• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
24 HEURES MOTO
Paris, le 14 avril 2005

La pression monte au Mans

La pression monte au Mans

La GSX-R 2005 permettra-t-elle au SERT de contrer les assauts répétés de la R1 du GMT ? A moins que la ZX-10, désormais rôdée, ne permette à Kawasaki de jouer les trouble-fêtes ? Les forces en présence au départ des 28èmes 24 Heures, samedi à 15h...

Imprimer

"Nos ambitions sont claires", prévient le patron du Suzuki Endurance Racing Team (SERT), véritable Jack Bauer de l'endurance mondiale : "gagner le Championnat du monde d'endurance, gagner les 24 Heures du Mans et gagner le Bol d'Or".

En fin tacticien, Dominique Méliand sait pourtant que l'objectif ne sera pas si simple à atteindre ce week-end. "La concurrence sera là, encore plus pressante cette année", reconnaît le pape de l'endurance : "de belles bagarres en perspectives, spectacle garanti pour les spectateurs et stress au menu pour les managers !"

24 Heures du Mans Moto 2005 : Bilan des forces en présence au Mans

D'une part, le team phare de Suzuki doit compter avec le forfait de deux de ses pilotes qui ont chuté en testant de nouveaux pneus lors des essais. "C'est le point noir", explique Dominique Méliand : "techniquement, nous avons fait de très bons essais. Malheureusement, deux de nos pilotes ont fait une chute. Pour Vincent Philippe et Stéphane Duterne, c’est un forfait qui nous remplit de tristesse"... Les deux GSX-R du SERT seront donc confiées à Keiichi Kitagawa, Stéphane Chambon et Mathieu Lagrive (n°1) et à Guillaume Dietrich, Olivier Four et Craig Coxhell (n°2), avec Pierrot Lerat Van-Staen en pilote remplaçant.

D'autre part, Christophe Guyot, principal challenger de Suzuki avec la Yamaha R1 du GMT 94, estime lui aussi qu'après son titre de champion du monde l'an dernier, "2005 serait l'année idéale pour gagner le Mans".

24 Heures du Mans Moto 2005 : Bilan des forces en présence au Mans

"Nous avons tous eu l’impression, lors des essais pré-24 Heures, que la course avait déjà commencé", confie le team manager d'Ivry-sur-Seine qui a fait appel à son trio habituel de champions du monde 2004 pour emmener la n°94 (David Checa, William Costes et Sébastien Gimbert). "On se sent vraiment bien armé et nous affichons clairement notre ambition qui est de gagner ! Néanmoins, nous sommes lucides : on a pu voir par le passé des essais réussis suivis d’une course ratée ou l’inverse... Mais nous savons cette année, avec l’expérience que nous avons acquis sur la Yamaha, les progrès des Pirelli, l'homogénéité des pilotes, la motivation exceptionnelle et la compétence de toute l'équipe, que nous avons tous les atouts de notre côté".

Challenger désigné du SERT, le GMT devra toutefois lui aussi résister aux assauts d'une concurrence de plus en plus affûtée. Le team Kawasaki Fuchs ART, notamment, défendra officiellement les couleurs Kawa avec la ZX-10R n°11 aux mains de Julien Da Costa, Mauro Sanchini et Christophe Cogan, avec Patrick Piot en pilote remplaçant.

24 Heures du Mans Moto 2005 : Bilan des forces en présence au Mans

Désormais bien rôdée, la ZX-10 étrennée en 2004 a déjà fait preuve de ses capacités en terminant sur la troisième marche du podium au Bol d'Or 2004 (lire Moto-Net du 13 septembre 2004). Cette année, l'objectif est tout aussi clair que pour le SERT et le GMT : "nous sommes fermement décidés à jouer crânement la "gagne" et à se réapproprier la fierté conquérante qui avaient fait des célèbres "Verts" les rois de l'endurance moto au cours de la décennie 90 : victoires aux 24 Heures du Mans en 1992, 1993, 1994, 1996, 1998, 1999 et six titres de champion du monde d'endurance moto sur la même période !)", rappelle fièrement l'importateur.

24 Heures du Mans Moto 2005 : Bilan des forces en présence au Mans

Côté Honda, les deux CBR 1000 de National Moto (Ludovic Holon, Sébastien Scarnato et Philippe Dobé sur la n°5 et Phillipe Donischal, Bruno Bonhuil et Gwen Giabbani sur la n°6) tenteront à nouveau de faire entendre leurs voix parmi les stars de l'endurance.

Mais il faudra aussi compter avec le Junior Team Suzuki Le Mans Sud (Stocksport), la Yamaha n°41 du team Delétang, la n°38 d'Endurance Moto 38 et la n°67 du 3A Racing Team de Magalï Langlois, Fabienne Migout et Emmanuel Lentaigne, la GSX-R rouge du Team 18 avec les quatre sapeurs-pompiers Guillaume Pialoux, Guillaume Grelaud, Stéphane Molinier et Olivier Guionnet, préparée dans les ateliers de l'Ecole de la Performance à Nogaro, etc.

Contrairement à l'an dernier (lire Moto-Net du 3 avril 2004), pas de couverture en direct sur Moto-Net cette année en raison des prix prohibitifs imposés par France Télécom : 480 € HT la connexion ADSL, on nage en plein délire ! Mais qu'à cela ne tienne : nous vous retrouverons ici même dès lundi avec un compte rendu complet !

Vous pourrez également suivre la course en direct sur les trois sites ci-dessous, ainsi que sur RMC (samedi de 14h à 18h et dimanche à partir de midi) ou sur Eurosport.

Et en attendant le début des hostilités samedi à 15h00, quoi de mieux pour se mettre en jambes qu'un tour du circuit Bugatti commenté par Keiichi Kitagawa lui-même sur le site Suzuki-Live.Com ?

  • Ligne droite des stands
    Rapport : 5ème. Vitesse: 242 km/h. "La moto est en constante accélération. Bien derrière la bulle pour limiter la prise d’air et poignée tournée à fond, on recherche la vitesse maximale"
  • Entrée de la courbe Dunlop
    Rapport : 6ème. Vitesse : 275 km/h. "C'est assez impressionnant : on vient de passer la 5ème dans la ligne droite et on passe la 6 juste à l'entrée de la courbe Dunlop, au moment où on inscrit la moto dans le virage. On arrive à environ 275 km/h., c’est la partie la plus rapide du ciruit"
  • Chicane Dunlop
    Rapport : 2ème. Vitesse : 95 km/h. "Après avoir rétrogradé de la 6ème en seconde, on assied la moto assez doucement, car on a de l'angle, mais il faut freiner assez fort parce que la chicane se passe en deuxième à 95 km/h. Dans l'enchaînement gauche/droite de la chicane, il faut être vigilant surtout la nuit, car on jette la moto assez vite dans le gauche et les pneus ont souvent 20°C de moins en température (peu de virages à gauche). Ensuite, on rebalance vite la moto dans le droite en remettant le plus vite possible la machine en charge".
  • Passerelle Dunlop
    Rapport : 3ème. Vitesse : 190 km/h. "On a relancé la moto rapidement, sans trop s'écarter, pour bien prendre le nouveau virage à gauche un peu en descente, où on passe la troisième. Suit une série de virages assez serrés où l’on est constamment entre le 2ème et le 3ème rapport. A la sortie, 3ème puis 4ème à 204 km/h pour atteindre le virage du Musée"
  • Virage du Musée
    Rapport : 2ème. Vitesse : 76 km/h. "On arrive à l'entrée du Musée à 205 km/h en 3ème. Il faut bien se placer pour entrer sur un freinage dans ce virage à gauche. On passe en deuxième à 76 km/h. C'est un virage un peu bosselé, avec une entrée plus lente que la sortie qui s'ouvre à l'extérieur. Il faut ensuite redresser et accélérer le plus tôt possible pour profiter de la ligne droite, où on monte jusqu'en 4ème à 222 km/h"
  • Virage du Garage vert
    Rapport : 2ème. Vitesse : 72 km/h. "Gros freinage ! De 220 km/h en 4ème, on passe à 72 km/h en seconde. Ce virage est très important, il faut en ressortir le plus proprement possible afin de réaccélérer très fort pour la longue ligne droite qui suit. C'est la seconde partie la plus rapide du circuit. En fin de ligne droite, on est en 6ème à plus de 250 km/h"
  • Le Chemin aux Boeufs
    Rapport : 3ème. Vitesse : 105 km/h. "On arrive en 5ème à environ 225 km/h sur un freinage assez violent en ligne droite et en descente pour inscrire la moto dans ce virage assez lent, que l'on passe en 3ème à 105 km/h. Dans ce virage très court, il faut tourner le plus vite possible et soigner la sortie pour profiter de la grande ligne droite qui suit, où on arrive, pour arriver à 220 km/h au Chemin aux Boeufs"
  • Les Esses Bleus
    Rapport : 2ème. Vitesse : 96 km/h. "On arrive en 3ème à 195 km/h dans cet enchaînement sympa des Esses Bleus. Le droite est assez relevé. Avec l'appui, on peut rentrer assez fort en tombant la deuxième à 96 km/h. On réaccélère pour garder de la vitesse (125 km/h) dans le gauche, qui est un peu plus traître car il est en dévers sur la sortie. Une accélération assez franche jusqu’à 170 km/h nous emmène jusqu'au raccordement"
  • Le Raccordement
    Rapport : 2ème. Vitesse : 81 km/h. "Un freinage court mais assez appuyé permet d'attaquer le raccordement en 2ème à 81 km/h. Sur le sec, pas de problème. Sur le mouillé, la trajectoire se réduit, car poser les roues sur les marques de peinture des vibreurs signifie la chute assurée. Il faut redresser la moto en sortie le plus vite possible pour accélérer. C'est particulièrement important ici puisqu'on entre ensuite dans la ligne droite des stands, la plus longue, où on monte tous les rapports jusqu'à la courbe Dunlop"

Bref, un splendide week-end en perspective, sans oublier le Grand Prix du Portugal dimanche à Estoril (lire Moto-Net du 14 avril 2005) !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Chouette, la saison endurance recommence. Mais ce "MASTER D'ENDURANCE" en 2 couses, je trouve ça un peu naze. Il faudrais revoir le championat mondial pour avoir quelque chose de plus coherant. Parceque l'endurance c'est vraiment top.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires et enjeux du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2020

Le championnat du monde des Grands Prix moto reprend enfin ce week-end sur le circuit Angel Nieto de Jerez (Espagne), théâtre de la toute première course MotoGP 2020 après quatre mois d'interruption due au Covid-19. Présentation, horaires et déclarations.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Officiel : Pol Espargaro au HRC, Alex Marquez chez Honda-LCR en 2021

A peine arrivé, déjà débarqué : Alex Marquez quittera bel et bien le team officiel Honda en 2021 pour laisser place au transfuge KTM Pol Espargaro, et ce sans avoir disputé une seule course sur la RC213V d'usine ! Le frère cadet de Marc Marquez conservera un statut de pilote HRC dans l'équipe privée LCR. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...