• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TUNISIAN MOTO TOUR
Tunis, le 31 mars 2014

La Tunisie accueille le premier Tunisian Moto Tour comme un symbole de paix

La Tunisie accueille le premier Tunisian Moto Tour comme un symbole de paix

Le ministère tunisien du tourisme accueillait jeudi à Tunis la conférence de lancement du premier Tunisian Moto Tour, petit frère sportivo-touristique du Dark Dog Moto Tour, qui sillonnera le nord du pays du 1er au 6 mai... Présentation.

Imprimer

Symbole de paix et de tolérance

Le tout premier Tunisian Moto Tour, qui s'élancera dans un mois pour sillonner le nord de la Tunisie (lire MNC du 10 octobre 2013 : Option Sports Evénements lance le Tunisian Moto Tour et MNC du 14 mars 2014 : dernières places pour le Tunisian Moto Tour), a été lancé officiellement jeudi à Tunis lors d'une conférence de presse au ministère du tourisme.

"Symbole de paix, de tolérance et de démocratie"

L'équipe d'Options Sports Evénements, qui cherche à diversifier ses activités sur d'autres terrains de jeux, a longuement préparé l'arrivée de ce "petit frère" tunisien du Dark Dog Moto Tour avec l'aide sur place de l'agence LOV Tunisie, de la Fédération tunisienne de motocyclisme, du président de la Commission des rallyes routiers de la Fédération française de motocyclisme (FFM) Gilles Planchon-Tourly, des autorités tunisiennes et de l'ambassade de France, sous le parrainage de l'ancien boxeur et motard Franck Tiozzo.

"Nous souhaitons accueillir ce rallye pour en faire un symbole de paix, de tolérance et de démocratie", a notamment déclaré la directrice du tourisme Mme Afraa Jouini (à gauche ci-dessus), tandis que le président d'Option Sam Thomas (au centre), qui connaît bien la Tunisie pour y avoir séjourné près d'une trentaine de fois, se réjouit de faire découvrir le pays aux motards français : "la Tunisie est un terrain de jeu exceptionnel et mon objectif est que les motards européens le découvrent et viennent y rouler, comme ils vont en Corse ou en Sardaigne"...

Cette année, les 80 concurrents - majoritairement français - découvriront le nord de la Tunisie entre Tunis et Tabarka avec notamment le port de la Goulette, le joli village de Sidi Bou Saïd (ci-dessous), le circuit du Bélvédère qui a accueilli le Grand Prix historique de voitures anciennes, les ruines de Dougga, etc.

Il leur en coûtera 990 euros tout compris avec la traversée aller/retour Marseille- Tunis en bateau, l'hébergement en chambre double dans des hôtels de standing à Tunis et Tabarka, les repas matin, midi et soir, les quatre jours de course et le transport des effets personnels. Le transport de pièces ou de pneus n'est pas inclus, mais "les pilotes peuvent se partager les frais d'acheminement d'un fourgon ou prendre un supplément bagages", note Marc Fontan, directeur du Tunisian Moto Tour.

La même formule est à 890 euros pour les accompagnants (sans la course mais avec des véhicules pour se faire conduire sur les spéciales) et à 300 euros pour les pilotes tunisiens (sans la traversée), tandis qu'une option d'assistance mécanique assurée par Belmonte Equipement est proposée à 280 euros.

"Nous avons 5 ou 6 demandes de pilotes tunisiens", expliquent Adel Nouira et Afif Trabelsi, respectivement président et vice-président de la Fédération tunisienne de motocyclisme (FTM), dont l'objectif est de promouvoir les activités sportives et touristiques.

A noter par ailleurs que la finale du championnat de Tunisie des rallyes routiers 2014, organisé par le moto-club des Bardo Bikers (lire MNC du 20 janvier 2014 : premier championnat de courses sur route en Tunisie), aura lieu à Tabarka le 31 mai.

"Certains passages sont vraiment difficiles"

Mais attention : si le Tunisian Moto Tour joue intelligemment la carte du tourisme et de la découverte, avec ses fins d'étapes essentiellement consacrées au farniente au bord de la piscine de l'hôtel, il s'agit avant tout d'un rallye routier moto... Et comme sur tout bon rallye routier moto qui se respecte, les concurrents devraient en baver !

"Honnêtement, ce n'est pas une balade touristique et il y a quelques passages un peu difficiles qu'on a choisis exprès", nous confie Kais Chaibi, directeur de LOV Tunisie : c'est le cas notamment sur l'étape Tunis - Tabarka, où "10% du parcours présente des difficultés", tout comme sur le retour de 380 km avec des portions assez dures. "Mais ce sont aussi les plus beaux passages", estime Kais qui prévoit "une aventure extraordinaire, même pour les Tunisiens car ils ne connaissent pas certaines parties du tracé"...

L'objectif est d'installer le Tunisian Moto Tour et de le pérenniser : s'il est reconduit l'année prochaine, l'organisation mettra en place des villages itinérants, des pistes éducatives pour la découverte du deux-roues et des actions de sensibilisation au port du casque... ce qui est encore loin d'être le cas aujourd'hui !

A terme, alors que "le Dark Dog Moto Tour devient de plus en plus difficile à organiser en France", Option Sports Evénements réfléchit à un élargissement du concept à d'autres pays comme le Maroc, l'Algérie ou d'autres : "mon rêve serait un grand rallye qui partirait de Tunis pour arriver à Casablanca", lâche Sam Thomas... A suivre sur MNC : restez connectés !

.

.

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !