• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 21 novembre 2008

Honda réinvestit le low-cost avec la CBF 125

Honda réinvestit le low-cost avec la CBF 125

Titillé par le succès de la Yamaha YBR et par celui d'une multitude de motos low-cost de provenance diverse - Chine, mais aussi Corée ou Taïwan -, Honda lance en janvier 2009 une nouvelle entrée de gamme : la CBF 125. Que vaut-elle à l'usage ? Essai !

Imprimer

Moteur sénile...

Pour les motards plus aguerris, cette première impression de facilité est néanmoins ternie dès la toute première accélération : ça se traîne et ça vibre ! Dès son premier coup de gaz, un habitué des grosses cylindrées atteint en fait immédiatement la zone rouge puis le rupteur du pauvre mono 4-temps.

Essai Honda CBF 125 : Honda réinvestit le low-cost avec la CBF 125

Au guidon de la CBF 125, il faut donc modérer ses ardeurs et monter les rapports rapidement - la boîte joue bien son rôle - afin de rester dans la bonne tranche de régime moteur. Une plage d'utilisation que l'on ne peut pas chiffrer, étant donné l'absence de compte-tours sur le tableau de bord...

Finalement, on répertorie sur ce tableau un compteur de vitesse, un totalisateur kilométrique et un trip partiel, une jauge à essence - c'est donc çà le deuxième compteur ! - et quatre témoins lumineux : plein phare, clignotants, point mort et huile moteur.

À défaut d'indicateur de zone rouge donc, la CBF prévient de l'arrivée en surrégime par de désagréables vibrations qui montent des pieds, transitent par les cuisses et arrivent jusqu'aux fesses. À ce dernier stade, le rupteur n'est pas loin tandis que le couple maximum (11 Nm à 6 250 tr/min) est dépassé depuis longtemps !

Essai Honda CBF 125 : Honda réinvestit le low-cost avec la CBF 125

Heureusement, on adopte rapidement le rythme du "vieux" moteur et les vibrations se cantonnent alors à la pédale de frein et aux platines de repose-pieds, qu'on évite soigneusement d'effleurer pour ne pas attraper de fourmis. On maintient donc juste la pointe des pieds sur les repose-pieds, efficacement isolés des battements du moteur par leur épaisse couche de gomme.

Sur voie express, le confort est limité par l'absence de protection et les légers fourmillements perceptibles aux mains et aux jambes. Allongé sur le réservoir, les épaules recroquevillées, les cuisses cachées derrière les flancs et une main dans le dos, la CBF 125 peut atteindre les 138 km/h compteur. Pas de quoi déclencher un radar sur autoroute : merci le mono 4-temps !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • 120 km
  • Ville, départementale, nationale et autoroute
  • Temps ensoleillé
  • Conso moyenne : 2,5 l/100 km (estimation du staff Honda sur place)
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS

  • La caution "Honda CG"
  • Utilitaire, le look en plus
  • Tarif mini

POINTS FAIBLES

  • Allonge moteur
  • Top-case quasi obligatoire
  • Vibrations à haut régime
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !