• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MONDIAL SUPERBIKE 2012
Paris, le 15 février 2012

Guide WSBK : teams, pilotes et enjeux de la saison 2012

Guide WSBK : teams, pilotes et enjeux de la saison 2012

Le championnat du monde de Superbike (WSBK) dispute cette année sa 25ème saison ! Moto-Net.Com couvrira les épreuves en quasi-direct tous les dimanches, mais vous propose de découvrir dès maintenant les forces en présence du WSBK 2012. Guide pratique.

Imprimer

Kawasaki : les Ninjas à découvert

Abonné aux toutes dernières places du classement des constructeurs en World Superbike depuis plus de cinq ans, Kawasaki se présente en 2012 comme le meilleur espoir japonais, les Bleus de Yamaha (2ème en 2011) ayant décidé d'abandonner la catégorie.

À l'inverse, les Verts ont préféré mettre un terme à leur infructueux programme de prototype en MotoGP dès 2009, afin de se concentrer sur le Superbike dont le pinacle a été le lancement de leur toute nouvelle ZX-10R la saison dernière.

Extrêmement à l'aise sous la pluie aux commandes de cette unique nouveauté 2011 - en termes de Superbike -, Tom Sykes a signé une Superpole à Misano, ainsi que sa première victoire en WSBK sous le déluge au Nürburgring. Sur le sec, le duo manquait encore un peu de vitesse pour monter sur le podium et a obtenu deux 4èmes places comme meilleur résultat.

Après une première ronde 2011 autour du monde et grâce à l'engagement réaffirmé de l'usine d'Akashi, la Ninja devrait - doit ! - être plus compétitive en 2012 : "après une longue pause hivernale, il ne m'a fallu qu'une dizaine de tours pour battre mes records à Almeria", prévenait fin janvier le n°66 du Kawasaki Racing Team.

Le pilote anglais, qui s'engage pour la troisième année consécutive au guidon d'une Kawa, promet donc d'être un sérieux client potentiellement capable de se hisser régulièrement dans le Top 5, voire sur le podium. À condition toutefois que Tom canalise encore d'un cran sa fougue légendaire !

À bientôt 27 ans, Sykes reste un adepte du "on-off" et se colle toujours de jolies gamelles là où certains auraient peut-être légèrement rendu les gaz... Les fans et spectateurs sont aux anges, car le voir tourner est toujours très impressionnant, mais les responsables du team un peu moins...

L'équipe de Paul Bird, justement, est remplacée cette année par team espagnol Provec qui officiait jusqu'en 2011 pour les Verts en Mondial Supersport. Ces derniers veilleront à tempérer les ardeurs du Britannique qui, à force d'attaquer à outrance pour le podium, loupe parfois de gros points.

A l'issue de la saison 2011, Tom Sykes ne comptait que 141 points, synonymes d'une 13ème place au général. Chris Vermeulen ne s'étant jamais réellement remis de sa blessure au genou - il n'a pas été reconduit en WSBK -, le premier pilote Kawa était finalement Joan Lascorz !

Bien plus discret que Sykes, Lascorz a effectué une première année en World Superbike tout à fait honorable, malgré une épaule demeurée douloureuse en début de saison. Grand animateur du championnat Supersport - notamment en 2009 et 2010 sur Kawasaki -, l'Espagnol est passé au second plan en 2011 mais il a tout de même atteint le Top 5 à quatre reprises en 2011.

Régulièrement dans le Top 10 en course, celui que l'on surnomme "Jumbo" a terminé à 4 points de ce même Top 10 au classement général, et à 15 points de la 8ème place occupée par Noriyuki Haga ! En 2012, nul doute que Joan visera les avant-postes.

"La différence en course entre les meilleurs pilotes et les autres est que les premiers arrivent à faire durer leurs pneus sur l'ensemble de l'épreuve", analyse Lascorz. Le style posé du n°17 - qui n'utilise d'ailleurs pas du tout les mêmes réglages que son coéquipier au n°66 ! - lui permettra-t-il de faire durer ses pneus tout en profitant des performances en hausse de la récente ZX-10R ? Mystère et boules de Pirelli...

Déjà passé par la case World Superbike en 2009 sur Kawasaki, David Salom y revient en 2012 avec cette fois le "titre" de vice-champion du monde Supersport en poche. La Majorquin n'a pas encore remporté de victoire au niveau international et le compteur ne se débloquera sans doute pas cette saison, mais David savoure...

"Je tiens à remercier la famille Pedercini car ils me permettent de courir de nouveau en Superbike", signale tout d'abord le n°44. "Je sais que par rapport à 2009, la moto est désormais bien plus compétitive et que l'équipe a beaucoup plus d'expérience, donc j'ai vraiment hâte de débuter !"

Le champion de Supersport espagnol de 2006 devra toutefois se montrer patient et se satisfaire de chaque point récolté : Roberto Rolfo himself n'a jamais réussi à atteindre le Top 10 sur la Ninja privée l'an dernier et n'a inscrit que 42 points en 24 courses (il n'a pas couru à Portimao).

Il en sera de même pour Leandro Mercado, qui remplace Mark Aitchison alias "dernier des permanents" du championnat 2011 avec 36 points marqués en dix fois. Malheureusement, Leandro part d'ores et déjà avec un handicap puisqu'il s'est fracturé le radius droit à l'entraînement sur son supermotard...

Seizième de la Coupe Superstock 1000 avec la même équipe Pedercini, "Tati" Mercado se faisait une joie de rouler, dès février, au milieu des Checa, Melandri, Biaggi et autres champions : "depuis le début de ma carrière, j'ai toujours considéré le World Superbike comme étant la catégorie ultime et mon unique objectif", déclarait-il - en pleine forme - fin janvier.

Le pilote de 19 ans devra donc attendre un peu plus longtemps avant de réaliser son rêve : "avec l'aide de mes docteurs, je vais entamer une rééducation intensive afin de m'assurer que je serai de retour en pleine forme pour la deuxième épreuve à Imola".

Sa moto effectuera tout de même le déplacement jusqu'à l'autre bout du monde où elle sera pilotée par Bryan Staring, pilote australien engagé cette année au sein du même team Pedercini en Coupe Superstock 1000 aux côtés du Français Jérémy Guarnoni.

Les équipes Kawasaki

Kawasaki Racing Team

Team Pedercini

  • Leandro Mercado #36
    Rookie 2012
  • David Salom #44
    WSBK : 28 départs

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !