• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BRNO
Paris, le 28 août 2004

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Après le break estival, les essais à Brno ont été perturbés par la météo. Températures basses et pluie n'ont pas permis aux pilotes de faire leurs réglages sur le sec. Dimanche le soleil revient pour le warm up, mais les nuages menacent. Suspens !

Imprimer

Après le break estival, la reprise de la saison 2004, plus disputée que jamais, a vu les deux jours d'essai à Brno perturbées par la météo. Températures basses et pluie n'ont pas permis aux pilotes de faire leurs réglages sur le sec. Dimanche le soleil est revenu pour le warm up, mais les nuages menacent. Suspens !

125

C’est Marco Simoncelli qui fait la pole, après avoir dominé les deux journées d'essai sur piste mouillée. Dovizioso, toujours au rendez-vous, est juste derrière lui, accompagné sur la 1ère ligne de Simon, qui fait sa meilleure qualification, et Lorenzo. Au 2ème rang, Talmacsi, Stoner qui fait son retour après sa blessure, Corsi et Zanetti. Pesek, Borsoi, Ballerini et Harms forment la 3ème ligne. De nombreux pilotes bien placés au championnat sont à une position inhabituelle sur la grille : Jenkner 13ème, Giansanti 14ème, Barbera 24ème, Locatelli 25ème et Nieto 26ème, ont été piégés par les conditions de ces essais, tout comme Mike Di Meglio, 27ème juste derrière eux, dont le chef mécanicien a changé, l’entente avec le précédent n’étant pas au mieux. A noter la qualification de Marketa Janakova, la jeune tchèque, en 32ème position malgré les conditions piégeuses des essais.

Au warm up qui se déroule sur le sec, les pilotes ont peu de temps pour régler leurs motos en conditions sèches. C’est Dovizioso qui s’en tire le mieux avec le meilleur chrono du matin devant Barbera, Locatelli, Stoner, Giansanti, Pesek, Jenkner, Simoncelli, Nieto et Lorenzo. Mike Di Meglio, 24ème, semble en difficulté pour régler sa machine. Les favoris retrouvent leurs positions logiques mais leur place sur la grille est bien défavorable sauf pour Dovizioso, lui qui n’a jamais fait moins bien que 4ème depuis le début de la saison, marquant des points à toutes les courses.

Départ C’est Andrea Dovizioso qui fait le hole shot, suivi par son coéquipier Corsi devant Simoncelli, Lorenzo, Stoner, Jenkner, Talmacsi, Simon, Borsoi un peu plus loin menant devant Lai et Barbera auteur d’un départ canon. Lorenzo passe 2ème mais se fait reprendre par Corsi et Simoncelli : la bagarre est lancée ! Dovizioso en profite pour prendre quelques longueurs d’avance tout de suite, imposant dès le début un rythme d’enfer ! Lorenzo suivi par Stoner repasse devant Corsi, Simoncelli, Jenkner, Talmacsi et Simon, Borsoi faisant l’effort pour faire la jonction. Nieto est 14ème à la mi-circuit, compensant sa mauvaise place sur la grille par un départ et une attaque de tous les instants. Stoner prend la 2ème place à Lorenzo. Le 1er tour est bouclé sur ces positions, Dovizioso seul en tête ayant déjà plus d’une seconde d’avance, hors de portée de l’aspiration si précieuse pour les 125, dont profite Lorenzo pour repasser 2ème. Barbera auteur du meilleur 2ème tour remonte et se porte 7ème ! Di Meglio est 23ème, Locatelli auteur d’un départ catastrophique est 30ème ! Stoner repasse Lorenzo puis part à la faute, emmenant avec lui Rodriguez et Pellino, le coéquipier de Lorenzo, qui n’ont pas pu éviter la moto en perdition de l’australien. Peu après, c’est Simoncelli qui chute, lui qui avait fait la pole sur le mouillé ! Il pourra cependant repartir, mais bon dernier. Profitant du malheur des autres, Jenkner se porte 3ème dans le sillage de Lorenzo, Barbera 4ème juste derrière eux ! Au 3ème passage, Dovizioso a porté son avance à 3 secondes sur le trio Lorenzo, Jenkner et Barbera à ses trousses, puis à quelques longueurs Pesek, Corsi, Simon, Nieto qui n’en finit pas de remonter, et Borsoi. Barbera en pleine forme se porte rapidement 2ème devant Jenkner, Lorenzo et Pesek. Locatelli est alors 17ème devant Kallio, Di Meglio est 23ème. Au 4ème passage, Dovizioso mène toujours avec 3 secondes, mais l’écart n’a pas augmenté, à la faveur du rythme des poursuivants donné maintenant par Barbera qui dispose de la meilleure vitesse de pointe, 6 km/h de mieux que Dovizioso ! Nieto est passé devant le 2ème groupe de chasse, emmenant Corsi, Borsoi, Giansanti et Simon. Kallio est contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques : plus de KTM en course ! Locatelli est passé 15ème. Voyant Barbera s’éloigner, Jenkner passe Lorenzo, bientôt imité par Pesek.

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Photo O. BERGAMASCHI

Au 5ème tour, Nieto grignote son retard sur le premier groupe de poursuivants, emmenant dans sa roue Borsoi, Giansanti et Corsi. Environ une seconde plus loin, Simon, Ballerini, Bautista, Harms et Lai peinent à suivre le rythme des leaders, Locatelli derrière eux faisant le meilleur tour en course. Lorenzo, lui aussi, peine à suivre le rythme de Barbera, Jenkner et Pesek, voyant Nieto revenir de plus en plus près. Au 6ème tour, c’est d’ailleurs Nieto qui fait le 2ème meilleur chrono juste derrière Locatelli auteur à nouveau du meilleur tour et passé 14ème devant Lai. Talmacsi, qui souffre trop des suites de sa chute dans le dernier tour des essais de samedi, abandonne à son tour avec la Malaguti. Lorenzo est rejoint par Nieto dans ce tour et le passe, réduisant l’écart avec le trio mené par Barbera, qui lui-même revient sur Dovizioso. Au 7ème passage sur la ligne, Dovizioso n’a plus que 2,4 s d’avance sur Barbera, Jenkner et Pesek, Nieto continuant de revenir, Lorenzo un peu plus loin rejoint maintenant par Borsoi, Giansanti et Corsi. Au 8ème passage, l’avance de Dovizioso est de 2 s. Nieto a pratiquement fait la jonction avec Pesek. Lorenzo qui a remis du charbon revient lui aussi sur la tête de course. Au 9ème tour, Barbera n’a plus que 1,1 s de retard sur Dovizioso. Jenkner fait le meilleur chrono, Nieto passe 4ème devant Pesek qui ne suit plus le rythme de Barbera et Jenkner, Borsoi et Lorenzo se passent et se repassent en 6ème position sous les yeux de Giansanti, Corsi et Simon un peu plus loin. Locatelli arrive en vue de la tête de course ! Di Meglio est 25ème. Pesek chute lourdement, victime d’un gros blocage de roue arrière au freinage, probablement dû à un souci mécanique.

Au 10ème passage, l’avance de Dovizioso se réduit à 0,5 s sur Barbera et Jenkner, Nieto est à 1,2 s, Lorenzo, Borsoi et Giansanti à 4 s, Corsi et Simon à 6 s, Locatelli passe 10ème à 8 s, Harms, Ballerini et Bautista sont à 11 s, Pasini à 15 s, Lai à 17 s. La jonction en tête se fait dans ce tour. Dovizioso est rejoint par Barbera et Jenkner, Nieto tout près d’eux également. Barbera et Jenkner passent aussitôt Dovizioso qui a élargi dans la remontée. En bout de 11ème ligne droite, Nieto tente de lui faire le freinage, Dovizioso semblant en difficulté, mais le leader du championnat résiste bien et repart après avoir perdu quelques longueurs d’un seul coup. Jenkner prend la tête à Barbera qui repasse rapidement. Dovizioso repasse Jenkner avant le 12ème passage. Locatelli a passé Simon et Corsi pour la 8ème place. Nieto voyant Barbera et Dovizioso s’éloigner passe Jenkner en 3ème position. Dovizioso reprend la tête à Barbera. Au 13ème passage, Nieto profite de l’aspiration pour se porter 2ème au freinage. Barbera repasse au freinage mais Nieto reprend aussitôt la 2ème place. Profitant de la bagarre en tête, Lorenzo, Borsoi et Giansanti reviennent sur les leaders, tout comme Locatelli qui revient comme une balle. Au tour suivant, le regroupement de tous ces hommes est fait ! Barbera a repris la tête devant Dovizioso et Jenkner, Lorenzo a passé Nieto, qui en résistant à son compatriote le touche et perd la trajectoire, se faisant ainsi passer par Borsoi, Giansanti et Locatelli, le plus rapide en piste !

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Au 15ème tour, Barbera mène de 0,4 s sur Dovizioso et Jenkner, Lorenzo et Borsoi sont à 1 s, Giansanti et Locatelli à 1,5 s, Nieto à 2 s, Corsi et Simon à 7 s, Bautista, Harms et Ballerini à 11 s, Pasini à 17 s, Lai à 23 s. Locatelli déchaîné passe Giansanti ! En bout de 16ème ligne droite, Lorenzo passe 3ème devant Jenkner et Nieto double Giansanti. Le groupe de leaders prend un tour à Janakova, cette dernière bien panneautée s’écartant pour ne pas perturber la lutte en tête. Au 17ème passage, Lorenzo passe 2ème devant Dovizioso, Locatelli passant 4ème devant Borsoi et Jenkner. Dans la foulée, Locatelli fait l’intérieur à Dovizioso qui reprend aussitôt la 3ème place. Lorenzo fait le freinage à Barbera et prend la tête. Nieto passe en force Jenkner et revient 5ème.

Au dernier tour, Locatelli passe à nouveau Dovizioso. Barbera et Lorenzo se doublent et se redoublent, tandis que Nieto est revenu sur les talons des quatre premiers. Barbera attaqué par Dovizioso écarte et laisse passer Dovizioso et Locatelli ! Dans la première des deux chicanes de la remontée, Barbera part en high side et manque de chuter, laissant passer Nieto et Borsoi ! Dovizioso s’impose au freinage à Lorenzo, les deux motos se heurtant dans la manoeuvre virile de l’italien. Lorenzo se maintient à l’extérieur dans le pif de la chicane, ce qui lui permet de reprendre la tête dans le paf ! Locatelli tente de profiter de l’intérieur, Dovizioso ayant été contraint à élargir, mais le leader ferme la porte ! Lorenzo parvient à conserver la tête d’une demi-roue sur Dovizioso à la réaccélération, Locatelli complétant le podium au nez et à la barbe de Nieto. Incroyable course de ces deux hommes partis respectivement 25ème et 26ème sur la grille ! Borsoi passe 5ème, Jenkner 6ème, Barbera 7ème, Giansanti 8ème, Corsi 9ème, Simon10ème, Harms 11ème, Ballerini 12ème, Bautista 13ème, Pasini 14ème et Lai 15ème. Simoncelli, après sa chute, finit 19ème, Di Meglio est 24ème et Janakova, actuellement la seule fille en Grand Prix, finit la course en dernière position.

Au championnat, Dovizioso fait une bonne affaire, confortant son leadership avec 183 points devant Locatelli qui a plus que sauvé les meubles avec 147 points, Barbera 138, Lorenzo 109 qui prend la 4ème place provisoire à Stoner 104, Nieto revenant à 101 points. Le patron Dovizioso a encore répondu présent et s’il continue avec autant de régularité à truster les gros points jusqu’à la fin de saison, le titre ne saurait lui échapper !

250

Les essais du vendredi sur piste mouillée et du samedi sous la pluie font que les temps qualificatifs sont pour la plupart réalisés le 1ème jour. C’est Porto qui s’est montré le plus rapide dans ces conditions devant Nieto, De Angelis et Guintoli. Rolfo, Battaini, Elias et Aoyama forment le 2ème rang. Au 3ème on trouve Arnaud Vincent, toujours à l’aise sur piste mouillée, Matsudo, De Puniet et West. Pedrosa qui n’aime pas l’eau limite les dégâts avec le 13ème chrono. Bataille est 20ème, Nigon 21ème, Marchand 22ème, Leblanc qualifié de justesse 27ème et dernier sur la grille. Au warm up sur piste sèche, c’est De Angelis qui roule le plus vite devant Porto, Pedrosa et De Puniet. Aoyama, Battaini, Guintoli, Poggiali et Nieto suivent. Bataille fait le 17ème temps, Vincent le 21ème mais se blesse à la main dans une chute, Marchand le 22ème, Leblanc le 24ème et Nigon le 25ème.

Départ

Porto profite d’un excellent départ pour confirmer sa pole position en faisant le hole shot devant Aoyama, De Angelis, Rolfo, Pedrosa et De Puniet. Pedrosa passe Rolfo en 4ème position. Elias, West, Nieto, Bataille, Battaini, Guintoli, Vincent, Poggiali et Smrz suivent. Battaini chute et manque d’entraîner Arnaud Vincent avec lui, le français étant contraint à sortir de la piste au ras des air fences pour l’éviter, perdant le bénéfice de ses bons essais et d’un assez bon départ... Arnaud ne rejoindra la piste qu’en dernière position après cet incident ! Devant, Porto mène devant De Angelis, Aoyama, De Puniet qui a doublé Pedrosa, Rolfo, Nieto, West, Bataille et Guintoli. Poggiali est à quelques longueurs, la chute de Battaini ayant provoqué un écart dès les premiers virages. Randy passe Aoyama pour la 3ème position au début de la remontée.

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Au 1er passage, Porto mène devant De Angelis, De Puniet, Aoyama et Pedrosa. A quelques longueurs suivent Rolfo, Elias et Nieto, puis un peu plus loin West et Guintoli, puis encore Bataille, Poggiali et Nigon 13ème. Marchand est 20ème, Leblanc 23ème. Randy attaque De Angelis qui non seulement résiste, mais prend la tête à Porto dans le virage suivant ! Dès ce 2ème tour, les nuages noirs qui sont revenus sur le circuit laissent échapper quelques gouttes ! Pedrosa passe 4ème devant son coéquipier Aoyama. Au 2ème passage, De Angelis qui a fait le meilleur tour en course passe avec quelques longueurs d’avance sur Porto. Marchand passe 19ème. Nieto passe 6ème devant Rolfo et Elias qui passe à son tour Rolfo, puis prend la 6ème place à Nieto. Devant, Aoyama semble peiner à suivre le rythme des quatre leaders. Porto, auteur du meilleur 2ème tour, a en effet recollé De Angelis, ramenant De Puniet et Pedrosa. Randy s’empare de la 2ème place au freinage sur Porto. De Puniet attaque et passe De Angelis au bas de la descente, mais De Angelis le repasse en haut de la montée. Après le 3ème passage, Randy reprend la tête au freinage en bout de ligne droite. De Angelis repasse en tête et Randy résiste à l’extérieur du gauche, se présentant à l’intérieur du droit suivant, mais De Angelis reste à l’extérieur, repasse, et Randy contraint de fermer son virage voit repasser également Porto à la faveur d’une meilleure accélération en sortie de courbe... Au 4ème tour, De Puniet s’infiltre dans un trou de souris et reprend la 2ème place. Arnaud Vincent abandonne alors qu’il était dernier après la chute de Battaini. Elias 6ème a distancé Nieto, repassé 7ème devant Rolfo.

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Au 5ème passage, le quatuor De Angelis, De Puniet, Porto et Pedrosa est toujours en tête. Aoyama seul 5ème à quelques longueurs, Elias seul 6ème, Nieto, Rolfo et West ensuite, puis Guintoli 10ème devant Bataille 11ème. Nigon est 15ème, Marchand 18ème. Randy De Puniet repasse en tête ! Dans le 6ème tour, la pluie vient perturber le déroulement de la bagarre. Quelques pilotes ont levé la main pour demander l’interruption, mais sans succès. Porto qui est resté à fond a pris la tête avec plusieurs longueurs d’avance sur Aoyama qui lui non plus n’a pas coupé, De Angelis et De Puniet, qui avaient fait l’erreur de ralentir avant que le drapeau rouge ne soit sorti ! Du coup, Elias est revenu au contact de De Puniet, emmenant dans sa roue Pedrosa, Nieto et Rolfo s’étant eux aussi rapprochés des leaders, tout comme West et De Puniet repassé 2ème devant Aoyama à l’entame de la remontée, Pedrosa revenant 4ème. Aoyama repasse 2ème devant Randy. Au 7ème tour, Porto mène seul, Randy reprenant la 2ème place au freinage en bout de ligne droite à Aoyama, Pedrosa, Elias et De Angelis, West roue dans roue. A quelques longueurs, Rolfo, Nieto, Guintoli et Bataille ont eux aussi profité de l’hésitation pour revenir presque au contact des premiers. Pedrosa reprend la 3ème place à Aoyama. Au bas du circuit, alors que quelques gouttes retombent, De Angelis repasse 4ème devant Aoyama, suivi par West et Elias. Nigon poussé par Baldolini chute et abandonne. Elias passe West qui le réattaque et repasse en bout de 8ème ligne droite. Guintoli est 9ème et Bataille a repassé Nieto pour la 10ème place. Aoyama repasse 6ème devant Elias qui repasse un peu plus loin, mais le japonais résiste et repasse à nouveau. Au 9ème tour, Porto toujours leader voit revenir De Puniet et Pedrosa rejoint par De Angelis au prix du meilleur tour. West 5ème est à nouveau distancé, Elias, Rolfo et Aoyama dans sa roue, Guintoli, Bataille et Nieto un peu plus loin. Aoyama passe Rolfo qui a perdu le contact avec Elias et West. De Angelis passe 3ème devant Pedrosa.

Au 10ème passage, Porto n’a plus que 0,3 s d’avance sur Randy, 0,8 s sur De Angelis, 1 s sur Pedrosa : le regroupement est en train de se faire en tête ! Elias passé 5ème est à 3,7 s, West à 4 s, Aoyama et Rolfo à 4,8 s, Guintoli à 5,7 s, Bataille à 6,1 s, Nieto à 7,5 s, Davies à 8 s, Poggiali à 10 s. Au tour suivant, bataille et Nieto s’accrochent et chutent. Nieto va alors chercher un drapeau des mains des commissaires de course pour signaler un changement d’adhérence aux autres pilotes, ce qui lui vaudra une amende de 5 000 $... Stigefelt chute à son tour. Marchand est 15ème, Leblanc 17ème. Rolfo repasse devant Aoyama. Au 12ème tour, Porto, De Puniet, De Angelis et Pedrosa mènent toujours dans cet ordre et groupés.

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Elias est seul 5ème et West seul 6ème devant Rolfo et Aoyama. Leblanc passe 16ème devant Nohles. De Puniet reprend la tête dans la descente du 13ème tour. Au tour suivant, Randy qui a accéléré tente de partir, Pedrosa semblant alors peiner à suivre. Elias est 5ème à 4,2 s, West 6ème à 5,5 s Rolfo 7ème à 9,3 s, Aoyama 8ème à 9,7 s, Guintoli 9ème à 10 s, Marchand 14ème et Leblanc 16ème à 2,4 s derrière Matsudo. De Angelis passe 2ème devant Porto, voyant Randy partir à quelques longueurs. De Angelis fait l’effort pour revenir sur le français et parvient à lâcher Porto. Un peu plus loin, l'argentin perd la trajectoire et s’écarte, laissant Pedrosa s’emparer de la 3ème place juste avant le 14ème passage. De Angelis tente de passer Randy qui ferme la porte, forçant l’italien à s’écarter et à laisser passer Pedrosa en 2ème position. Pedrosa passe en tête à l’aspiration entre les deux chicanes, mais Randy repasse au freinage de la 2ème. Dans la ligne droite, Pedrosa passe à nouveau en tête. Guintoli qui venait de passer Aoyama part en high side et fait une grosse chute, sa moto prenant feu instantanément et laissant quelques débris sur la piste, heureusement sans dommages physiques pour le pilote français : 4ème français hors course ! Au 16ème passage, Pedrosa auteur du meilleur tour prend quelques longueurs d’avance sur De Puniet et De Angelis. Porto peine à suivre le nouveau rythme imposé par l’espagnol et sa Honda. En bout de ligne droite, De Angelis fait le freinage et passe Randy qui ne parvient pas à résister. Rapidement, De Angelis tente de revenir sur Pedrosa et lâche Randy qui voit Porto revenir sur lui. Au 17ème tour, Pedrosa enfonce le clou avec un nouveau meilleur chrono, distançant peu à peu De Angelis, De Puniet et Porto. Elias est 6ème, West 7ème, Rolfo 8ème. Alors que quelques gouttes de pluie tombent à nouveau, De Angelis va à la faute et abandonne alors qu’il était 2ème ! Pedrosa leader lève la main et coupe, mais De Puniet et Porto ne coupent pas, la direction de course n’ayant à nouveau pas passé le drapeau rouge ! Porto passe 2ème devant De Puniet, les deux hommes passent devant l’espagnol dans la foulée, Porto prenant immédiatement quelques longueurs d’avance à deux tours de l’arrivée ! Derrière eux, West lui aussi en a profité et prend la 4ème place à Elias. Nohles chute à son tour sur la piste devenue piégeuse.

A l’entame du dernier tour, Porto ne lâche rien. De Puniet assure sa 2ème place et Pedrosa rend la main dans ces conditions qu’il n’apprécie pas. West 4ème fait tout pour contenir Elias. Davies 8ème devant Poggiali fait également une très belle course avec sa moto privée. Victoire du plus malin, Porto, qui n’a jamais rendu la main quand ses adversaires attendaient le drapeau rouge qui n’est jamais venu. De Puniet, qui admettra ensuite n’avoir été qu’à demi malin, finit 2ème, Pedrosa en perdition parvient à conserver sa 3ème place juste devant West 4ème et à nouveau premier privé, Elias 5ème, Rolfo 6ème, Aoyama 7ème, Davies 8ème, Poggiali 9ème, Faubel 10ème, Heidolf 11ème, Marchand 12ème, Leblanc 13ème - un magnifique résultat pour le wild card français qui espère trouver un guidon pour la prochaine saison - Smrz 14ème et Olive 15ème. Dix pilotes n’ont pas terminé la course, dont quatre français : une hécatombe sur cette piste piégeuse, 19 pilotes seulement terminant la course !

Au championnat, bonne affaire pour Porto et De Puniet qui reprennent quelques points à Pedrosa toujours leader avec 196 points devant Randy 166, Porto 153, puis loin derrière Elias 97, Nieto 94, De Angelis 93, Aoyama 80, West bien entendu premier privé avec 78, Rolfo 77 et Poggiali seulement 10ème avec 70 points, lui qui est le champion sortant et qui arbore le n°1 sur l’Aprilia officielle...

MotoGP

Les essais sur piste ni vraiment mouillée ni vraiment sèche ont vu Sete Gibernau prendre la pole devant Barros et Rossi, qui réalise sa 50ème première ligne sur 74 départs en catégorie reine ! Bayliss, Edwards et Checa forment la 2ème ligne, l’espagnol n’étant pas parvenu à améliorer son chrono de la 1ere journée d’essais qui le plaçait en pole provisoire. Au 3ème rang se trouvent Hayden, Biaggi et Capirossi, suivis au 4ème de Xaus, Melandri et Hodgson. Il semble que les Bridgestone soient moins performants sur le mouillé que sur le sec : Roberts, habitué des bons essais, n'est que 16ème avec la Suzuki, alors que son frère Kurtiss sur la Proton est devant lui en 14ème position sur la grille ! Nakano est 25ème et avant-dernier qualifié devant Hofmann.

Au warm up, c’est Hayden qui se montre le plus rapide sur le sec devant Hopkins, Gibernau, Kenny Roberts, Rossi, Edwards, Barros, Capirossi, Tamada, Checa et Biaggi. Nakano et Hofmann font les 15ème et 16ème temps. Bayliss, ne parvenant pas à régler correctement sa Desmosedici sur le sec, ne réalise que le 17ème temps du matin.

Départ

C’est Gibernau qui profite pleinement de sa pole en s’élançant en tête malgré le bon départ de Bayliss devant lui mais contraint de rester à l’extérieur, et du coup passé par Barros, Biaggi et Edwards. Juste derrière l’australien, Hayden, Capirossi et Rossi sont à l’attaque. Rossi, en grand spécialiste des freinages retardés, passe dans la même entrée de courbe Hayden et Edwards, se portant en 4ème position. Gibernau prend tout de suite quelques longueurs d’avance sur Barros, suivi par Biaggi, Rossi, Edwards, Hayden, Capirossi, Bayliss, Checa, Xaus, Hopkins, Abe, Tamada, Melandri et Kenny Roberts. A l’entrée de la 1ère chicane de la remontée, Rossi fait le freinage à Biaggi mais ne parvient pas à tenir la corde. Le romain repasse aussitôt sous les acclamations du public, lui qui a gagné 7 fois sur ce tracé avec cinq motos différentes : 4 fois en 250, 1 fois avec la NSR 500, une fois avec la YZR et une fois avec la M-1).

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au premier passage, Rossi à l’attaque sort sa roue arrière en glisse dans la terre et perd un peu de terrain sur Biaggi, mais ne coupe pas malgré le gros guidonnage ! Gibernau ne se pose pas de questions et mène devant Barros et Biaggi. Derrière Hayden, Capirossi peine à suivre et encore plus loin, Checa est passé 8ème devant Bayliss, Tamada est 10ème devant Hopkins et Roberts. Au 2ème passage, Barros remonte sur Gibernau et c’est Checa qui fait le meilleur chrono, revenu dans la roue de Capirossi. Hodgson, qui roule avec une côte cassée à la suite d’un accrochage avec Biaggi aux essais, passe Xaus. Hopkins passe son coéquipier Roberts. Devant, c’est Hayden qui passe Edwards tandis que Biaggi passe 2ème devant Barros, voyant Gibernau s’éloigner avec presque 1 s d’avance. Du coup, en bout de 3ème ligne droite, Rossi passe lui aussi le brésilien au freinage. Au 4ème tour, Gibernau mène toujours avec 7/10ème d’avance sur Biaggi et Rossi, les deux Honda HRC de Barros et Hayden, Capirossi qui a passé Edwards et Checa sur leurs talons. Un peu plus loin, Hopkins qui tourne dans les mêmes chronos que les leaders et Tamada qui a passé Roberts font le forcing pour ne pas se laisser distancer. Gregorio Lavilla abandonne sur la 3ème Suzuki.

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Au 5ème tour, Gibernau maintient son avance sur Biaggi et Rossi, Barros à nouveau auteur du meilleur chrono et Hayden toujours au contact alors que Capirossi à 2 s du leader semble distancé. Edwards et Checa sont à 3 s, Hopkins et Tamada à 4 s, Roberts à 9 s, Melandri à 7 s, Bayliss, Abe et Hodgson à 8 s. Mac Williams 16ème a doublé Xaus, et Hofmann 18ème a passé Nakano. Au 6ème tour, Barros qui fait un nouveau meilleur tour en course menace Rossi en bout de ligne droite mais Il Dottore résiste grâce à ses freinages de légende. Rossi passe Biaggi dans la descente alors que l’avance de Gibernau n’est plus que de 0,5 s. Rossi prend immédiatement 2 longueurs sur Biaggi et revient sur Gibernau, Biaggi et Barros réagissant aussitôt pour rester au contact. Tamada passe 9ème devant Hopkins en bout de ligne droite, les deux hommes revenant sur Edwards et Checa. Rossi refait la jonction avec Gibernau dans ce tour. Biaggi et Barros sont presque revenus au contact et Hayden et Capirossi suivent un peu plus loin. Au 8ème passage, Gibernau, Rossi, Biaggi et Barros sont regroupés en tête. Hopkins passe 8ème devant Tamada et Checa. Dans les 9ème, 10ème et 11ème tours, profitant des attaques de Rossi sur Gibernau et de Barros sur Biaggi, Hayden refait petit à petit la jonction mais les positions restant inchangées en tête. Hodgson passe Bayliss et Hofmann passe Mac Willliams sur la seule Aprilia en course, Byrne s’étant blessé lors de sa lourde chute pendant la 2ème journée d’essais. Au 12ème tour, Biaggi tente une attaque sur Rossi qui résiste bien et c’est Barros qui passe le romain dans la descente ! Au tour suivant, Barros passe 2ème devant Rossi. Biaggi qui semble peiner à tenir ses trajectoires est désormais menacé par Hayden ! Dans le 13ème tour, Hopkins qui faisait une très belle course casse son moteur et abandonne. En tête de course, Rossi repasse 2ème devant Barros, Biaggi revenu dans le rythme ramenant Hayden sur les premiers. Au 14ème passage, c’est Barros qui semble à son tour marquer le pas, laissant partir Rossi au contact de Gibernau. Barros, faisant le forcing pour refaire la jonction, perd l’avant et chute, provoquant un trou de presque 1 s entre Rossi 2ème et Biaggi 3ème !

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au 16ème passage, Gibernau et Rossi comptent plus d’une seconde d’avance sur Biaggi et Hayden, Capirossi toujours seul 5ème, Tamada et Edwards derrière lui et Checa un peu plus loin. Rossi attaque et passe Gibernau en entrée de chicane mais sort trop large, laissant repasser Gibernau. Dans le virage suivant, Rossi fait à nouveau le freinage au catalan, qui repasse encore au milieu du double droit ! Rossi repasse encore une fois, à l’extérieur cette fois, pour encore élargir et voir Gibernau repasser ! Il Dottore se fait ensuite une belle chaleur en glisse de l’arrière, la bagarre ayant permis à Biaggi et Hayden de refaire leur retard. Au 17ème tour, Biaggi est dans l’aspiration de Rossi mais ne parvient pas à passer son éternel rival. Gibernau reprend quelques longueurs d’avance sur Rossi en descendant à nouveau ses chronos. En bout de ligne droite, Biaggi fait le freinage à Rossi mais sent qu’il ne peut pas passer. Il élargit et reste sur ses roues, mais perd le bénéfice de son attaque. Hayden, lui, n’ayant pas l’expérience du romain, se fait piéger au même endroit en forçant trop sur son avant pour passer quand même et chute ! Fin de course pour le HRC, et fin d’une belle série pour Hayden... Gibernau tourne 4/10ème plus vite que Rossi et Biaggi et mène avec une seconde d'avance à 3 tours de la fin ! Tamada qui finit fort est revenu presque au contact de Capirossi, bénéficiant de l’endurance de ses Bridgestone sur le sec ! En tête, Gibernau continue d’augmenter son avance d’1,2 s sur la 20ème ligne, Biaggi passant à 2,3 s de l’espagnol. Tamada est revenu au contact de Capirossi ! Xaus chute et abandonne dans l’avant-dernier tour.

A l’entame du dernier tour, Gibernau a 1,8 s d’avance sur Rossi et Tamada est passé devant Capirossi, lui prenant 0,8 s sur la ligne ! Alors que Bayliss tombe dans le dernier tour, Gibernau remporte sa première victoire à Brno devant Rossi 2ème, Biaggi 3ème, Tamada 4ème, Capirossi 5ème, Checa 6ème, Edwards 7ème, Abe 8ème, Melandri 9ème, Kenny Roberts 10ème, Hodgson 11ème, Nakano 12ème, Hofmann 13ème, Mac Williams 14ème et Aoki 15ème. A noter que Pitt 16ème et Fabrizio 17ème terminent dans le même tour. Sept pilotes ont donc été contraints à l’abandon dans cette catégorie, confirmant la difficulté de Brno dans ces conditions froides et parfois humides. Avec les trois hommes forts du championnat sur le podium, la hiérarchie est respectée !

Grand Prix moto de République tchèque 2004 : le tour par tour

Photo Jean-Marc LISSE

Au championnat, Rossi mène avec 184 points devant Gibernau 167 qui lui a repris 5 points et Biaggi 158 qui ne perd pas le contact... Colin Edwards assure sa 4ème place avec 104 points devant Barros, qui paye cher sa contre-performance et se retrouve 5ème avec 86 points devant Hayden 83, Checa 82, Capirossi 75, Tamada qui remonte au classement (9ème avec 69). Melandri est 10ème avec 64 points. Côté marques, Honda conforte sa position de leader avec 225 points devant Yamaha 199 et Ducati 94. Avec 48 points, Suzuki chipe la 4ème place provisoire à Kawasaki (46 points). Le team Telefonica Movistar de Gibernau et Edwards mène avec 271 points devant Gauloises Fortuna de Rossi et Checa 266, Camel Honda de Biaggi et Tamada 3ème avec 227 points, le team officiel Honda Repsol restant scotché à 169 points avec ce résultat blanc, loin cependant devant Tech 3, 5ème avec 113 points, soit seulement quatre d'avance sur Ducati 109.

Vivement Estoril le week-end prochain, car les vacances cette fois terminées devraient vous permettre de lire le tour par tour dans les délais habituels de Moto Net ! Rendez-vous le 5 septembre pour suivre les exploits de Dovizioso, Pedrosa, Rossi et leurs challengers !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Émilie Romagne 2021 

Retrouvez les déclarations et résultats après le mouvementé Grand Prix d'Émilie Romagne à Misano, où Fabio Quartararo est devenu champion du monde MotoGP 2021 grâce à sa 4ème place et la chute de son rival Pecco Bagnaia. 
GP d’Emilie Romagne 2 commentaires
Fabio Quartararo est désolé pour Bagnaia, mais "c'était mon jour" !

Quelques heures après avoir coiffé sa première couronne mondiale au GP d'Émilie Romagne, Fabio Quartararo était encore terrassé par l'émotion... L'officiel Yamaha devient à 22 ans le premier pilote français champion du monde en catégorie reine des Grands Prix moto au terme d'une saison MotoGP rondement menée ! Déclaration et analyse MNC.
Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 22 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...