• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 11 février 2016

Hérvé Poncharal approuve les derniers changements de règles en Moto GP

Hérvé Poncharal approuve les derniers changements de règles en Moto GP

Hervé Poncharal, team manager de l'équipe Tech3 engagée en Moto2 et en MotoGP, mais aussi président de l'association des teams en Grands Prix (IRTA), s'explique sur la décision de remanier l'autorité décidant des sanctions à attribuer aux pilotes, et notamment le fait que Dorna, promoteur des GP, n'intervienne plus sur le jugement et l'application…

Imprimer

Hervé Poncharal, team manager de l'équipe Tech3 engagée en Moto2 et en MotoGP, mais aussi président de l'association des teams en Grands Prix (IRTA), s'explique sur la décision de remanier l'autorité décidant des sanctions à attribuer aux pilotes, et notamment le fait que Dorna, promoteur des GP, n'intervienne plus sur le jugement et l'application des pénalités.

"On va vers une organisation plus autonome et indépendante" 

"La direction de course reste inchangée avec Mike Webb, le directeur de course, Javier Alonso pour Dorna, Franco Uncini pour la FIM (Fédération internationale de motocyclisme, NDLR), Graham Webber qui est directeur de course délégué, donc assistant de Webb, puis Loris Capirossi qui est conseiller,” a tenu à rappeler le team manager français, ci-dessous en ravissante compagnie sur la ligne droite du circuit Ricardo Tormo lors de la finale à Valence.

Par contre, là où ça change, c’est qu’ils vont gérer la course telle qu’elle est, en intervenant uniquement quand il y a des excès de vitesse en pit-lane ou lorsqu’il faut mettre un drapeau jaune ou rouge. Tous les incidents sujets à interprétation et du type de ce qui s’est passé dans le dernier virage à Assen l’an dernier, ou à Jerez (quand Marquez avait poussé Lorenzo dans le dernier virage en 2013, NDLR), et bien entendu à Sepang en fin de saison dernière, tout ça sera dans les mains de Mike Webb et de deux commissaires désignés par la FIM avec l’accord de la Dorna et de l’IRTA.”

Ce seront des commissaires de la FIM (qui décideront des sanctions, NDLR) et je le comprends très bien parce qu’on accuse toujours Dorna de tous les maux. J’imagine que Carmelo Ezpeleta (CEO de Dorna, NDLR) et tous ses collaborateurs en ont assez de ces choses-là et c’est très bien que vis-à-vis de toutes les réactions exacerbées que l’on a entendues l’année dernière en fin de saison, il y ait trois personnes, Mike Webb et les deux commissaires de la FIM, qui décident de manière autonome et indépendante, sans qu’il y ait de près ou de loin une implication du promoteur, Dorna".

Rappelons qu'après le "Clash de Sepang", Dorna avait été fortement critiquée pour sa gestion du contentieux opposant Valentino Rossi et Marc Marquez, notamment au niveau de sa décision de ne pas tirer les oreilles des deux cracks du MotoGP avant la course de Sepang - alors même que Yamaha l'avait suggéré -, puis en laissant le nonuple champion du monde poursuivre sa course après avoir volontairement "tassé" son rival espagnol.

"Ce qu’il faut, c’est que la décision soit prise, si c’est possible, pendant la course et pas après, qu’on connaisse la pénalité et que ce soit fait par des gens qui sont considérés comme totalement indépendants et qui n’ont pas d’intérêt particulier, même si pour moi 98% de la polémique qui a enflé l’année dernière était complètement injustifiée. Je pense qu’on va vers du mieux, et en tout cas vers moins de possibilité pour les gens qui ont envie de créer de la polémique d’en créer. On va vers une organisation plus indépendante, plus autonome et en ce sens tous les participants de la commission Grand Prix ont suivi, ça s’est fait de manière unanime".

"On est tous conscients qu’il ne faut pas demander trop à nos pilotes, mais il y a un minimum à rendre aux gens qui font qu’on existe et qu’on puisse vivre notre passion, que ce soit nous en tant qu’équipe ou eux en tant que pilotes, et ca concerne tous les pilotes.: il s'agissait juste de l’écrire mais rien ne change puisque ça existait déjà", continue le dirigeant français en rappelant que quel que soit son niveau de notoriété, un pilote ne peut faire la pluie et le beau temps en Grands Prix.

"Évidemment, plus un pilote a de succès, plus il a de demandes et moins il veut en faire. Il fallait donc recadrer le fait que tous les acteurs, équipes et pilotes doivent coopérer pour répondre aux attentes des spectateurs, des fans, des médias, des sponsors, de tous les gens qui font que le grand circus du MotoGP existe".

Capteur de pression de pneu ? "J'en suis très heureux" 

L'obligation d'installer des capteurs de pression de pneu, décidée suite à la chute de Loris Baz à Sepang, représente par ailleurs une excellente nouvelle pour le boss du team établi à Bormes-les-Mimosas (83), qui voit dans cette mesure déjà appliquée en Moto2 un réel pas en avant pour la sécurité des pilotes.

J’en suis très heureux, car on avait un peu de mal vis-à -vis de certains partenaires techniques à l’obtenir. Il y a parfois du bon dans les problèmes, et je suis très heureux que Loris se soit sorti totalement indemne d’un truc qui aurait pu être dramatique".

"Grâce à ce qui s’est passé là-bas, on a mis le doigt sur quelque chose que l’on essayait de faire avancer depuis un certain temps, et ça a déclenché que tout le monde se prononce pour. Effectivement, il faut qu’on soit capables en permanence de mesurer la pression des pneus et pour ça il faut qu’il y ait des capteurs. C’est important pour la sécurité et même si on en parle moins, c’est quelque chose de très positif qui a été décidé à Genève".

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      Les derniers essais MNC

      Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
      Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
      Routière 2 commentaires
      Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
      Roadster 1 commentaire
      Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
      Routière 5 commentaires

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
      La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
      Roadster 2 commentaires
      Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
      Scooters 1 commentaire
      Les Yamaha MT-09 et MT-09 SP accessibles aux permis moto A2 en 2022

Yamaha change de stratégie avec sa MT-09, jusqu'ici réservée aux motards détenteurs du permis A : les nouveaux permis A2 ont désormais accès au plus turbulent des roadsters japonais, grâce au bridage inédit de son 3-cylindres à 47,5 ch (35 kW) ! Explications.
      Deux nouveaux coloris 2022 pour la Ténéré 700... et un prototype de Raid !

La saga Ténéré se poursuit en 2022 à travers deux nouveaux coloris : Bleu "Icon" pour le modèle standard et Blanc "Heritage" - tranché de rouge bien sûr - pour la Rally Edition. Mais ce n’est pas tout ! Yamaha travaille sur une Ténéré 700 Raid plus baroudeuse... Ambiance de la brousse.
      La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
      Roadster 1 commentaire
      La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

      Soutenez le Journal moto du Net

      Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

      ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

      Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

      Calendrier MotoGP 2021

      Covid : premiers reports

      Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
      Intersaison : Tests MotoGP

      Courses 2021

      GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
      GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
      GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
      GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
      GP de France moto 16 mai : GP de France
      GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
      GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
      GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
      GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
      GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
      GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
      GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
      GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
      GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
      GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
      GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
      GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
      GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
      GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
      GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


      SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...