• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 26 avril 2013

Le gilet jaune à moto tente le coup de la panne !

Le gilet jaune à moto tente le coup de la panne !

Deux nouvelles propositions ont été examinées par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) lors de sa dernière séance du 15 avril : uniformiser la taille des plaques d'immatriculation des deux et trois-roues et généraliser la détention - sans obligation de port - d'un gilet haute visibilité à moto…

Imprimer

Deux nouvelles propositions ont été examinées par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) lors de sa dernière séance du 15 avril : uniformiser la taille des plaques d'immatriculation des deux et trois-roues et généraliser la détention - sans obligation de port - d'un gilet haute visibilité à moto et en scooter. 

Concernant le format des plaques, la proposition vise évidemment à traquer les modèles trop petits qui échappent à l'acharnement la vigilance des machines à sous radars automatiques. Le CNSR propose donc d'uniformiser la taille de la plaque pour tous les deux et trois-roues motorisés au "format existant de 210 par 130 mm".

Selon Patrick Jacquot, président de la commission deux-roues du CNSR et de la Mutuelle des Motards, "le gouvernement et le président du CNSR ont voulu une simplification [...]. C'est un enjeu administratif plus que de sécurité routière". D'aucuns diront qu'il s'agit plutôt d'un enjeu "économique"…

Le retour de la vengeance du gilet jaune ?

Enfin, le CNSR s'est de nouveau intéressé à la question du gilet jaune à moto, un dossier épineux que le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a prudemment mis de côté cet hiver suite à la mobilisation des motards et des associations de deux-roues (lire notamment MNC du 27 novembre 2012).

La mesure étudiée s'éloigne toutefois sensiblement des précédentes propositions visant à rendre obligatoire le port d'un équipement rétro-réfléchissants en roulant : le CNSR propose de mettre les usagers deux et trois-roues sur le même pied que les automobilistes, en leur demandant de glisser un gilet jaune sous la selle de leur moto ou dans le coffre de leur scooter pour améliorer leur visibilité en cas de panne.

L'instance de conseil auprès du gouvernement insiste bien sur le fait qu'il ne s'agit pas d'imposer le port du gilet lors des déplacements : "le gilet jaune ne revient pas par la fenêtre après être sorti par la porte, il ne s’agit pas d’imposer son port en roulant", explique Patrick Jacquot en précisant que l'extension aux motards de cette mesure imposée aux automobilistes depuis quatre ans demande encore à être "évaluée".

La FFMC opposée au "Gi-laid"

Bien que cette proposition (dont le non respect coûte actuellement 135 € d'amende aux automobilistes !) n'impose pas le port du gilet en toutes circonstances, la Fédération des motards en colère (FFMC) a d'ores et déjà fait part de son opposition.

Elle a tout d'abord demandé à la Direction de la sécurité et de la circulation routière (DSCR) de lui indiquer "le nombre de décès évités suite à l’application de cette mesure aux automobilistes". Une question à laquelle il est difficile de répondre, puisque les conducteurs à qui le gilet jaune a pu servir ne se font pas nécessairement connaître...

La Fédération attend aussi que la DSCR lui transmettre "le nombre de motards en panne tués chaque année", afin de déterminer l'intérêt de leur imposer la détention d'un gilet jaune. "La FFMC considère toujours que le choix de transporter, et a fortiori de revêtir, des vêtements de haute visibilité doit rester une démarche personnelle, et en aucun cas être soumis à obligation", conclut l'association de défense des motards à propos de cet équipement qu'elle a rebaptisé non sans humour "gi-laid"...

A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...