• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 24 mai 2010

Harley-Davidson 48 Vs Triumph Thruxton : les anglo-saxonnes détonnent !

Harley-Davidson 48 Vs Triumph Thruxton : les anglo-saxonnes détonnent !

Bobber post-moderne ou café-racer néo-rétro ? En roulant sur de telles motos, on est certain de ne pas croiser le même à tous les coins de rues. Mais cela a un prix : celui de l’exclusivité. Essai de deux électrons libres : Harley 48 Vs Triumph Thruxton.

Imprimer

L’anti-conformisme comme loi marketing

Après avoir présenté l'été dernier ses nouvelles Dyna Wide Glide, Touring Electra Glide Ultra Limited, Softail Fat Boy Special, XR1200X et CVO (lire MNC du 29 juillet 2009 : Harley-Davidson dévoile quatre nouveautés pour 2010), Harley-Davidson dévoilait fin janvier une dernière nouveauté 2010 : la Forty-Eight (lire MNC du 25 janvier 2010 : Harley-Davidson Forty-Eight, le Sportster sauce Bobber !). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le constructeur US n'a pas été frileux pour concevoir cette "last but not least" machine 2010.

En prenant comme base le Sportster 1200, la firme de Milwaukee a conçu un véritable bobber de série : un choix étonnant puisque ce style de moto est habituellement le fruit d'une customisation post-achat... souvent lourde et onéreuse !

La 48 est donc une bonne nouvelle pour les amateurs du genre qui ne veulent pas se ruiner. Mais il faut savoir aussi où l'on met les pieds : sur cette Forty-Eight, les designers l'ont emporté sur les ingénieurs. Comprenez par là que le look continue de primer sur la fonction dans son cahier des charges.

Dis Papa, c'est quoi un "bobber" ?

Généralement issus de motos Custom, les bobbers ne partagent pourtant pas leur culture du chrome rutilant ni de l'accessoirisation à l'extrême. Bien au contraire, le "bob" se veut le plus dépouillé possible en s'approchant au maximum d'une esthétique "brute de fonderie".

Bien que le terme "Bobber" ne possède pas de définition générique officielle (ce style s'est considérablement développé au fil du temps selon l'inspiration de ses créateurs), on peut toutefois tenter de dresser une liste de caractéristiques essentielles : deux petites roues chaussées de boudins bien épais, un bon gros twin, un guidon, une selle et un petit réservoir. Pour rendre sa Forty-Eight utilisable sur route, Harley a naturellement dû rajouter des garde-boue, des rétros et des clignotants, mais l'esprit est respecté.

Le café-racer transgénérationnel

Côté look, la Triumph Thruxton n'a rien à envier à la Harley : sa petite bouille de sportive à l'ancienne est tout simplement irrésistible ! Pourtant sortie il y a six ans déjà (lire MNC du 22 mars 2004 : Triumph lance la Thruxton à l'Ace Café), l'anglaise n'a rien perdu de son charme intemporel et attire autant les sexagénaires nostalgiques que les trentenaires branchés.

Issue de la précédente version de la Bonneville, la Thruxton se singularise bien sûr par la position très typée qu'elle impose à son pilote avec ses commandes reculées. Cela dit, elle a mis un peu d'eau dans son vin depuis 2004 en troquant ses bracelets pour un guidon très cintré mais placé plus haut. Du coup, la position est assez sympathique et pas du tout inconfortable, même en ville.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !