• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MONDIAL SUPERBIKE 2012
Paris, le 15 février 2012

Guide WSBK : teams, pilotes et enjeux de la saison 2012

Guide WSBK : teams, pilotes et enjeux de la saison 2012

Le championnat du monde de Superbike (WSBK) dispute cette année sa 25ème saison ! Moto-Net.Com couvrira les épreuves en quasi-direct tous les dimanches, mais vous propose de découvrir dès maintenant les forces en présence du WSBK 2012. Guide pratique.

Imprimer

Aprilia : la reconquête des titres

Troisième du championnat des constructeurs en 2011, Aprilia profite du retrait officiel de Yamaha du World Superbike pour apparaître comme le deuxième plus gros client de la catégorie en 2012. La marque entame sa quatrième saison consécutive avec la ferme intention de reprendre à Ducati ses titres mondiaux...

Certes, le sponsor titre du team officiel - la compagnie aérienne Alitalia que préside le PDG du groupe Piaggio himself, Roberto Colaninno - n'est plus sur les carénages et la composition de l'équipe a été fortement remaniée cet hiver. Mais il reste dans le jeu d'Aprilia deux atouts maîtres : la RSV4 et un duo d'excellents pilotes.

On ne présente plus Max Biaggi - OK, très vite -, quadruple champion du monde en GP 250 (dont trois fois sur Aprilia RS) et premier champion du monde d'origine italienne en World Superbike sur la RSV4. L'Empereur romain court vers ses 41 ans (le 26 juin)... et après un sixième titre mondial !

Mais "peu importe le nombre de saisons disputées (19 déjà au plus haut niveau, NDLR) ou le nombre de titres remportés", remarquait Max lors de la présentation officielle du team à Milan : " je suis toujours motivé au maximum à l'orée d'une nouvelle saison, et plus que jamais en 2012 après ce qui s'est passé la saison dernière"...

Le "Corsaire" aurait-il mal vécu l'outrageuse domination de Carlos Checa en 2011, ainsi que son duel perdu face à une autre star transalpine du MotoGP, Marco Melandri ? Une chose est sûre : le numéro un du team officiel Aprilia est remonté comme une pendule ! Pendant la dernière épreuve disputée en 2011 à Portimao, le casque de Max arborait déjà une décoration spéciale sans équivoque : "Prochaine cible : 2012" !

"Un concours de circonstances et une bonne dose de malchance (fracture du pied à cause d'une grille de drainage au Nürburgring, NDLR) nous ont empêché de défendre le titre jusqu'au dernier round", regrette le champion 2010. "Et malgré cette blessure qui m'a coûté six courses, j'ai obtenu la troisième place au général". Ce qui lui vaut accessoirement la consolation de retrouver son n°3 fétiche !

Quatrième du championnat 2011 mais à égalité de point avec Max Biaggi (303), Eugene Laverty a réalisé une superbe première saison. Sans l'arrivée simultanée dans la discipline de l'expérimenté Marco Melandri, le n°58 de Yamaha aurait facilement décroché le titre honorifique de meilleur rookie de l'année.

Censé - tout comme Marco - courir une seconde saison sur la R1, Laverty n'a pas eu de mal à trouver un bon guidon car son CV devient de plus en plus attractif : après deux saisons de GP 250 infructueuses en 2007 et 2008, "Youdjine" termine deux fois de suite vice-champion de World Supersport (12 victoires en 27 courses !) avant de passer en WSBK l'an dernier.

En plus d'être extrêmement véloce et tenace en course, le pilote de bientôt 26 ans s'adapte également très rapidement à ses nouvelles motos. "Ce sera ma deuxième saison en Superbike - ma première sur le 4-cylindres de Noale -, mais j'ai déjà eu de très bonnes sensations durant les essais à Portimao l'automne dernier ", signale le n°58, auteur du meilleur chrono !

"J'ai encore besoin d'effectuer de nombreux tours afin de me familiariser avec ma nouvelle Aprilia", concède le nouveau coéquipier de Biaggi, "et je ne veux pas sous-estimer les difficultés que l'on rencontre toujours en changeant d'équipe, mais je veux vraiment amasser le plus de podiums possibles et décrocher quelques victoires".

Au cours de sa première année dans la cour des grands, Eugene Laverty a déjà gravi six podiums, dont deux sur la plus haute marche. Nul doute que ces deux compteurs augmenteront en 2012, mais peut-être pas dès les premières manches ?

"À mes yeux, les deux premiers circuits de Phillip Island et Imola seront les plus redoutables de l'année pour l'Aprilia", dévoile le pilote sur son site personnel. "Donc si nous parvenons à être fort là-bas, alors nous le serons partout ailleurs".

Titré en World Supersport sur une R6 extraite du formol pour une unique saison - elle n'avait plus roulé depuis le sacre de Crutchlow ! -, Chaz Davies a déjà commencé à taquiner son confrère nord-irlandais : "heureusement qu'aucun de nous n'est à fond dans le rugby, autrement je te vannerais", a "gazouillé" sur Tweeter le Gallois, en référence à la récente victoire du XV du Pays-de-Galles sur l'Irlande au tournoi des six nations...

Ce à quoi Laverty a répondu qu'en matière de Superbike, les Irlandais devraient parvenir à botter le cul des Gallois... Et Davies d'en convenir en retour : "c'est sûr, l'Irlande sera définitivement dure à battre en 2012 ! JR (Jonathan Rea sur Honda, NDLR) a l'air en grande forme" !

Comme Noriyuki Haga l'an dernier, Chaz Davies roulera sur une Aprilia privée préparée par son team Supersport, l'équipe Parkingo. À l'origine pourtant, son équipe devait signer une Ducati pour 2012 : "le stylo n'avait pas atteint la feuille du contrat, mais c'était fait à 90%", se souvient Chaz...

Mais suite à l'annonce faite par Infront de lester les Ducati, "et du fait que Ducati allait aligner en tout huit motos, Giuliano (Rovelli, le team manager, NDLR) a commencé à étudier d'autres options", poursuit-il. Et finalement, le choix du boss italien s'est porté sur l'Aprilia RSV4.

"Personnellement j'aurais été content dans les deux cas", assure celui qui a dû laisser "son" n°7 à Carlos Checa et roulera cette année avec le n°19. Du haut de ses 25 ans, Chaz Davies a suffisamment d'expérience en vitesse moto pour s'accommoder d'une Ducati comme d'une Aprilia.

En une dizaine d'années, Chaz a en effet roulé sur de nombreux types de motos : GP125 puis 250 avec Aprilia, AMA Formula Xtreme et AMA Supersport avec Yamaha puis Kawasaki, trois piges en MotoGP sur Ducati, AMA Pro Sportbike sur Aprilia (RSV1000R) et WSSP sur Triumph puis sur Yamaha !

Grâce à son titre obtenu l'an dernier et à ses six victoires en douze courses, il dispose en prime d'un excellent capital confiance. Les Aprilia n°1 et 58 ne seront pas les seules à surveiller de près. La n°19 ne pourra pas prétendre au titre "pilote", mais elle pourrait s'avérer utile pour la marque en ce qui concerne le classement "constructeur"...

Les équipes Aprilia

Aprilia Racing Team

  • Max Biaggi #3
    WSBK : 128 départs, 59 podiums dont 16 victoires, 4 poles
  • Eugene Laverty #58
    WSBK : 26 départs, 6 podiums dont 2 victoires

Parkingo Racing Team

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !