• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS 2006
Paris, le 5 septembre 2005

La nouvelle Yamaha R1 se dédouble

La nouvelle Yamaha R1 se dédouble

Après huit ans d'existence et quatre générations (1998, 2000, 2002 et 2004), la R1 modèle 2006 ne présente que de légères évolutions mais offre une version SP "hautes performances" limitée à 500 exemplaires en Europe. Présentation.

Imprimer

Pas de révolution sur le fleuron Hypersport de Yamaha : la R1 modèle 2006, qui sera présentée au Mondial du 1er au 9 octobre (lire notre Dossier spécial) et commercialisée en début d'année prochaine, ne présente que de légères évolutions. Mais les modestes ingénieurs nippons, procédant par petites touches sur "des détails qui font la différence", estiment tout de même avoir permis "la redéfinition d'un chef d'oeuvre"...

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

"Le cahier des charges pour le développement de la R1 a toujours été le même depuis le premier jour", explique la marque aux diapasons : "créer la référence en matière de moto supersport performante" grâce à "un moteur et un châssis de pointe alliés à un design agressif et reconnaissable".

S'appuyant sur la génération 2004 qui avait remporté le prix du meilleur design lors de sa présentation à Paris fin 2003 (Moto-Net du 26 septembre 2003), la nouvelle R1 reste en effet reconnaissable entre toutes. Ses coloris (bleu ou rouge) sont identiques à ceux de cette année et seule la très classe livrée grise s'efface devant un "midnight black" nettement plus agressif.

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

Dans le cadre de son 50ème anniversaire, Yamaha propose aussi la splendide livrée "extreme yellow" au design noir et jaune des années 1970 et 1980, comme pour la série limitée de la MT-01 (Moto-Net du 1er septembre 2005).

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

La R1 modèle 2006 utilise le même moteur que cette année mais gagne "3 chevaux à 12 500 tours sans induction directe d'air", selon les chiffres fournis par Yamaha. Que les bien-pensants franchouillards se rassurent tout de suite avant d'alerter les associations, le ministère de l'intérieur, la Mairie de Paris ou l'Elysée : ce léger gain de puissance ne concerne que la version "full power" destinée au monde libre autour de l'Hexagone !

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

La principale évolution moteur concerne en fait l'utilisation de guides de soupapes d'admission plus courts : "avec 27,5 mm, ceux-ci gagnent 5 mm par rapport au modèle 2005 et cette réduction de 15% de la longueur accroît l'efficacité du moteur en augmentant le flux d'admission d'air et en réduisant les pertes de puissance par frottement", explique Yam. Afin d'intégrer ces nouveaux guides de soupapes d'admission, la R1 2006 dispose également de "conduits d'admission d'air plus lisses, tandis que "la noix d'embrayage a été modifiée pour améliorer le flux d'huile dans l'embrayage".

Moteur

  • 4 cylindres 20 soupapes DOHC de 998 cc 4 temps à refroidissement liquide
  • Puissance augmentée de 3 ch, arrivant à 175 ch à 12500 tr/mn sans induction directe d'air (version "full power" non importée en France)
  • Inclinaison des cylindres de 40 degrés vers l'avant
  • Injection électronique
  • Transmission 3 axes ultra compacte
  • Alésage x course : 77 x 53.6 mm
  • Taux de compression : 12.4 :1
  • Nouveaux conduits d'admission d'air plus lisses
  • Nouveaux guides de soupapes d'admission plus courts
  • Augmentation de l'efficacité de l'admission et de l'échappement
  • Tendeur de chaîne de distribution modifié
  • Noix d'embrayage revue

Même politique de "petites touches" côté châssis : le Deltabox V de la R1 reste le même "mais il dissimule des modifications qui bien que subtiles se révèlent très efficaces", estime le constructeur. L'épaisseur de la couche d'aluminium moulé a ainsi été réduite de 1 mm pour atteindre 3.5 mm au point le plus fin, ce qui devrait procurer "une meilleure répartition de la rigidité sur la section du cadre située entre les points d'ancrage avant du moteur et la colonne de direction". Au final, "ce nouveau cadre offre le même niveau élevé de stabilité et de rigidité latérale que le modèle 2005, tout en étant plus léger et maniable en virages", estime Yamaha qui a procédé à "plusieurs milliers d'heures de test sur circuit ou sur tracé routier" pour aboutir à ces modifications.

Enfin le bras oscillant, dont la structure globale est similaire au modèle 2005, a été allongé de 20 mm. L'objectif est de réduire l'effet perturbateur qu'a la tension de la chaîne en virage sur la maniabilité, de "procurer une bonne répartition de la rigidité, ce qui contribue à la bonne motricité de la R1", et de "fournir une maniabilité encore améliorée". Cet allongement affecte également la répartition des masses et la R1 2006 offre donc une répartition vers la roue avant augmentée de 1%.

Châssis

  • Cadre aluminium Deltabox V
  • Répartition de la rigidité du cadre modifiée
  • Pas de changement dans la rigidité verticale
  • Epaisseur de la section avant du cadre revue
  • Attaches moteur et bras oscillant modifiés
  • Nouveau té de fourche inférieur
  • Bras oscillant plus long de 20 mm
  • Répartition du poids sur la roue avant augmentée de 1%
  • Nouveaux tubes de fourche anodisés avec répartition de la rigidité modifiée
  • Chronomètre

Série limitée R1SP

La vraie évolution de la Yamaha R1 2006 concerne la série limitée SP, une version "hautes performances" destinée à "satisfaire la demande de certains motards expérimentés à la recherche de la performance absolue" (500 exemplaires en Europe seulement).

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

"Ce n'est pas simplement une R1 standard sur laquelle on aurait adapté des composants de course, mais une machine spécifiquement développée à l'aide de composants conçus exclusivement pour elle", précise Yamaha. Le carénage et le châssis seront aux couleurs du cadre de la MT-01 (finition Gun Smoke) alors que le réservoir sera revêtu d'une peinture deux tons, noir mat à l'avant et noir vernis à l'arrière.

A l'avant (fourche anodisée or) et à l'arrière (entièrement réglable), la bête de course est équipée de suspensions Öhlins développées spécifiquement pour elle. La R1SP avait en effet initialement été testée avec des suspensions avant et arrière Öhlins de série, mais "les ingénieurs Yamaha ont requis nombre de modifications importantes", explique le constructeur.

 NOUVELLE YAMAHA YZF R1 2006 : le monstre se dédouble

Contrairement à la R1 standard : la version SP est équipée d'un embrayage anti-dribble. "Directement issu de la compétition", il permet de "limiter l'effet de couple sur la roue arrière lors des décélérations rapides et freinages appuyés en conditions de course".

Enfin la R1SP est équipée d'échappements dorés et de jantes Marchesini en aluminium forgé avec des rayons en Y à la façon de la M1 de MotoGP. "C'est la première fois que Yamaha utilise ce type de jantes sur une moto de série destinée à un usage routier", précise le constructeur.

Chacune des 500 YZF-R1SP produites sera munie d'une petite plaque gravée mentionnant le numéro de série de la machine, soulignant ainsi son exclusivité.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 3 commentaires
GP des Pays-Bas : Bagnaia s’impose devant Bezzecchi et Vinales, Quartararo implose

Bagnaia n’avait plus rien à perdre au championnat ? Il remporte à Assen une flamboyante victoire. Quartararo défendait parfaitement son titre ? Il trébuche deux fois, entraînant dans sa première chute le malchanceux Aleix Espargaro ! Celui-ci termine tout de même au pied du podium gravi par le rookie Bezzecchi et le revenant Vinales. Compte-rendu.
Pays-Bas 6 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...