• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BRNO
Paris, le 29 août 2005

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Le Grand Prix de République tchèque tour par tour

Reprise de la saison sur un circuit vallonné avec des courbes rapides et des enchaînements qui demandent une mise au point parfaite en moteur et en châssis. Le titre est pratiquement joué en MotoGP, mais course par course la chasse au Rossi est ouverte !

Imprimer

Belle météo sur le circuit tchèque. Les températures oscillent entre 19°C au plus frais le matin et 27°C au plus chaud l’après-midi. De quoi parfaire la mise au point des motos sur un tracé dont les virages sont équilibrés entre les gauches et les droites, mais dont le grip n’est pas au top. La glisse, c’est plutôt l’affaire des adversaires de Biaggi, qui a longtemps été comme chez lui à Brno.

En MotoGP, on attend toujours la réaction de Gibernau, encore vierge de victoires cette saison, depuis qu’il a été fustigé l'an dernier par Rossi au Qatar suite à l’affaire du nettoyage de la piste (lire Moto-Net du 14 octobre 2004). Hayden, en forme, cherchera à confirmer ses dernières bonnes places.

En 250, le fantasque Lorenzo devra remédier à sa bévue du Sachsenring (lire Moto-Net du 1er août 2004), mais la domination de Pedrosa dans la deuxième moitié de la saison est telle que le futur pilote de la Honda 800 cc sera vraisemblablement encore aux avant-postes... Même si sur le papier il reste 175 points à attribuer en sept courses, l’espagnol a 50 points d’avance : de quoi gérer si nécessaire ! Côté français, Randy de Puniet étant bien inconstant cette saison il est impossible de prévoir s’il sera dans un jour avec ou sans... Quant à Sylvain Guintoli, il doit préserver sa position réelle mais honorifique de meilleur privé !

La 125 est la catégorie la plus ouverte pour l’attribution du titre : 31 points séparent Luthi, le leader, de Lai, en septième position ! Tom Luthi, en forme ascendante, essayera de confirmer et ainsi d'augmenter son avantage. Les trois KTM de Kallio, Talmacsi et Simon sont en lice également, avec Simoncelli et Pasini en embuscade. Di Meglio reste sur un résultat blanc après sa belle course de Donington, et Masbou, qui semblait avoir pris une nouvelle dimension à ce niveau, n’a pas marqué de points depuis deux courses...

Surprise : il pleut dans la nuit de samedi à dimanche ! Lors du warm up, la piste est sèche mais plus froide que la veille et les nuages menacent : alors, course déclarée sèche ou mouillée ? Suspense…

Catégorie 125

Les essais. Kallio et Talmacsi se montrent tout de suite rapides avec leurs KTM le vendredi. Pasini et Luthi les plus réguliers derrière eux. Le samedi, Luthi et Simoncelli se montrent à leur avantage. On notera avec intérêt les 6ème et 7ème chronos respectifs de Di Meglio et Masbou lors de la séance libre du samedi matin. Au final c’est Tom Luthi, l’actuel leader du championnat, qui prend la pole, la 2ème de sa carrière, avec 32/1000èmes devant Pasini. Simoncelli est à 3/10èmes, et Cortese se place en première ligne à 0.5 s de Luthi. Au deuxième rang, on trouve Lai, Pesek, Talmacsi et Koyama entre 0.8 s et 1.1 s moins vite que le suisse, puis au troisième, Kallio, De Rosa, Masbou et Ransander entre 1.1 s et 1.3 s. Di Meglio fait le 16ème chrono à 1.5 s de la pole.

Au warm up, c’est Marco Simoncelli qui se montre le plus rapide, 33/1000èmes devant Tom Luthi. Kallio a tourné à 4/10èmes, Zanetti à 0.5 s, Bautista et Gadea à 0.8 s, Pasini, Ranseder, Simon et Di Meglio à 0.9 s, Talmacsi et Iannone à 1.1 s, Masbou et Bradl à 1.1 s, Faubel à 1.2 s et Lai, encore en lice pour le titre, a seulement tourné à 1.4 s du meilleur chrono de Simoncelli.

Départ. Au moment où les pilotes se placent sur la grille, la pluie fait son apparition sur le circuit ! Quelques gouttes sur la grille, mais une averse relativement forte à l’autre bout de la piste : cependant, la course est déclarée sèche ! En l’absence de pluie aux essais, les réglages devraient se faire au jugé en cas d’interruption de course si la pluie devenait plus forte...

Le départ est donné et c’est Tom Luthi qui profite pleinement de sa pole et vire en tête devant Kallio, Lai et Simoncelli qui lui fait l’intérieur dans le premier virage, suivi de Pasini également bien parti. Dès le début, un petit écart se fait sur Koyama qui emmène le peloton avec Talmacsi, Simoncelli, Ranseder, Cortese, Koyama et Masbou. Lai prend la tête à l’entrée de la chicane et Pasini passe 3ème devant Kallio et Talmacsi. Koyama suivi comme son ombre par Masbou passe en tête du peloton aux 6ème et 7ème places, devant Ranseder et Simoncelli. Di Meglio mal parti est aux environs de la 15ème place, en bagarre. Kallio passe 3ème devant Pasini. A mi-circuit, on a Lai en tête devant Luthi, Kallio et Pasini, puis à quelques longueurs Talmacsi, Zanetti, Koyama, Ranseder, Simoncelli et Masbou. Luthi reprend la tête dans le dernier virage et efface la première ligne droite avec une petite avance sur Lai, Kallio et Pasini pratiquement de front ! Talmacsi est 5ème devant Koyama, Zanetti, Ranseder, Simoncelli, Faubel, Masbou, De Rosa et Di Meglio qui remonte bien.

Kallio prend d’autorité la 2ème place et tente de revenir sur Luthi en ramenant derrière lui Pasini et Lai, puis Zanetti, Koyama, Talmacsi, Simoncelli, Ranseder, Masbou et Di Meglio. Zanetti passe 4ème devant Pasini et Ranseder 6ème devant Simoncelli. Dans le grand droite du fond du circuit, Lai passe Kallio mais élargit et le finlandais reprend la deuxième position. Simoncelli repasse 6ème devant Ranseder.

Au 2ème tour, Luthi auteur du meilleur chrono a presque 1 s d’avance sur Kallio, Lai, Zanetti et Pasini et quelques longueurs de plus sur Koyama, Talmacsi, Simoncelli, Au freinage en bout de ligne droite, Zanetti passe Lai mais élargit et doit laisser repasser Pasini qui en profite pour passer Lai. Koyama mène un groupe de cinq pilotes qui tentent de revenir devant Talmacsi, Simoncelli, Ranseder et Masbou. Un peu plus loin c’est Di Meglio qui emmène désormais le peloton. Zanetti repasse Lai à l’entrée de la chicane et Simoncelli prend la tête du deuxième groupe devant Talmacsi, Koyama, Masbou et Ranseder.

Au 3ème tour, Luthi qui a encore accéléré augmente son avance. Kallio a légèrement distancé Pasini, Zanetti et Lai rejoint par Simoncelli encore plus rapide que Luthi. Talmacsi précède Koyama, Masbou, Ranseder et Di Meglio mais c’est Gadea qui fait le meilleur chrono alors qu’il est en 14ème position ! Pasini et Zanetti rejoignent Kallio, emmenant à quelques longueurs Lai, Simoncelli qui passe Talmacsi, puis Koyama, Masbou, Ranseder et Di Meglio. Simoncelli passe 5ème devant Lai.

Au 4ème passage, Luthi mène toujours. Kallio emmène la poursuite devant Pasini, Zanetti auteur du meilleur tour en course, Simoncelli, Lai, Talmacsi, Koyama, Masbou, Ranseder et Di Meglio. Pasini passe 2ème devant Kallio et Gadea 11ème devant Di Meglio. Dans ce tour, Luthi est rejoint par Pasini, Kallio et Zanetti qui ne fait aucun complexe avec son châssis de 2002 parmi les motos d’usine qui briguent le titre !

Au 5ème tour, Luthi, Pasini auteur du meilleur chrono, Kallio et Zanetti mènent et Simoncelli 5ème tente de revenir sur les leaders en emmenant Lai, Talmacsi, Koyama, Masbou et Ranseder. Gadea qui remonte 11ème fait un nouveau meilleur tour en course : il vient de passer Di Meglio ! En bout de ligne droite, Koyama et Masbou prennent le meilleur au freinage sur Talmacsi. Pirro rentre aux stands, premier des 40 partants contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques. Masbou en pleine remontée passe 7ème devant Koyama puis 6ème devant Lai. Talmacsi repasse 8ème devant Koyama, puis passe d’un coup Lai et Masbou pour revenir 6ème. Gadea passe 10ème devant Ranseder, Di Meglio tente de suivre à quelques longueurs, 12ème.

A mi-circuit, coup de théâtre : Koyama tente de faire le freinage à Masbou, son propre coéquipier, mais il se rate, le percute et chute ! Sa moto en perdition fauche Masbou et entraîne également dans sa chute Ranseder et la 4ème KTM qui ne peut les éviter : c’est l’abandon pour les deux pilotes Ajo Motorsport et la KTM "Junior" ! En tête, Luthi qui tentait de s’échapper lors de ce 7ème tour est à nouveau rejoint par Pasini, Kallio et Zanetti. Simoncelli seul 5ème à quelques longueurs fait un peu l’accordéon. Kallio repasse 2ème devant Pasini.

Au 7ème passage, Luthi mène devant Kallio, Pasini et Zanetti. Simoncelli tente de revenir sur eux, puis Talmacsi se fait prendre la 6ème place par Gadea qui remonte toujours très fort. Di Meglio est passé 8ème devant Lai et Faubel. Simon se bat pour la 11ème place avec Espargaro et Kallio prend la tête à Luthi dans le double droite.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 8ème passage, Kallio mène devant Luthi et Pasini, puis à quelques longueurs Zanetti tente de suivre le rythme. Un peu plus loin, Simoncelli est rejoint par Gadea et Talmacsi, Di Meglio et Lai. Pasini profite à plein de l’aspiration et passe en tête devant Kallio et Luthi ! Zanetti se rapproche à nouveau en emmenant Simoncelli presque revenu dans sa roue. A mi-circuit la jonction est faite et Zanetti sur son élan passe 3ème devant Luthi qui résiste, se maintient à l’extérieur et se place mieux pour freiner à l’intérieur du virage suivant et reprendre la 3ème place.

Au 9ème tour, Pasini, Kallio, Luthi, Zanetti et Simoncelli mènent devant Gadea et Talmacsi, Faubel puis Di Meglio. En bout de ligne droite, Simoncelli se rate et perd le contact avec les leaders, mais fait à nouveau le forcing et revient au contact. Luthi attaque et passe Kallio pour la 2ème place.

Au 10ème tour, Pasini, Luthi, Kallio, Zanetti et Simoncelli mènent dans cet ordre, puis Gadea, Talmacsi et Faubel. Pesek chute et abandonne son Grand Prix national alors qu’il était 14ème. Dans ce tour, pendant que Simon passe 9ème devant Di Meglio, Pasini, Luthi et Kallio prennent quelques longueurs sur Zanetti et Simoncelli, qui reviennent à nouveau à mi-circuit. Luthi reprend la tête à Pasini juste avant le 11ème passage devant Kallio. Zanetti se fait doubler pas Simoncelli en bout de ligne droite. Abraham, l’autre tchèque, chute et abandonne. Pasini repasse en tête devant Luthi qui reprend le commandement deux virages plus loin. Kallio profite de la bagarre pour passer 2ème devant Pasini. Di Meglio repasse 9ème devant Simon. Luthi et Kallio accélèrent et prennent un peu d’air sur Pasini, Simoncelli et Zanetti.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 12ème tour, Luthi et Kallio mènent. Pasini, Simoncelli et Zanetti tentent de ne pas se laisser distancer. Gadea, Talmacsi et Faubel forment un trio derrière eux, puis Di Meglio est toujours en bagarre avec Simon pour la 9ème place.

Au 13ème tour, Pasini revient sur Luthi et Kallio et ce sont Simoncelli et surtout Zanetti qui se trouvent distancés. Gadea puis Faubel et Talmacsi sont toujours dans le même ordre, puis Simon repasse 9ème devant Di Meglio et Lai. Simoncelli parvient à revenir sur les leaders mais Zanetti semble définitivement lâché et voit Gadea fondre sur lui. Gadea passe rapidement 5ème devant Zanetti dans ce tour.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 14ème passage, les quatre leaders roue dans roue sont à l’aspiration, ce dont profite pleinement Kallio pour passer en tête, suivi de Pasini qui lui aussi double Luthi. Simon passe 8ème devant Talmacsi qui a baissé de rythme et a été distancé par Faubel. Pasini attaque et passe Kallio en tête. A l’entrée de la chicane, Simoncelli retarde son freinage et passe en tête en doublant d’un coup Kallio et Pasini ! Pasini résiste et repasse leader au milieu de la chicane. Simoncelli passe à nouveau dans le double droit mais Pasini repasse à nouveau immédiatement. Kallio repasse 2ème devant Simoncelli au prix d’un superbe freinage retardé. Simoncelli tente de résister en restant à l’extérieur mais doit céder.

Dans la 15ème ligne droite, Luthi tente de prendre l’aspiration à Simoncelli qui retarde son freinage et reste 3ème. Gadea 5ème revient à 2 s de la tête. Di Meglio est 10ème. Quelques gouttes de pluie retombent sur le circuit... Luthi passe 3ème en force à l’intérieur de Simoncelli, manquant pousser Kallio dans la manœuvre en retardant son freinage.

Au 16ème tour, derrière Pasini qui a pris un peu de distance, Luthi passe Kallio en bout de ligne droite sous les yeux de Simoncelli. Gadea est à 1.9 s puis Zanetti 7ème est sous la menace de Faubel. Au fond du circuit, avant la remontée, Pasini et Luthi lèvent la main pour signaler que la pluie augmente. Comme les commissaires ne lèvent pas le drapeau, Luthi se porte en tête devant Pasini qui a un peu relâché son effort, ce dont profite également Kallio pour passer 2ème !

Au 17ème passage, Luthi qui fait toujours signe qu’il pleut passe en tête avec une vingtaine de mètres d’avance sur Kallio, Pasini qui lui aussi fait signe et Simoncelli. Gadea s’est encore rapproché, Zanetti parvient à résister à la remontée de Faubel et Talmacsi 8ème précède Simon et Di Meglio. Poggiali qui ne lâche jamais rien est revenu 11ème ! Pasini, visiblement furieux que la course ne soit pas interrompue, reprend le rythme, passe Kallio à l’entrée de la chicane mais élargit et doit à nouveau lui céder la 2ème place... Dans le double droit, Pasini passe cette fois 2ème devant Kallio, l’oblige à s’écarter et à laisser passer également l’opportuniste Simoncelli. Simon et Di Meglio passent respectivement 8ème et 9ème devant Talmacsi. Luthi qui a profité de la bagarre pour conserver son avance lève à nouveau la main pour signaler la pluie, imité par Pasini derrière lui. Mais la course continue ! Simoncelli attaque et passe superbement Pasini en 2ème position. Gadea n’est plus qu’à une vingtaine de mètres derrière Kallio ! Di Meglio passe 8ème devant Simon, Pasini repasse 2ème devant Simoncelli et Gadea a fait la jonction dans la roue de Kallio ! Dans le dernier virage, Pasini part à la faute en accélérant trop tôt et chute, dégoûté par la décision des commissaires de continuer la course malgré la pluie...

A l’entame du dernier tour, c’est toujours un quatuor qui mène mais Gadea a pris la place de Pasini ! Faubel chute également et laisse Zanetti en position d’assurer sa 5ème place en gérant son avance sur Lai, Di Meglio, Poggiali, Talmacsi et Simon regroupés. Luthi a profité pleinement de la faute de Pasini et a désormais une cinquantaine de mètres d’avance. Au freinage de la chicane, Simoncelli passe Kallio qui résiste et repasse aussitôt, Simoncelli tente de rester à ses côtés à l’extérieur, les deux hommes manquent de se toucher sur le vibreur en sortie de virage : chaud ! Di Meglio passe 6ème, Simoncelli parvient à repasser Kallio et conserve cette fois l’avantage sur le finlandais, Gadea a décroché et assure sa 4ème place. Simoncelli rate son avant dernier freinage et Kallio en profite immédiatement pour repasser 2ème juste avant la ligne droite d’arrivée !

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Luthi, qui n’a jamais marqué le moindre point à Brno, y emporte sa 2ème victoire devant Kallio 2ème qui a réussi à contenir Simoncelli 3ème : un podium qui regroupe les trois marques en lice pour le titre constructeurs ! Gadea, après sa superbe remontée, prend la 4ème place devant Zanetti 5ème, qui roule avec un châssis de 2002. Lai est 6ème juste devant Di Meglio 7ème, Poggiali 8ème, Talmacsi 9ème, Simon 10ème, Iannone 11ème, Bautista 12ème, Espargaro 13ème, Cortese 14ème et Bradl 15ème.

Au championnat, c’est bien entendu Luthi qui fait la meilleure opération en augmentant son avance en tête du championnat avec 144 points devant Kallio 136, Talmacsi 120 et Simoncelli 117. Pasini resté à 100 voit revenir Lai 98 qui a pris la 6ème place provisoire à Simon 97. Mike Di Meglio est 9ème avec 54 points. KTM mène le championnat marques avec 213 points devant Aprilia 196 et Honda 186.

Luthi est le 5ème à remporter deux victoires cette saison, mais il a été plus régulier que ses trois poursuivants, ne comptant qu’un résultat blanc pour au moins deux pour les autres leaders. Une régularité qui pourrait bien laisser présager le titre en fin de saison pour le jeune suisse qui restera encore en 125 l’an prochain. Alexis Masbou, pour sa part, a encore prouvé qu’il méritait tous les espoirs qu’on porte sur lui, encore une fois se montrant supérieur à son copain Di Meglio pourtant plus expérimenté. Souhaitons que la réussite lui sourie à nouveau afin qu’un nouveau podium qu’il mériterait bien sanctionne ses rapides progrès au plus haut niveau !

Catégorie 250

Les essais. Lorenzo, Pedrosa, Stoner et Dovizioso se montrent les plus constants. Randy De Puniet, lui, a du mal à régler sa machine : 9ème temps de la première séance libre, 8ème de la première qualificative et 7ème de la deuxième libre... Sylvain Guintoli fait le 13ème chrono le vendredi, puis le 10ème le samedi, se montrant encore une fois le plus rapide des privés devant quelques pilotes d’usine. Sur la grille, c’est Lorenzo qui s’élancera de la pole pour 3/1000èmes devant Pedrosa ! Stoner et Dovizioso complètent la première ligne à 2/10èmes des espagnols. Sur la 2ème ligne, Randy De Puniet, Porto et De Angelis ont tourné une demi seconde moins vite que les plus rapides. En 3ème ligne, Takahashi, Guintoli, Locatelli et Barbera sont entre 1.2 s et 1.8 s derrière le meilleur temps. Arnaud Vincent qualifie sa Fantic à 4.2 s, juste devant Grégory Leblanc à 5.1 s de la pole.

Au warm up c’est Dani Pedrosa qui continue d’affirmer qu’il est le patron avec le meilleur chrono mais pour seulement 1/1000ème devant Alex De Angelis ! Suivent Aoyama, Stoner, Porto, Lorenzo, De Puniet, Dovizioso, Takahashi, Corsi et Sylvain Guintoli 11ème. Grégory Leblanc fait le 27ème temps, Arnaud Vincent le 29ème.

Départ. Quelques gouttes de pluie tombent toujours sur le circuit tchèque, mais sans que la piste soit mouillée pour autant : la course est donc déclarée sèche elle aussi par la direction de course.

Stoner prend un excellent départ mais entre à l’extérieur dans le premier virage et doit céder le commandement à Pedrosa, devant Lorenzo qui passe tout de suite 2ème. Suivent Aoyama, Stoner, De Angelis et Dovizioso. Randy De Puniet qui s’était très bien élancé a perdu brutalement le contact et se retrouve 17ème en milieu de paquet, victime d’un engorgement de sa machine. Devant, Lorenzo a pris la tête à Pedrosa, suivi par Aoyama, Stoner, De Angelis et Dovizioso. Dovizioso passe 4ème et De Angelis 5ème devant Stoner. Aoyama passe 2ème devant Pedrosa, puis Dovizioso passe à son tour le leader du championnat. Takahashi 6ème derrière De Angelis perd l’avant et chute en entraînant avec lui Barbera. A la sortie de ce même long gauche, Corsi 9ème accélère trop tôt, part en high-side sous les roues de Porto qui parvient à l’éviter au prix d’un détour dans l’herbe. Devant, Aoyama et Dovizioso ont passé Lorenzo, suivis par De Angelis passé 5ème devant Pedrosa. Stoner et Guintoli sont les seuls à rester au contact de la tête. A quelques longueurs, Debon précède West, Locatelli, De Puniet, Smrz, puis Porto emmène le reste du peloton.

Au premier passage, derrière Aoyama, Lorenzo repasse 2ème devant Dovizioso qui résiste, se maintient à l’extérieur du bouillant espagnol qui reste devant lui, mais De Angelis met les deux hommes d’accord avec un superbe freinage en entrée de chicane. De Puniet passe 9ème devant Locatelli et West mais derrière Debon. Aoyama imprime un rythme élevé devant De Angelis auteur du meilleur chrono, Lorenzo, Stoner, Dovizioso, Pedrosa et Guintoli. Les positions des sept leaders sont étirées au 2ème passage. Randy De Puniet passe 8ème devant Debon, West, Porto, Smrz et Locatelli. Guintoli 7ème décroche petit à petit, victime de la moindre puissance de sa moto privée.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Aoyama mène toujours devant De Angelis qui tourne plus vite que lui, Lorenzo qui tourne encore plus vite, Stoner le plus rapide de tous, Dovizioso légèrement décroché, Pedrosa encore plus loin et Guintoli qui perd petit à petit le contact. Porto qui remonte bien après son escapade dans l’herbe a pris la 8ème place à Randy De Puniet. Dans ce tour, Dovizioso puis Pedrosa refont la jonction avec les leaders.

Au 4ème tour, Aoyama, De Angelis, Lorenzo, Stoner, Dovizioso et Pedrosa sont regroupés. Guintoli est 7ème et Porto 8ème a pris presque 1 s d’avance sur De Puniet. Lorenzo attaque et passe De Angelis à l’entrée de la chicane. Davies accroché par Baldolini chute et abandonne en boîtant. Baldolini reprend la piste.

Au 5ème tour, Lorenzo qui a pris la tête dans le dernier freinage mène devant Aoyama, De Angelis, Stoner, Dovizioso et Pedrosa. Guintoli est 7ème mais Porto 8ème roule plus vite que lui. Pedrosa qui voit son compatriote qu’il déteste mener la course se montre menaçant sur Dovizioso, mais sans succès.

Au 6ème tour, derrière Lorenzo, De Angelis tente de profiter de l’aspiration mais Aoyama retarde son freinage et conserve la 2ème place. Porto qui roule presque 1 s plus vite n’a plus qu’1.8 s de retard sur Guintoli, et 1 s d’avance sur De Puniet. Dovizioso auteur du meilleur chrono passe 4ème devant Stoner.

Au 7ème tour, les positions en tête sont inchangées mais Porto remonte de plus en plus près de Guintoli... Lorenzo et Aoyama accélèrent et prennent quelques longueurs d’avance sur De Angelis et les autres leaders.

Au 8ème passage, Lorenzo et Aoyama auteur du meilleur tour mènent. De Angelis, Dovizioso, Stoner tentent de ne pas se faire distancer et Pedrosa se montre de nouveau menaçant en voyant les deux leaders prendre un peu d’avance. Le n°1 semble vouloir gérer la course en laissant les autres mener pour les laisser prendre les risques en cas de pluie, quelques gouttes ayant à nouveau fait leur apparition. Pedrosa passe 5ème devant Dovizioso et plus loin, Porto est passé 7ème devant Guintoli. Pedrosa passe 4ème devant Stoner dans le long droite du fond du circuit.

Au 9ème tour, Lorenzo et Aoyama sont rejoints par De Angelis mais c’est Pedrosa 4ème qui réalise le meilleur tour devant Stoner et Dovizioso. Porto est 7ème, Guintoli 8ème et De Puniet 9ème. De Angelis passe 2ème devant Aoyama. Dans ce tour, Dovizioso peine à suivre et prend rapidement une vingtaine de mètres de retard. Devant lui, Pedrosa prend la 3ème place à son coéquipier Aoyama.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 10ème tour, Lorenzo mène devant De Angelis, Pedrosa, Aoyama, Stoner puis Dovizioso. Pedrosa passe 2ème devant De Angelis, puis Aoyama lui aussi passe le san marinais qui résiste et repasse le japonais. Dovizioso profite de la bagarre pour refaire la jonction avec le groupe de tête.

Au 11ème tour, Lorenzo voit revenir Pedrosa auteur d’un nouveau meilleur tour. Seul De Angelis semble en mesure de suivre. Aoyama, Stoner et Dovizioso sont à quelques longueurs. Porto est 7ème puis Randy De Puniet a passé Guintoli. Stoner passe 4ème devant Aoyama et fait le forcing pour revenir au contact de De Angelis. Dovizioso décroche à nouveau.

Au 12ème passage, Lorenzo, Pedrosa et De Angelis sont presque rejoints par Stoner auteur du meilleur tour qui a lâché Aoyama et Dovizioso.

Au 13ème tour, Lorenzo mène toujours mais De Angelis auteur du meilleur chrono passe 2ème devant Pedrosa. Stoner est 4ème à quelques longueurs, puis Dovizioso a doublé Aoyama. Porto est seul 7ème, De Puniet seul 8ème, Guintoli seul 9ème.

Au 14ème passage, Lorenzo, De Angelis et Pedrosa sont remontés mètre après mètre par Stoner. Dovizioso lui aussi fait le forcing et Aoyama semble lâché. Porto, De Puniet et Guintoli conservent leurs positions. Dans ce tour, Stoner revient dans la roue de Pedrosa et Dovizioso tente lui aussi de refaire la jonction. Aoyama est lâché.

Au 15ème tour, Lorenzo prend à nouveau une petite avance, de Angelis doit laisser passer Pedrosa qui ne veut pas laisser partir son compatriote. Stoner est à l’affût, Dovizioso grignote mètre après mètre et Aoyama semble trouver un second souffle.

Au 16ème tour, Pedrosa auteur du meilleur tour prend la tête, De Angelis et Stoner forment un duo un peu plus loin, puis Dovizioso et Aoyama un 3ème. Lorenzo repasse Pedrosa qui le redouble au virage suivant. Les leaders arrivent sur un attardé qui ne gêne pas Pedrosa mais un peu Lorenzo. Pedrosa en profite pour tenter de prendre le large, attaque et doit maîtriser la glisse de sa Honda à la façon d’une MotoGP. Stoner passe 3ème devant De Angelis.

Au 17ème tour, Pedrosa a pris quelques longueurs d’avance sur Lorenzo. Stoner emmène De Angelis et Dovizioso a de nouveau lâché Aoyama. Derrière Porto et De Puniet, Guintoli n’a plus que 0.7 s d’avance sur Locatelli. Pedrosa augmente son avance 10ème après 10ème sur Lorenzo qui fait tout pour revenir.

Au 18ème passage, Pedrosa a 0.5 s d’avance sur Lorenzo. Stoner et De Angelis se battent pour la 3ème marche du podium, puis Dovizioso qui a encore perdu du terrain voit revenir Aoyama. Guintoli 9ème n’a plus que 0.2 s d’avance sur Locatelli !

A l’entame du dernier tour, Pedrosa qui fait de plus en plus glisser l’arrière de sa Honda a presque 0.6 s d’avance sur Lorenzo. Stoner contient De Angelis, Aoyama repasse 5ème devant Dovizioso, puis Locatelli a pris la 9ème place à Guintoli. A mi-circuit, Lorenzo décroche et semble se contenter de gérer sa deuxième place, dominé par Dani Pedrosa qui empoche sa 21ème victoire, sa 12ème en 250. L'espagnol a encore une fois bien géré sa course et choisi le meilleur moment pour attaquer et gagner seul, en mettant 1 s à son poursuivant dans le dernier tour ! Lorenzo est à nouveau 2ème, toujours à la recherche de sa première victoire cette saison et Stoner complète le podium. De Angelis échoue au pied du podium, puis Aoyama est 5ème devant Dovizioso 6ème, Porto 7ème, De Puniet 8ème, Locatelli 9ème, Guintoli 10ème et brillant meilleur privé, Smrz 11ème, West 12ème, Debon 13ème, Rous 14ème et Jenkner emporte le point de la 15ème place. Arnaud Vincent finit 18ème avec la Fantic et Grégory Leblanc 21ème.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Pedrosa augmente encore son avance avec 206 points, soit 59 points d'avance sur Stoner 147 et 72 sur Dovizioso 3ème. Porto est 4ème avec 105 points, De Angelis 5ème avec 100, Lorenzo remonte 6ème avec 98 à égalité avec Aoyama, un point devant Randy De Puniet. Barbera avec 59 points et Corsi avec 54 sur leurs machines officielles sont talonnés par un Guintoli très régulier 11ème (49 points), qui confirme sa position de meilleur privé aussi au championnat. Côté marques, rien n’est encore joué : Honda mène avec 223 points devant Aprilia 212 et KTM a déjà 30 points porteurs d’avenir...

Pedrosa semble bien décidé à enfoncer le clou cette saison encore, sans doute pour mieux prouver qu’il mérite amplement sa place dans la catégorie reine sur la future Honda 800 cc 3-cylindres ! Stoner et Dovizioso ne déméritent pas pour leur première saison en 250 et tiennent bon les places d’honneur derrière le jeune prodige espagnol. Randy De Puniet, bien inconstant pour quelqu’un qui brigue la catégorie reine lui aussi, doit réagir rapidement avant la fin de cette saison ! Quant à Guintoli, comme l’a justement fait remarqué son mentor et ami Eric Mahé, s’il n’a pas une moto d’usine la saison prochaine c'es qu'il y a un problème...

Catégorie MotoGP

Les essais. Capirossi, Gibernau, Hayden, Melandri, Edwards et bien entendu l’incontournable Rossi se montrent à leur avantage lors des essais. Loris Capirossi, avec la Ducati, a été le plus rapide de deux des trois séances libres, ne laissant de justesse que la 2ème à Rossi. C’est finalement Sete Gibernau qui réalise la pole 47/1000èmes devant Hayden et 181/1000èmes devant Capirossi. Rossi partira de la 3ème ligne avec un chrono à 0.371 s de Gibernau, aux côtés de Melandri à 0.5 s et Checa à 0.7 s. Barros, Hopkins et Edwards, sur la 3ème ligne, ont tourné entre 0.7 s et 0.8 s moins vite que la pole. En 4ème ligne, Biaggi, Nakano et Tamada sont entre 0.8 s et 1.1 s moins rapides, puis Bayliss, Hofmann et Elias sont entre 1.1 s et 1.3 s moins vite que Gibernau. Derrière eux, on approche les 2 s d’écart avec Aoki sur la 3ème Suzuki engagée pour la fin de saison puis on les franchit avec Roberts, toujours inconstant. Ellison et Rolfo sont à 3 s, Xaus à 4 s, Battaini à 5 s et Jeremy Mac Williams, de retour sur la Proton, se qualifie 22ème et dernier, à 7 s de Sete Gibernau.

Au warm up, c’est un Gibernau très dominateur qui prend les devants et roule régulièrement avec le meilleur temps jusqu’au bout de la séance. Le toujours inconstant Roberts montre le bout de sa Suzuki avec le 2ème chrono à 4/10èmes, juste devant Edwards, à 6/10èmes de Gibernau ! Capirossi puis Rossi sont à 8/10èmes, Hayden est à presque 1 s, Melandri et Hopkins à 1.1 s, Checa à 1.3 s, Nakano et Hofmann à 1.5 s, Bayliss à 1.6 s, Barros et Biaggi à 1.7 s, Tamada à 1.8 s. Jeremy Mac Williams signe son retour en 16ème position de ce warm up à 2.7 s du temps de Sete Gibernau. Des écarts importants en temps ce dimanche matin, qui laissent entendre une domination possible de Gibernau qui va probablement essayer de partir rapidement seul devant... Mais comptons sur Rossi, qui partira de la 2ème ligne juste derrière l’espagnol, pour faire le nécessaire afin d’empêcher ce scénario et engranger encore quelques records de victoires pour étayer son incroyable carrière !

Départ. Sete Gibernau conserve l’avantage de sa pole position et vire en tête devant Melandri. Hayden à l’extérieur et Checa à l’intérieur voient surgir entre eux Rossi qui retarde son freinage en se faufilant pour leur chiper la 3ème place ! Mais Sa Sainteté n’en reste pas là et profite du placement de Melandri à l’extérieur pour mettre sa roue avant sous le carénage de la Honda et l’empêcher de serrer la corde et le passer sans coup férir à l’intérieur ! Suivent Hayden 4ème, Checa 5ème, Capirossi 6ème qui manque de partir en high-side, Hopkins, Edwards, Biaggi, Barros, Bayliss, Nakano et le reste du peloton. Hopkins passe Checa, Edwards passe Bayliss, suivi de Nakano qui avait déjà doublé Biaggi sous les yeux de Roberts, Elias et Hofmann. Capirossi passe 7ème devant Barros. Rossi attaque et passe Gibernau à l’intérieur à l’entrée de la chicane puis reprend en force la corde en se rabattant de justesse devant l’espagnol qui tentait de résister ! Biaggi repasse devant Bayliss.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au premier tour, Rossi passe en tête avec quelques longueurs d’avance sur Gibernau, qui a lui-même un peu d’avance sur Melandri et Hayden, puis Hopkins, Checa et Capirossi précèdent Barros et Edwards. Encore un peu plus loin viennent Hofmann, Biaggi et Bayliss. Capirossi passe Checa et tente de le distancer rapidement.

Au 2ème passage, Rossi est rejoint par Gibernau auteur du meilleur tour, Melandri et Hayden s’accrochent un peu plus loin, Capirossi revient sur Hayden et a lâché Checa et Barros, puis Hopkins perd la 8ème place au freinage au profit d’Edwards. Capirossi revient au contact d’Hayden et Melandri. Roberts passe Bayliss. Au même endroit que Rossi, deux tours avant à l’entrée de la chicane, Gibernau passe en tête.

Au 3ème tour, Gibernau affiche le meilleur tour, nouveau record de la piste, mais Rossi lui fait le freinage en bout de ligne droite et reprend le commandement ! Puis Gibernau repasse Rossi au freinage du long droit ! Hayden double Melandri pour la 3ème place et Biaggi prend la 10ème place à Hofmann.

Au 4ème passage, Rossi qui revenait très fort sur Gibernau au dernier freinage a été obligé de s’écarter pour ne pas le percuter et perd le contact direct avec le catalan toujours leader. Hayden revient sur ses talons, suivi par Melandri et Capirossi. Checa a stabilisé son léger écart sur son coéquipier et entraîne Barros et Edwards à sa suite. Hopkins est lâché. Melandri repasse 3ème devant Hayden à l’entrée de la chicane. Nakano passe 14ème devant Tamada.

Au 5ème tour, Gibernau retrouve Rossi auteur du meilleur chrono dans ses échappements. Melandri a une ombre nommée Hayden et Capirossi suit à petite distance. Checa, Barros et Edwards sont un peu plus loin puis Biaggi est passé 9ème devant Hopkins. Hayden repasse 3ème devant Melandri au freinage de la chicane. L’italien le repasse dans la première partie du double droit mais sort trop large et doit laisser passer l’américain.

Au 6ème passage, Gibernau mène toujours mais Rossi affiche un nouveau meilleur chrono ! Hayden, Melandri et Capirossi sont en bagarre pour la 3ème place devant Checa et Barros, puis Edwards un peu plus loin, une centaine de mètres devant Biaggi. Elias passe 15ème devant Tamada et Barros 6ème devant Checa.

Au 7ème tour, Gibernau et Rossi semblent s’envoler devant. Suivent Hayden, Melandri et Capirossi qui sont rejoints par Barros. Checa voit fondre sur lui Edwards. Biaggi, qui tourne dans les mêmes chronos que les leaders, refait petit à petit son retard ! Barros passe 5ème devant Capirossi. Mac Williams, remplaçant de Byrne, est contraint à l’abandon. Gibernau augmente son avance sur Rossi qu’il porte à presque une seconde dans ce tour. Hayden est à 1.6 s. Barros s’empare de la 4ème place devant Melandri juste avant le 9ème passage sur la ligne. Rossi accélère à nouveau et réduit son retard sur Gibernau à 0.5 s puis finit par revenir à son contact dans ce tour. Edwards est passé 6ème devant Checa, rapidement imité par Biaggi qui remonte très fort !

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 10ème passage, Gibernau mène toujours juste devant Rossi, Hayden est à 1.7 s, Barros à 2 s, Melandri et Capirossi à 2.8 s, Edwards à 5.3 s, Biaggi à 6.7 s, Checa à 7.1 s, Hopkins et Roberts à 11.1 s, Hofmann à 12.1 s, Bayliss et Nakano à 13.6 s et Tamada à 16.7 s a repris la 15ème place à Elias. Capirossi tente de passer Melandri lâché par Hayden et Barros, mais Marco résiste, reste à l’extérieur dans le gauche du début du circuit, se retrouve à l’intérieur dans le droit et c’est alors Capirossi qui se retrouve moins bien placé à l’extérieur et doit céder pour ne pas aller au-delà du vibreur ! Barros, lui, a rejoint Hayden.

Au 11ème tour, Gibernau et Rossi mènent, Hayden et Barros forment un 2ème duo, Melandri et Capirossi un 3ème, Edwards 7ème se fait grignoter petit à petit par Biaggi qui a lâché Checa. Melandri s’écarte légèrement, Capirossi s’infiltre à l’intérieur, Melandri tente de repasser au virage suivant mais Capirossi résiste et conserve la 5ème place. Rossi attaque et passe Gibernau au freinage du gauche d’entrée de la chicane, non sans tasser un peu le catalan dont le genou plus sorti qu’à l’habitude semblait le gêner !

Au 12ème passage, Gibernau pend l’aspiration de Rossi mais Sa Sainteté retarde son freinage et conserve l’avantage ! Hayden et Barros suivent, puis Capirossi qui distance peu à peu Melandri et plus loin, Edwards est rejoint par Biaggi. Barros qui roule plus vite que Rossi et Gibernau passe 3ème devant Hayden et le lâche aussitôt. Nakano passe 13ème devant Bayliss.

Au 13ème tour, Rossi et Gibernau mènent toujours. Barros a repris 1/10ème au leader, Hayden est rejoint par Capirossi, Melandri est lâché, puis Biaggi a pris la 7ème place à Edwards. Rossi accélère encore et porte son avance à 4/10èmes sur Gibernau qui accélère à son tour.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 14ème passage, Rossi qui imprime le rythme a encore pris 1/10ème à Gibernau. Barros a tourné 2/10èmes moins vite que l’italien : il ne remonte plus. Capirossi, lui, se montre de plus en plus menaçant sur Hayden. Biaggi revient comme une balle sur Melandri !

Au 15ème tour, Rossi a 0.36 s d’avance sur Gibernau qui a stabilisé son retard. Barros est à 1.6 s, Hayden et Melandri à 2.7 s, Melandri à 4.6 s, Biaggi à 5.3 s, Edwards à 7 s, Checa à 11.3 s, Hopkins, Roberts, Bayliss et Nakano à plus de 18 s et Tamada à 20 s. Biaggi est le plus rapide en piste ! Gibernau recolle aux basques de Rossi dans ce tour.

Au 16ème tour, Rossi et Gibernau sont roue dans roue. Barros est de nouveau distancé, Hayden parvient encore à contenir les assauts de Capirossi et Biaggi s’empare de la 6ème place devant Melandri ! Edwards est un peu plus loin. A l’entrée de la chicane, Capirossi prend la 4ème place à Hayden, le lâche rapidement et revient sur Barros. Bayliss passe 12ème devant Hofmann. Gibernau ne lâche rien et colle littéralement à la roue de Rossi.

Au 17ème passage, le duo Rossi Gibernau précède un trio Barros Capirossi Hayden. Biaggi, le 2ème plus rapide en piste, a tout de suite mis presque 1 s à Melandri. Barros et Capirossi distancent Hayden dans ce tour. Gibernau attaque et passe Rossi au freinage du long droit qui précède la remontée !

Au 18ème passage, Gibernau et Rossi voient revenir l’autre duo de choc Barros Capirossi, tandis qu'Hayden semble devoir rapidement faire les frais de la superbe remontée de son coéquipier Biaggi ! Melandri gère sa 7ème place et Edwards sa 8ème. Biaggi est de nouveau le plus rapide en piste et a repris 1.5 s à Rossi dans ce tour, pendant que Capirossi, emporté par son élan de l’aspiration de Barros, doit s’écarter pour ne pas percuter le brésilien qui a sorti un de ces freinages tardifs dont il a le secret. Tamada repasse 11ème devant Hopkins après avoir passé Roberts et Hopkins, à la suite de Bayliss revenu 9ème.

Au 19ème tour, scénario habituel, Gibernau est suivi comme son ombre par Rossi... Barros résiste à Capirossi qui essaye à chaque virage de le passer. Hayden est rejoint par Biaggi encore le plus rapide en piste. Capirossi trouve enfin l’ouverture sur Barros au freinage de la chicane. Hayden et Biaggi en profitent pour revenir sur le brésilien !

Au 20ème passage, Gibernau et Rossi sont roue dans roue, Capirossi revient et distance Barros, puis Biaggi passe Hayden au freinage en bout de ligne droite. Biaggi s’empare de la 4ème place aux dépens de Barros dans la chicane du fond du circuit mais le brésilien réplique aussitôt et repasse ! Rossi, lui, passe Gibernau dans la dernière chicane en s’infiltrant à la corde dans le 2ème virage !

Au dernier passage sur la ligne, Rossi mène toujours devant Gibernau et Capirossi fait tout pour revenir. Biaggi est repassé devant Barros, Hayden sur les talons du brésilien. Soudain, dans le long droit au plus bas du circuit, Gibernau qui donne tout voit sa Honda bouger beaucoup et ne peut revenir sur Rossi. A l’entrée de la chicane de la remontée, Gibernau n’a plus rien dans la poignée et s’arrête en bord de piste ! Panne sèche ? Casse moteur ? Sa Honda ne répond plus et l’espagnol doit abandonner, la mort dans l’âme, après une de ses plus belles courses de la saison... Il s'agissait d'une "panne du système électronique d'alimentation d'essence", expliquera ensuite Gresini Racing... Cruel coup du sort pour Gibernau qui avait montré une nouvelle fois qu’il était encore un sérieux opposant à Rossi sur la piste ! Capirossi n’en demandait pas tant, tout comme Biaggi et l’un après l’autre, les trois italiens qui vont monter sur le podium saluent leur performance d’un magnifique wheeling sur la ligne d’arrivée.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Rossi emporte donc la 51ème victoire de sa carrière, sa 5ème à Brno, la 11ème sur 13 courses cette saison et la 17ème depuis qu’il roule sur Yamaha, rejoint sur un podium 100% italien par Capirossi et Biaggi, tous deux auteurs d'une remontée époustouflante. Barros est 4ème, Hayden 5ème, Melandri 6ème, Edwards 7ème, Checa 8ème, Bayliss 9ème, Tamada 10ème, Roberts 11ème, Nakano 12ème, Hopkins 13ème, Elias 14ème et Hofmann 15ème.

Au championnat, avec 261 points, Rossi a maintenant le double de points de son plus proche poursuivant ! Derrière, le nouveau premier du classement du "vice-championnat" du monde n'est autre que... Max Biaggi, qui avec 129 points est toujours présent en course ! Et dire que certaines mauvaises langues prédisaient la chute de l'Empire romain... Melandri 3ème perd la 2ème place provisoire mais reste au contact avec 126 points, remonté cependant par Edwards 123. Gibernau scotché à 115 points et privé de la 2ème place au championnat par ce coup du sort se voit au contraire menacé au classement provisoire par Barros 114 et Hayden 112 ! Capirossi s’accroche avec 92, 20 points derrière Hayden mais 22 devant Nakano 69 et 32 devant Checa 59.

Le Grand Prix de République tchèque Moto 2005 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat constructeurs, Yamaha mène désormais avec 265 points devant Honda 178. Ducati avec 102 points est passé 3ème devant Kawasaki 97. Du côté des teams, Gauloises Yamaha avec 384 points continue son envol devant Movistar Honda et Repsol Honda revenus 2èmes ex-aequo à égalité avec 241 points ! Camel Honda, 4ème avec 168 points, voit revenir Ducati Marlboro 151.

A ce rythme, Rossi pourrait bien être sacré dès la prochaine course, dans trois semaines à Motegi, où il lui "suffirait" de terminer premier ou second... En attendant, Gibernau et Biaggi essayent aujourd'hui une nouvelle Honda et Pedrosa devrait tester la 800, bien que le jeune espagnol aurait préféré se consacrer entièrement à sa quête du titre 250, sans risquer de compromettre sa saison en cas de chute lors de ces essais... Rendez-vous au Pays du Soleil levant dans trois semaines !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Mais si il Dottore est bien dieu le fils en personne: l'autre jour à Brno quand il est passé en trombe à proximité de ma meule en panne celle-ci a tressauté et puis s'est remise en marche comme si de rien n'était, je peux même rouler sur l'eau depuis, c'est bien la preuve!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM rappelle ses motos à moteur monocylindre LC4 de 2018 à 2020

Un joint de récepteur d'embrayage défectueux est à l'origine d'une vaste campagne de rappel sur toutes les motos KTM propulsées par le monocylindre LC4 des millésimes 2018 à 2020. Explications.
Présentation de la nouvelle moto Triumph Tiger 660 Sport

La nouvelle Tiger 660 Sport marque l'arrivée de Triumph sur le segment des motos trails-GT de moyenne cylindrée à partir du roadster Trident 660. Cette nouveauté de 81 ch, compatible permis A2, sera disponible en février 2022 au prix de 9095 euros. Présentation. 
Rentrée studieuse pour le marché français du motocycle en septembre 2021 

5808 immatriculations en 125 cc, 10 550 en grosses cylindrées : la rentrée dans les concessions françaises a été moins bonne que l’an passé, mais nettement supérieure à celle de 2019. Mais si rappelez-vous, cette époque où masque et pass sanitaire n’étaient pas nécessaires pour faire son marché… de la moto et du scooter !
Essai du pneu moto Metzeler Roadtec 01 SE (Sport Edition)

Metzeler (groupe Pirelli) regonfle le potentiel dynamique de son pneu Roadtec 01 pour mieux le caler sur les jantes des motos routières au tempérament sportif (et vice-versa). Essai sur route et sur circuit - mouillé - du Roadtec 01 SE pour "Sport Edition".   
Essais 1 commentaire
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.
Présentation de la nouvelle moto néo-rétro Kawasaki Z650RS 2022

Le populaire petit roadster de Kawasaki se décline comme annoncé en version classique Z650RS pour 2022, avec des performances et une partie cycle identiques. Seuls l'habillage et les équipements transforment cette nouvelle moto néo-rétro accessible au permis A2 sous les 8500 euros. Présentation et liste de ses rivales.
 
Roadster 2 commentaires
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : deuxième GP à Misano
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...