• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MAGIC MICHAEL
Paris, le 25 septembre 2019

Interview MNC : Michael van der Mark en endurance aux 8H de Sepang

Interview MNC : Michael van der Mark en endurance aux 8H de Sepang

Moto-Net.Com a pu s'entretenir rapidement avec Michael van der Mark : le n°60 du team officiel Yamaha en World Superbike participait avec nous au lancement des nouvelles R1 et R1M 2020 sur le circuit de Jerez (Espagne).

Imprimer

Interview vidéo sous-titrée

Interview retranscrite en français

Moto-Net.Com : Bonjour Michael, c'est un plaisir de te retrouver. Nous nous étions vu il y a trois ans au lancement du team Yamaha. À l'époque, tu étais encore un "Honda boy", car tu avais fait toute ta carrière avec eux. Te considères-tu aujourd'hui comme un "Yamaha boy" ?
Michael van der Mark :
Oui, je crois. J'ai roulé pour une autre marque pendant longtemps, et honnêtement quand je suis arrivé chez Yamaha, je me suis senti très bien accueilli par cette famille. Je m'y sens vraiment très bien.

MNC : Comment va ta main, depuis ta vilaine chute ?
M. VDM. :
J'ai vraiment fait une grosse chute à Misano, or les blessures n'arrivent jamais au même moment. On faisait de très belles choses à ce moment-là et le calendrier était plutôt chargé. J'ai été opéré en Italie et ils ont fait un boulot fantastique car dix jours après, je roulais à Donington. Nous avons enchainé (Donington, Laguna, Suzuka) puis nous avons profité de quelques semaines de pause. J'ai maintenant complètement récupéré.

MNC : L'équipe Ten Kate est de retour, tu dois être content !
M. VDM. :
Oui, c'est un si grand nom dans le paddock WorldSBK. C'était vraiment dommage de les voir partir et c'est super de les voir revenir. Ca fait aussi un peu bizarre de les voir avec Yamaha, mais c'est un bon point car plus il y a de motos, plus nous récoltons de données.

MNC : Vous vous retrouvez au sein de la même famille. Loris Baz vous a rejoint aussi. Que penses-tu de sa prestation ?
M. VDM. :
Loris a fait du bon boulot, il s'est montré patient. Il n'avait pas de guidon en début de saison, et n'a pu reprendre la compétition qu'en milieu d'année avec Yamaha Ten Kate. Il s'en est très bien sorti car il n'a pas pu participer aux essais hivernaux, or ces premiers résultats ont tout de suite été très bons. C'est bien d'avoir une autre bonne équipe.

MNC : En parlant de cette saison 2019, il y a eu un gros changement avec la course Superpole. Qu'en penses-tu ?
M. VDM. :
J'aime bien. Il faut d'abord penser aux gens qui veulent voir des courses. Une troisième course est une bonne chose pour les spectateurs. Et pour nous pilotes, c'est différent. Ce n'est que 10 tours, et je pense que tout le monde attaque plus, à la limite. Certes, il faut parfois être chanceux avec ce format, mais je prends vraiment beaucoup de plaisir.

MNC : La pause estivale a été longue encore une fois. Un peu écourtée avec les 8 Heures de Suzuka pour toi, mais qu'el est ton avis sur la calendrier ? Devrait-il changer un peu ?
M. VDM. :
Il faut avouer que la pause estivale est assez longue. Comme tu l'as dit, Suzuka permet de la réduire. Et puis cette année c'était une bonne chose compte-tenu de ma blessure. Mais ce serait bien de la réduire de deux semaines. Nous n'avons pas tant de courses que cela, alors que la saison est plutôt longue. On commence les tests fin janvier, et on termine les derniers fin novembre. Ca fait une assez longue saison, avec une interruption importante l'été.

MNC : La pause estivale est presque plus longue que l'hivernale !
M. VDM. :
Exactement. Alors que les pilotes n'ont qu'une envie : rouler ! Et pour les équipes, c'est également important d'avoir de vrais temps morts.

MNC : Tu as roulé aux 8 heures de Suzuka, de fort belle manière. Souhaites-tu participer aux 8 Heures de Sepang ?
M. VDM. :
Il se trouve que ça vient tout juste d'être confirmé !

MNC : Vraiment !
M. VDM. :
Oui, je vais me rendre au circuit de Sepang, où je roulerais avec Franco Morbidelli et Hafizh Syarhrin...

MNC : Sur une Yamaha, bien évidemment !
M. VDM. :
Bien évidemment. C'est sympa d'avoir une course en décembre. Ca s'annonce dur car il fera très chaud, mais dès que j'ai vu cette épreuve sur le calendrier Endurance je me suis dit que ça pourrait être pas mal. Ils m'ont demandé de rejoindre l'équipe et je n'ai pas pu résister.

MNC : As-tu déjà participé à des courses de 24 heures ?
M. VDM. :
Pas encore, non.

MNC : Ça te plairait ?
M. VDM. :
Pour le moment, 8 heures c'est limite, déjà tellement long. Mais j'ai vraiment envie d'essayer, au moins une fois dans ma vie.

MNC : Plus tard.
M. VDM. :
Oui, je côtoie pas mal de pilotes qui y participent et j'ai l'mpression que ça devient une drogue, tu veux toujours en faire plus. Je me lancerai très certainement.

MNC : Puis tu passeras à 48 heures, 72 heures, etc.
M. VDM. :
(Rires)

MNC : As-tu les noms de "nouveaux" Van der Mark. On ne te pousse pas à la retraite, mais surveilles-tu certains pilotes de Hollande ?
M. VDM. :
Oui, je pense qu'il y a pas mal de minots en piste, c'est difficile de donner des noms car c'est actuellement difficile de les comparer. En Red Bull Rookies Cup, nous avons un jeune espoir qui est assez rapide (Zonta von den Goorberg : neveu, fils et petit-fils de pilote moto !). Mais ils restent très jeunes. J'espère qu'il deviendrons tous très bons , nous en avons besoin.

MNC : Suis-tu le World Supersport 300 ?
M. VDM. :
Je pense que les courses sont parmi les plus spectaculaires du week-end (en WolrdSBK). Donc oui, je les regarde toutes. C'est une belle catégorie, dure mais bonne pour les jeunes car ils sont sur des motos similaires et doivent vraiment se battre. Les motos ne sont pas les plus rapides et ils doivent se battre pour leur place.

MNC : Aurais-tu aimé rouler dans cette catégorie ?
M. VDM. :
Bah, je ne sais pas.

MNC : Tu n'as pas débuté sur ce genre de motos...
M. VDM. :
Non mais comme je le disais, ils doivent vraiment se battre. C'est là qu'on repère les pilotes vraiment rapides, talentueux...

MNC : Ceux qui ont l'esprit de compétition ?
M. VDM. :
Exactement, ils ont cet esprit et ils apprennent à rouler en paquets.

MNC : Dernière question, que j'ai posé à Alex, ne t'inquiète pas... As-tu des anecdotes sur ton coéquipier qu'il ne voudrait pas que l'on sache ?
M. VDM. :
Bien sûr. Évidemment... Tu sais, quand on part pour le Japon par exemple, on voyage toujours ensemble et on finit pas bien se connaitre, et on sait ce qu'on doit garder entre nous. Qu'a-t-il dit à mon sujet ?

MNC : On ne peut rien te dire, tu devras regarder la vidéo...
M. VDM. :
(Rires) OK je regarderai.

MNC : Il n'a rien dit de mal.
M. VDM. :
C'est super avec Alex. Nous sommes coéquipiers, en Superbike nous nous battons l'un contre l'autre mais à Suzuka par exemple, c'est comme si nous étions de très bons amis. Je pense que pour des pilotes, notre relation est très spéciale.

MNC : Il va te manquer l'an prochain ?
M. VDM. :
Oui c'est certain.

MNC : OK Michael, merci beaucoup. À bientôt !
M. VDM. :
À bientôt.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Johann Zarco doit concrétiser pour sa troisième saison chez Ducati Pramac

Au tour de l'équipe satellite Ducati-Pramac de lancer sa saison 2023, sur les mêmes bases que la précédente : Johann Zarco et Jorge Martin profitent du soutien direct de l'usine sur leur Desmosedici. Le pilote cannois espère continuer à élever son niveau pour enfin décrocher sa première victoire en MotoGP. Explications et objectifs.
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Mort du cascadeur moto Robbie Knievel

Le cascadeur moto Robert Edwards Knievel II - connu sous le nom de Robbie Knievel - s'est éteint le 13 janvier d'un cancer du pancréas à Reno, dans le Nevada (États-Unis). Le fils du célèbre Evel Knievel avait 60 ans et plusieurs sauts extrêmes à son actif…
Marché moto 2022 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan très, très complet du marché français du motocycle en 2022 ! Voici le sommaire...
John McGuinness, pilote Honda au Tourist Trophy à 51 ans !

Le pilote anglais John McGuinness souffle sur ses 51 bougies le 16 avril prochain, un mois avant d'à nouveau cravacher la CBR1000RR-R de Honda Racing UK sur les routes des courses North West 200 et Tourist Trophy ! Casque bas, "McPint".
Ipone Continental Cup 2023 : gentlemen arsouilles en Royal Enfield

Une coupe réservée aux Royal Enfield Continental GT : l'initiative de l'importateur SIMA peut surprendre, mais suscite au contraire l'intérêt grâce à son joyeux esprit. Cinq dates et quatre circuits sont au programme de la deuxième saison de l'Ipone Continental Cup 2023. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...