• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BACK TO THE SUPERBIKE
Paris, le 15 mars 2016

L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

Au delà des points distribués, chaque week-end de course apporte son lot de remarquables prouesses et de contre-performances, de bonnes et de mauvaises surprises. Dans son analyse, Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du WSBK à Buriram.

Imprimer

Les BMW et Yamaha sur la bonne piste ?

Markus Reiterberger a passé une bien meilleure fin de semaine qu'Alex Lowes en Thaïlande : le champion d'Allemagne 2015 a décroché un "Top Fünf" dès sa troisième sortie en World Superbike. Le podium était encore à une dizaine de secondes et la victoire à une vingtaine, mais le n°21 a de quoi se réjouir.

Septième le lendemain, "Reiti" s'est néanmoins rapproché du vainqueur, terminant à 15 secondes de Sykes (de Rea et de Davies !). Plus satisfaisant encore, Markus a devancé sur le poteau son premier adversaire, son coéquipier Jordi Torres...

 Reiterberger et Torres - L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

"Septième place, encore un bon résultat au #ThaiWorldSBK", signalait dimanche soir le jeune pilote allemand avant de souligner le caractère "bien fun" du dernier virage... dont les BMW n°21 et 81 sont sorties carénage contre carénage !

"J'ai fait une erreur dans le premier tour, et dans le tout dernier aussi car j'ai été distrait par mon panneautage puis par un retardataire qui ne s'est pas rangé", regrette le "Spanish Elvis". Mais "ce n'est que le début de la saison et nous sommes sur la bonne piste", relativise l'espagnol, impatient de courir à domicile.

Plus performantes que les BMW Althea à Phillip Island, les S1000RR de l'équipe Milwaukee l'ont été beaucoup moins à Buriram et n'ont marqué que deux petits points ce week-end : un premier samedi avec Brookes et un second le lendemain avec Abraham.

"À court de points et à court de réponses", observait Josh Brookes dimanche soir... "Nous devrons revenir aux bases pour Aragon, nous sommes trop loin. J'ai besoin d'avoir confiance en ma moto pour aller vite"...

 Brookes, Savadori, Baiocco, Camier, Barrier & Co - L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

Tombé sur la complainte du champion de Grande Bretagne 2015 (titre obtenu avec la R1), son compatriote Troy Corser twittait hier : "désolé de voir ça, mec... J'ai pourtant proposé mon aide à toi et ton équipe. Ton manager a répondu qu'il n'en avait pas besoin. Je pense que si"...

Trahi l'an dernier par les (ir)responsables du Team JR Racing (lire notre Interview MNC d'Udo Mark, directeur marketing du département BMW Motorrad Motorsport), le double champion du monde Superbike prouve qu'il a toujours l'intention de s'investir dans le World Superbike.

 Brookes et Corser - L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

En attendant de trouver sa place - pourquoi pas en tant que manager d'Anthony West en Supersport, lui demande John Laverty ? "Parce qu'il faut des sponsors" répond Troy ! -, le "Croco Corser" se régale sur les chemins de Nouvelles Galles en compagnie de son père et de son frère. Sur R1200GS, what else ?!

À environ trois secondes de Josh Brookes à la fin des deux manches, Sylvain Barrier poursuit son apprentissage sur sa Kawasaki Pedercini. En dehors des points en Thaïlande, "Syl'20" est néanmoins sûr qu'en affinant son pilotage, il atteindra le Top 10.

 Guintoli - L'analyse MNC du World Superbike en Thaïlande

Notre deuxième représentant, Sylvain Guintoli, poursuit lui aussi son travail de fond sur la R1 qui dispute sa première saison WSBK. Cinquième de la Superpole mais écarté du Top 5 en course, "Guinters" assure avoir bien progressé ce week-end.

Auteur de trois tout-droits en première manche, Sylvain a réduit de moitié l'écart qui le séparait des Kawasaki d'usine à la fin de la seconde manche. Il reste encore à trouver une demi-seconde pour jouer la gagne. Mais l'objectif du champion du monde 2014 ne varie pas : "#HuntForGlory", poste-t-il sur son compte officiel Twitter !

En trouvant un peu plus de rythme, le "Frenchie" pourrait à nouveau briller en World Superbike. Il conserve par ailleurs son principal atout : la constance (6ème et 5ème en Australie, 7ème et 6ème en Thaïlande) grâce à laquelle Guintoli occupe la cinquième place du provisoire et reste au contact des meilleurs pilotes.

En catégorie Supersport, un pilote français - le seul inscrit ! - cumule déjà vitesse et régularité : Jules Cluzel ! Martin Fourcade et Marie Dorin-Habert - dont les succès en biathlon ont naturellement été relayés par le haut-savoyard Loris Baz - ne sont pas les seuls à avoir porté haut le drapeau tricolore ce week-end !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !