• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS 2012
Paris, le 23 septembre 2011

La nouvelle Honda CBR 1000 RR Fireblade 2012 se dévoile au Mans

La nouvelle Honda CBR 1000 RR Fireblade 2012 se dévoile au Mans

La nouvelle Honda CBR1000RR Fireblade 2012, entrevue cet été sur Moto-Net.Com, vient d'être officiellement dévoilée aux 24H Moto du Mans. Au programme des nouveautés : dessin, jantes, suspensions, instrumentation digitale et reprogrammation d'injection...

Imprimer

Nouvelle Honda Fireblade 2012

Les premières informations et photos émanant d'un concessionnaire Honda à Hong Kong, dévoilées cet été sur Moto-Net.Com (lire MNC du 19 août 2011 : la Honda CBR1000RR évolue peu en 2012) étaient parfaitement fiables : la nouvelle CBR1000RR bénéficiera bel et bien d'une légère mise à jour à l'occasion du 20ème anniversaire des Fireblade !

Côté esthétique, les lignes de la prochaine Superbike du premier constructeur mondial sont en tout point comparables avec celles observées sur les clichés "volés" du mois d'août : optiques plus acérés, prises d'air redessinées, flancs de carénages réaménagés... Honda a même logé un spoiler dans le nez de sa sportive "afin de réduire la pression aérodynamique à grande vitesse, au bénéfice du comportement dynamique".

Les Japonais précisent également que la partie arrière a été revue, mais seuls les inconditionnels de la Fireblade auront noté le changement du support de plaque. Pour le reste, MNC cherche encore (pour info, le feu stop blanc équipait déjà le modèle 2010).

Pas besoin en revanche d'être un fin limier pour noter le remplacement des jantes trois bâtons par des éléments à douze branches ! Réalisées en fonderies d'aluminium, elles offriraient une meilleure rigidité car plus homogènes sur le périmètre de la roue (voir schéma constructeur).

Ces roues participeraient ainsi "à l'amélioration du comportement et au meilleur ressenti du pilote", mais c'est avant tout les nouvelles suspensions qui devraient apporter du changement au niveau de la tenue de route et du "feeling"...

Car la Fireblade 2012 s'est dotée à l'avant de la fameuse fourche inversée Showa "Big Piston" de 43 mm, qui équipe déjà ses cousines Kawasaki et Suzuki. "Cette fourche utilise une construction unique avec un volume d'amortissement plus important", rappelle Honda, "afin de limiter la pression hydraulique créée lors des phases de compression et de détente".

Le best of Showa

"On obtient ainsi un temps de réaction réduit entre l'enfoncement initial et l'amortissement à proprement parler, ce qui favorise le contact entre le pneumatique et le sol, remontant au pilote une sensation rassurante de l'avant et offrant une meilleure stabilité lors des freinages appuyés". Intéressant, non ? MNC se fera un plaisir de vérifier ces aptitudes sur circuit avant la fin de l'année !

À l'arrière, la Superbike "made in Tokyo" conserve sa configuration "Unit Pro-Link" mais y adjoint, en grande première mondiale sur une moto de série, un tout nouvel amortisseur développé avec Showa et baptisé "Balance Free Rear Cushion".

En français dans le texte, "ce système se caractérise par l'utilisation dans l'amortisseur de deux tubes (le corps de l'amortisseur plus un second tube interne) en lieu et place du simple tube conventionnel. Cela permet d'utiliser un piston qui ne comporte plus de clapets, la fonction d'amortissement étant générée par le passage de l'huile dans un élément séparé".

L'huile n'étant plus sous pression et traversant moins de clapets, Honda promet "des performances d'amortissement plus stables sur la durée, une meilleure absorption des chocs et par conséquent une meilleure traction dans la mesure où le contact entre la roue arrière et le sol est plus constant".

Preuve de l'efficacité de ce système, "cette technologie a été validée lors de la fameuse course des 8 Heures de Suzuka et au cours du championnat Superbike japonais, remporté par une CBR1000RR Fireblade ainsi équipée par Showa", ajoute Honda. CQFD !

Outre ces performances supérieures, Honda souligne que les nouveaux éléments de suspensions sont plus facilement réglables : les vis de compression et détente sont immédiatement repérables et aisément atteignables, que ce soit au niveau de l'amorto arrière ou de la fourche.

Côté moteur, "les Fireblade ont toujours fait appel à l'architecture 4-cylindres en ligne, synonyme de haute puissance, de poids limité et de grande compacité", insiste le constructeur, écartant d'un revers les rumeurs de CBR mue par un V4, voire un V5 !

"Pas besoin d'antipatinage"

La nouvelle Fireblade 2012 reprend d'ailleurs tel quel le bloc de 999 cc de son aïeule pas si lointaine (lire notamment notre Duel Honda CBR1000RR Vs Yamaha YZF-R1), son traitement de surface Ni-SiC et son embrayage à glissement limité "hérité de la RC212V", assure Honda. Seule la programmation du système d'injection dédoublé PGM-DSFI a été modifiée afin "d'améliorer la réponse à faible ouverture des gaz".

"Les motoristes se sont en effet concentrés sur la réactivité du système à basse vitesse, de manière à obtenir douceur et progressivité lors de la remise des gaz", détaillent les Rouges. "En analysant les données en provenance de la poignée de gaz et la réponse du moteur dans ces conditions, il apparaît que le contrôle est amélioré jusqu'à 25% d'ouverture des gaz".

Sur le premier quart de rotation de la poignée de gaz, l'arrivée de la puissance et du couple seraient ainsi parfaitement gérables. Aussi incroyable - effroyable ? - que cela puisse paraître, les ingénieurs Honda seraient donc parvenus à rendre leur moteur encore "plus linéaire et exploitable" !

Pleinement satisfaits du comportement de leur moteur, mais également de l'ensemble de leur moto, grâce notamment à la nouvelle suspension arrière, les Japonais ont décidé de se passer du système d'antipatinage pourtant très en vogue (lire notamment MNC du 14 septembre 2011 : la nouvelle Yamaha YZF-R1 2012 adopte l'antipatinage.

La décision semble en fait couler de source tant elle correspond à la philosophie du "Total Control" chère à Honda en général et aux Fireblade en particulier : pas besoin d'électronique pour gérer les 178 chevaux et les 112 Nm de la CBR1000RR, puisque le pilote sait toujours exactement où il en est !

Notons d'ailleurs que le poids de la Superbike Honda demeure l'un des plus contenus du segment à 200 kg tous pleins faits, soit seulement un de plus que l'ancien modèle pour la version sans ABS. Le système antiblocage combiné à contrôle électronique (C-ABS) fait en revanche grimper la balance de 10 kg !

Fireblade, au tableau !

Enfin, un tout nouveau tableau de bord entièrement digital équipe désormais la CBR1000RR. Elle y gagne au passage un indicateur de rapport engagé et une série de cinq LED permettant de passer les rapports au régime optimal, communément appelé "shiftlights".

Les "geeks" pourront même jongler entre les quatre modes affichage du compte-tours linéaire : "classique", "inversé" (les segments noirs indiquent le régime restant avant la zone rouge), "crête" (pointe momentanément le régime maxi atteint) ou "simple" (un unique segment parcourt le compteur).

Honda précise que quatre affichages sont également possibles au niveau du chronomètre. Les pistards - comme les routards - apprécieront aussi la possibilité de surveiller leur consommation instantanée et moyenne (sur chaque trip partiel), la distance parcourue et la durée totale du roulage, voire la quantité d'essence restante une fois la réserve entamée.

Encore inconnus, la date de disponibilité et le tarif de cette nouvelle Fireblade 2012 seront prochainement dévoilés sur Moto-Net.Com. En attendant, vous pouvez d'ores et déjà l'admirer (en blanc, rouge ou noir) tout le week-end dans la boutique officielle Honda des 24H du Mans, au sein du village situé à l'intérieur du circuit Bugatti.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs, afin de vous permettre la connexion à votre compte utilisateur, de laisser des commentaires sur les articles, de déposer des annonces, de paramétrer vos alertes, de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et d'obtenir les données statistiques qui nous permettent de mieux répondre aux attentes de nos lecteurs.