• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
8 SOUPAPES
Paris, le 25 août 2016

Harley-Davidson présente son moteur Milwaukee-Eight 107

Harley-Davidson présente son moteur Milwaukee-Eight 107

Harley-Davidson vient de lever le voile sur le tout nouveau ''Big Twin'' qui fera battre le coeur de sa gamme de motos Touring 2017... et celui de leurs prochains utilisateurs, promet le constructeur américain ! Présentation du Milwaukee-Eight 107.

Imprimer

La neuvième génération de Big Twin H-D

Ce n'était plus une surprise à cause de photos volées et publiées sur le web : Harley-Davidson lance à la rentrée un tout nouveau moteur, le Milwaukee-Eight 107 (8 soupapes et 1745 cc, 100 x 111,1 mm) censé être plus balaise, plus sophistiqué et plus docile que son prédécesseur...

Comme évoqué le mois dernier sur Moto-Net.Com (lire MNC du 29 juillet 2016 : un nouveau twin à 8 soupapes chez H-D), cette nouvelle génération de Big Twin - la neuvième en plus d'un siècle - permet à Harley-Davidson non seulement de répondre aux normes d'antipollution Euro4, mais aussi de répliquer aux assauts de son vieil ennemi Indian !

Pour rappel, le Thunder Stroke 111 bâti par le plus vieux constructeur de motos américaines (deux ans de plus que Harley, mais des dizaines d'années d'inactivité en plus également...) développe un couple maxi de 159 Nm, contre 138 Nm pour le Twin-Cooled Twin Cam 103... voire 156 Nm pour le Twin Cam 110 (lire notamment notre Duel MNC du 22 juin 2016 Goldwing Vs Roadmaster : carrosses aux pieds agiles !).

Notons dès maintenant qu'à l'instar du Twin Cam 103, le Milwaukee-Eight 107 arrive dans trois versions. La première, standard, prendra place dans les Street Glide, Road Glide, Electra Glide Ultra Classic et Road King. La version "Twin-Cooled" (à refroidissement partiellement liquide) s'installera dans les Ultra Limited, Road Glide Ultra et Tri Glide Ultra de l'autre. Et un troisième modèle de Milwaukee-Eight cubant 114 ci (1868 cc, 102 x 114,3 mm) remplacera le Twin Cam 110 dans les modèles haut de gamme Screamin' Eagle et CVO...

Pour parer au plus simple, les ingénieurs Harley-Davidson se contentent d'annoncer que le Milwaukee-Eight est 10% plus coupleux que la version du Twin Cam qu'il remplace.

"Le moteur Milwaukee-Eight conserve le design classique à 45° des V-Twin Harley-Davidson", préfère évoquer Alex Bozmoski, motoriste en chef chez Harley-Davidson. "Il garde aussi les caractéristiques qui font l'héritage de nos Big Twin : un couple solide à bas régime et une courbe de puissance généreuse et plate à mi-régime, idéale pour les pilotes de moto Touring".

Les ingénieurs américains précisent tout de même que leur nouveau moteur reçoit un double allumage, conserve une simple chaîne de transmission primaire et n'exigera aucun entretien en matière de distribution. La nouvelle culasse 8-soupapes augmente quant à elle de 50% les "inspirations" et "expirations" du moteur, ce qui se traduit par des accélérations et des reprises plus franches sur la route.

D'après les savants calculs des mathématiciens Harley, le Milwaukee-Eight 107 accélèrerait 11% plus vite que le Twin Cam 103 High Output de 0 à 60 mph (environ 0 à 100 km/h). Une Street Glide 2017 mettrait ainsi deux à trois longueurs dans la vue d'une 2016 !

En termes de reprises sur le sixième et dernier rapport de 60 à 80 mph (de 100 à 130 km/h), le dernier né des "Big Twin" pousserait également 11% plus fort que la génération précédente, ce qui correspondrait à une avance de une à deux longueurs (+8% et +12% pour le Milwaukee-Eight 114 face au Twin Cam 110)

Plus performant, le nouveau moteur n'en serait pas moins docile, raffiné et sobre : le ralenti, par exemple, passerait de 1000 à 850 tr/min tandis que la chaleur dégagée par les deux gros cylindres partiellement refroidis par huile et eau s'évacuerait mieux - pas directement sur le pilote et son passager en tout cas... La consommation peut quant à elle baisser "jusqu'à -11%", estime H-D.

Plus fin et moins gesticulant (-75 % de vibrations au ralenti, mais les authentiques pulsations seraient conservées, ouf !), le nouveau V-Twin doit rendre les nouvelles Touring H-D 2017 plus accessibles et faciles à manoeuvrer. Même l'effort du pilote au levier gauche serait "réduit de -7%" par le système "Assist and Slip".

La sonorité a également évolué : mis en sourdine, les bruits mécaniques et l'admission mettraient en valeur la bande-son des pots d'échappement (potato, potato, "what else" ?) tout en respectant scrupuleusement les normes antibruit...

Enfin, dernière donnée offerte par les ingénieurs de Milwaukee : leur nouvel alternateur délivrerait au ralenti 50% de puissance en plus à la batterie qui, rappelons-le, est particulièrement sollicitée sur les motos de tourisme souvent (sur ?) équipées.

De son côté, Brad Richards, directeur du département Styling chez Harley-Davidson, insiste sur l'allure du moteur qu'il compare à celle d'un nageur, "mince au niveau de la taille mais large et musclé aux épaules". De là à dire qu'il mouline comme Michael Phelps...

"Pour la première fois depuis le Knucklehead(le troisième "Big Twin" Harley-Davidson datant de 1936 !, NDLR)", précise enfin Mister Richards, "les couvre-culasses sont le reflet de ce qui se passe en-dessous. Or elles sont énormes". On a beau dire que la taille ne compte pas, en matière de moteur, ça aide tout de même...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.