• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAIS SBK PHILLIP ISLAND
Paris, le 14 janvier 2008

Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Pour les premiers tests officiels de l'année, pilotes et constructeurs ont dévoilé leurs cartes : l'occasion de s'étonner de la présence de certains teams et de l'absence d'autres, mais aussi d'assister à une domination inattendue du pilote Alstare !

Imprimer

Haut lieu du sport moto, la magnifique piste de Phillip Island propose 4448 mètres de pur pilotage à ses pratiquants : rapide et technique, le circuit australien est l'un des derniers bastions des tracés "à l'ancienne", aptes à mettre en valeur le côté gros coeur des pilotes.

De mardi à jeudi, sur les onze pilotes invités aux premiers tests officiels organisés par FG Sport et Pirelli, certains semblaient désignés d'office pour occuper le haut des feuilles de temps. À commencer par les stars locales : Troy Bayliss et Troy Corser ont toujours brillé sur leurs terres et vu le potentiel aperçu au Qatar de la nouvelle 1098 F08 du pilote Ducati (lire Moto-Net.Com du 3 décembre 2007) et la hargne légendaire de son compatriote Yamaha, beaucoup s'attendaient à une nouvelle guerre de Troy !

Mais la confrontation n'aura finalement pas lieu : après deux jours de domination, Troy Bayliss s'envole en voulant doubler Régis Laconi, alors que Troy Corser termine ces essais à la septième position à 0.6 sec de la pole, mais surtout à plus d'une seconde de son record du tour réalisé l'an passé ! Le kangourou évité de justesse sur la piste le dernier jour n'est pas l'unique source de déception du croco australien...

Troy Corser - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Attendu fermement par tous les observateurs, l'équipe championne du monde de la catégorie n'avait pas fait le déplacement en Australie : Ten Kate n'aurait pas pu préparer à temps ses CBR 2008, suite au retard pris par le HRC dans le développement du kit course. Checa, Kiyonari et Sofuoglu devront patienter quelques semaines pour essayer la nouvelle machine en essais privés : un revers fâcheux pour les trois pilotes qui découvrent la catégorie et qui ont besoin de rouler et de s'étalonner par rapport à leurs farouches adversaires...

Parmi ceux-ci, Max Biaggi, qui a tiré parti des récents aménagements apportés à l'organisation des essais (lire Moto-Net.Com du 11 janvier 2008) pour mettre à profit sa grande connaissance du tracé australien : l'Empereur romain s'y est imposé en 1994 et en 1996 au guidon de ses Aprilia 250 cc et en 2000 au guidon de sa Yamaha 500. Autant dire que même s'il ne bénéficiait pas des dernières gommes Pirelli, le célèbre n°3 se posait lui aussi en possible favori de ces essais : auteur du 8ème temps final à 0.7 sec de la pôle, Max s'est familiarisé à la conduite de la polémiquée 1098 et ses fameux 200 cc supplémentaires, sans chercher à figurer en haut des feuilles de temps...

Max Biaggi - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Il est intéressant de noter qu'en 2000, Max Biaggi s'était qualifié en 1'33.757 avec sa 500 2-temps, soit environ une seconde moins vite que son chrono de jeudi (1'32.8) ! Une différence qui laisse songeur sachant qu'à l'époque, les 500 développaient environ 15 à 20 ch de moins qu'une SBK actuelle, que la Ducati cube tout de même 700 cc de plus que la Yamaha 2-temps, mais surtout que les progrès réalisés en huit ans sur les châssis, les moteurs, l'électronique et les pneus sont vertigineux !

Coéquipier de la star italienne dans le team Sterilgarda Go Eleven, l'espagnol Ruben Xaus a tout de suite montré la compétitivité de la belle de Bologne, proche dans un premier temps de la version usine : 4ème de ces essais à seulement 2 dixièmes de Kagayama, Xaus a fait état de sa vélocité dès ce début d'année.

Ruben Xaus - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Le fougueux espagnol saura-t-il canaliser sa fougue et cohabiter avec l'exigeant Biaggi ? Pour l'instant en tout cas, les deux pilotes se disent ravis de la situation et de la nouvelle moto. "Mes premières impressions sont plutôt satisfaisantes", confie Max Biaggi : "nos Ducati sont des motos totalement nouvelles et nous découvrons leurs points forts jour après jour. Le moteur bicylindre est amusant à piloter et sincèrement il me plaît beaucoup. Nous avons réalisé du bon travail, mais nous n'en sommes qu'au début et nous avons encore un mois pour examiner la situation avant d'entamer la saison au Qatar. J'ai un bon feeling avec les gars qui travaillent dans mon équipe et je me sens de nouveau comme à la maison ! Je suis très motivé et j'ai hâte que le championnat démarre", explique le n°3.

Biaggi reste d'ailleurs cette semaine en Australie avec son équipe pour mettre au point sa machine et peut-être essayer de chasser le chrono, loin des regards inquisiteurs de la presse et de ses adversaires.

Et peut-être aussi pour bénéficier de conditions météo moins variables, puisque la température est passée de 20° C le mardi à 38° C le jeudi ! Avec près de 55° C de température de piste le dernier jour, les nouvelles gommes apportées par Pirelli ont été soumises à rude épreuve !

Troy Bayliss - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Serait-ce la cause de la sortie de piste de Bayliss jeudi ? Toujours en délicatesse avec l'arrière de sa machine (qui use prématurément la gomme), l'australien fut emmené à l'hôpital suite à sa chute. Les docteurs ont diagnostiqué une fracture nette de la clavicule située à proximité de l'articulation avec le sternum. Trois semaines d'arrêt seront nécessaires à celui qui fêtera ses 39 ans le 30 mars prochain : un coup dur pour le vétéran de l'équipe italienne qui se voit privé d'un temps précieux dans sa quête d'un dernier titre mondial (lire Moto-Net.Com du 13 décembre 2007).

"En fait, j'ai voulu doubler Régis Laconi à la hauteur de Lukey Heights, mais quand je me suis rendu compte que je ne pouvais pas le faire, j'ai dû freiner très fort et j'ai fait un high side dans l'épingle à cheveux MG. Je n'ai pas trop de douleurs et pour le moment cela ne semble pas aussi mauvais que la dernière fracture que j'ai eue à la clavicule. Je pense pouvoir revenir en pleine forme en Italie pour participer à de nouveaux essais. Jusqu'à ma chute, nous faisions de grands progrès, évaluant de nombreux pneus avec Pirelli. Nous avons fait un long run et j'étais satisfait de la façon dont les choses avançaient. Ce n'est pas une façon idéale de finir, bien sûr, mais je suis heureux des progrès que nous avons faits cette semaine. Maintenant, nous devons juste nous concentrer pour devenir encore meilleur le plus rapidement que possible", explique le célèbre n°21 qui repart tout de même avec le deuxième temps de ces essais en 1'32.2.

Troy Corser - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Septième temps du classement, son compatriote Troy Corser se veut optimiste : si la Yamaha R1 n'évolue pas cette année, le team a décidé d'étrenner sur la machine de Superbike le système d'admission variable YCC-I que nos lecteurs ont découvert lors de notre essai du modèle de série (lire Essai Moto-Net.Com du 27 décembre 2007).

"Nous avons fait énormément de tests et nous avons trouvé une bonne direction : certaines choses étaient bonnes et d'autres moins. J'ai essayé d'améliorer la stabilité de la moto et nous avons également testé quelques nouveaux disques pour obtenir un meilleur freinage. Nous avions une gamme entière de fourches et d'amortisseurs arrière, ainsi qu'un bras oscillant différent et des pneus à examiner. Le dernier jour, les bons chronos ne sont pas vraiment venus, mais nous avons récolté beaucoup de données, beaucoup de sensations et nous avons une bonne vitesse en simulation de course. Je n'ai utilisé l'admission variable que le dernier après-midi, mais j'ai pu sentir une différence de puissance. Je pense que nous avons encore un peu de travail pour trouver le meilleur équilibre de la moto ici, mais cela fut globalement un essai positif" explique le champion du monde 2005.

Yukio Kagayama - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Et c'est finalement son coéquipier de l'époque qui repartira avec le meilleur temps : auteur d'un chrono de 1'32.1, Yukio Kagayama s'est en effet payé le luxe de devancer tous les cadors du plateau et de se rappeler au bon souvenir de tous !

À l'aise dès les premières sessions, le vainqueur des 8 Heures de Suzuka cet été semble avoir profité de son statut de pilote numéro 1 : ses jeunes partenaires découvrant la moto, Yukio peut s'afficher sans complexes comme leader de la structure Alstare. Une occasion en or pour le nippon, enfin débarrassé de ses encombrants coéquipiers : après Troy Corser en 2005 et 2006, le japonais a vécu dans l'ombre de Max Biaggi l'an passé...

Une situation pas toujours simple, d'autant que son équipe ne se prive pas de rappeler que le pilote est "imposé" par l'usine Suzuki (lire Moto-Net.Com du 20 juin 2007).

Yukio Kagayama - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Libéré, le japonais qui termina la saison dernière à la 13ème place - entre chutes et blessures - a renoué pendant ces trois jours avec la confiance et la vitesse : un bon point pour lui et son équipe, d'autant que si le jeune Neukirchner n'a pas pu démontrer son talent pour cause de virus, l'espagnol Fonsi Nieto n'est qu'à 2 dixièmes de son chef de file...

Une véritable perf' pour le clan Batta : si le chrono de Yukio est à 0.3 secondes du record de Corser en course l'an passé, le japonais a atteint le temps réalisé en Superpole par Bayliss ! "Je suis un homme heureux aujourd'hui et pas seulement parce que j'ai réalisé le meilleur chrono : nous avons aussi fait un excellent travail pendant ces trois jours", se réjouit Kagayama. "Les mécaniciens ont travaillé très dur (ils ont fini à minuit la nuit dernière !) pour me permettre de faire le maximum de tours et leur donner beaucoup d'informations et de données. Il faisait très chaud aujourd'hui, ce qui nous a contraints à faire pas mal d'ajustements et de réglages. Dans l'ensemble, cet essai a été très productif et c'est une bonne façon de commencer 2008 !"

Fonsi Nieto - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Une allégresse partagée par son coéquipier Fonsi Nieto : le transfuge de chez Kawasaki avoue être désormais pleinement à l'aise avec sa GSX-R, à laquelle il prête beaucoup plus de puissance qu'à son ancienne ZX-10R. L'ex-coéquipier de Régis Laconi a dû revoir son style de pilotage : "aujourd'hui fut bien meilleur qu'hier et je pense que j'ai très bien roulé, surtout ce matin. Dans l'après-midi, il faisait très chaud et cela nous a tous causé quelques problèmes. Mais j'ai roulé à un bon rythme avec la moto et cela me satisfait. Je pense que je devrai peut-être changer mon style par rapport à l'an passé, mais je sais que cela sera fructueux", avoue Nieto, cinquième du classement.

À l'instar de Ducati Sterilgarda, Fonsi Nieto pourra continuer son adaptation à la Suzuki cette semaine, puisque l'équipe reste quelque jours supplémentaires pour des tests privés : l'occasion pour l'espagnol d'oublier sa saison décevante (12ème place finale) au guidon d'une Kawasaki qu'il n'a jamais appréciée l'an passé.

Makoto Tamada - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Désormais équipe officielle, le team Kawasaki PSG-1 affiche cette année de grandes ambitions : grâce à une machine totalement nouvelle et taillée pour la performance, Laconi et Tamada compte bien jouer aux avant-postes cette saison ! Découvrant la moto et la catégorie, le japonais Makoto Tamada fit des essais discrets, terminant à la dixième place à 1.3 sec de la pole : progressant pas à pas, cet ancien vainqueur de Grands Prix (Brésil et Japon 2004) s'est dit impressionné par la puissance de la ZX-10R lors de ses premiers tours de roues en essais privés à Jerez, avant de se plaindre de problèmes de dribble en entrées de virages...

Un avis que notre Régis national partage lui aussi à la fin de ces trois jours : très satisfait le premier jour (lire Moto-Net.Com du 10 janvier 2008), le n°55 a commencé à éprouver des difficultés en entrée de virage lorsqu'il a voulu hausser le rythme. Repartant d'Australie avec le neuvième temps à 9 dixièmes de Kagayama, Régis admet qu'il faut encore se battre contre ce problème de chattering "qui ne semble pas vouloir nous oublier"...

Une situation ennuyeuse, mais qui va permettre de tester la réactivité de l'usine et le degré de son implication dans la catégorie. Selon le team manager des Verts, cette implication aurait dû permettre au quatrième constructeur nippon de participer à l'élaboration du nouveau règlement WSBK sur l'équivalence 2 et 4 cylindres : un règlement tronqué selon lui, qui va certainement provoquer la mainmise de l'écurie italienne sur la catégorie...

Michel Fabrizio - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Il est vrai que sans sa chute, Bayliss aurait peut-être pu "claquer" la meilleure pendule, sachant que sur les quatre premiers à l'issu des trois jours, on retrouve trois Ducati...

Ainsi, Fabrizio a tourné en 1'32.3 le dernier jour, malgré une légère chute le mardi : "de manière générale, je suis heureux des résultats des essais de cette semaine. J'ai chuté mardi mais je vais bien maintenant, même si j'ai été assez fatigué à la fin des longues simulations de courses que nous avons réalisées. Fondamentalement tout s'est bien passé. Mes temps n'ont pas été mauvais et j'étais particulièrement content de faire le deuxième temps ce matin. Nous avons bouclé un paquet de kilomètres sur la piste cette semaine ! Nous travaillons toujours à définir le bon réglage et bien qu'il y ait toujours du travail à faire, nous sommes définitivement sur la bonne voie", se félicite le deuxième pilote du team Ducati Xerox.

Noriyuki Haga - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Quant au deuxième pilote Yamaha, l'impétueux Noriyuki Haga, le sentiment général avec la machine est bon même s'il ne se classe que sixième de ces tests : "tout s'est bien passé. Nous avons passé ces trois jours à examiner de nouvelles pièces, les résultats sont bons et maintenant j'attends juste la première course. J'ai essayé la nouvelle suspension, le nouveau bras d'oscillant, beaucoup de pneus et les cornets d'admission variable. Avant de venir à Phillip Island, j'ai pris connaissance de l'admission variable pendant deux jours au Japon et ça semblait très bien. Nous avons constaté que la courbe de puissance est meilleure et offre au pilote un meilleur feeling. Il est certain que nous emploierons cette technologie désormais", précise le vice-champion du monde.

Supersport : Parkes comme à la maison, Foret déçu...

Broc Parkes aura véritablement survolé ces trois jours d'essais : très en verve avec sa Yamaha officielle, l'australien repart avec un chrono canon de 1'34.6, soit trois dixièmes plus vite que le record établit en course par Sébastien Charpentier lors de la dernière course !

Broc Parkes - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

"Ce fut de bons essais et nous avons vraiment bien travaillé", se félicite le nouveau coéquipier de Fabien Foret. "Le moteur, le châssis et la suspension, tout fonctionne bien ensemble. Nous avons essayé beaucoup de choses et il semble que chaque direction que nous avons prise était bonne. Nous n'avons fait que nous améliorer. La nouvelle moto est vraiment meilleure, particulièrement le moteur. Je suis vraiment heureux, car aux essais du Qatar j'étais le plus rapide et j'ai été le plus rapide durant ces trois jours ici, à Phillip Island".

De son côté, le français signe un chrono de 1'35.2 et même s'il admet avoir trouvé quelques solutions positives le dernier jour, son ressenti avec l'avant de sa machine lui pose de nombreux soucis. "Je suis déçu, car j'avais fait de bons tests au Qatar. J'ai de gros problèmes de feeling avec l'avant et mes chronos ne sont pas aussi bons que je l'espérais. J'espère que le début de saison sera concluant et que je pourrais figurer aux avant-postes au final", confie Fabien à Moto-Net.Com.

Fabien Foret - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Quatrième de ces essais (sur neuf pilotes invités), le français sait qu'il ne doit pas perdre de temps face à des rivaux, plus jeunes ou bénéficiant de structures performantes : ainsi, le jeune Jonathan Réa a fait sensation en s'octroyant le deuxième chrono en 1'35, soit plus vite d'une dixième que la pole 2007, établie par... Fabien Foret !

Coéquipier du vice champion de Superbike anglais chez Ten Kate, Andrew Pitt égale le chrono de Réa et permet à l'équipe hollandaise d'oublier sa déconvenue de ne pas participer aux essais SBK, en rêvant d'une septième couronne mondiale dans la catégorie SSP.

Fabien Foret - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

Juste derrière Fabien, on retrouve son équipe de l'an dernier : Katsuaki Fujiwara signe un encourageant 1'35.6 sur la Kawasaki Gil MotorSport, tandis que le débutant dans la catégorie - mais célèbre animateur du Mondial SBK il y a une paire d'année - Chris Walker, pointe juste derrière avec un prometteur 1'35.7.

Quant à Garry McCoy, il continue son apprentissage de la catégorie mais a perdu une journée d'essais suite à une casse moteur de sa Triumph. Repartant d'Australie avec un temps de 1'35.9, l'ex-star des Grands Prix reste confiant, mais reconnaît volontiers l'ampleur de la tâche pour être au niveau des meilleurs.

Enfin, seul team non officiel invité, Honda Stiggy Motorsport a particulièrement été mis en valeur par Joshua Brookes qui signe un chrono de 1'35.7 plutôt flatteur au milieu de toutes ces motos d'usine !

Team Ducati Xerox - Kagayama fait la loi au pays des kangourous !

On peut maintenant l'affirmer : à un peu plus d'un mois de la première course au Qatar, la pression monte au sein de tous les participants de la catégorie ! Et si personne ne semble encore pouvoir désigner la Ducati, comme l'épouvantail du mondial SBK, les commentaires vont déjà bon train au vu des performances d'une machine en complet développement...

Corser, Haga, Checa et Laconi pourront-ils contrer l'hégémonie annoncée de la marque italienne ? Premiers éléments de réponse le 23 février... sur Moto-Net.Com bien sûr !

Résultats test SBK Phillip Island :

Pilote Team Mardi Mercredi Jeudi
1 Kagayama Y. Suzuki Alstare 1' 32.9 1' 32.3 1' 32.1
2 Bayliss T. Ducati Xerox 1' 32.5 1' 32.2 1' 32.2
3 Fabrizio M. Ducati Xerox 1' 33.4 1' 32.6 1' 32.3
4 Xaus R. Ducati Sterilgarda 1' 33.5 1' 32.7 1' 32.3
5 Nieto F. Suzuki Alstare 1' 33.2 1' 33.0 1' 32.3
6 Haga N. Yamaha Motor Italia 1' 32.8 1' 32.4 1' 32.4
7 Corser T. Yamaha Motor Italia 1' 33.4 1' 32.7 1' 32.7
8 Biaggi M. Ducati Sterilgarda 1' 33.5 1' 32.9 1' 32.8
9 Laconi R. Kawasaki PSG-1 1' 34.0 1' 33.0 1' 33.0
10 Tamada M. Kawasaki PSG-1 1' 35.8 1' 35.5 1' 33.4
11 Neukrichner M. Suzuki Alstare 1' 35.5 - 1' 35.5

Meilleur tour en course : Troy Corser - Yamaha - 1' 31.826 (2007)
Meilleur chrono : Idem !
Meilleur pole : Troy Bayliss - Ducati - 1' 32.145 (pole 2007)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Horaires du GP des Amériques MotoGP 2021

Annulé l'an dernier et décalé cette année, le Grand Prix moto des Amériques se déroule ce week-end à Austin (USA). Programme de cette 15ème course du championnat du monde MotoGP 2021 toujours dominé par Fabio Quartararo.
GP des Amériques 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...