• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - PHILLIP ISLAND
Paris, le 6 octobre 2008

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Avec 36 points d'avance au général, le français Mike di Meglio n'a jamais été aussi proche d'offrir un cinquième titre mondial à tous les fans de sport moto tricolore... Entre pression et météo piégeuse, Magic Mike saura t-il concrétiser ? Tour par tour !

Imprimer

Tout au long de la saison, que ce soit sur le sec ou sur le mouillé, le jeune pilote toulousain Mike di Meglio a réussi le tour de force de s'imposer face à une horde d'adversaires déterminés à décrocher la couronne mondiale dans la spectaculaire catégorie des huitièmes de litre. Victorieux en France (lire Moto-Net.Com du 19 mai 2008), en Catalogne (lire Moto-Net.Com du 9 juin 2008) et en Allemagne (lire Moto-Net.Com du 2008), le n°63 et sa Derbi abordent néanmoins cet antépénultième Grand Prix avec une pression grandissante...

Zoom sur …

Le palmarès français : depuis la création du championnat du monde en 1949, seuls quatre pilotes ont su faire briller les couleurs de l'Hexagone : Jean-Louis Tournadre en 1982 (250 cc), Christian Sarron en 1984 (250 cc), Olivier Jacque en 2000 (250 cc) et Arnaud Vincent 2002 (125 cc)...

Après avoir cédé sous la pression d'un Corsi déchaîné à San Marin (lire Moto-Net.Com du 1er septembre 2008) et accepté que les aléas mécaniques viennent entraver l'accession à la plus haute distinction de la catégorie aux USA (lire Moto-Net.Com du 15 septembre 2008), Mike di Meglio a fait preuve de réactivité dès les premiers essais à Phillip Island : largement leader au championnat, le toulousain est conscient que cette course pourrait bien être celle qui lui ouvrirait les portes du très fermé club des champions du monde français (lire encadré ci-contre) !

Décontracté mais plus que jamais concentré, le pilote de 20 ans s'offre la pole provisoire le vendredi sur une piste mouillée et glissante où nombre de ses adversaires partent à la faute. Devançant Danny Webb, Michael Ranseder, Stefan Bradl, Esteve Rabat et Lorenzo Zanetti, Mike di Meglio démontre d'emblée son objectif pour cette course disputée aux antipodes : la gagne !

Pole man pour la deuxième fois de sa carrière le lendemain sur piste sèche, le pilote Derbi confirme et porte un coup au moral à son adversaire le plus proche pour le titre, Simone Corsi. Seulement septième sur la grille de départ (juste devant Talmacsi), l'italien fait preuve de nervosité : mal à l'aise sur la piste australienne, le pilote Aprilia sait que s'il termine 6ème de la course et que son adversaire s'impose, ses espoirs de titre s'envolent...

La course !

Départ : Bradley Smith réussit le meilleur envol devant Andrea Iannone, Raffaele de Rosa, Nico Terol, Sandro Cortese, Marc Marquez et Mike di Meglio. Alors que le second groupe lutte à couteaux tirés, l'anglais au n°38 chute en tête de course dans un droite abordé un peu large.

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Andrea Iannone récupère de facto le leadership devant Cortese, Marquez et di Meglio, pris en chasse par le champion du monde en titre Gabor Talmacsi. Le coéquipier du français, Dominique Aegerter part à son tour à la faute dans un droit rapide et sa moto part en tonneaux. A l'entame du dernier gauche, le toulousain attaque Marquez par l'intérieur et le dépasse.

2ème tour : Sandro Cortese se défait de Iannone dans la ligne droite des stands et Mike tente d'en faire autant dans l'ultra rapide première courbe à droite : Iannone résiste, mais se voit contraint d'élargir en sortie et la Derbi de di Meglio s'infiltre aussitôt ! Opiniâtre, Gabor Talmacsi dépasse lui-aussi l'infortuné Iannone et le hongrois tente même de faire les freins à Mike di Meglio à l'entrée du droit suivant !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Le toulousain résiste de fort belle manière, tandis qu'en 17ème position Jules Cluzel s'accroche pour essayer de rentrer dans les points, suivi en 20ème position par Cyril Carrillo qui réalise un très beau début de course ! Alexis Masbou et sa Loncin sont 29ème.

Facile, Mike di Meglio passe Cortese dans un gauche : celui-ci se déconcentre et perd l'avant de sa machine !

3ème et 4ème tours : Di Meglio et Talmacsi se retrouvent temporairement seuls en tête de course, le temps que Iannone ramène Marquez, Bradl et Gadea au contact des leaders. Simone Corsi n'est qu'en neuvième place : virtuellement, "Magic Mike" est champion du monde ! Mais la course est encore longue...

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Les trois hommes de tête ont creusé un léger écart, tandis que Joan Olive passe Marquez et Gadea et vise dorénavant Bradl, actuellement 4ème ! Iannone dépasse Talmacsi dans les derniers virages, mais le hongrois est mieux placé à la ré-accélération du dernier gauche et son Aprilia d'usine n'a aucun mal à déposer celle du n°29.

5ème tour : Le pilote du team I.C s'accroche et plonge sous les roues de son rival dans le premier droit ! Les trois hommes précèdent Stefan Bradl, Joan Olive, Sergio Gadea, Marc Marquez, Scott Redding, Simone Corsi et Pol Espargaro. Jules Cluzel s'accroche à sa 17ème position, tandis que le pilote de la Fédération, Cyril Carrillo a perdu deux places et s'affiche à la 22ème place. Alexis Masbou est victime d'une légère chute et repart.

Talmacsi reprend l'avantage sur Iannone, mais le bougre résiste et réalise un superbe freinage dans un droit en descente ! Les incessants dépassements entre les deux pilotes font les affaires de di Meglio qui continue de caracoler en tête, alors que son adversaire pour le titre, Simone Corsi, vient de perdre une place et pointe dixième !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

6ème et 7ème tours : Dans la longue ligne droite des stands, Gabor Talmacsi fait parler la puissance de son Aprilia officielle et se défait d'Andrea Iannone. Celui-ci résiste dans le grand droit rapide, mais le n°1 ferme la porte : l'italien change alors de ligne à haute vitesse, mais rien n'y fait ! Stefan Bradl en profite pour recoller Iannone et Talmacsi emmenant dans son sillage Joan Olive et - un peu plus loin - Sergio Gadea.

A son tour, l'allemand du team Grizly déboîte Iannone dans la ligne droite, donnant par là-même des idées à Olive : le pilote officiel Derbi tente de plonger sous les roues de Iannone dans le premier droit, mais l'italien lui claque la porte au nez !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

8ème et 9ème tours : Le petit espagnol réitérera sa manoeuvre dès la boucle suivante, mais Iannone le repasse dès le gauche suivant ! Joan Olive tangente alors aux abords de la courbe qui s'approche et taxe finalement un Iannone qui aura vendu chèrement sa peau ! Les deux pilotes précèdent Sergio Gadea qui peine à suivre le rythme, alors que beaucoup plus loin déjà, Scott Redding, Pol Espargaro et Stevie Bonsey se tirent la bourre !

Joan Olive freine milieu de piste à l'entrée d'un droit et l'espagnol dépasse Stefan Bradl. Devant Mike di Meglio a déjà pris une conséquente avance sur Talmacsi (1,9 seconde). Bradl réagit aussitôt et repasse Olive dans l'enchaînement suivant !

Le bouillant ibère tente de récupérer la troisième place en retardant son freinage à la sortie de la ligne droite des stands, mais Bradl ferme consciencieusement la porte, et Olive est contraint d'écarter copieusement à l'entrée du gauche suivant ! Cravachant pour revenir, le n°6 doublera finalement Bradl au freinage de Lucky Height !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

10ème et 11ème tours : L'allemand attend patiemment le retour de la longue ligne droite pour récupérer sa troisième place, et le jeune vainqueur de la course de Motegi réalise en sus le freinage à un Talmacsi peu saignant, suivi comme son ombre par Olive qui a vu lui-aussi l'ouverture !

Devant les quatre hommes, Mik di Meglio gère son avance de plus de trois secondes déjà, bien panneauté par son équipe qui voit poindre les premiers espoirs de titre avec la douzième place actuelle de Corsi ! Andrea Iannone se rappelle au bons souvenirs de tous en taxant Talmacsi et Olive au freinage du premier droit !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

12ème tour : Mike di Meglio passe la ligne droite des stands avec 3,675 secondes d'avance sur Stefan Bradl et Joan Olive qui vient de repasser Iannone au freinage. Le n°29 devance à nouveau Talmacsi qui semble ralentir au fur et à mesure de la course : sa récente opération au scaphoïde n'est certainement pas étrangère à cette baisse de forme.

Le hongrois possède néanmoins 4,442 secondes d'avance sur Segio Gadea qui continue à suivre le groupe de tête à distance tout en maintenant Bonsey, Rabat et Espargaro à plusieurs encablures.

13ème tour : Comme à chaque tour désormais, les quatre hommes à la poursuite de "Magic Mike" prennent un peu moins d'un dixième par le français, mais surtout Joan Olive tente le freinage sur l'homme le précédant aux abords du premier droit rapide ! L'espagnol taxe Stefan Bradl, alors que Talmacsi attend le deuxième virage pour déborder Iannone par l'intérieur ! Incroyable bagarre pour le podium !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Une lutte dont ne sortira pas indemne le jeune Joan Olive : perdant l'arrière de sa Derbi jaune et rouge aux abords d'une cassure rapide, le pilote au numéro six s'envole très haut et termine dans le gazon ! Fort heureusement, il se relève aussitôt sans blessures apparentes et sollicite les commissaires de piste pour l'aider à re-démarrer son monocylindre 125 !

14ème et 15ème tours : Mike di Meglio boucle ce tour avec une confortable avance sur Stefan Bradl, Andrea Iannone, Gabor Talmacsi, Sergio Gadea et Pol Espargaro. Simone Corsi est 7ème, Redding 10ème, Cortese 11ème et le malheureux Olive 12ème.

Gabor Talmacsi revient au contact de Iannone dans la ligne droite des stands et le passe à la faveur du phénomène d'aspiration : luttant de toutes ses forces, Iannone freine au dernier moment et s'infiltre sous les roues du hongrois dans le premier droit ! Le n°1 relève légèrement, surpris sans doute de la réactivité de son rival ! Les deux hommes se retrouvent au coude à coude dans la cassure à gauche rapide et Talmacsi semble prendre l'ascendant : Iannone est néanmoins mieux placé pour aborder le freinage du droit suivant et le n°29 vire devant son rival !

Plus loin derrière, Espargaro contient toujours Marquez, Rabat et Corsi qui ne semble pas trouver le répondant nécessaire pour passer ses adversaires et revenir sur le groupe de tête, afin d'empêcher son rival d'être titré... Sergio Gadea rentre aux stands, à priori sur problèmes mécaniques.

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

16ème et 17ème tours : Mike di Meglio possède 8,293 secondes d'avance sur Stefan Bradl qui - en l'état actuel du classement - récupère la deuxième place au général au détriment de Simone Corsi. Le français et l'allemand précèdent Gabor Talmacsi, Andrea Iannone, Pol Espargaro, Marc Marquez, Esteve Rabat, Simone Corsi et Sandro Cortese.

18ème et 19ème tours : A six tours de la fin de cette course australienne, le clan français commence à trépigner : du haut de ses 8,5 secondes d'avance sur Bradl, Mike di Meglio est en train de rentrer dans l'Histoire du sport moto et sauf erreur et / ou casse, le toulousain fonce comme une fusée vers son premier titre mondial !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Gabor Talmacsi réalise une belle fin de course et progressivement le hongrois se détache de Iannone, pour revenir sur Bradl. Pol Espargaro contient toujours Marquez et Rabat au prix de freinages incroyables, mais Marc Marquez finit par trouver la faille aux abords du premier droit rapide ! Décontenancé, l'officiel Derbi laisse Esteve Rabat le passer dans la foulée !

20ème tour : A quatre tours de la délivrance finale, le futur 5ème champion du monde français continue son échappée solitaire vers le titre qui l'attend à l'issue de ce Grand Prix disputé aux antipodes, concentré à ne surtout pas commettre l'irréparable...

Derrière lui, Stefan Bradl est définitivement trop loin pour tenter quoique ce soit à la régulière, devançant Talmacsi et Iannone qui jouent au chat et la souris. Joan Olive surgit au freinage de la ligne droite et réussit à s'emparer la tête du groupe de quatre pilotes !

Plus important pour le titre, Simone Corsi sort de sa torpeur et va à son tour croquer rabat et Marquez au freinage et voilà l'italien sixième ! Si le n°24 grappille encore une position, il privera - temporairement - di Meglio de sa couronne mondiale ! Ne tenant certainement pas compte de ces considérations mathématiques, Marquez déborde Corsi quelques courbes plus loin ! Illico, le pilote Repsol lâche l'italien pour se porter dans le dosseret de selle d'Espargaro !

21ème et 22ème tours : Mike di Meglio possède maintenant 10,362 secondes d'avance sur Bradl et désormais le français n'est tributaire que du résultat de Simone Corsi ! L'italien se bat becs et ongles avec Olive, Marquez et Rabat, mais les deux premiers semblent plus véloces sur un tour.

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Iannone et Talmacsi continuent leur terrible duel, derrière di Meglio et Bradl, mais là quelques secondes, la lutte entre les cinq pilotes tourne au pugilat ! Marquez a réussit à reprendre les commandes du groupe, devant Olive, Rabat et Corsi. Les pilotes se doublent dans tous les sens, à l'intérieur, comme à l'extérieur et la pression des derniers tours semble les transcender !

Joan Olive tente un freinage sur Marquez en même temps que Rabat et voilà les trois pilotes de front à l'entrée d'une épingle à droite ! Le pilote Derbi est le plus prompt à plonger à la corde et à la conserver, suivi de Marquez , Rabat, Corsi et Cortese.

Dernier tour : Mike di Meglio rentre dans son dernier tour avec une avance considérable, mais sans savoir ce qu'il se passera à l'issue de cette ultime boucle : Olive, Marquez, Rabat et Corsi continuent de se battre comme des chiffonniers et personne ne peut statuer sur la position finale de Corsi !

Le Grand Prix d'Australie 125 tour par tour

Le français passe la ligne d'arrivée devant Stefan Bradl, Gabor Talmacsi et Andrea Iannone, tandis que le groupe d'enragés survient dans le dernier virage : Olive vire largement en tête suivi de Rabat et de Cortese. Marc Marquez sort très large devant Simone Corsi, qu'il vient percuter du coude - à la limite du volontaire - à haute vitesse, sortant l'italien dans le gazon ! Simone Corsi ne coupe pas et parvient néanmoins à passer la ligne d'arrivée derrière Marquez, mais sa neuvième place finale offre le premier titre mondial 125cc à son rival Mike di Meglio, six années après le sacre d'Arnaud Vincent dans la même catégorie !

Ils s'expliquent :

L'humeur d'un champion du monde

"Au drapeau à damier, je ne savais pas si j'étais Champion du Monde ou pas et en m'arrêtant pour récupérer un drapeau qu'un fan m'a passé, j'ai vu marqué `World Champion´ à la télé, et j'y croyais pas, je me suis dit `c'est pas possible´", explique di Meglio. "C'est magnifique d'être Champion du Monde, et je remercie tout le monde. Cette année on est Champion du Monde, on a tous travaillé ensemble, le team et Derbi, on a tous fait un travail énorme, et je veux les remercier encore. Pour le moment je n'ai encore rien pour l'année prochaine, j'ai eu deux courses difficiles à Misano et Indianapolis, alors je pense que pour mon manager, ça va être un peu plus facile maintenant. Mais bon, on verra bien. Il reste encore deux courses. Je vais essayer de donner le maximum. C'est pas parce que je suis Champion du Monde que je n'ai plus envie de gagner". Félicitations Mike !

Mike di Meglio (1er) : "J'ai fait une excellente course, j'ai terminé en première position à chaque séance d'essais. La moto a très bien fonctionné tout au long du week-end, et a été impeccable durant la course. Je n'ai absolument pas glissé. Merci à mon team, ils ont énormément travaillé cette année pour obtenir ce résultat. Je ne me considère pas encore comme le Champion du Monde, mais je pense que je réaliserai ce soir".

Stefan Bradl (2ème) : "Obtenir la deuxième place a été très difficile aujourd'hui. J'ai pris un mauvais départ et j'ai beaucoup attaqué. Olive a chuté juste devant moi et j'ai eu de la chance de ne pas le suivre. Gabor et Iannone étaient avec moi et ils étaient assez rapides, mais ma moto était performante elle aussi. J'ai creusé l'écart et je l'ai maintenu, mais j'ai eu un petit soucis à l'arrière et je glissais beaucoup. Mike a été le plus rapide tout le week-end, je le félicite. Je suis content d'être monté sur le podium cinq fois en six courses".

Gabor Talmacsi (3ème) : "Tout d'abord, félicitations à Mike et à son team. Je suis très content de ma course, parce que je n'ai jamais eu de bon résultat ici ! Aujourd'hui, Iannone pouvait me passer dans tous les freinages à cause de mon poignet, alors j'ai utilisé l'aspiration pour accéder au podium. Il reste deux courses, je vais essayer de récupérer et je n'abandonnerai pas."

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bravo Mike, belle constance sur toute la saison et visiblement le mental est bon! Je lui souhaite également de trouver un bon guidon 250, il a le talent pour... ça n'a malheureusement pas l'air évident. Mais ce serait quand même étonnant qu'aucune écurie ne s'intéresse à un champion du monde!?
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bravo Mike. Espérons qu'il aura une bonne bécane pour remettre ça en 250 l'année prochaine. Et pour l'année prochaine, ce serait cool si Masbou pouvait faire la même chose. A plus

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...