• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COUP SUR COUP
Paris, le 1er novembre 2016

Jonathan Rea entre dans la légende du World Superbike

Jonathan Rea entre dans la légende du World Superbike

Samedi soir à Losail (Qatar), Jonathan Rea s'est assuré un deuxième titre consécutif en WSBK ! Outre cet exploit que Bayliss, Edwards, Corser, Toseland ou Biaggi n'ont jamais accompli, le double champion a réussi à obtenir le doublé pour Kawasaki, offrant à Sykes le "titre" de vice-champion...

Imprimer

Page 1 - Rea et Kawasaki conservent leurs titres

Vainqueur de son premier titre mondial l'an dernier sur une Kawasaki d'usine qu'il découvrait seulement - après six saisons passées à batailler sur la Honda Ten Kate -, Jonathan Rea a réussi à doubler la mise cette année, aux commandes d'une nouvelle version de la ZX-10R !

Cet hiver, certains observateurs - dont Moto-Net.Com qui avait assisté à la présentation de la nouvelle Ninja en présence du Kawasaki Racing Team avant de l'essayer "en vrai" sur le circuit de Sepang - soulignaient que la majeure partie du développement de la nouvelle Ninja avait été dictée par... son coéquipier Tom Sykes, qui roule sur la Superbike d'Akashi depuis 2010 !

Les directives du n°66 ne risquaient-elles pas de briser la subtile harmonie créée en 2015 entre le n°65 et sa machine ? On pouvait le craindre, tant les styles de pilotage entre les deux Ninjas différaient - et diffèrent toujours : Rea freine et accélère moins fort que Sykes, mais passe plus vite en courbe...

Rea, Giugliano, Davies, Sykes, Van den Mark, Hayden, Lowes et Guintoli - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

Mais dès l'épreuve inaugurale du WSBK 2016 à Phillip Island, Rea a confirmé son statut de "Number One" en remportant aux commandes de la "Ninja 2016 de Sykes" un magnifique doublé, face au redoutable Davies et sa Ducati d'usine, et loin devant son coéquipier.

Lors de notre rencontre l'an dernier, Jonathan expliquait à MNC les raisons de sa réussite : "j'ai atteint un formidable équilibre entre ma vie personnelle et ma vie sportive. Je crois que ma réussite cette année ne provient pas uniquement de mon passage chez KRT (Kawasaki Racing Team, NDLR), mais aussi énormément du fait que je voyage avec ma famille, ce qui est très agréable. Cela permet de relativiser certaines choses, certains résultats, bons comme mauvais".

Sykes, Rea et Davies - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

Faisant jeu égal avec Tom à Buriram et Aragon, Jonathan a brillamment dominé "son" épreuve d'Assen puis est monté sur six podiums supplémentaires (Imola, Sepang et Donington Park, en compagnie souvent de Chaz et de Tom !) avant de remporter trois nouvelles victoires à Misano et Laguna Seca.

Grâce à sa série de 17 podiums en 17 courses (!), "Johnny" possédait une avance de 71 points sur ses deux grands rivaux. Mais lors de la seconde manche américaine, la belle mécanique s'est grippée... À plusieurs reprises en début de saison, le champion du monde 2015 - mais pas le 2013, curieusement - avait enduré des soucis de boîte de vitesses...

Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

L'image de Jonathan inspectant vainement sa moto sur le bord de la piste californienne pendant que "Major Tom" s'envolait vers la victoire est resté dans les esprits durant neuf longues semaines, soit la durée de la trève estivale. Et le retour au Lausitzring n'a pas été plus réconfortant puisque Rea est de nouveau tombé - chuté ! - sur un faux point mort en pleine course !

Deuxième de la première manche allemande, Sykes revenait ainsi à 26 points de son meilleur ennemi... Mais chutait en seconde manche à cause d'un freinage un peu trop appuyé sur le mouillé et terminait à une lointaine 12ème place, tandis que Rea signait son dernier succès de la saison !

Rea, Davies et Sykes - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

Comme en 2015 en effet, Chaz Davies a effectué une admirable fin de saison 2016 : le pilote Ducati n°7 s'est même adjugé les six dernières victoires à Magny-Cours, Jerez et Losail ! Le pilote Kawasaki n°1, pour sa part, a ajouté cinq podiums à sa collection, obtenant le même total que la saison dernière : 23 "Top Three" en 26 courses.

Moins impitoyable que l'an dernier (9 victoires en 2016 contre 14 en 2015), "JR" a marqué 60 points de moins : 498 en 2016 contre 528 en 2015... Le record de points inscrits en une seule saison de World Superbike, instauré par Colin Edwards en 2002 (552 points), tient toujours !

Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

La seconde saison de Jonathan Rea chez les Verts d'Akashi n'en demeure pas moins impressionnante, couronnée de succès, voire légendaire : 17 ans après le second doublé de "King Carl" Fogarty (champion WSBK en 1994/95 et 1998/99), le "Dieu Réa" a éclipsé ses adversaires une deuxième année de suite !

Si gagner un titre mondial est extrêmement difficile, le conserver l'est peut-être davantage : demandez donc leurs avis au triple champion Troy Bayliss (2001, 2006 et 2008) ou aux double champions Colin Edwards (2000 et 2002), Troy Corser (1996 et 2005), James Toseland (2004 et 2007) et Max Biaggi (2010 et 2012) !

Rea, Sykes et Kawasaki : haut les Verts en 2016 !

Non content de conserver sa couronne mondiale, le Ninja n°1 a également offert à son coéquipier le "titre" de vice-champion en lui cédant la deuxième marche du podium de la seconde manche qatarie ! Interrogé dans le parc fermé quelques minutes plus tard, Tom Sykes se montrait extrêmement reconnaissant !

Rea et Sykes - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

"Je ne trouve pas les mots et en tant que gentleman, j'apprécie vraiment, vraiment ce genre de geste"", confiait Sykes à son arrivée. "Je m'en souviendrai toute ma vie", assurait le n°2 du championnat WSBK 2016, deux petits points devant l'imbattable Chaz Davies.

"Nous avons perdu des championnats par le passé à cause des consignes d'équipe des autres constructeurs", rappelait Tom Sykes qui avait été battu d'un demi-point en 2012 par Biaggi - et Laverty, son coéquipier chez Aprilia -, puis de six points en 2014 par Guintoli (l'écart aurait été d'un seul point sans Melandri)...

Sykes, Rea et Davies - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

"Ce geste m'a permis de terminer deuxième du championnat et d'assurer un doublé pour Kawasaki. Ça a été une saison incroyable pour Kawasaki !", se réjouissait "Mister Supersykes", de nouveau premier au classement Tissot Superpole (284 points contre 221 pour Rea et 186 pour Davies) et auteur de huit poles cette saison.

En termes de records du tour en course, c'est Chaz Davies qui domine cette fois ses deux inséparables compatriotes : en 2016, dix des meilleurs chronos ont été postés par le gallois au guidon de sa 1199 Panigale, contre 6 chacun pour le nord-irlandais et l'anglais aux commandes de leurs Ninja ZX-10R.

Davies, Sykes et Rea - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

En nombre de victoires également, le pilote Ducati bat ses adversaires Kawa : "Chazie" a apporté à son constructeur ses 11 victoires cette saison (contre 9 pour Rea et 5 pour Sykes, une seule pour Hayden sur Honda). "Seule la saison 2011 a été meilleure pour la firme de Bologne avec 15 victoires (Carlos Checa)", rapportent les statisticiens du WorldSBK !

Kawasaki, en revanche, n'est jamais descendu du podium Superbike cette année. L'an dernier, la firme d'Akashi avait loupé le coche lors de la seconde manche à Jerez (4ème !), mais avait marqué plus de points : 599 sur 650 maxi en 2015, 582 en 2016. Titré dès l'avant-dernière épreuve, Kawasaki devance finalement Ducati de 65 points... Tout un symbole, le 65 étant le numéro de course fétiche de Rea !

Sykes, Rea et Davies - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

Sykes, Rea et Davies - Jonathan Rea dans la légende du World Superbike

L'an prochain toutefois, Jonathan collera de nouveau sa plaque de "Number One" sur sa moto... Tout comme son collègue, Kenan Sofuoglu, sacré pour la deuxième année consécutive - mais pour la cinquième fois en tout - dans "sa" catégorie Supersport ! En 2016, les Ninjas ont donc été particulièrement balaises...

Kawasaki a conservé tous ses titres obtenus en 2015 : outre les deux titres pilotes, les Vertes ont maintenu les ZX-6R et ZX-10R en haut de l'échiquier mondial. Le constructeur ayant décidé de ne pas changer ses équipes qui gagnent en 2017, se pourrait-il qu'il triple la mise ? Réponse à suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !