• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 30 avril 2009

Le benjamin des Dark Customs arrive en ville !

Le benjamin des Dark Customs arrive en ville !

Nouvelle déclinaison du Sporster 883 sorti en 1986 et passé à l'injection en 2007, l'Iron joue la carte du mauvais garçon, tout de sombre vêtu. Après celui du Nightster 1200, le succès de cette nouvelle Harley-Davidson est attendu... Essai !

Imprimer

Pour Harley-Davidson, "noir c'est noir"... et ça ouvre beaucoup d'espoirs ! L'an dernier en France, l'arrivée de trois nouveaux membres dans le clan des "Dark Customs" n'était pas passée inaperçue : le Nighster et le Fat Bob, notamment, avaient réalisé de bien jolis scores en concession (lire notamment Moto-Net.Com du 16 janvier 2009).

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Cette année, le constructeur américain récidive en introduisant un septième représentant de cette famille : une version brute et minimaliste du Sportster 883, dénommée "Iron" en hommage aux anciens XLH "Ironhead", alors équipés de "culasses en fonte" comme leur nom l'indique... en anglais.

Dévoilé il y a trois mois (lire Moto-Net.Com du 30 janvier 2009), le petit dernier de la famille de Milwaukee est une déclinaison du 883 "standard". Néanmoins, Harley le clame haut et fort : "l'Iron 883 est bien une nouveauté à part entière" ! Une nouveauté 2009 que Moto-Net.Com a pu tester dans Paris et sa proche banlieue.

Décliné du 883, le Iron s'inspire principalement du Nightster (il lui pique notamment l'élégant système de clignos arrières avec feux stop intégrés, lire notre Essai Moto-Net.Com du 14 septembre 2007). Il devrait séduire bon nombre de motards jusqu'à présent rebutés par l'aspect un brin ostentatoire des motos américaines.

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

On n'énumérera pas de nouveau les pièces que Harley a choisi d'assombrir pour offrir à son dernier né des airs "Bobber Old School". En revanche, on peut désormais confirmer que de visu, la réussite est totale : ramassé, dépouillé et sombre, l'Iron 883 est une moto réduite à sa plus simple expression. Et c'est là son atout majeur !

Pour celui qui souhaite débuter ou reprendre la moto sans se prendre la tête, sans se faire peur ni se faire mal, l'option 883 peut d'emblée s'avérer très intéressante. Et c'est d'autant plus vrai pour cette version qui se veut discrète et facile, qui ne craint pas les rayures et ne coûte que 8 280 € !

Certes, le bestiau pèse la bagatelle de 260 kg en état de marche. Mais sa selle posée à tout juste 643 mm du sol et son centre gravité également très bas rassureront les motards les moins aguerris. De même, la largeur du bas moteur oblige à écarter les pieds... et de ce fait, améliore la stabilité lors des arrêts et manoeuvres au ralenti.

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Pour ceux qui découvrent le monde du Custom, la position de conduite du Iron peut surprendre mais ne les indisposera pas : les fesses calées au fond de la selle, les bras - qu'il vaut mieux avoir un peu longs - tendus vers le guidon "Black Drag surbaissé" et les jambes - qu'il vaut mieux avoir un peu courtes - posées sur les repose-pieds : la grande majorité des bikers sera parfaitement à son aise.

Clé insérée dans le contacteur - il se cache à droite sur le cadre, entre le réservoir et la fourche - et démarreur activé : le bicylindre fait valser la moto, s'ébroue gentiment et colle automatiquement le sourire au pilote !

Les progrès effectués par Harley depuis plusieurs années en termes d'agrément sont indéniables : si l'enclenchement du premier rapport s'accompagne du traditionnel "Clonk", le levier d'embrayage ne demande pas une poigne de gros tatoué, le sélecteur ne réclame pas de gros coups de santiag et la transmission se montre particulièrement douce.

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Trois atouts particulièrement importants dans le jeu Harley, puisque la plage d'utilisation du Twin "Ivoloucheun" est relativement limitée : les reprises à partir du ralenti sont laborieuses et le couple maxi est atteint dès 3 750 tr/min ! Mais à ce régime, le couple est évalué par le constructeur à 70 Nm, soit 4 Nm de plus qu'une ER-6 et 6 de plus qu'une Gladius.

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Instantanées, les accélérations raviront donc les novices. Les pilotes plus aguerris en revanche resteront sur leur faim : l'Iron accuse un embonpoint certain - il pèse autant que le Nightster 1200 plus coupleux ! - et ses pots manquent de décibels pour enrichir les sensations.

Ce manque de peps concorde toutefois avec le freinage de la moto, dont les performances demeurent assez loin des standards japonais, pas nécessairement sportifs.

Le mordant des deux pistons du simple disque avant est faible, mais leur puissance suffit ensuite à contrarier la fourche. En cas de besoin, l'emploi du frein arrière est fortement recommandé. Au final, les deux disques assurent un freinage efficace, qui peut même prendre en défaut les Dunlop sur revêtement mouillé !

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Très vite, le pilote intègre que l'Iron se prête bien mieux à la balade qu'à l'arsouille. En ville notamment - où s'est principalement déroulé notre essai -, l'empattement et la largeur de la moto empêchent de suivre les coursiers en scooter, malgré un assez bon rayon de braquage.

Sur 400 m départ arrêté en revanche, les 125 cc disparaissent bien vite dans les rétros - bien que la vision y soit médiocre. Idem pour les maxiscoots et autres roadsters 600 mal réveillés !

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

Équipé d'une sacoche latérale, le 883 peut s'improviser utilitaire - ce terme n'a ici rien de péjoratif ! -, mais le biker devra supporter sur ses trajets quotidiens une selle trop dure et une suspension arrière trop sèche pour absorber pavés, dos d'ânes et autres imperfections du bitume citadin.

On soulignera toutefois l'attention particulière que Harley-Davidson porte à sa clientèle de l'Ancien monde : "dans sa version européenne, l'Iron 883 se voit équipé d'une suspension arrière à course rallongée pour une meilleure garde au sol parfaitement adaptée aux tracés sinueux"... Des tracés sinueux malheureusement absents de notre parcours parisien !

Notre balade dans la capitale nous a cependant permis d'apprécier à leur juste valeur les vibrations du moteur, qui ne sont gênantes qu'au niveau de la jambe droite, lorsque le mollet reste trop longtemps collé à la boîte à air (de couleur noire, "of course").

Test Harley-Davidson Iron 883 : Le benjamin des Dark Customs arrive en ville

"La couleur noire mat nous vient de l'époque où les jeunes américains se tiraient la bourre au guidons de ce type de Sportster", nous raconte François Tarrou, directeur marketing de HD France : "en cas de chute, deux coups de maillet, un rapide coup de pinceau et la moto était retapée". Hop, ni vu ni connu... Et cet avantage reste valable aujourd'hui !

Également disponible en gris "Silver Denim", l'Iron devrait surtout se vendre dans son coloris "Black Denim". Proposé à 8 280 € dans les deux cas, la nouveauté 2009 se place 1 715 € en dessous de son principal concurrent, le Nightster !

Certes, en choisissant le 883 Iron, le motard perdra en sensations par rapport au 1200 Nightster. En revanche, il conservera un petit pécule bien utile en ces temps de crise...

Libre à lui de s'équiper alors de la tête aux pieds, de garder cet argent pour payer l'assurance et l'essence, ou d'offrir un vison à Madame, légitimement déçue de ne pas pouvoir monter derrière son égoïste de mari qui ne s'est même pas fendu des accessoires selle biplace et "Sissy bar", le goujat !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter 2019 : premier semestre record pour les gros cubes

Avec 103 446 motos et scooters immatriculés de janvier à juin, le premier semestre 2019 a été très positif pour le marché français (+13% Vs 2018). Les 125 poursuivent leur remontée tandis que les gros cubes atteignent un volume jamais vu sur Moto-Net.Com... Chiffres, graphiques et analyses : voici le bilan complet du marché moto et scooter en France sur MNC !
Juin 1 commentaire
Curtiss pète les plombs avec ses motos électriques Hades et Zeus Radial V8 !

Curtiss, ancien constructeur de motos thermiques extravagantes reconverti dans l'électrique, explore des voies stylistiques osées pour détourner l'aspect peu sexy d'un moteur à batteries : sous forme d'un gros 8-cylindres sur sa Radial V8 et... phallique sur son Hades ! Découverte.
Motos 4 commentaires
105 ch et 249 kg pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

La version définitive de la moto électrique LiveWire de Harley-Davidson développerait 105 ch et 116 Nm de couple, d'après les retours des premiers essais réalisés par nos confrères américains. La première moto à piles de la Motor Company doit raccorder ses batteries à l'Europe en septembre au prix de 33 900 euros.
Malgré la mort de son "baby boy", la mère de Carlin Dunne veut que les courses moto se pousuivent à Pikes Peak

Romie Gallardo, mère de Carlin Dunne, estime que la chute mortelle de son "baby boy" près du sommet de Pikes Peak ne doit pas conduire les organisateurs à interdire les motos de cette célèbre course de côte américaine. Explications.
Duel vidéo : Royal Enfield Interceptor 650 Vs. Triumph Street Twin

En complément de notre duel complet entre la Royal Enfield Interceptor 650 et la Triumph Street Twin, voici la vidéo de ce comparatif entre ces deux roadsters néo-rétros...
Que faut-il penser des rumeurs sur la retraite de Rossi et Lorenzo ?

La trêve estivale MotoGP est traditionnellement propice au développement des rumeurs... Dernières en date : l'inévitable raccrochage des gants de l'idole des Grands Prix Valentino Rossi et la retraite éventuelle de Jorge Lorenzo avant la fin de sa première campagne chez Honda-Repsol. MNC fait le point... retraite !
Pilotes et équipes 2020 26 commentaires
Que font les pilotes MotoGP pendant leurs vacances d'été ?

Repos ? Entraînement ? Plage ? Farniente ? Apéro-barbec' ? Hôtels de luxe ? Si certaines stars des Grands Prix moto se montrent discrètes sur leur emploi du temps pendant la pause estivale avant la reprise du championnat du monde en République tchèque, d'autres se répandent abondamment sur les réseaux... Petit panorama rafraîchissant en pool position.
Les huit nouvelles recommandations du CNSR pour améliorer la sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), réuni début juillet sous la présidence du maire de Flers (61) Yves Goasdoué, livre huit nouvelles recommandations pour réduire l'accidentologie routière. Certaines sont pertinentes, d'autres moins : MNC fait le point route.
Sécurité routière 3 commentaires
Journée nationale du partage de la route le 18 juillet

La Fédération française des motards en colère (FFMC), 40 millions d'automobilistes et Mon vélo est une vie lancent la Journée nationale du partage de la route qui aura lieu le 18 juillet. Explications.
Sécurité routière 2 commentaires
  • En savoir plus...