• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SELLES MUSICALES
Paris, le 5 septembre 2019

La retraite de Crutchlow fin 2020, un bon plan pour Zarco ?

La retraite de Crutchlow fin 2020 est-elle un bon plan pour Zarco ?

Meurtri par de nombreuses chutes, Cal Crutchlow songe sérieusement à ne pas prolonger son contrat avec Honda LCR... Une piste à exploiter par Johann Zarco, prêt à tout pour rebondir depuis sa rupture avec KTM ? Selles musicales...

Imprimer

"Je veux faire des choses normales comme emmener ma fille à l'école, jouer et courir avec elle. Je veux aussi marcher droit et ce n'est pas possible pour le moment car mon corps me fait mal", lâche Cal Crutchlow avec la franchise qui le caractérise...

A bientôt 34 ans (le 29 octobre), le natif de Coventry s'interroge sur la suite de sa carrière et envisage de ne pas renouveler son contrat avec Honda. En cause : la douleur des blessures passées, l'envie de profiter de la vie et le constat d'une vélocité déclinante. Ce dernier point résulte selon lui en partie de sa RCV 2019, dont il n'apprécie ni le train avant ni la gestion du frein moteur.

"Je ne suis plus aussi rapide qu'avant", reconnaît-il. "Je le suis en course, mais je ne le suis plus autant en qualifications. Et je n'arrive pas à comprendre pourquoi car je pense que je suis un meilleur pilote. J'essaie toujours de repousser mes limites au maximum, mais peut-être que ça vient de la combinaison entre la moto et moi"...

Résultat : Crutchlow part souvent à la faute et n'arrive pas à concrétiser les ambitions associées à ses trois victoires en MotoGP (deux en 2016, une en 2018). Après douze courses, ce personnage fort en gueule n'est que neuvième au provisoire 2019 sur sa moto pourtant directement soutenue par le HRC, avec seulement deux podiums et déjà trois résultats blancs (Amériques, Catalogne et Autriche).

"J'ai tout donné mais ce n'est pas suffisant pour gagner le titre MotoGP"

L'ancien champion du monde Supersport - en 2009, déjà ! - voudrait également avoir "une vie un peu normale" et profiter davantage de sa petite fille Willow qui vient de fêter ses trois ans... A cette remise en question s'ajoute la réalité d'une douleur littéralement chevillée au corps depuis sa dernière grosse chute, survenue lors de la deuxième séance d'essais du GP d'Australie 2018.

Méchamment blessé à la cheville droite, le n°35 avait raté la fin de saison et passé de longs mois entre différents hôpitaux et centres de rééducation à souffrir le martyr. "J'ai cru ne plus jamais pouvoir piloter", confiait-il à son retour au guidon lors des tests hivernaux en février... 

Honnête, Crutchlow estime par ailleurs avoir déjà donné "absolument tout à [son] sport" mais que ses efforts ne sont "pas suffisants pour gagner un titre en MotoGP ou être devant toutes les semaines, et je l'accepte". Terrible aveu pour un pilote de cette trempe, qui dit cependant avoir "apprécié [sa] carrière", même s'il s'ajouterait bien "quelques podiums par-ci par-là" !

Précisons que l'anglais n'est pas du genre à se plaindre : il jouit d'une condition physique exceptionnelle, directement liée à sa passion dévorante pour le cyclisme sur route. Le pilote Honda-LCR est un dur au mal et l'a récemment prouvé en grimpant sur le podium en Allemagne malgré un genou fracturé pendant l'entraînement

Crutchlow out, Zarco in ?!

Cette possible retraite de Crutchlow fin 2020 ouvre des perspectives pour Johann Zarco, qui explore toutes les pistes depuis sa retentissante rupture avec KTM après seulement six mois de collaboration ! Y compris la possibilité de devenir pilote d'essais l'année prochaine, pour ensuite rebondir en 2021 sur une bonne MotoGP... comme celle de Crutchlow ?!

Car aussi incroyable que cela puisse paraître, le français aurait en effet mis fin à son contrat de deux ans avec KTM sans avoir préparé d'alternative pour la saison suivante : autrement dit, le débutant de l'année 2017 - auteur de six podiums pour ses deux premières saisons - est actuellement sans guidon pour 2020 !

"Avant de quitter KTM, la meilleure façon de faire aurait été de travailler en cachette et d'essayer de trouver une autre possibilité, mais je n'ai pas fait ça", assure le n°5 qui a attendu de se sentir "au plus mal" et de ne plus arriver "à dormir la nuit" pour prendre son irrévocable - et douloureuse - décision.

La suite est connue : Johann Zarco sollicite un entretien avec son employeur après les qualifications du GP d'Autriche pour annoncer - à la surprise générale de son team et de son manager Jean-Michel Bayle - son incapacité à poursuivre le projet, faute de parvenir à s'adapter à la rétive RC16.

"Il s'est alors assis face à nous, vraiment tendu et les larmes aux yeux, disant qu'il ne pouvait plus le supporter et qu'il voulait mettre un terme à de son contrat", raconte le patron du département sportif de KTM, Pit Beirer, à la fois troublé et ému par la démarche : "sa décision était ferme et claire, mais en réalité si triste"...

Quelles options pour Johann Zarco ?

L'émotion passée, Johann doit dorénavant assurer ses arrières et n'envisage à ce stade que deux pistes principales : un retour en Moto2 ou un poste de pilote d'essais, en remplacement par exemple de Jonas Folger qui semble ne pas s'épanouir au sein du nouveau "team test" européen mis en place par Yamaha.

"Revenir en Moto2 ne serait pas une mauvaise solution pour l'aspect sportif : avec une bonne équipe, j'aurais la possibilité de donner le meilleur de moi-même et je pourrais avoir pour objectif un titre mondial qui m'aiderait à me maintenir à un très haut niveau de performance, dans la tête et le corps, et donc à me sentir bien".

Assurant qu'une reconversion en World Superbike ne serait "pas encore" dans ses intentions, le coéquipier de Pol Espargaro dit en revanche avoir noué des contacts pour occuper un poste de pilote d'essais. Avec par exemple un certain Eric de Seynes, qui avait confié à Moto-Net.Com son souhait de renouer les liens entre Zarco et Yamaha ?!

"Je le ferais en tant que pilote d'essais, pas comme un pilote "retraité" mais comme un gars qui a faim de revenir", prévient pour sa part le n°5, qui aurait aussi dans ce cas en ligne de mire la Yamaha de Quartararo, pressenti pour remplacer Rossi ou Viñales en 2021 !

Reste toutefois le risque bien réel de sortir de l'univers MotoGP par la plus ou moins petite porte, sans aucune assurance d'intéresser de nouveau un team en catégorie reine : "c'est très facile d'être exclu du business", prévient notamment Rossi, qui a lui aussi connu le doute et les désillusions pour les mêmes raisons chez Ducati en 2011 et 2012.

"Plusieurs fois, j'ai pensé tout arrêter avec Ducati", admet le Docteur, "mais finalement c'était une bonne décision de ne pas avoir abandonné". De mémoire de MNC, le dernier pilote à avoir rompu un contrat en MotoGP est justement Cal Crutchlow : l'anglais était parti de chez Ducati fin 2014 après seulement une saison.... mais avec une offre de Honda-LCR en face !

Et pourquoi pas la Honda de Lorenzo en 2020 ?!

Dernier scénario un peu fou : Johann Zarco succéderait à Jorge Lorenzo sur la Honda officielle la saison prochaine ! Le retour poussif du majorquin en Grande-Bretagne et son arrêt anticipé des tests à Misano (Italie) relance en effet la rumeur d'une rupture de contrat entre Lorenzo et le HRC en fin de saison.

La boucle serait alors bouclée pour Johann, sur lequel lorgnait le HRC fin 2018 avant d'apprendre sa signature chez KTM ! Autant de suppositions qu'il est pour l'instant difficile de confirmer, tant les enjeux sont importants et les bouches relativement cousues... Pincettes impératives pour les déguster !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
D'ac avec Suzuk' : MM est à Honda ce que Stoner a été à Ducati ET à Honda (titre 2011 devant Lorenzo-Yam !), une exception ! Qui a roulé avec succès sur la Honda depuis... Rossi ? Stoner et Marquez ! Qui d'autre a roulé sur la RCV ? Pedrosa, Dovizioso, Lorenzo, De Puniet, Simoncelli qui fut lui aussi une exception, et Crutchlow ! Le risque pour Zarco est de torpiller directement sa carrière en passant sur Honda, mais il en vaut la chandelle, non ? Mais si comme d'autres il ne trouve pas le mode d'emploi, échec sur KTM puis échec sur Honda signifieraient retraite !
Bestof: 
1
Problème la Honda est une tueuse de pilote. Seul l'extra terrestre MM en tire la quintessence... Vous dite la KTM trop rétive pour Zarco, mais la Honda ne le serait-elle pas aussi ? D'autant plus vu cette année les problèmes qu'elle pose à Lorenzo encore plus délicat à résoudre que la Ducati l'a fait... Honda sans Marquez combien de titres en moins ??? Faite les comptes.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM balance (sur) Zarco, jugé agressif et pas assez positif

Pit Beirer, responsable de la compétition moto chez KTM, dresse un bilan peu flatteur de sa collaboration avec Johann Zarco en MotoGP. L'impulsivité mal canalisée du pilote français et son approche négative l'auraient poussé à le mettre à pied à quelques jours du GP d'Aragon...
GP d'Aragón 14 commentaires
Suzuki remporte le Bol d'Or et prend la tête du championnat du monde d'endurance 2019/2020

Profitant de l'abandon simultané des Honda n°5, Yamaha n°7 et Kawasaki n°1 officielles, la Suzuki n°2 du SERT s'impose au Bol d'Or après une course raccourcie à moins de 13 heures à cause de conditions météo particulièrement dangereuses.
Prix, coloris et disponibilité des nouvelles Honda Africa Twin 1100

La nouvelle Africa Twin 2020 passe comme prévu de 998 à 1084 cc, mais Honda déjoue les pièges de la surenchère en rognant 4 kg sur son maxitrail vedette. La version Adventure Sports, plus légère de 5 kg, est disponible avec des suspensions électroniques Showa en option. Présentation.
Trail 8 commentaires
Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Aragon 2019

Retrouvez les déclarations des principaux pilotes MotoGP à l'arrivée du Grand Prix d'Aragon 2019, remporté haut la main par l'officiel Honda Marc Marquez devant les Ducati d'Andrea Dovizioso et de Jack Miller. Débrief MNC.
Analyses 2 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Aragon MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez scelle son 200ème départ en Grands Prix par une quatrième victoire consécutive au GP d'Aragon MotoGP, après avoir survolé la 14ème manche de la saison 2019. Andrea Dovizioso, superbe 2ème devant Miller, accuse désormais 98 points de retard sur l'officiel Honda au provisoire. Résumé et classements.
Course 20 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Marché moto et scooter 2019 : chaude ambiance en juillet, tiède en août

Les fortes températures du mois de juillet 2019 semblent avoir déclenché chez les motards et scootéristes français un épisode de fièvre acheteuse (+20,2% Vs juillet 2018) qui est légèrement tombée en août (+0,8%). Moto-Net.Com revient en détail sur ce bel été. Bilan.
Août 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...