• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - MONTMELO
Paris, le 9 juin 2008

Le Grand Prix de Catalogne MotoGP tour par tour

Le Grand Prix de Catalogne MotoGP tour par tour

Après deux courses sans victoire nationale, l'Espagne a les yeux rivés sur Dani Pedrosa, clairement désigné comme le favori pour la course. Rossi et Stoner pourront-ils démonter cette mécanique bien huilée ? Compte rendu, analyse et tour par tour MotoGP.

Imprimer

Vendredi : deuxième séance d'essais libres
Dani Pedrosa claque la meilleure pendule devant une foule entière acquise à sa cause ! Confirmant le retour en forme des Suzuki - tout au moins sur quelques tours rapides -, Loris Capirossi talonne le jeune Asimo et précède son compatriote Valentino Rossi, le champion du monde en titre Casey Stoner, Alex de Angelis, Chris Vermeulen, Shinya Nakano, James Toseland, Nicky Hayden, Colin Edwards, Andrea Dovizioso et Randy de Puniet. Sylvain Guintoli est 16ème devant Melandri et West.

Zoom sur...

La nouvelle chute de Jorge Lorenzo : parti à la faute dans un droit rapide, l'espagnol se relève avec une commotion cérébrale, quelques contusions à sa cheville gauche et de la peau arrachée sur sa main droite... Même si les scanners ne révèlent aucun dommage au cerveau, les médecins décident de garder le bouillant n°48 en observation jusqu'à lundi à l'Institut Universitari Dexeus, condamnant l'espagnol à ne pas briller sur ses terres...

Samedi : séance qualificative
Incroyablement véloce, Casey Stoner fait honneur à sa plaque de n°1 en signant sa première pole depuis Misano l'an dernier et en établissant le nouveau record de la piste !

Suivent les deux officiels HRC Dani Pedrosa et Nicky Hayden, Randy de Puniet, Colin Edwards, James Toseland, Andrea Dovizioso, Chris Vermeulen et Valentino Rossi, en net retrait durant la séance : de son propre aveu, la star italienne est confrontée à des soucis à Barcelone et se prépare à une course difficile... Sylvain Guintoli est 15ème devant Melandri et Anthony West, l'habituelle lanterne rouge...

Zoom sur...

La surprise de Casey Stoner devant sa performance : "C'est un peu inattendu ! Nous pensions pouvoir effectuer une performance correcte aujourd'hui, mais au moment d'utiliser mon dernier pneu de qualif', je pensais que nous serions chanceux de nous qualifier en première ligne".

Dimanche: course !
Départ : C'est presque devenu une habitude pour le petit espagnol : Dani Pedrosa réalise le meilleur départ, devançant - de très peu - Casey Stoner, Andrea Dovizioso, Colin Edwards et Randy de Puniet qui a pris un excellent départ lui aussi !

Suivent Nicky Hayden, James Toseland, Marco Melandri, Valentino Rossi qui n'a pas gagné de place, Loris Capirossi, Shinya Nakano et Chris Vermeulen. Très rapide et nerveux sur les changements d'angles, le champion du monde en titre se rate à l'entrée d'un droit et se voit obligé d'élargir : Andrea Dovizioso en profite aussitôt pour lui subtiliser la deuxième place !

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

2ème tour : Dani Pedrosa a déjà creusé un léger écart sur Dovizioso et Stoner : l'espagnol possède 2,6 secondes d'avance sur Valentino Rossi, qui reste pourtant sur onze podiums consécutifs sur le tracé de Montmello !

Colin Edwards est aux prises avec un Randy de Puniet retrouvé, sous le regard impuissant de l'ex-champion du monde Nicky Hayden, incapable de se mêler à la lutte. Juste derrière eux, Rossi a passé Toseland et revient sur le n°69.

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

3ème, 4ème et 5ème tours : Dani Pedrosa a maintenant 1,7 seconde d'avance sur Andrea Dovizioso qui goûte à la puissance de la GP8 de Stoner : bien calé derrière sa bulle, l'australien déboîte le n°4 et tente de partir à la chasse au Pedrosa…

Suivent Edwards, De Puniet, Hayden et un peu plus loin Rossi qui n'arrive pas à revenir. Mais Toni Elias rencontre encore plus de difficultés : le coéquipier de Sylvain Guintoli a volé le départ et devra donc repasser par la voie des stands... Dur, lorsqu'on est déjà en avant-dernière position !

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

L'officiel HRC continue sa folle chevauchée en tête de la course, battant le record du tour de près de quatre dixièmes : le petit espagnol paraît intouchable aujourd'hui et possède déjà deux secondes d'avance sur le second, Casey Stoner. Valentino Rossi fait les freins à Nicky Hayden à l'entame de cette boucle, mais l'américain se bat, reste à l'extérieur de l'italien, puis abdique, mal positionné à l'entrée du droit suivant !

6ème et 7ème tours : Pedrosa possède maintenant 3,3 secondes d'avance sur Stoner, qui fait tout ce qu'il peut pour revenir. Dans son sillage, Dovizioso et Edwards se battent pour la quatrième place, devançant Randy de Puniet, Rossi et Hayden. Sylvain Guintoli est 17ème.

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

Rossi passe De Puniet à l'entrée d'un droit et se colle immédiatement dans les échappements d'Edwards : il le double au freinage de la ligne droite des stands, au prix d'une grosse prise de risques : la Yamaha bouge énormément avant de s'engouffrer sous les roues du n°5 !

L'italien se retrouve derrière Casey Stoner qui vient de se faire doubler par Dovizioso, à la suite d'un nouvel écart du pilote Ducati dans un long gauche.

8ème tour : Dani Pedrosa continue d'écoeurer ses adversaires (sans parler des spectateurs avides de baston !) en passant la ligne avec 5,574 secondes d'avance sur ses rivaux ! Andrea Dovizioso contient toujours Stoner, lui-même sous la menace de Rossi. Suivent Edwards, Randy de Puniet très bon sixième et Nicky Hayden.

Casey Stoner fait parler la poudre dans la ligne droite et se défait de Dovizioso, espérant certainement ralentir la menace Rossi qui rôde juste derrière : peine perdue, puisque le n°46 ne fait qu'une bouchée de son compatriote et se recale dans le dosseret de selle de la GP8 ! Une vision dont l'italien n'a visiblement pas envie de se régaler, puisqu'il se décale légèrement à la sortie d'un droit pour plonger sous les roues de Stoner au grand gauche suivant ! Si le Docteur ne semble pas pouvoir gagner la course face à la fusée Pedrosa, sa remontée n'en aura pas moins été spectaculaire !

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

N'ayant pas vu la consigne lui intimant l'ordre de repasser par les stands, Toni Elias se voit contraint de quitter la course : le drapeau noir est agité, comme un rappel aux difficultés du catalan depuis le début de la saison...

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

9ème et 10ème tours : Casey Stoner tente de prendre le meilleur sur Rossi à la faveur de la ligne droite, mais rien n'y fait : le n°46 freine très tard et conserve sa deuxième place, derrière l'officiel HRC. Randy de Puniet, toujours très pressant sur Edwards, s'offrirait volontiers les points de la cinquième place... voire plus si affinités !

James Toseland et Alex de Angelis se défont de Loris Capirossi mais les deux pilotes ont maintenant plus de 12 secondes de retard sur le leader de la course ! Une situation qui ne s'arrangera pas pour le pilote san marinais, puisque De Angelis et sa RCV partent à la faute, sans dommage mais sans espoir de pouvoir repartir. Dans le même temps, le vaillant Loris Capirossi est ramassé dans les graviers et se relève indemne : les deux pilotes en bagarre se sont semble-t-il accrochés...

11ème, 12ème et 13ème tours : Renouant avec ses démons, c'est maintenant un Randy de Puniet furieux contre lui-même que l'on découvre dans le bac à graviers : un résultat catastrophique pour le n°14, qui réalise un plus mauvais début de saison qu'en 2007 : la patience de son team manager doit être mise à rude épreuve...

Dani Pedrosa a maintenant plus de sept secondes d'avance sur Rossi, qui ne semble pas en mesure d'améliorer ses chronos : l'italien perd du temps sur l'espagnol à chaque boucle et sauf coup de théâtre, la course semble acquise pour le jeune Asimo. Marco Melandri est à la lutte avec Anthony West, précédant de plusieurs longueurs l'infortuné Sylvain Guintoli qui ferme la marche.

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

14ème et 15ème tours : L'ordre de tête ne change pas, avec Rossi et Stoner toujours en lutte pour la deuxième marche du podium devant l'excellent Doviziso et le vétéran Colin Edwards. Hayden suit à près de quatre secondes derrière tandis que Toseland passe Vermeulen au freinage, démontrant encore une fois toute l'étendue de son talent !

Stoner met la pression à Rossi et essaie de passer à la faveur de la ligne droite : Rossi garde sa place, mais il est bien conscient que le champion du monde ne lâchera rien dans les dix tours restants !

16ème, 17ème et 18ème tours : Bien placé à l'aspiration de la Yamaha, la Ducati championne du monde ne fait cette fois qu'une bouchée de la M1 "football" de Rossi qui refait cependant son léger retard au freinage : si les pneus des deux pilotes tiennent la distance, on devrait assister à un superbe combat final !

Derrière, James Toseland fait le forcing pour revenir sur la Honda officielle de Nicky Hayden : dixième par dixième, l'anglais est en train de refaire son retard, avec pour objectif les points de la sixième place. Marco Melandri est en perdition : il se fait doubler par Anthony West et se trouve sous la menace de Sylvain Guintoli qui a pourtant perdu énormément de temps à cause d'un tout droit.

19ème et 20ème tours : Pedrosa caracole toujours en tête avec près de huit secondes d'avance et la foule encourage son pilote en faisant claquer pétards et fumigènes : l'ambiance est brûlante dans les tribunes catalanes, qui devraient enfin pouvoir fêter la victoire d'un espagnol aujourd'hui ! Rossi est toujours en observation derrière Stoner...

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

James Toseland est revenu dans les tuyères de la RCV212 d'Hayden, ainsi que la Suzuki de Chris Vermeulen : l'américain risque de souffrir dans les derniers tours de course...

21ème, 22ème et 23ème tours : Valentino Rossi est l'homme le plus rapide en piste, mais il semble devoir se battre légèrement avec sa Yamaha en entrée de virage. A l'inverse, la Ducati de Stoner commence à beaucoup bouger à l'accélération. Toseland et Vermeulen ont avalé le champion du monde 2006 et le n°52 s'affiche désormais à une très honnête sixième place.

Valentino Rossi repasse Stoner au freinage de la ligne droite : le fan club de la star (et une bonne partie de la foule) est debout pour encourager cette passe d'armes !

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

Dernier tour : Dani Pedrosa entame son dernier tour avec 4,4 secondes d'avance sur Rossi : l'espagnol a course gagnée désormais et gère son avance conséquente. Vale claque un impressionnant chrono (son meilleur de la course), collant une seconde à l'homme de tête : les Michelin auraient-ils un coup de mou en fin de course, ou les Bridgestone un coup de fouet ?

Pedrosa passe la ligne d'arrivée en secouant la tête de joie devant Rossi, Stoner, Dovizioso, Edwards, Toseland, Vermeulen, Hayden, Nakano, Hopkins, Melandri, West et Sylvain Guintoli.

Classement MotoGP

1- PEDROSA D. 6- TOSELAND J. 11- MELANDRI M.
2- ROSSI V. 7- VERMEULEN C. 12- WEST A.
3- STONER C. 8- HAYDEN N. 13- GUINTOLI S.
4- DOVIZIOSO A. 9- NAKANO S. 14-
5- EDWARDS C. 10- HOPKINS J. 15-

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

Au championnat, Valentino Rossi ne fait pas une trop mauvaise opération puisqu'il conserve le leadership avec sept points d'avance sur le brillant vainqueur Dani Pedrosa.

Derrière les deux pilotes suivent le malheureux Jorge Lorenzo, Casey Stoner (qui a désormais 50 points de retard sur Rossi), Colin Edwards, Andrea Dovizioso et James Toseland. Catastrophe pour le clan français, puisque Randy de Puniet recule à la 16ème place, précédant de trois maigres points Sylvain Guintoli...

Le Grand Prix de Barcelone MotoGP tour par tour

Ils s'expliquent

Dani Pedrosa (1er) : "Je ne sais pas d'où vient ce rythme ! La course était fantastique, c'est une superbe victoire. J'ai gagné ici dans les catégories 125cc et 250cc, alors c'est fantastique de remporter la course MotoGP ! Les deux autres poussaient fort mais j'avais choisi un réglage différent pour aujourd'hui et j'ai eu raison !"

Valentino Rossi (2ème) : "Quelle course ! Je suis très heureux, je me suis bien amusé dans les dépassements. Je suis satisfait de mes 20 points, mais je savais que pour battre Dani il aurait fallu partir en première ligne. Nous avons eu un bon duel avec Casey, ce que j'ai apprécié !"

Casey Stoner (3ème) : "Bizarrement, nous n'avions pas de sensation avec le pneu arrière dès le premier tour. J'ai perdu beaucoup de confiance, parce qu'ici il faut freiner fort en prenant les virages. Globalement, je ne suis pas du tout content de ma course. La fin se résume avec le duel contre Vale. Il s'est approché de moi à plusieurs reprises, je pouvais le sentir... En tout cas, je suis satisfait d'être sur le podium !"

Randy de Puniet (abandon) : "J'étais derrière Edwards, je ne prenais aucun risque. J'attendais qu'il fasse une faute pour le passer, car à la régulière je n'avais aucune chance, sa Yamaha étant plus performante que ma Honda à l'accélération. J'avais pris un bon départ et bien négocié mon début de course. Et puis à l'entrée du douzième tour, au bout de la ligne droite des stands, dans le virage numéro un, mon pneu avant a décroché brutalement, sans prévenir. Franchement, je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je n'étais pas plus rapide que le tour précédent. C'est exactement la même chute que j'ai connue aux essais. Je ne me suis pas fait mal, mais je me retrouve encore sans le moindre point. J'ai vraiment les boules !"

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je ne sais pas combien de fois Randy a chuté... mais on nous promettait que West allait enterrer Randy en perfs (et Hopkins aussi d'ailleurs). On attend toujours... Randy a apparemment un problème de feeling avec le train avant de sa Honda, ça n'excuse pas tout mais il n'est pas le premier pilote à trop chuter à cause de ce genre de problème. Par ailleurs les places sont chères pour les Honda privées et de ce côté là elles sont de plus en plus en décalage au niveau perfs par rapport aux usines. RdP veut sans doute trop en faire, comme d'hab. il ne faut pas non plus oublier que dans les dernières chutes, il y en a où il subit suite à des attaques pas très propres de certaions concurrents. Allez, encore une chance... rentrer dans le top 4 qualif avec une machine privée n'est pas forcément évident, c'est quand même à la portée de peu de pilotes.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Randy va bientôt pointer au chomage de la moto GP.Je ne vois pas comment un team-manager peut garder un pilote qui va dans le bac à gravier à chaque course!Les chronos sont une chose mais terminer une course en est une autre.Depuis le début de la saison il aurait assuré une place dans les dix les aurait marqué beaucoup de points quitte à vraiment prendre des risque en fin de saison.Je vois bien RDP en WSK l'année prochaine à moins d'un miracle

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Johann Zarco doit concrétiser pour sa troisième saison chez Ducati Pramac

Au tour de l'équipe satellite Ducati-Pramac de lancer sa saison 2023, sur les mêmes bases que la précédente : Johann Zarco et Jorge Martin profitent du soutien direct de l'usine sur leur Desmosedici. Le pilote cannois espère continuer à élever son niveau pour enfin décrocher sa première victoire en MotoGP. Explications et objectifs.
MotoGP 2023 2 commentaires
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Mort du cascadeur moto Robbie Knievel

Le cascadeur moto Robert Edwards Knievel II - connu sous le nom de Robbie Knievel - s'est éteint le 13 janvier d'un cancer du pancréas à Reno, dans le Nevada (États-Unis). Le fils du célèbre Evel Knievel avait 60 ans et plusieurs sauts extrêmes à son actif…
Marché moto 2022 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan très, très complet du marché français du motocycle en 2022 ! Voici le sommaire...
John McGuinness, pilote Honda au Tourist Trophy à 51 ans !

Le pilote anglais John McGuinness souffle sur ses 51 bougies le 16 avril prochain, un mois avant d'à nouveau cravacher la CBR1000RR-R de Honda Racing UK sur les routes des courses North West 200 et Tourist Trophy ! Casque bas, "McPint".
Ipone Continental Cup 2023 : gentlemen arsouilles en Royal Enfield

Une coupe réservée aux Royal Enfield Continental GT : l'initiative de l'importateur SIMA peut surprendre, mais suscite au contraire l'intérêt grâce à son joyeux esprit. Cinq dates et quatre circuits sont au programme de la deuxième saison de l'Ipone Continental Cup 2023. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...