simon, S. Aoyama, Takahashi et Cluzel.

Au 6ème passage, Dovizioso mène, Lorenzo, Barbera et Bautista suivent, puis viennent Kallio, De Angelis, H. Aoyama et Luthi qui est presque revenu dans la roue du japonais. Plus loin, Locatelli emmène, Simon, S. Aoyama, Takahashi, Cluzel, Espargaro et Laverty.

Au 7ème tour, Dovizioso, Lorenzo, Barbera et Bautista mènent. Kallio - auteur du meilleur tour -, De Angelis, H. Aoyama et Luthi, qui est revenu dans l'aspiration, suivent. Cluzel est 13ème.

Au 8ème passage, Dovizioso mène devant Lorenzo, Barbera, Bautista, Kallio, De Angelis, H. Aoyama - auteur du meilleur tour - regroupés, puis Luthi qui a de nouveau perdu le contact. A 12.4 s du leader, Locatelli a pris une bonne avance sur Simon, S. Aoyama, Takahashi, Cluzel et le reste du peloton. Bautista prend la 3ème place à Barbera d'un superbe intérieur au freinage.

Au 9ème tour, Dovizioso, Lorenzo, Bautista, Barbera, Kallio, De Angelis et H. Aoyama précédent Luthi, puis Locatelli devant S. Aoyama, Simon, Takahashi et Cluzel. A l'accélération entre les deux parties du double droit, Bautista perd l'arrière, repart très vite en 11ème position, mais il a cassé son repose-pied droit et sa pédale de frein ! Du coup, Barbera et les suivants ont perdu le contact avec Dovizioso et Lorenzo...

Au 10ème passage, Dovizioso et Lorenzo ont 1.4 s d'avance sur Barbera et Kallio, 2.1 s sur De Angelis et H. Aoyama, 3.2 s sur Luthi, 15 s sur Locatelli rejoint par S. Aoyama, Simon, Bautista, Takahashi et Cluzel. H. Aoyama passe 5ème devant De Angelis au changement d'angle de début de circuit. Luthi est revenu dans la roue des deux pilotes.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 11ème tour, Dovizioso et Lorenzo ont 1.7 s d'avance sur Barbera et Kallio, 2.8 s sur H. Aoyama, De Angelis et Luthi, 15.8 s sur Locatelli, S. Aoyama, Simon, Bautista, Takahashi et Cluzel. Luthi plus rapide que De Angelis à l'entrée du double droit est obligé de sortir dans l'herbe pour ne pas percuter le pilote san-marinais et perd encore une fois le contact ! Kallio passe en force Barbera dans la gauche serré qui suit le bout droit.

Au 12ème passage, Dovizioso et Lorenzo augmentent leur avance, Kallio, Barbera et H. Aoyama lâchent peu à peu De Angelis, Luthi est 2.2 s derrière eux, puis viennent Locatelli, S. Aoyama, Simon, Bautista, Takahashi et Cluzel.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 13ème tour, Dovizioso et Lorenzo ont 2 s d'avance sur Kallio qui lâche peu à peu Barbera, à présent sous la menace d'Aoyama qui lui montre sa roue avant, De Angelis refait la jonction et Luthi reste loin derrière eux. Cluzel est toujours 13ème.

Au 14ème passage, derrière Dovizioso et Lorenzo, Kallio tente de revenir, et derrière lui, H. Aoyama parvient à passer Barbera en bout de ligne droite. A l'entrée du double droit, Barbera repasse au freinage, mais s'écarte et doit de nouveau céder la 4ème place.

Au 15ème tour, Dovizioso et Lorenzo ont toujours 2 s d'avance sur Kallio, 3.5 s sur H. Aoyama, 4.2 s sur Barbera et De Angelis, 5.4 s sur Luthi - le plus rapide en piste - qui revient de nouveau, 21.6 s sur S. Aoyama passé 8ème devant Locatelli, Simon, Bautista, Takahashi et Cluzel. Lorenzo commence à mettre la pression à Dovizioso en lui montrant sa roue avant en entrée de courbe...

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 16ème passage, Dovizioso et Lorenzo mènent. Kallio est à 2.1 s, puis viennent H. Aoyama, Barbera, De Angelis, Luthi - à moins d'1 s du san-marinais -, S. Aoyama, Locatelli, Simon, Bautista, Takahashi et Cluzel toujours dans cet ordre. Au moment du dépassement d'un attardé dans le bout droit, Lorenzo prend la tête devant Dovizioso ! Mais dans le double droit, Dovizioso repasse à l'intérieur, puis doit de nouveau céder à l'accélération devant la puissance de l'Aprilia de son adversaire. Dans le triple droit, Dovizioso s'infiltre de nouveau sous la roue de Lorenzo sous les clameurs du public et reprend le commandement !

Au 17ème tour, Dovizioso et Lorenzo ont 1.9 s d'avance sur Kallio, 2.8 s sur H. Aoyama - auteur du meilleur tour -, les deux KTM reviennent ! A 4.2 s du leader, en revanche, Barbera et De Angelis perdent du terrain à 0.9 s devant Luthi. A 24 s, S. Aoyama emmène toujours Locatelli, Simon, Bautista et Takahashi. Cluzel a décroché et roule seul 13ème avec 3 s de marge sur Espargaro. Au freinage qui suit le bout droit, Lorenzo attaque et prend de nouveau la tête à Dovizioso. Encore une fois, Dovizioso repasse à l'intérieur dans le droit serré, puis Lorenzo repasse à l'accélération du bout droit.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 18ème passage, Lorenzo et Dovizioso mènent tandis que Kallio et H. Aoyama - auteur d'un nouveau meilleur tour - reviennent. De Angelis et Barbera décrochent, Luthi revient sur eux, puis Locatelli et Simon ont doublé S. Aoyama qui précède Bautista et Takahashi, quelques secondes devant Cluzel.

Soudain, coup de théâtre : la Honda de Dovizioso connaît une amorce de serrage ! L'italien tente de repartir mais il est contraint de rentrer au stand avant d'abandonner, extrêmement déçu comme on peut s'en douter...

Au 19ème tour, Lorenzo est donc seul leader, à 2.5 s devant Kallio et H. Aoyama regroupés, 6.1 s devant De Angelis et Barbera, pratiquement rejoints par Luthi, qui a 27.5 s devant Locatelli, S. Aoyama, Simon, Bautista, Takahashi et 33.5 s devant Cluzel qui possède à présent 4 s d'avance sur Espargaro. Barbera repasse 4ème devant De Angelis au freinage du double droit.

Au 20ème passage, Lorenzo mène tandis que H. Aoyama remonte petit à petit en ramenant Kallio. Barbera et Luthi ont repassé De Angelis. Derrière, Locatelli emmène toujours S. Aoyama, Bautista, Simon, Takahashi et plus loin Cluzel à présent 12ème, suite aux mésaventures de Dovizioso.

Au 21ème tour, Lorenzo mène pendant que H. Aoyama revient et que Kallio décroche peu à peu? Suivent Barbera et Luthi qui distancent petit à petit De Angelis. Kallio, qui tentait de revenir sur son coéquipier H. Aoyama, part en high-side à l'accélération du triple droit, chute, parvient à repartir mais devra abandonner peu après.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 22ème passage, Lorenzo qui a élevé son rythme mène avec à présent 2.8 s d'avance sur H. Aoyama, 7.2 s sur Barbera, 8.1 s sur Luthi, 8.6 s sur De Angelis exhorté à la remontée par son stand, puis à plus de 32 s, Locatelli précède à présent Bautista, S. Aoyama, Takahashi et Simon, puis Cluzel qui passe 11ème devant Kallio au ralenti avant d'abandonner. Luthi sort à l'extérieur du vibreur dans le double droit, reperd le contact avec Barbera et se trouve au contraire sous la menace de De Angelis.

Au 23ème tour, Lorenzo mène seul, H. Aoyama est seul 2ème et Barbera est 3ème avec seulement 0.6 s de marge sur Luthi et De Angelis. Cluzel est à présent 11ème !

Au 24ème passage, derrière Lorenzo puis H. Aoyama, Barbera parvient à conserver 0.4 s d'avance sur Luthi et De Angelis. Locateli tient tête à S. Aoyama, Takahashi, Bautista et Simon. Cluzel, lui, tient bon seul à la 11ème place.

A l'entame du dernier tour, Lorenzo a encore accru son avance, 4 s devant H. Aoyama et 8.3 s devant Barbera qui est rejoint par Luthi et De Angelis ! S. Aoyama est passé 6ème devant Locatelli, Bautista, Takahashi et Simon. Cluzel est 11ème.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Nouvelle victoire pour Lorenzo qui devient le recordman espagnol de victoires en 250 cc, avec 16 succès devant les 15 de Sito Pons et Dani Pedrosa. Hiroshi Aoyama 2ème et Barbera 3ème terminent le podium après avoir bien résisté à Luthi 4ème et De Angelis 5ème. Shuhei Aoyama termine 6ème, Locatelli 7ème, Bautista 8ème sans repose-pied ni frein arrière (!), Takahashi 9ème, Simon 10ème, Cluzel 11ème, Espargaro 12ème, Wilairot 13ème, Abraham 14ème et Laverty 15ème.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au championnat, Lorenzo s'échappe donc avec 241 points devant De Angelis qui avec 187 passe juste devant le malchanceux Dovizioso 186. Suivent Bautista 135, Barbera 119, H. Aoyama 108, Kallio 94, Luthi 85, Simon 75, S. Aoyama 72, Simoncelli 57 et Takahashi 56. Jules Cluzel, 23ème, compte 9 points. Côté marques, Aprilia mène avec 281 points devant Honda 196, KTM 138 et Gilera 75.

MotoGP

Vendredi matin, lors d'une séance délicate en raison de la pluie, c'est Melandri qui réalise le meilleur temps devant Rossi, Stoner, Capirossi, Edwards, Hayden, De Puniet, Hopkins, West, Barros, Vermeulen, Pedrosa, Checa, Hofmann, Nakano, Roberts, Guintoli et Tamada. Toni Elias choisit de ne pas participer à cette séance.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'après-midi, comme pour les deux autres catégories, la deuxième séance est annulée en raison des inondations qui devront faire l'objet d'un gros boulot de la part des organisateurs pour rétablir de bonnes conditions de piste, allant jusqu'à sécher le dernier virage avec les pales d'un hélicoptère !

Samedi, la deuxième séance voit Melandri très en verve sortir large au-delà du vibreur : sa roue arrière perd l'adhérence dans l'herbe et raccroche brutalement, éjectant l'italien qui retombe lourdement sur le dos mais se relève, touché au sacro lombaire. Sa moto part en énormes tonneaux qui se terminent dans les filets au-dessus des coussins gonflables.

Au chrono, c'est Stoner qui s'empare du meilleur temps devant Rossi, West, Checa, Edwards, Vermeulen, De Puniet, Hayden, Pedrosa, Capirossi, Hopkins, Tamada, Barros, Guintoli, Melandri, Hofmann, Elias, Roberts et Nakano.

L'unique séance qualificative voit Randy de Puniet tenir la pole jusqu'à 15 minutes de la fin de séance, devancé un instant par son coéquipier West jusqu'au passage suivant de Randy qui améliore encore... Mais à 10 minutes de la fin de séance, Vermeulen prend les devants, mais 2 minutes plus tard, c'est Rossi, puis Stoner qui prennent le meilleur chrono, Randy revenant 2ème à 5/1000èmes de Stoner. A 2 minutes de la fin, grosse bagarre pour la pole avec Rossi, West, Hayden et Edwards qui se mettent tour à tour en avant... Hayden passe, puis à 1 minute de la fin, Rossi établit la pole avec 0.4 s d'avance sur l'américain ! Mais à 5 secondes de la fin de séance, Stoner s'empare finalement de la pole, 0.174 s devant Rossi !

En 1ère ligne on aura donc Stoner en pole pour la 4ème fois consécutive, Rossi et Hayden à 0.5 s. Au 2ème rang, De Puniet, Hopkins et Pedrosa sont entre 0.5 et 0.6 s de la pole. Checa, Vermeulen et Edwards, sur la 3ème ligne, sont entre 0.7 et 0.8 s derrière Stoner. West, Guintoli et Melandri sont au 4ème rang, entre 1 et 1.3 s. Capirossi, Nakano et Elias forment la 5ème ligne entre 1.3 et 1.7 s de la pole. Tamada, Barros et Roberts sont au 6ème rang entre 1.9 et 2.6 s et Hofmann ferme la marche à 2.7 s du chrono de la Ducati officielle.

Au warm up, très disputé, c'est Vermeulen qui réalise le meilleur chrono devant Pedrosa, De Puniet, Hopkins, Stoner, Rossi, Hayden, Checa, West, Melandri, Capirossi, Edwards, Barros, Elias, Hofmann, Nakano, Guintoli, Tamada et Roberts.

Départ. Stoner prend immédiatement l'avantage devant Hopkins, Rossi, Vermeulen qui fait l'extérieur à Rossi après un incroyable départ, Pedrosa, De Puniet et Hayden. Entre le gauche de bout de ligne droite et le droit qui suit, De Puniet tente de s'infiltrer à l'intérieur de Pedrosa, mais part en high-side à l'accélération et fauche le petit espagnol, contraignant Hayden et Roberts à passer dans les graviers et à repartir bons derniers ! C'est l'abandon pour Pedrosa et De Puniet après seulement deux virages...

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au premier tour, Stoner mène donc devant Hopkins, Vermeulen qui a pris le dessus sur Rossi, Capirossi, Edwards, Checa, West, Nakano, Melandri, Elias, Guintoli, Barros, Tamada, Hofmann et bien plus loin Roberts et Hayden. Melandri puis Elias passent Nakano. Stoner a pris quelques longueurs d'avance sur Hopkins et Vermeulen, eux-mêmes avec un peu de marge sur Rossi talonné par Capirossi, puis Edwards, Checa, West, Melandri et Elias qui ont déjà lâché Nakano. Vermeulen attaque Hopkins qui résiste. West puis Melandri passent Checa.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 2ème passage, Stoner a 0.6 s d'avance sur Hopkins (auteur du meilleur tour) et Vermeulen, 1.9 s sur Rossi, 2.9 s sur Capirossi, 4.3 s sur Edwards talonné par West et Melandri puis Checa juste derrière eux. Dans le changement d'angle entre gauche et droit, Melandri s'infiltre sous la roue de West pour passer 7ème. A mi circuit, Hopkins est revenu dans la roue de Stoner. Melandri passe 6ème devant Edwards à présent menacé par West et Checa !

Au 3ème tour, Stoner mène devant Hopkins auteur du meilleur tour, Vermeulen et Rossi 1 s derrière l'australien. Capirossi voit revenir Melandri comme un boulet de canon, Edwards tente de résister à West et Checa, puis suivent Elias, Nakano, Barros, Guintoli, Tamada, Hofmann, Hayden et Roberts. Checa passe 8ème devant West. A mi circuit, Melandri est revenu dans la roue de Capirossi.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 4ème passage, Stoner a 0.7 s d'avance sur Hopkins et Vermeulen auteur du meilleur tour, 2.3 s sur Rossi, 6 s sur Capirossi et Melandri, 7.4 s sur Checa, 8 s sur West qui lâche Edwards rattrapé par Elias et 10.3 s sur Barros qui distance Nakano mais sur qui reviennent Guintoli et Tamada. Au changement d'angle qui suit la ligne droite, Melandri passe 5ème devant Capirossi, puis dans le virage suivant 4ème devant Rossi qui est au ralenti, moteur cassé ! C'est la stupeur dans les tribunes de Misano : le public est sous le choc de la malchance de son champion, contraint à l'abandon après seulement quatre tours...

Au 5ème tour, Stoner a 1.1 s d'avance sur Hopkins et Vermeulen, 7.2 s sur Melandri auteur d'une incroyable remontée, 7.7 s sur Capirossi, 8.4 s sur Checa premier pilote Michelin en piste, 9.7 s sur West, 10.2 s sur Edwards, 11.1 s sur Elias et Barros, 13.3 s sur Nakano et Guintoli, 14 s sur Tamada, 15.3 s sur Hofmann, 27.7 s sur Hayden qui tourne 2.5 s moins vite que Stoner et 28.4 s sur Roberts. Rossi rejoint son stand au ralenti pour abandonner... Dans le changement d'angle entre le droit et le gauche qui suivent la ligne droite, Vermeulen s'empare de la 2ème place aux dépens de son coéquipier : superbe ! Vermeulen lâche petit à petit Hopkins.

Au 6ème passage, Stoner n'a plus qu'1 s d'avance sur Vermeulen auteur d'un nouveau meilleur tour, mais 1.6 s sur Hopkins qui décroche nettement de son coéquipier. Melandri 4ème distance peu à peu Capirossi, puis Checa s'est débarrassé de la menace West toujours talonné par Edwards. Stoner, qui sent la menace Vermeulen, plus rapide dans les enchaînements lents, se profiler, reprend l'avantage dans la partie rapide du circuit.

Au 7ème tour, Stoner a 1.1 s d'avance sur Vermeulen. Hopkins décroche, puis Melandri 4ème voit de nouveau revenir Capirossi qui ne lâche pas, puis Checa, West, Edwards, Barros, Elias, Nakano, Guintoli et Tamada.

Au 8ème passage, Stoner a de nouveau perdu 0.2 s d'avance sur Vermeulen. Hopkins ne peut tenir le rythme, puis Melandri n'a plus que 0.3 s de marge sur Capirossi. Checa revient lui aussi et loin derrière, West tient la dragée haute à Edwards et Barros qui a doublé Elias.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 9ème tour, Stoner a de nouveau repris un petit dixième d'avance sur Vermeulen qui a tourné dans les mêmes chronos qu'Hopkins. Melandri tient bon devant Capirossi, puis Checa qui fait le forcing revient sur les deux hommes. Edwards est repassé devant West qui est sous la menace de Barros et d'Elias. Roberts tire tout droit au freinage du double droit.

Au 10ème passage, Stoner a de nouveau perdu un peu d'avance, 0.9 s devant Vermeulen, mais 2 s devant Hopkins. A 12 s du leader, Melandri a repris 1 s d'avance sur Capirossi sur qui revient Checa à moins de 0.5 s. Edwards est à 16.7 s de Stoner, 0.5 s devant West, Barros et Elias. A 20 s, Nakano est sous la menace de Guintoli.

Au 11ème tour, Stoner conserve 0.9 s d'avance sur Vermeulen qui grappille mètre après mètre. Suivent Hopkins, Melandri, Capirossi, Checa de plus en plus proche, Edwards seul 7ème puis Barros passé 8ème devant West à présent menacé par Elias, et derrière eux, Nakano rejoint par Guintoli.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 12ème passage, Stoner qui a accéléré a repris 1.2 s d'avance sur Vermeulen grâce à un nouveau record du tour. Hopkins est à 3.9 s, puis Melandri distance peu à peu Capirossi qui tient en respect Checa. Edwards assure son avance sur Barros, West et Elias tandis que Nakano a repris de l'air sur Guintoli. Hofmann est passé 13ème devant Tamada.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 13ème tour, Stoner augmente encore son avance sur Vermeulen et prend plus d'une seconde au tour à tous les autres pilotes, Hopkins compris ! Melandri conforte sa 4ème place, Capirossi sa 5ème, Checa sa 6ème, Edwards sa 7ème, Barros sa 8ème et il faut attendre la 9ème place pour voir West et Elias à la lutte.

Au 14ème passage, Stoner toujours le plus rapide en piste conforte son avance sur Vermeulen. Hopkins décroche à 7.5 s du leader, Melandri est à 16.9 s, Capirossi à 18.2 s, Checa à 19 s, Edwards de nouveau menacé par Barros à 24.5 s, West à 25.7 s, Elias à 26.5 s, Nakano à 28.5 s et Hofmann et Guintoli à 33.3 s. Barros passe 7ème devant Edwards.

Au 15ème tour, Stoner est un peu moins rapide que Vermeulen mais semble contrôler la course. Hopkins se résigne à sa 3ème position devant Melandri, Capirossi, Checa, Barros, Edwards de nouveau menacé par West, puis Elias. Barros à son tour est contraint à l'abandon sur casse mécanique !

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 16ème passage, Stoner continue d'augmenter l'écart sur Vermeulen. Hopkins, Melandri et Capirossi tournent moins vite que Checa sur ses Michelin. West et Elias sont devant Edwards qui a été gêné lors de la casse de Barros.

Au 17ème tour, Stoner mène, Vermeulen suit, Hopkins assure, Melandri perd de nouveau un peu d'avance sur Capirossi, Checa stagne et West et Elias lâchent Edwards sur qui revient Nakano.

Au 18ème passage, Stoner porte son avance sur Vermeulen à plus de 2 s. Hopkins est à presque 10 s, Melandri et Capirossi se neutralisent à 1 s d'écart, Checa lâche prise, puis West résiste à Elias. Edwards n'a plus que 0.5 s d'avance sur Nakano.

Au 19ème tour, Stoner, Vermeulen et Hopkins sont les plus rapides mais Melandri n'a plus que 0.7 s de marge sur Capirossi. Checa assure sa position, West a repris de l'air sur Elias et Edwards a un peu plus de 0.3 s d'avance sur Nakano.

Au 20ème passage, Stoner a 2.7 s d'avance sur Vermeulen, 10.9 s sur Hopkins, 22.1 s sur Melandri, 23.3 s sur Capirossi, 27.7 s sur Checa, 34.9 s sur West, 35.5 s sur Elias, 38.3 s sur Edwards qui a réagi et repris 0.6 s d'avance sur Nakano.

Au 21ème tour, Stoner tourne sous 1'36. Vermeulen est le 3ème plus rapide, Hopkins le 4ème, Melandri le 5ème et Capirossi, 2ème plus rapide en piste, réduit de nouveau de son retard sur Melandri.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 22ème passage, Stoner conforte tandis que Vermeulen assure et que Hopkins attaque, tout comme Melandri panneauté sur les temps de Capirossi. Checa reste sur sa position.

Au 23ème tour, les positions des premiers sont bien établies : rien ne change, à ceci près que Capirossi fait le forcing pour revenir sur Melandri, tout comme Elias pour revenir sur West.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Au 24ème passage, Melandri n'a plus qu'une petite seconde d'avance sur Capirossi et Elias se rapproche à 0.6 s de West.

Au 25ème tour, Capirossi est 0.8 s derrière Melandri. Elias est dans la roue de West : l'espagnol passe l'australien dans ce tour.

Au 26ème passage, Melandri accélère de nouveau et remet 0.9 s de marge sur Capirossi. Elias distance peu à peu West.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame du dernier tour, Stoner a maintenant 5.3 s d'avance sur Vermeulen et 13.8 s sur Hopkins. A 23.2 s du leader, Melandri a remis 1.5 s entre lui et Capirossi. Checa assure sa 6ème place devant Elias qui conforte sa 7ème. Suivent West, Edwards seul 9ème et Hofmann dans la roue de Nakano, qui tente un dernier coup de reins mais sans succès.

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Grand Prix Moto de San Marin 2007 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Stoner emporte donc une nouvelle victoire en solitaire - sa 8ème ! - devant un joli doublé Suzuki avec Vermeulen 2ème et Hopkins 3ème. Melandri malgré sa blessure termine joli 4ème après être parti de la 12ème position sur la grille. Capirossi est 5ème, Checa 6ème, Elias 7ème, West 8ème, Edwards 9ème, Nakano 10ème, Hofmann 11ème, Guintoli 12ème, Hayden 13ème, Tamada 14ème et Roberts 15ème.

Au championnat, Stoner prend une énorme avance avec 271 points, soit 85 points d'avance sur Rossi qui reste à 186... Pedrosa avec 168 points est rattrapé par Vermeulen 144 et Hopkins 140. Suivent Melandri 126, Edwards 100, Capirossi 98, Hayden 92, Barros 83, Hofmann 65 et Elias 63 qui passe De Puniet 58. Guintoli est 18ème avec 28 points.

Côté marques, Ducati mène là aussi largement avec 283 points devant Honda 219, Yamaha 213, Suzuki 191, Kawasaki 90 et KR 212 V 14. Le team officiel Ducati avec 369 points caracole lui aussi en tête du classement devant Fiat Yamaha 286, Suzuki Rizla 284, Repsol Honda 260, Honda Gresini 195, Pramac D'Antin 148, Kawasaki 108, Tech 3 61, Honda LCR 45, Konica Minolta Honda 37 et Roberts 14.

Ils s'expliquent...

Casey Stoner (1er) : " la deuxième partie de la saison est généralement celle où je monte en puissance"
J'aborde le championnat course après course... Valentino n'a pas eu de chance et Dani non plus... Moi, j'étais devant, je faisais ma course et j'avais aussi beaucoup de pression. J'étais très concentré pour ne pas faire d'erreurs car c'était vraiment dur aujourd'hui. C'est une belle victoire. Hier, je n'étais pas tellement en confiance mais après, lorsque je me suis aligné sur la grille de départ, j'étais sûr des mes réglages. Tout a bien marché, j'ai pris un bon départ et j'ai immédiatement pu prendre l'avantage. Si un groupe de tête s'était détaché, mon plan était de le couper pour réduire le nombre de concurrents : je m'attendais à une course vraiment difficile ! L'équipe a vraiment fait un super boulot ce week-end, ils ont tout donné pour moi. Après cette belle course, je remercie mon entraîneur Anthony, avec qui je travaille dès que j'ai une seconde de libre. La deuxième partie de la saison est généralement celle où je monte en puissance et j'espère qu'il en sera ainsi sur les courses suivantes... mais nous verrons bien ! Plus je conduis ma Ducati, plus je me sens à l'aise et rapide !

Chris Vermeulen (2ème) : "Suzuki et Bridgestone ont fait du super boulot pour nous offrir ce magnifique package sur ce nouveau circuit !"
Je suis très heureux d'être sur le podium. J'avais dit plus tôt cette année qu'il y aurait deux Suzuki Rizla aux premières marches avant la fin de la saison et je suis heureux que ça se soit réalisé ! Bien sûr, je suis content d'être devant John, mais je le félicite lui et toute l'équipe pour ce bon résultat. Nous n'avions aucune données sur les machines avant d'arriver ici. Suzuki et Bridgestone ont fait du super boulot pour nous offrir ce magnifique package sur ce nouveau circuit ! J'ai pris un bon départ depuis la troisième ligne, qui est une bonne position pour menacer les autres, surtout qu'il est difficile de doubler ici. Je suis vite monté en quatrième position puis il me restait à passer John et Valentino, deux des plus coriaces à doubler... mais j'y suis parvenu ! Après, j'ai essayé de passer Casey et j'ai pensé réussir mais je crois que j'ai trop usé mon pneu arrière dans l'action et à la fin, je glissais un peu. Encore une fois, je voudrais remercier Tom et toute l'équipe et aussi les gars de Bridgestone pour ce week-end !

John Hopkins (3ème) : "c'est un très bon résultat et on va essayer de progresser encore"
Deux Suzuki Rizla sur le podium, c'est une bonne journée ! J'ai pris un super départ, ce qui est souvent décisif ici, et j'ai évité de justesse l'accident du premier tour. Je voulais m'accrocher à Casey très tôt. Les pneus Bridgestone ont très bien tourné dès le départ et la machine était aussi très bien. J'ai eu une frayeur lorsque j'ai attaqué un peu trop fort à l'entrée d'un droit rapide et j'ai failli perdre l'avant. J'ai eu un peu peur, mon temps au tour s'est effondré et j'ai perdu un peu de temps. J'entendais Chris derrière moi, il est arrivé par l'intérieur et m'a doublé : Je savais qu'il était dans un gros rythme à ce moment de la course et j'ai essayé de le suivre jusqu'à ce que j'ai un problème avec mon slider qui n'a fait qu'empirer, jusqu'à ce que je doive l'enlever et le remettre ! Je ne sais plus exactement si c'est à ce moment, mais Chris et Casey ont pris un rythme d'enfer et je ne pouvais plus suivre la cadence... Je suis heureux de ce résultat pour Suzuki et pour l'équipe. C'est un très bon résultat et on va essayer de progresser encore. J'ai de grands espoirs pour Estoril !

Sylvain Guintoli (12ème) : "j'ai assuré ma place pour ne pas faire d'erreur"
A nouveau, le package moto-pneus fut performant aux essais où je me suis classé 11ème avec la meilleur vitesse de pointe, mais un cran en dessous sur la durée de l'épreuve. Je me suis amusé en début de course à rouler avec Nakano et nous remontions sur le groupe qui nous précédait, jusqu'au 12ème tour où mon pneu arrière a commencé à accuser la fatigue. J'ai donc dû lâcher prise, puis j'ai assuré ma place pour ne pas faire d'erreur et marquer de nouveaux points, d'autant que mes poursuivants étaient pointés à 12 secondes derrière moi.

Nicky Hayden (13ème) : "quand j'ai repris la piste, j'étais beaucoup trop loin"
Que dire... Un nouvel incident dans le premier virage. Je n'ai pas pris un bon départ et ce n'est pas pardonnable en partant de la première ligne. J'ai pris d'excellents départs récemment, mais j'ai foiré celui-là. J'ai perdu quelques places et l'accrochage dans le premier virage a pour ainsi dire signé la fin de ma course... J'ai tout vu se dérouler juste à côté de moi et je n'avais absolument aucun endroit où aller. J'ai cru que j'allais devoir me mettre par terre avant de toucher le mur de pneus, mais heureusement j'ai pu rester sur mes roues. Mais quand j'ai repris la piste, j'étais beaucoup trop loin. Tout s'était bien passé depuis Brno et on a prouvé cette année qu'on n'abandonnerait pas. Donc on reviendra demain pour de nouveaux essais avant la prochaine course au Portugal.

Valentino Rossi (abandon) : "il faut attendre que les ingénieurs examinent ce qui s'est passé"
Au départ, j'ai senti que mes pneus n'étaient pas assez chauds et que je glissais de l'arrière sur la ligne de départ... Mais ceci mis à part, je me sentais bien, solide, avec un bon rythme et confiant dans la suite de la course au fur et à mesure que mes pneus se réchauffaient. Sauf qu'au cinquième tour, j'ai freiné fort et j'ai senti que quelque chose partait : c'était la fin de la course pour moi... J'avais le même moteur qu'aux essais de Brno et je me sentais bien, nous ne savons pas encore quel a été le problème et il faut attendre que les ingénieurs examinent ce qui s'est passé... Ça aurait super de faire un résultat à Misano, et aussi utile pour les points ! J'aime beaucoup la piste et j'aurais voulu bien faire devant tous les fans, c'était si touchant de voir tant de gens vêtus de jaune... Ce n'a pas été le cas et maintenant, le championnat va être très, très difficile... Casser après seulement quelques tours, c'est frustrant et jouer de malchance, surtout que nous avions fait de bons temps aux essais et que nous voulions faire un résultat. Dans de telles circonstances, vous n'avez que deux solutions : soit laisser tomber, soit analyser l'incident et bosser encore plus dur pour revenir. C'est ce que nous allons faire chez Yamaha, moi, les ingénieurs et toute l'équipe. Il reste cinq courses à jouer et nous allons tenter de prendre les points que nous méritons. Aujourd'hui encore, Stoner était le plus fort, bravo à lui ! Il nous reste beaucoup de travail avant Estoril...

Randy de Puniet (abandon) : "je ne sais pas si j'ai freiné de l'arrière ou pas"
Je ne sais pas ce qui s'est passé... Nous devons analyser les données, car lorsque j'ai tenté de changer de direction à l'entrée du virage gauche, j'ai chassé de l'arrière, touché Pedrosa et j'ai chuté. Je ne sais pas si j'ai freiné de l'arrière ou pas, il faut que je regarde les données pour comprendre ce qui s'est passé. C'est sûr, je suis très déçu. J'ai le sentiment de m'être bien débrouillé ce week-end, alors terminer la course au second virage, ce n'est pas bon ! Heureusement, il n'y a pas eu de grosses blessures : lors de la chute, le repose-pied m'est rentré dans le dos et ça m'a fait mal, mais rien de dramatique. Mais oui, c'est sûr, je ne suis pas satisfait...

Dani Pedrosa (abandon) : "la seule chose positive est que je ne sois pas blessé"
C'est vraiment dommage d'avoir chuté car j'avais pris un bon départ et je pouvais espérer me battre avec les leaders. J'étais en train de prendre le deuxième virage quand j'ai été touché de l'intérieur, c'est vraiment la seule chose dont je me souviens. Il y a toujours un risque de se crasher comme ça dans les premiers virages, surtout sur un circuit aussi étroit. Mais c'est vraiment de la malchance que ça m'arrive pour la deuxième fois cette saison, comme en Turquie. La seule chose positive est que je ne sois pas blessé. Je suis déçu mais nous devons passer outre et continuer à nous battre pour le meilleur classement dans le championnat. Espérons que nous aurons plus de réussite au Portugal...

Rendez-vous pour le GP Portugal, à Estoril, le 16 septembre !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Estoril, j'y vais! je sens que ça va être le GP de l'année, la bataile des chefs... Au vu des résultats post Misano, on a 8 pilotes en 1/2". Dans l'ordre: Stoner bien sûr, Hayden, Pédro, Rossi, Mélandri, Edwards, RdP, Hopkins..., preuve que les écarts tant machines que pneumatiques enfin se resserrent ! Dany aura à coeur de ne pas renouveler sa bourde de 2006, Nicky de gagner, Vale de battre Casey, Marco de montrer le potentiel de sa Honda/Bridg, Idem pour Tony avec le plus d'être presque chez lui, John et Chris confirmer la forme des Suz, Colin voudra rattraper sa saison... Mais Estoril est sur la côte Atlantique, alors SVP, pas de pluie...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonjour Malgrè mon admiration pour Rossi,il faut reconnaitre que Casey Stoner est un vrai champion et que c'est bien lui qui fait la différence et pas seulement la Ducati. La pôle position qu'il a signé à 5 secondes de la fin m'a vraiment impressionné!! Je souhaiterai un peu plus de franchise des autres pilotes qui trouvent toujours des excuses et qu'ils reconnaissent qu'un pilote peut être plus fort car plus talentueux... je félicite le patron de suzuki qui"lui" a reconnu que stoner avait vraiment du talent! Merci de m'avoir lu et vivement le portugal !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 3 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...