• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 26 mai 2011

Kawasaki W800 Vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance

Kawasaki W800 Vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance

Votre ZXG-R vous a coûté 6 points de permis ? Madame ne supporte plus la selle passager de votre vilain roadster ? Vous êtes peut-être mûr pour une machine néo-rétro ! Essai comparatif de deux ''vraies fausses'' motos anciennes bien dans leur époque !

Imprimer

Deux motos plus ou moins rétros

Esthétiquement, la W800 évoque davantage les motos anciennes que la Bonneville qui a pris un sérieux coup de jeune en 2009. Avec sa petite roue avant de 17 pouces, ses pots "mégaphone" et ses jantes à bâtons, l'anglaise se donne un style un peu sport-rétro alors que la Kawa joue le classicisme absolu avec ses grandes roues de 18 et 19 pouces, ses protège-genoux et ses pots "saucisson".

Kawasaki W800 vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance !

Le dépouillement est de mise sur les deux machines et c'est tout bénef' pour les constructeurs : ça fait plus rétro et ça coûte moins cher en équipements !

Une anglaise fort peu pratique

La Bonneville pousse même ce dépouillement jusqu'au dénuement le plus total, à tel point qu'il faudra passer par le rayon des accessoires pour un usage quotidien. Le bouchon de réservoir, par exemple, est en "libre-service" et il est impossible de transporter quoi que ce soit, à commencer par un antivol.

Kawasaki W800 vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance !

Le Neiman aurait également mérité d'être plus pratique : il se trouve sur la colonne de direction et se verrouille avec une clé différente de celle du contact. Autant dire que pas mal de propriétaires feront l'impasse.

La W800 fait mieux en proposant une béquille centrale en plus de la latérale, tandis que sa selle se retire pour accueillir un tout petit antivol en U. Les poignées passager permettront en outre d'accrocher facilement un sac.

Le minimum syndical

Côté équipement, il ne faudra pas être trop exigeant, surtout par rapport à la plupart des motos récentes. On fera notamment une croix sur la jauge à essence et il faudra se contenter sur les deux machines d'un voyant de passage en réserve.

Kawasaki W800 vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance !

La Bonneville propose deux trips partiels (au lieu d'un pour la W800) mais la Kawa se fait pardonner grâce à son horloge. Sur le moteur de l'anglaise, on trouve un petit accélérateur d'injection - sorte de starter des temps modernes ! - pour améliorer les démarrages à froid en hiver.

Enfin, les deux motos sont équipées de transmission finale par chaîne. Compte tenu de leurs tarifs plutôt élitistes on aurait pu imaginer une courroie ou un cardan - certes moins rétro -, car c'est toujours un peu dur pour le coeur de tapisser de projections de graisse des machines aussi jolies...

Tous publics

Grâce à leur cylindrée intermédiaire et à leur poids raisonnable, elles s'adressent au plus grand nombre : du motard débutant au vieux briscard à la recherche d'une moto ayant du cachet.

Kawasaki W800 vs Triumph Bonneville SE : les mamies font de la résistance !

Elles conviendront aussi à la plupart des gabarits, y compris aux petites demoiselles. C'est particulièrement vrai pour la Bonneville, qui propose un format très compact et une hauteur de selle très basse de 740 mm. Du coup, les plus d'1,85 m pourront se sentir un peu à l'étroit sur la Triumph. Mais le seul vrai défaut de l'anglaise est qu'elle s'avère plutôt lourde lors des manoeuvres moteur coupé.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Désolé Steeves, je ne sais si tu as connu cette époque, mais dans les 70's les motos ce n'était pas la frime à la terrasse des cafés ou sur la croisette. On les chargeait comme des baudets et on enquillait des centaines ou des milliers de kms. C'était pas 1936 mais presque. On les affublait de porte-bagage bien costaud en acier inoxydable, ou pour la norton commando que tu cites, les mecs se faisaient faire d'immenses arceaux (ce qu'on ne retrouve plus aujourd'hui) qui permettaient d'enfiler et d'empiler au moins 2sacs à dos, On ajoutait parfois un bon pare-brise ou un moche carénage (comme sur les yam xs 3cyl), mais il n'y avait pas autant d'autoroutes à l'époque. Certaines en étaient déjà affublées d'origine comme la john player spécial (norton aussi). De toutes façons on se débrouillait toujours pour partir loin, pour ensuite faire le récit auprès des copains et copines, car c'était une époque de découverte et de griserie, un temps initiatique révolu pour la grande majorité des jeunes d'aujourd'hui. Maintenant, on se sent presque coupable d'exister, on a droit à la réduction des libertés et à la frustration grandissante d'une société qui se flicaille pernicieusement à grand renfort d'électronique. On sera bientôt dans le monde que décrivait George Orwell dans son célèbre roman 1984. Surtout restons lucides pour ne pas, nous et notre progéniture, nous faire manger tout cru par un système qui manifestement veut de plus belle nous contrôler nous presser et nous jeter, afin de privilégier une minorité bling bling cynique avide de développer son patrimoine au détriment de la majorité silencieuse. On sait que le gâteau se rétrécit, alors on se sert d'abord, notre président l'a bien compris en s'augmentant dès qu'il est arrivé, et il a donné l'exemple aux cadres dirigeants qui aujourd'hui n'hésitent plus à s'augmenter de 50 à 150% d'une année sur l'autre ou bien de négocier des parachutes. Restons bien éveillés, la révolution de 68 a été internationale...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • W800 d'origine avec 2442 km au compteur
  • Bonneville SE d'origine avec 1342 km au compteur
  • Parcours : 700 km
  • Routes : route, autoroute, Paris et grande banlieue
  • Pneus : Dunlop Roadmaster TT100 GP sur la Kawa
    Metzeller MEZ 4 (Av) et MEZ 2 (Ar) sur la Triumph
  • Conso moy : 5,1 l/100 km (Kawa)
    5,5 l/100 km (Triumph)
  • Auton moy (avant réserve): 180 km (Kawa), 180 km (Triumph)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS KAWASAKI W800

 
  • Look craquant
  • Finition et qualité des matériaux
  • Plaisir de conduite
 
 
 

POINTS FORTS TRIUMPH BONNEVILLE SE

 
  • Châssis sain et joueur
  • Freinage très correct
  • Possibilités de personnalisation
 
 
 

POINTS FAIBLES KAWASAKI W800

 
  • Freinage très rétro...
  • Vibration un peu trop présentes
  • Prix en forte hausse (W650)
 
 
 

POINTS FAIBLES TRIUMPH BONNEVILLE SE

 
  • Manque total d'aspects pratiques
  • Confort de selle et de suspensions
  • Prix de la version SE (bicolore en sus)
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !