• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERDICTION DES MOTOS
Paris, le 8 mars 2005

La Mairie de Paris perd les pédales !

La Mairie de Paris perd les pédales !

La Mairie de Paris a complètement perdu les pédales dans sa politique de transports urbains : non contente de s'acharner sur les motos, elle propose carrément, dans un rapport dont Moto-Net s'est procuré une copie, de les interdire de façon permanente.

Imprimer

Alors qu'une poignée d'inspecteurs olympiques venaient tout juste de débarquer dans la capitale pour juger si les Parisiens seraient dignes, dans un peu plus de sept ans, d'accueillir sa sainteté Olympiade, le Conseil de Paris se réunissait ce matin pour discuter du "Plan de protection de l'atmosphère" (PPA).

En application de la "Loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie (dite loi LAURE)" du 30 décembre 1996, la Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement d'Ile-de-France (DRIRE) a en effet établi un plan qui était soumis ce matin "pour avis" à l'ensemble des collectivités de la région par le préfet de région et le préfet de police.

"Pour avis", la nuance est d'importance : elle signifie que les délires dont sont victimes les représentants actuels de la nouvelle mairie "de gauche", verts en tête, pourront en dernier ressort être écartés par le préfet qui conserve la décision finale...

"Interdiction permanente des moteurs deux-temps"

Non seulement le "projet de délibération" de la "Direction des parcs, jardins et espaces verts, service de l'écologie urbaine", dont Moto-Net.Com s'est procuré une copie et qui a pour objectif de "présenter l'avis de la Ville de Paris", "approuve les mesures de restrictions de circulation pour les véhicules deux-roues motorisés en cas de pics de pollution", mais il estime en outre que "le PPA doit permettre l'interdiction permanente de moteurs deux-temps" !

Deux-roues motorisés en ville : la Mairie de Paris perd les pédales !

"Restreindre l'essor important des deux-roues motorisés"

Vous n'êtes pas concernés par le 2-temps et vous pensez que de toute façon, ce type de moteur finira par disparaître tout seul de la circulation avec le vieillissement du parc ? La Mairie de Paris a quand même pensé à vous ! Car plutôt que de mettre un terme à l'augmentation délirante des loyers ou de lutter contre la transformation des quartiers vivants et populaires en douillets dortoirs à BoBos, conformément au mandat "de gauche" que lui ont confié les Parisiens, la "nouvelle" municipalité ne semble avoir d'autres priorités que de prendre des "mesures réglementaires destinées à restreindre l'essor important de l'usage des deux-roues motorisés en Ile-de-France".

Vous avez bien lu. Allez, encore une fois pour la route ? Des "mesures réglementaires destinées à restreindre l'essor important de l'usage des deux-roues motorisés en Ile-de-France". Pas seulement dans Paris intra muros, ce qui en soi justifierait déjà une contestation des plus virulentes, mais dans toute l'Ile-de-France.

Et comme si ça ne suffisait pas, les élus "de gauche" poursuivent : "des restrictions aussi bien permanentes que ponctuelles (dès le seuil d'information) doivent pouvoir être prises dans certains quartiers, tels que les quartiers à accès restreint ou règlementé"...

"Entre 3 et 122 fois plus"

Les élus de la majorité municipale, décidément en super forme bio-ionique, notent encore que "selon des études tant françaises (Ademe) que suisses, un deux-roues pollue entre 3 et 122 fois plus (sic) qu'un (resic) voiture". Passons sur le mauvais accord de genre - les rapports de la Mairie de Paris, quelle que soit la couleur politique du moment, semblent avoir un vrai souci avec les règles élémentaires d'orthographe et de grammaire - pour s'interroger sur la pertinence des chiffres avancés : à temps de circulation égal, sur un trajet égal, y compris le temps mis à se garer ? Mais surtout, 3 fois plus ou 122 fois plus ? Ce n'est quand même pas tout à fait la même chose...

Ville réservée aux ISFistes ?

La Ville de Paris regrette en outre que le PPA limite les restrictions de circulation aux seuls épisodes de pics de pollution. Elle propose au contraire qu'il "invite les collectivités à prendre des mesures permanentes de restriction de circulation des véhicules motorisés (VL, VUL, PL, 2RM, autocars) - comprendre automobiles, camionnettes, poids lourds, deux-roues motorisés et bétaillères à touristes - les plus polluants, c'est-à-dire non homologués ou homologués aux normes Euro les plus anciennes". En clair, autant afficher tout de suite un panneau à l'entrée de la ville indiquant que les véhicules de pauvres (immatriculés avant 1990) sont invités à passer leur chemin !

Deux-roues motorisés en ville : la Mairie de Paris perd les pédales !

L'effet de Sarre sur la pollution atmosphérique

Face à cet acharnement hallucinant de la majorité municipale, verts et socialistes en tête, l'opposition la plus active semble provenir du Mouvement républicain et citoyen (MRC) du chevènementiste Georges Sarre, qui s'était déjà déclaré favorable à la circulation des motos dans les voies de bus (lire Moto-Net.Com du 25 janvier 2005).

Dans un amendement déposé ce matin, le MRC rappelle que "l'essor de l'usage des deux-roues motorisés concourt à un meilleur partage de l'espace public entre tous les usagers, conformément à l'objectif de la municipalité" et que "l'usage des deux-roues motorisés participe à la décongestion des voies de circulation saturées : à parcours identique, le temps d'émission de polluants d'un deux-roues motorisés est inférieur à celui d'une voiture en raison de sa facilité de circulation et de stationnement".

"La Palisse ne dirait pas le contraire"

"Je vous demanderai d'en convenir", a encore lancé Georges Sarre à l'attention de ses petits camarades de débat au sein du Conseil de Paris : "la circulation et le stationnement d'un deux-roues requièrent moins de place que la circulation et le stationnement d'une voiture. M. de La Palisse ne dirait pas le contraire".... Le nouveau "saint patron des motards" note encore que depuis la directive du Parlement et du Conseil européens 2002/51/CE, les deux-roues motorisés nouvellement commercialisés sont soumis à une réduction drastique des émissions polluantes, et que "le niveau de ces dernières est au plus égal à celles des voitures". En outre, le cycle de vie d'un deux-roues motorisé, relativement court, "permet une diffusion rapide des nouvelles normes de pollution".

Les palmes de la mauvaise foi

Si les palmes de la mauvaise foi avaient dû être décernées ce matin à l'issue des débats du Conseil de Paris, nul doute que les moustaches d'Yves Contassot, maire adjoint (Vert) chargé de l'environnement, en auraient frémi d'avance (lire Moto-Net.com du 22 août 2001) : "j'ai entendu M. Sarre dire une fois de plus son attachement à une quasi totale liberté de circulation des deux-roues motorisés (...) y compris - contrairement au code de la route - en les autorisant à circuler dans les couloirs de bus", s'enflamme l'élu avant de citer à nouveau les "très nombreuses études faites par l'Ademe, Airparif, le service de l'écologie urbaine, l'Office de l'environnement suisse qui confirment que les deux-roues motorisés polluent entre 3 et 200 fois plus qu'un véhicule à quatre roues". On est donc passé en quelques heures de 122 fois plus (lire plus haut) à 200 fois plus. Espérons que demain matin, les conducteurs de deux-roues motorisés ne seront pas accusés de chier des crottes de chiens sur les trottoirs, de spéculer sur la bulle immobilière et de dealer du crack à la sortie des écoles du XIXème !

"Il y a une tolérance pour les deux-roues motorisés en matière de pollution qui n'existe pour aucun autre type de véhicule", poursuit l'adjoint au maire tout à son délire, jurant bien sûr qu'il "ne s'agit pas de fustiger les motards, car ce ne sont pas eux qui sont responsables de l'élaboration des normes"...

La "bouc émissairisation" des deux-roues motorisés

A l'issue des débats, le MRC de Georges Sarre prend des airs de Bureau national de la FFMC et dénonce la "dérive de la politique municipale parisienne" qui conduit à "faire des deux-roues motorisés, hors de toute analyse rationnelle, les boucs émissaires des problèmes de pollution atmosphérique". Atmosphère, atmosphère ?

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Horaires et objectifs du Grand Prix d’Emilie-Romagne MotoGP 2021



Fabio Quartararo peut devenir champion du monde MotoGP dès ce week-end, alors que les pilotes font leur retour sur le circuit de Misano (Italie) pour le Grand Prix d'Emilie Romagne MotoGP, 16ème course de la saison 2021... Horaires et objectifs des pilotes : demandez le programme !
Présentation de la nouvelle moto Triumph Tiger 660 Sport

La nouvelle Tiger 660 Sport marque l'arrivée de Triumph sur le segment des motos trails-GT de moyenne cylindrée à partir du roadster Trident 660. Cette nouveauté de 81 ch, compatible permis A2, sera disponible en février 2022 au prix de 9095 euros. Présentation. 
KTM rappelle ses motos à moteur monocylindre LC4 de 2018 à 2020

Un joint de récepteur d'embrayage défectueux est à l'origine d'une vaste campagne de rappel sur toutes les motos KTM propulsées par le monocylindre LC4 des millésimes 2018 à 2020. Explications.
Essai du pneu moto Metzeler Roadtec 01 SE (Sport Edition)

Metzeler (groupe Pirelli) regonfle le potentiel dynamique de son pneu Roadtec 01 pour mieux le caler sur les jantes des motos routières au tempérament sportif (et vice-versa). Essai sur route et sur circuit - mouillé - du Roadtec 01 SE pour "Sport Edition".   
Essais 1 commentaire
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.
Présentation de la nouvelle moto néo-rétro Kawasaki Z650RS 2022

Le populaire petit roadster de Kawasaki se décline comme annoncé en version classique Z650RS pour 2022, avec des performances et une partie cycle identiques. Seuls l'habillage et les équipements transforment cette nouvelle moto néo-rétro accessible au permis A2 sous les 8500 euros. Présentation et liste de ses rivales.
 
Roadster 2 commentaires
Rentrée studieuse pour le marché français du motocycle en septembre 2021 

5808 immatriculations en 125 cc, 10 550 en grosses cylindrées : la rentrée dans les concessions françaises a été moins bonne que l’an passé, mais nettement supérieure à celle de 2019. Mais si rappelez-vous, cette époque où masque et pass sanitaire n’étaient pas nécessaires pour faire son marché… de la moto et du scooter !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...