• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - MISANO
Paris, le 1er septembre 2008

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Sur ses terres, Marco Simoncelli souhaite se montrer intraitable... Mais dans son sillage, prêts à tout pour lui reprendre des points au championnat, Bautista, Kallio et surtout le fougueux Barbera sont décidés à contrarier ses plans ! Tour par tour.

Imprimer

Actuellement en tête du championnat, Marco Simoncelli commence le week-end par la pole provisoire le vendredi après-midi devant son public ! L'italien a dominé Barbera, Luthi, Aoyama, Takahashi, Simon et surtout Kallio qui ne paraît pas au mieux sur le tracé de Misano !

Zoom sur …

L'arrêt de Poggiali, champion du monde 125 en 2001, puis 250 en 2003, Manuel Poggiali a - sans surprise - décidé avec son team de se retirer : "Le temps passe, la vie nous donne d'autres motivations et de nouveaux objectifs se présentent d'eux-mêmes. Ce que j'ai réalisé en tant que pilote est fantastique et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Mais je dois maintenant me concentrer sur d'autres choses, la première d'entre-elles étant la naissance de mon fils".

Mais il est encore trop tôt pour sabrer le champagne pour Simoncelli et son équipe : dès le lendemain matin Barbera se montre extrêmement menaçant et s'empare de la pole position à l'issue de la séance qualificative de l'après-midi ! Pour 0.077 seconde de retard sur son rival, Marco Simoncelli partira donc de la deuxième place sur la grille, juste devant Aleix Espargaro, Yuki Takahashi, Aoyama, Luthi, Simon et Faubel. Le pilote de Rimini, Mattia Pasini ouvre la troisième ligne devant Kallio, Bautista et le vainqueur de la course précédente Alex Debon.

La course !

départ : Yuki Takahashi surprend tout le monde et rentre dans le premier virage en tête ! Derrière lui, Hector Barbera et Simoncelli commencent déjà à s'expliquer précédant Espargaro, Aoyama, Bautista, Luthi, Simon et Locatelli.

Coup sur coup, Barbera et Simoncelli passent l'infortuné Takahashi qui paie l'arrêt du développement de sa Honda par un cruel manque d'accélération en sortie de courbe. Aleix Espargaro en profite lui aussi pour doubler le japonais à la faveur d'un intérieur net et sans bavure et voilà l'auteur du hole shot relégué à la cinquième position en quelques enchaînements !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

2ème tour : Hector Barbera passe la cellule de chronométrage en tête, suivi comme son ombre par le leader du championnat Marco Simoncelli. Les deux hommes précèdent largement Espargaro, Takahashi, Aoyama, Bautista, Luthi, Simon et Mika Kallio. Le local de l'épreuve, le san marinais Mattia Pasini n'apparaît qu'à la 11ème position.

Alvaro Bautista réalise une belle remonté depuis sa 11ème place sur la grille et le n°19 se montre particulièrement véloce : il dépasse Aoyama à l'entrée de la dernière chicane avec une aisance impressionnante et pointe désormais cinquième !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

3ème tour : Barbera et Simoncelli sont toujours roue dans roue, tandis que Takahashi a repris le meilleur sur Espargaro. Profitant de l'aspiration, les deux KTM officielles passent l'Aprilia de Bautista et relèguent l'espagnol à la septième place juste devant Luthi !

Surprenant son monde Takahashi revient sur les hommes de tête avec sa Honda, tandis que Simoncelli cherche l'ouverture sur Barbera. Alex Debon est victime d'un violent high side à la ré accélération et Hector Faubel ne peut éviter la machine qui glisse sur la piste et chute à son tour ! Dans la manœuvre Thomas Luthi perd de nombreuses places pour éviter le crash. Fort heureusement les pilotes se relèvent indemne.

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Yuki Takahashi se déporte dans la courte ligne droite du circuit et passe Simoncelli par l'intérieur dans la courbe à gauche qui se profile ! Trop gourmand, le japonais élargit en sortie de courbe et l'italien reprend aussitôt sa place !

Celui-ci passe à l'attaque sur Barbera et le dépasse dans les derniers virages du tracé italien ! Grosse déception dans le clan KTM après l'abandon de Krumenacher en 125 : Mika Kallio percute l'arrière de la moto de son propre coéquipier conduisant les deux KTM officielles à l'abandon ! Le finlandais perdant de ce fait un peu plus le contact avec Simoncelli au championnat !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

4ème, 5ème et 6ème tours : Le n°58 entame la boucle en tête devant Barbera, Takahashi, Espargaro et Mattia Pasini auteur du meilleur tour en course ! Marco Simoncelli claque un chrono extrêmement rapide pour tenter de se défaire de la menace de ses adversaires. Pasini et Bautista reviennent fort sur Espargaro et la jonction devrait se faire avant la fin de ce tour. Barbera attaque et passe le leader qui se bat dès la chicane suivante pour repasser en tête ! Le contact entre les deux motos est inévitable, mais les deux pilotes restent sur leurs roues sous les yeux gourmands de Yuki Takahashi qui s'est dangereusement rapproché des deux pilotes !

7ème tour : Mattia Pasini dépasse Espargaro au freinage de la ligne droite des stands et s'empare de la quatrième place derrière Takahashi, Barbera et Simoncelli. Juste avant la dernière chicane du circuit, Hector Barbera porte une attaque sur l'homme de tête : il tente de passer par l'intérieur, mais il a conservé trop de vitesse et rate son point de corde, sortant Simoncelli qui ne veut rien céder dans le gazon artificiel !

Yuki Takahashi en profite illico pour se porter en tête de la course et le japonais tente de creuser un léger écart sur les deux pilotes qui lui offre le leadership de l'épreuve sur un plateau !

8ème tour : Alvaro Bautista taxe Espargaro au freinage de la ligne droite des stands, pendant que Pasini s'infiltre sous les roues de Simoncelli ! Les deux hommes refont vite la jonction avec Hector Barbera qui s'escrime à essayer de revenir sur Takahashi !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

L'espagnol profite de la puissance de son Aprilia pour prendre l'aspiration du japonais et le n°21 passe la Honda au freinage ! Mattia Pasini et Marco Simoncelli n'en perdent pas une miette juste derrière, précédant Bautista, Espargaro, Simon, Locatelli et Luthi.

Hector Barbera se rate à nouveau dans l'entrée d'une chicane et sa manœuvre gêne Takahashi, mais profite surtout à Pasini qui double les deux pilotes par l'intérieur ! Simoncelli passe à son tour Takahashi et pointe dans le dosseret de selle de son rival, Hector Barbera.

9ème, 10ème, 11ème et 12ème tours : Mattia Pasini aborde ce tour en tête avec à ses trousses, Barbera, Simoncelli, Takahashi, Bautista, Espargaro et Simon et Luthi ! Simon passe le coéquipier de Debon grâce à un intérieur osé dans un droit rapide, mais le pilote n'arrive pas à conserver le point de corde et Alex Espargaro repasse facilement !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Après une trop longue coupure publicitaire, l'ordre de tête a considérablement changé : Hector Barbera est désormais en tête de course devant Marco Simoncelli après avoir entraîné la chute de l'enfant du pays, Mattia Pasini ! A six km de son domicile, le pilote italien est dépossédé assez virilement d'une possible victoire et sûr que la manœuvre de Barbera doit lui laisser un goût amer ! Simoncelli repasse en tête à l'entame du treizième tour suite à un nouvel écart de Barbera.

13ème tour : L'italien passe la ligne d'arrivée en position de pointe sous les acclamations d'un public qui lui est entièrement dédié ! Hector Barbera reste cependant très dangereux et la hargne déployée dans des dépassements plusieurs fois à la limite de la sportivité, laisse augurer d'un final torride !

Takahashi et Bautista recollent les hommes de tête qui continuent à s'expliquer avec la manière : Barbera taxe Simoncelli, mais celui-ci le repasse avec autorité à l'entame d'un gauche rapide ! Cette fois-ci, c'est au tour de Barbera de relever légèrement sa moto pour éviter la collision ! Cela n'empêche pas l'espagnol de mieux soigner sa sortie et de reprendre l'avantage sur son rival dès le virage suivant !

14ème tour : Hector Barbera contient Simoncelli, pendant que Bautista prend le meilleur sur Takahashi. Aleix Espargaro apparaît nettement décroché derrière le groupe de quatre. Marco Simoncelli tente une nouvelle attaque sur Barbera et le passe proprement par l'intérieur dans un droit serré.

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Mais le n°21 ne l'entend pas de cette oreille, se porte à la hauteur de son adversaire et lui coupe l'entrée de la chicane ! C'est de plus en plus chaud entre les deux pilotes !

15ème et 16ème tours : Alvaro Bautista se fait de plus en plus menaçant sur Simoncelli, lui-même bien occupé à trouver l'ouverture sur ce satané Barbera ! Yuki Takahashi peine à suivre le rythme, mais réussit cependant à garder le contact pour profiter - pourquoi pas – d'un éventuel fait de course ! Espargaro et Simon sont à plus de trois secondes derrière, menant Roberto Locatelli et Thomas Luthi.

Marco Simoncelli dépasse une fois de plus Hector Barbera à l'entame d'un gauche rapide et l'on sent que l'italien a été puiser dans les réserves de sa Gilera pour garder son cap durant le dépassement !

17ème et 18ème tours : Marco Simoncelli a creusé un léger écart sur Barbera, mais celui-ci réagit et revient au contact ! Bautista profite d'un écart de Barbera pour lui subtiliser la seconde place, tandis que Thomas Luthi est victime d'un passage par le gazon synthétique au-delà des vibreurs : le pilote helvète ne chute pas, mais perd beaucoup de temps.

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Alvaro Bautista double Simoncelli à la faveur d'un bout de droit avant la dernière chicane et voici l'ex champion du monde 125 en tête de ce GP de San Marin !

19ème, 20ème et 21ème tours : Les quatre pilote de tête se tiennent dans un mouchoir, alors qu'Aleix Espargaro est contraint de rentrer aux stands, visiblement en proie à des soucis mécaniques.

L'ordre de tête n'évolue pas : Simoncelli cherche la faille sur Bautista, mais l'italien reste pour le moment derrière l'espagnol. Las pour le n°58, Hector Barbera choisi ce moment pour retenter une attaque complètement vouée à l'échec et voilà que l'espagnol déboule droit sur l'italien à une vitesse ahurissante en entrée de courbe !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Marco Simoncelli est contraint de sortir de la piste et fort heureusement il parvient à maîtriser sa moto (et sa rage !) et à revenir sur la piste à côté de son adversaire ! Yuki Takahashi en profite naturellement pour passer les deux rivaux et voilà le japonais second de ce GP complément fou ! Juste avant la dernière chicane, Simoncelli jette sa Gilera sous les roues de Barbera qui relève légèrement pour laisser passer son adversaire ! La tension présente entre les deux pilotes depuis l'accrochage du Mugello doit désormais être à son paroxysme !

22ème tour : Marco Simoncelli doit céder à nouveau sa place à un Barbera décidemment très motivé, mais l'italien rétorque dès le virage suivant et c'est à son tour de toucher l'Aprilia de son rival et de le pousser complètement à l'extérieur du virage ! Hector Barbera ne chute pas et repart aussitôt au charbon, mais il est probable qu'avec de tels manœuvres les deux pilotes se fassent convoquer par la commission de sécurité pour les enjoindre à un peu de retenue !

Mais l'italien ne profitera pas longtemps de son dépassement musclé : la Gilera n°58 apparaît dans les graviers, mais le pilote s'est accroché au guidon tout au long de sa glissade et peut repartir sans tarder dans le sillage de Julian Simon qui pointe cinquième !

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

23ème tour : Alvaro Bautista file vers la victoire avec dans son sillage Yuki Takahashi et un peu plus loin Hector Barbera. A 34 ans, Roberto Locatelli pointe à une très belle quatrième place, devant Simon et Simoncelli. Thomas Luthi est septième devant Wilairot.

Dernier tour : Bautista entame le dernier tour avec une confortable avance sur Yuki Takahashi, tandis que Locatelli revient légèrement sur Barbera. Le n°19 obtient sa cinquième victoire en 250, devant Takahashi, Barbera, Locatelli, Simon, Simoncelli, Luthi, Wilairot, Pesek, Abraham, Lai, Sandi et Hernandez.

Le Grand Prix de San Marin 250 tour par tour

Au classement général, Bautista profite bien entendu de cette victoire, mais l'espagnol pointe encore à 27 points du leader Marco Simoncelli. Par contre, la chute de Kallio permet au pilote d'Aspar Martinez de revenir à un point seulement du finlandais à cinq courses de la fin de saison. Hector Barbera pointe à la quatrième place devant Debon, Pasini, Takahashi, Aoyama, Luthi et Simon.

Ils s'expliquent :

Alvaro Bautista (1er) : "C'était le week-end le plus difficile de l'année, alors je suis très heureux de ma victoire dans cette chaleur et après une dure bataille. Samedi et vendredi je n'ai pas pu être très rapide et je manquais de sensations dans les virages. Je pensais que ça allait être une course difficile. Mon team a travaillé dur pendant le warm-up. J'ai pris beaucoup de plaisir en piste. Je savais que la course serait compliquée parce que je partais de loin, alors j'ai attaqué. J'ai eu quelques problèmes de freinage au début, mais j'ai pu rattraper le groupe de tête. Après la collision entre Hector et Marco, la course a été beaucoup plus facile. Merci à tous".

Yuki Takahashi (2ème) : "C'était une course difficile. J'ai tout donné parce que je savais que les autres étaient très rapides, et que je devais faire attention à eux. Quand Barbera et Simoncelli luttaient l'un contre l'autre, je me suis concentré davantage et ça m'a permis d'accéder à cette seconde place".

Hector Barbera (3ème) : "C'était une course étrange. Au début, avec le réservoir plein, j'avais quelques problèmes à l'avant. Je me suis battu avec Marco et nous avons perdu beaucoup de temps à cause des nombreux dépassements. J'ai aussi eu des problèmes avec le pneu arrière et la course a été très physique".

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...