• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DE TURQUIE
Paris, le 27 avril 2006

Istanbul Delight

Istanbul Delight

La troisième épreuve du championnat MotoGP va se dérouler ce week-end, sur le circuit particulièrement complet d'Istanbul Park. Le Doctor est de retour mais Capirossi est en tête, Hayden et Pedrosa collectionnent les podiums... Ca promet !

Imprimer

C'est sur le tracé technique et complet de l'Istanbul Park que vont se retrouver les pilotes du Continental Circus. Disputée au mois d'octobre, l'épreuve turque de 2005 avait laissé une bonne impression à l'ensemble du paddock, malgré une température légèrement fraîche.

Il faut dire que pour leur nouveau circuit, les Turcs s'étaient assuré les services d'un architecte très en vogue : Hermann Tilke. Également à l'origine des pistes de Sepang, Shanghai et Bahrain, l'allemand a croqué en Turquie l'un des tracés de Formule 1 les mieux adaptés aux MotoGP.

"Il s’agit d’un authentique circuit de pilotage où les pilotes semblent prendre beaucoup de plaisir" reconnait Nicolas Goubert, responsable de la compétition moto chez Michelin. "Un bon pilote peut y faire la différence et c’est ce que nous apprécions. Nous pensons en effet que le MotoGP est avant tout un sport pour les pilotes, à la différence de la Formule 1 où la stratégie des écuries ainsi que d’autres facteurs semblent avoir plus d’importance".

Istanbul Delight

Hermann Tilke a su limiter les passages lents qui ne conviennent pas aux pilotes moto et s'est adroitement inspiré de trois enchaînements légendaires. Ainsi les deux premiers virages sont une copie exacte des Esses de Senna de Sao Paulo, tandis que le virage n°9 ressemble beaucoup à la Spoon Curve du superbe - et dangereux, n'oublions jamais Kato - circuit de Suzuka (lire Moto-Net du 19 septembre 2003).

Mais la véritable pièce de résistance est le virage n°11, qui s'inspire de la courbe Eau Rouge du circuit Spa... Un coude qui part sur la droite et se négocie entre 250 et 270 km/h (selon les pilotes...) en cinquième !

Enfin, dernière particularité de cette piste, à cheval entre l'Europe et l'Asie : les pilotes y évoluent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, comme au Sachsenring, à Laguna Seca, à Phillip Island et à Cheste. De ce fait, les gommes travaillent davantage sur le flanc gauche, d'autant que "le triple gauche des virages 7 et 8 s’avère plus critique car les pilotes restent sur l’angle très longtemps, avec pour effet d’augmenter de façon conséquente la température des pneus", note Nicolas Goubert.

The Doctor is back

Dimanche, The Doctor - à ne plus confondre avec le pilote qui portait sur sa combi un Rossi "la poisse" - prendra son 100ème départ consécutif en catégorie reine. Il pourra à cette occasion battre le record de nombre de points jamais engrangés par un pilote moto : 2 896, jusqu'à présent détenu par Max Biaggi. Pour cela, Vale devra finir au moins neuvième de la course.

Revigoré par sa victoire au Qatar il y a trois semaines (lire Moto-Net du 10 avril 2006), Valentino sera également en mesure de dépasser le record de victoire d'un autre géant de la moto : Mick Doohan et ses 54 victoires en 500cc. Ne restera plus en ligne de mire qu'Agostini et ses 68 succès : l'ultime défi avant de passer à la F1 ?

Istanbul Delight

Avant tout, l'italien veut gagner car "le Qatar était un peu le départ de mon championnat mais nous sommes déjà derrière au cumul des points et nous devons faire de notre mieux pour combler ce retard !" Or à cette nécessité pressante s'opposent quelques obstacles...

Tout d'abord, "nous ne savons pas comment la moto va réagir à ce circuit, j'espère que ça ira et que nous n'aurons pas trop de problèmes de vibrations", explique Vale qui avait déjà eu du mal à régler son modèle 2005.

Du coup, ne disposant pas d'une moto irréprochable sur le circuit, l'italien n'avait pas pris en affection la nouvelle piste. Le pilote Yamaha avoue cependant que sa défaite face à Melandri l'an dernier (lire Moto-Net du 24 octobre 2006) tenait pour beaucoup à un certain manque de motivation : "nous avions déjà gagné le championnat et c'était difficile de rester concentré à 100% à cette période de l'année. Cette fois nous arrivons motivé à bloc", prévient-il...

Un long, long championnat...

En tête du championnat des pilotes, Loris Capirossi s'apprête à disputer un Grand Prix difficile : "je ne connais rien de cette piste !", s'exclame l'italien qui n'avait pas pu participer au GP 2005 à cause de sa lourde chute en Australie (lire Moto-Net du 17 octobre 2006).

Istanbul Delight

"J'ai regardé la course peut-être 20 fois à la télévision pour essayer de comprendre un peu ce tracé. Cela me semble être un bon circuit, ce qui est bien car les pistes construites avant tout pour les F1 ne réussissent pas toujours aux motos en raison de leurs virages courts et trop nombreux", remarque Capirex qui aura à coeur de conserver sa place de leader au championnat...

Istanbul Delight

Également sur Ducati officielle, Sete Gibernau cherchera à confirmer sa 4ème place obtenue au Qatar : "je pense que nous avons fait du bon boulot pendant la course et nous avons passé une bonne journée de tests le lendemain. Nous avons résolu le problème de vibrations que nous avions en course et fait d'importants progrès qui devraient nous aider en Turquie", assure le catalan.

Kentuky Podium Kid

De leur côté, les deux pilotes "usine" Honda chercheront à consolider leurs excellents résultats de début de saison, plaçant logiquement le team Repsol en tête du championnat par équipe - devant les Marlboro Ducati, Fortuna Honda et Camel Yamaha.

Nicky Hayden notamment tentera de monter pour la septième fois consécutive sur le podium, sur une piste qui le laisse perplexe. "La Turquie ne me rappelle aucun autre circuit", regrette le Kentucky Kid. "Le premier virage est incroyable et le 11ème - un droit qui se prend en cinquième - est l'un des meilleurs que j'ai jamais pris en MotoGP. Je n'aime pas beaucoup la dernière portion parce qu'elle est un peu pénible pour des MotoGP, mais le reste est OK", résume l'américain.

La revanche de Dani sur Casey ?

Son jeune coéquipier Dani Pedrosa lui, se souvient de sa difficile course en 250 cc, "spécialement à cause de la confusion dans le premier virage". L'espagnol sait d'ores et déjà qu'il devra prendre un bon départ !

Il évoque également "des problèmes avec le pneu avant qui s'est usé plus que prévu sur le flanc gauche", l'empêchant d'attaquer Stoner dans les tout derniers tours. Également battu lors du dernier GP par l'australien, Dani tiendra sûrement à terminer devant tous les rookies.

Istanbul Delight

Mais ce ne sera pas chose facile tant Casey Stoner s'est montré endurant et très rapide tout le long du week-end qatari. Vainqueur du premier Grand Prix 250 cc disputé en Turquie la saison passée, le poulain de Lucio Cecchinelo pourrait à nouveau faire sensation !

Pourtant absent des trois derniers tests hivernaux, Casey semble avoir déjà trouvé ses marques sur la RCV, ce qui n'est pas le cas de tout le monde...

Repartir de zéro

En effet, disposant de la même RCV 2006 "satellite", Makoto Tamada est encore loin du compte. Et pour se relancer, le pilote japonais - dont les deux victoires en MotoGP commencent à dater - avait décidé de crever l'abcès le soir même de sa course à Losail. Il avait donc rassemblé son équipe et demandé : "les gars, je veux que vous passiez en revue tout ce qui ne va pas et que vous en trouviez la cause"...

Istanbul Delight

Alors qu'ils évoquaient divers sujets, l'un des mécanos s'est lancé : "tu as perdu ta confiance, Makoto ! Peut-être que ce n'est pas seulement la moto, peut-être que c'est aussi ton mental"... Ce à quoi Tamayan aurait répondu du tac-au-tac : "je n'ai pas perdu une once de ma confiance ! Si je peux retrouver mon feeling, je repiloterai comme avant instantanément"... La décision a donc été prise chez le team Konica Minolta de revenir aux réglages de base. Affaire à suivre...

Repartir de -1

Pour sa part, Marco Melandri irait plus loin dans ce raisonnement en reprenant sa RCV 2005 ! "L'épreuve de l'an dernier était l'un des plus beaux jours de ma vie mais ce n'est plus qu'un souvenir... J'ai commencé à piloter la RCV 2006 cette saison, mais ma bonne fin de saison l'an dernier m'a beaucoup touché et je pense encore à ma RCV 2005", regrette l'italien qui n'est qu'à la septième place du championnat derrière Casey Stoner et son propre coéquipier Toni Elias.

Un Toni Elias qui débarque en Turquie très motivé : "mon feeling avec la moto s'améliore à chaque course et les tests au Qatar ont confirmé que nous travaillons dans la bonne direction". Après avoir manqué de peu le podium à Jerez, l'espagnol pourrait à nouveau jouer aux avant-postes sur un circuit qu'il aime beaucoup pour "ses descentes et ses montées, virages rapides et lents".

Les Kawa sont frileuses

Chez les Verts, on espère que la nouvelle date du GP de Turquie offrira une température plus élevée et "plus adaptée aux pneus Bridgestone qui équipent nos motos". Il est vrai que l'an dernier, Shinya Nakano s'était plaint d'un manque de grip.

Istanbul Delight

En marge de ce souci thermique s'ajoutait un handicap dynamique : "la moto ne tournait pas aussi vite que le demandaient certains virages techniques", se souvient Super Shinya. Une inertie que le modèle 2006 ne devrait plus connaître aux dires du pilote nippon, qui vise cette année un gros résultat.

Istanbul Delight

Quant à notre français Randy de Puniet, il aura comme priorité de "passer le drapeau à damier" et inscrire ainsi ses premiers points en catégorie reine. "Istanbul Park est l'un des meilleurs circuits inscrit au calendrier", se réjouit Randy qui sait que le virage n°11 sera décisif : "il faut s'engager à fond dans ce virage parce que rendre les gaz trop tôt revient à perdre beaucoup de vitesse et de temps"... Alors gazzz Randy !

Beaucoup de nouvelles pièces

Réduits au simple statut de spectateurs lors de la dernière course, les pilotes de Suzuki attendent beaucoup de leur constructeur. "A regarder la liste des pièces qui doivent (sic) arriver à Istanbul, il y a plein de nouveautés", assure en tout cas Paul Denning, leur team manager.

Istanbul Delight

Chris Vermeulen aura pour lui d'avoir déjà disputé cette épreuve en 2005 en remplacement de Troy Bayliss sur la RCV Camel... "Il n'a pas cette pression supplémentaire d'avoir à apprendre le circuit", explique Paul, plein d'espoir.

Quant aux pilotes chaussés de pneus Dunlop, espérons qu'ils pourront tenir un peu plus longtemps la cadence...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 2 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...