• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - INDIANAPOLIS
Paris, le 15 septembre 2008

Le Grand Prix d'Indianapolis MotoGP tour par tour

Le Grand Prix d'Indianapolis MotoGP tour par tour

Cette première édition sur le Brickyard d'Indianapolis restera dans les annales : bouleversées par la proximité de l'ouragan Ike, les courses furent épiques et la manche 250 annulée ! En MotoGP, Rossi briguait sa 69ème victoire... Tour par tour.

Imprimer

Dès le vendredi matin, les pilotes découvrent une piste ultra-rapide au dessin très éloigné des standards européens. Avec sept types de bitumes différents, le tracé US pose en outre de nombreux soucis aux manufacturiers pneumatiques...

Mais pour compliquer encore un peu plus les choses, l'ouragan Ike tourne autour de l'Indiana et c'est sous une pluie torrentielle qu'Anthony Westy s'empare du meilleur temps de la séance de vendredi après-midi... Derrière l'as du mouillé suivent Alex de Angelis - reconduit dans ses fonctions en 2009 - et le champion en titre, Casey Stoner, qui ne semble pas avoir souffert de son énorme high side effectué dans la matinée.

Zoom sur...

Le départ du HRC de Nicky Hayden. Annonçant officiellement sa séparation avec Honda ce week-end, Nicky Hayden n'a pas hésité à sous-entendre le désintérêt croissant de son employeur le concernant pour justifier sa démarche. Ne pouvant pas encore annoncer son probable passage chez Ducati en 2009, le champion du monde 2006 est revenu sur son parcours avec Honda : "j'ai une longue histoire avec Honda. Nous avons effectué de nombreuses courses ensemble, remporté des championnats dans l'AMA, et évidemment le championnat du monde a été très important. Mais je pense qu'il est temps de passer à autre chose, d'essayer quelque chose de différent".

Andrea Dovizioso est le premier pilote Michelin devant Hopkins, Vermeulen, Hayden, le pilote invité Ben Spies, ainsi que Toni Elias. Valentino Rossi précède Dani Pedrosa et sort de piste sans gravité sous le déluge américain !

Le lendemain après-midi, changement de décor : le soleil est bien présent et les conditions de piste permettent aux pilotes de claquer des chronos rapides ! Valentino Rossi sera le premier pole man de l'histoire du MotoGP sur le circuit d'indianapolis, précédant de moins d'un dixième de seconde l'auteur des sept dernières pole positions, Casey Stoner. De nouveau très rapide, Jorge Lorenzo s'est invité sur la première grille en fin de séance devant Nicky Hayden et surtout Ben Spies qui signe une splendide 5ème place sur la grille !

Randy de Puniet sera juste derrière au départ devant Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa, Toni Elias et Chris Vermeulen. Pour autant, le paddock n'est pas tranquille : les prévisions météos sont pessimistes pour le dimanche et suite à une course 125 écourtée (à venir sur Moto-Net.Com), la direction de course a reculé le départ des 250 après la course MotoGP, pour finalement l'annuler purement et simplement au vu des conditions catastrophiques...

La course !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Départ : Devant les 91 064 spectateurs qui ont bravé la météo, Casey Stoner fait la pole devant Nicky Hayden, Andrea Dovizioso et Valentino Rossi. Dès la première chicane, Dovizioso surprend Hayden par l'intérieur, puis Stoner par l'extérieur et voila le pilote du team JIR en tête de ce premier Grand Prix d'outremer ! Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa se battent derrière Valentino Rossi, tandis que le local de l'épreuve, l'américain Ben Spies, a réalisé un superbe départ et pointe dans les échappements de Lorenzo !

Derrière ce groupe compact, James Toseland et Toni Elias s'échangent leurs places alors que le Kid du Kentucky fait l'intérieur à Casey Stoner ! La perspective de rouler aux côtés du champion du monde la saison prochaine donne t-elle des ailes au pilote américain ?

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

2ème tour : Andrea Dovizioso boucle ce premier tour en tête, avec dans ses roues le pilote HRC Michelin, Nicky Hayden ! Casey Stoner suit un peu plus loin et l'on sent l'australien peu à l'aise sur sa Ducati. Valentino Rossi, au contraire, paraît remonté à bloc avec sa Yamaha et l'italien commence déjà à faire des ronds autour de la GP8 de son rival pour le titre !

Dans sa roue, son coéquipier Lorenzo s'est débarrassé de Dani Pedrosa, dont le changement pneumatique ne semble pas payer dans ces conditions délicates. Toutefois, l'espagnol doit découvrir une nouvelle moto (avec les soupapes pneumatiques), un nouveau tracé et de nouveaux pneus, le tout en un week-end marqué par une météo imprévisible !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Ben Spies continue d'impressionner en filant la Honda officielle du jockey au n°2, tandis que James Toseland s'accroche à quelques encablures. Toni Elias semble moins à l'aise sur le mouillé et précède John Hopkins, Randy de Puniet, Shinya Nakano, Alex de Angelis et Sylvain Guintoli.

Véloce dans les entrées de courbes, le n°46 tente un dépassement sur Casey Stoner, mais les conditions piégeuses découragent le Doctor au dernier moment et le contraignent à élargir : aussitôt son coéquipier en profite pour s'infiltrer devant lui !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

3ème tour : Difficile de ne pas ressentir la frustration d'Andrea Dovizioso, lorsque la Honda officielle de Nicky Hayden le double avec une facilité écoeurante dans la ligne droite des stands sous les vivas d'un public tout entier dédié à l'enfant du pays ! Jorge Lorenzo dépasse Casey Stoner et voilà trois pilotes Michelin aux trois premières places !

Profitant de la petite forme de Stoner, Vale se défait de son rival et part à la chasse aux pilotes Bib' ! Belle démonstration de la part de l'italien qui pourrait se permettre d'assurer la course, étant donné son avance au championnat, mais surtout aux conditions calamiteuses de ce premier GP d'Indianapolis ! Le vent et les gouttes de pluie redoublent en effet d'intensité, tour après tour…

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Le n°46 revient facilement sur son coéquipier, alors que Ben Spies fait les freins à Dani Pedrosa !

4ème tour : Nicky Hayden régale ses fans et son public en passant le premier la cellule de chronométrage avec 0,402 sec d'avance sur Andrea Dovizioso ! Jorge Lorenzo est déjà à plus d'une seconde et son coéquipier profite d'un droit serrée pour le taxer par l'intérieur ! Casey Stoner est décroché, devant Spies et Pedrosa qui se battent à chaque virages : l'espagnol est tombé sur un fort parti avec le pilote invité !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

James Toseland s'accroche devant Hopkins, Vermeulen, Elias, Guintoli qui remonte progressivement, de Angelis, West et de Puniet. Dominateur, Valentino Rossi est le plus vite en piste et revient comme une flèche sur Dovizioso. La star italienne a collé plus de huit dixièmes au tour au pilote Honda !

5ème tour : Nicky Hayden continue de mener sa deuxième course nationale, alors que Rossi commence à chercher l'ouverture sur Dovizioso. Jorge Lorenzo ne suit pas le rythme de son chef de file, tout comme Casey Stoner qui pointe déjà avec plusieurs secondes de retard sur le groupe de tête.

Optimiste, Valentino Rossi fait les freins à son compatriote en entrée d'une chicane, mais la Yamaha refuse de prendre le point de corde et Dovizioso profite de cet écart pour reprendre son droit ! La bataille entre les deux hommes est d'autant plus somptueuse, que les conditions d'adhérence sont plus que précaires !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Après plusieurs autres tentatives, le n°46 va littéralement plonger sous les roues de Dovizioso à la faveur d'un droit serré ! C'est à se demander si le septuple champion du monde s'est rendu compte que la piste était mouillée et balayée par un vent violent !

6ème tour : Le futur ex-pilote HRC, Nicky Hayden, claque le meilleur tour en course, sentant vraisemblablement la menace d'un Valentino Rossi bien déterminé à s'imposer sur ce nouveau tracé ! Andrea Dovizioso peine à suivre le rythme de la M1 et se voit menacé par Jorge Lorenzo. Casey Stoner est esseulé en cinquième position, tout comme Spies qui a creusé l'écart sur Dani Pedrosa.

Toujours à l'aise sous la pluie, Sylvain Guintoli fait le forcing et voilà le français 8ème, après avoir passé Vermeulen et Toseland !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

7ème et 8ème tours : Jonglant entre les parties de piste presque sèches et les autres détrempées, Valentino Rossi revient rapidement sur Nicky Hayden : la Yamaha a repris six dixièmes à la Honda en un tour seulement !

De retour à son meilleur niveau, Jorge Lorenzo se défait d'Andrea Dovizioso dans la ligne droite et voilà le majorquin 3ème, prêt à offrir un second podium avec deux Yamaha à son employeurs ! Casey Stoner est maintenant à plus de trois secondes de ses rivaux, précédant l'incroyable Ben Spies, Dani Pedrosa et Sylvain Guintoli qui se verrait bien doubler l'espagnol avant la fin de la course !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Valentino Rossi continue d'être le plus rapide en piste, mais l'on sent l'italien en observation derrière Nicky Hayden. Pour autant, cela n'empêche la Yamaha de copieusement écarter en sortie d'un gauche : la limite semble très facile à franchir sur ce tracé glissant !

9ème et 10ème tours : Le n°69 signe le meilleur tour en course en étant le seul pilote avec Rossi à tourner dans les 1'50 ! Derrière Lorenzo tente de grappiller son retard, tandis que Stoner se rapproche dangereusement d'Andrea Dovizioso.

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Dani Pedrosa semble éprouver de plus en plus de difficultés à maintenir le rythme et Sylvain Guintoli ne pointe plus qu'à 4 secondes de lui ! Juste derrière, Chris Vermeulen se tient prêt à emboîter le pas au français, alors qu'Anthony West paraît avoir pris la mesure de la piste : l'australien a remonté quatre places en deux tours !

11ème tour : Nicky Hayden est toujours sous la menace de Valentino Rossi (auteur du record du tour), mais l'américain se défend et continue de mener sa course à domicile ! Jorge Lorenzo contient à distance Andrea Dovizioso, mis sous pression désormais par Casey Stoner. Ben Spies est juste derrière les deux pilotes, à l'affût d'une gêne occasionnée par un dépassement entre eux, mais l'américain semble souffrir de soucis de visibilité.

12ème et 13ème tours : Valentino Rossi signe encore une fois le meilleur tour, et se fait pressant sur Hayden : celui-ci paraît en délicatesse avec son pneu arrière et de nombreuses glisses ponctuent désormais ses sorties de courbes. Jorge Lorenzo est à cinq sec des deux hommes, précédant de trois sec le duo Dovizioso - Stoner.

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Elargissant un peu en courbe, le champion du monde 2006 met ses roues dans une énorme flaque d'eau et se fait une belle chaleur ! Sentant les difficultés rencontrées par son rival, le Doctor colle illico l'américain et se déporte en entrée d'un gauche : le n°46 freine plus tard et dépasse proprement le n°69 qui ne peut répliquer.

14ème tour : Valentino Rossi passe pour la première fois la ligne droite des stands en tête de la course et l'italien a déjà creusé un écart de 0,6 sec sur Hayden en quelques virages seulement ! Lorenzo précède désormais Stoner qui s'est défait d'Andrea Dovizioso.

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Sylvain Guintoli n'est plus qu'à une demie seconde de Dani Pedrosa, alors que Randy de Puniet n'est qu'en 14ème position. Grosse désillusion aussi pour Toseland qui a rétrogradé tour après tour pour pointer désormais à la 18ème place.

15ème et 16ème tours : Impérial, Valentino Rossi continue de se forger une avance conséquente et voilà que pour la première fois de la course, ses chronos descendent en dessous des 1'50 ! Pour autant, les conditions ne se sont pas améliorées et le vent continue à souffler avec force.

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Collé aux échappements de la RCV 212 de Pedrosa, Sylvain Guintoli cherche l'ouverture sur l'espagnol. De la même façon, Ben Spies est au contact de Stoner (repassé derrière Dovizioso) et l'américain semble être en mesure d'attaquer l'australien. Brillante performance du champion d'AMA Superbike, championnat où les courses ne se courent que sur le sec !

Souhaitant plomber littéralement ses adversaires, Valentino Rossi possède déjà près de deux secondes d'écart, mais l'italien flirte avec les limites et sa roue arrière passe sur une ligne blanche occasionnant une grosse glisse de la M 1 ! Ne cédant rien, l'italien ne coupe qu'à peine et continue son cavalier seul, alors que la pluie redouble d'intensité.

17ème tour : Le n°46 mène toujours la course devant Hayden, Lorenzo, Dovizioso, Stoner et Spies, mais la pluie et le vent se montrent de plus en plus menaçant : les feuilles mortes et les détritus commencent à traverser la piste et les motos sont de plus en plus ballottées par les rafales !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Ben Spies met la pression à Stoner et il apparaît que l'australien ne pourra pas résister longtemps ! Sylvain Guintoli et Chris Vermeulen ont passé un Dani Pedrosa en perdition qui pourrait même se faire passer par Anthony West.

18ème et 19ème tours : Le rythme de course a considérablement baissé et Nicky Hayden en profite pour revenir à une seconde de Rossi. Lorenzo est à sept secondes des deux hommes, précédant Dovizioso, Stoner, Spies, Guintoli et Vermeulen.

Se ressaisissant quelque peu, Casey Stoner fait parler la puissance de son V4 dans la ligne droite des stands et double l'infortuné Andrea Dovizioso ! Spies paraît de plus en plus gêné par des soucis de buée et sa GSV-R accuse maintenant un léger retard. West a copieusement rétrogradé et apparaît devant de Angelis et Hopkins.

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

20ème tour : Comme un métronome, Rossi tourne devant avec régularité, tandis qu'Hayden a rendu la main face aux conditions diluviennes. Lorenzo en profite pour revenir sur l'américain, alors que Stoner contient toujours Dovizioso et Spies. Dani Pedrosa est repassé devant Vermeulen, mais ne parvient pas à doubler Sylvain Guintoli.

21ème tour : Visiblement en proie à un cruel manque de motricité, Hayden rend trois secondes au tour à Lorenzo et déjà le majorquin tente un dépassement au bout de la ligne droite des stands : ça ne passe pas pour le n°48 qui se voit fermé la porte au nez par le fier américain !

Les deux hommes se jaugent virage après virage, mais il paraît évident que - sous la pluie battante - la Yamaha de Lorenzo est plus rapide que la Honda d'Hayden qui ressort des courbes avec beaucoup de précautions !

Coup de théâtre à sept tours de la fin : le drapeau rouge est brandi, signifiant l'interruption d'une course, devenue trop dangereuse. Sagement la direction de course décidera de ne pas reprendre l'épreuve, puis d'annuler la manche des 250 déjà décalée après les MotoGP.

Dommage pour Jorge Lorenzo qui venait de passer Nicky Hayden : le classement s'effectuera par rapport au tour précédent et le n°48 terminera donc troisième !

Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour Le Grand Prix des États-Unis MotoGP tour par tour

Valentino Rossi sera donc logiquement déclaré vainqueur de cette course à rebondissements devant Hayden, Lorenzo, Stoner, Dovizioso, Spies, Guintoli, Pedrosa, Vermeulen, de Angelis, West, Elias, de Puniet, Hopkins et Edwards. Agostini est donc détrôné par son compatriote qui accuse désormais 69 victoires en catégorie reine !

Au championnat du monde, le n°46 se rapproche un peu plus sûrement de sa huitième couronne mondiale avec 87 points d'avance sur Casey Stoner quatre courses de la fin de saison ! Dani Pedrosa est à 94 points de l'italien et à sept points de Stoner. Jorge Lorenzo conforte sa quatrième place devant Dovizioso, Vermeulen, Edwards, Hayden, Nakano, Elias, Capirossi, Toseland, Guintoli, de Angelis, Melandri et Randy de Puniet qui malgré une saison délicate est reconduit dans son team pour 2009.

Ils s'expliquent :

Valentino Rossi (1er) : "Je pense qu'aujourd'hui ce furent les pires conditions de course de toute ma carrière ! Il y avait beaucoup d'eau sur la piste, c'est un circuit que je ne connais que très peu mais le plus gros problème fut surtout le vent. Il soufflait sans cesse. Je voyais des canettes de bière voler, des sacs plastiques qui arrivaient sur la piste. C'était un peu dangereux. Avec la pluie qui s'intensifiait sur la fin, je me disais "quand est-ce qu'il va arriver ce drapeau rouge ?!" . Il pleuvait beaucoup, mais un bon travail a été effectué sur la piste pour préparer la course. Je ne me rappelle pas la dernière fois que j'ai remporté quatre courses de suite, mais cela prouve que je suis en forme et je vais maintenant me préparer pour le Motegi".

Nicky Hayden (2ème) : "La moto marchait bien sous la pluie. Ça faisait longtemps que je n'avais pas mené de course. Valentino est assez vite revenu sur moi et je n'ai pu le suivre. Il était beaucoup plus rapide que moi. J'ai essayé de lutter, mais nous avions usé tellement de gomme sur le sec que quand la pluie est revenue, les rainures avaient presque disparu. Mais j'ai vraiment tout donné et je n'ai rien à regretter. Je remercie tous mes fans, mes amis et mon team, ce n'a pas été facile, et ils ont tous eu une dure journée aujourd'hui".

Jorge Lorenzo (3ème) : "C'est la première fois de ma vie que j'accède au podium sous la pluie, même dans le championnat espagnol je n'y étais pas arrivé ! C'est un bon résultat pour moi, pas parfait parce que j'aurais peut-être pu doubler Nicky avec un ou deux tours de plus. Avec le vent et l'usure de ses pneus nous avions le rythme suffisant. Merci à Yamaha -nous avons de nouveau deux pilotes sur le podium- et j'espère faire encore mieux la prochaine fois".

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...