• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BRNO
Paris, le 16 août 2011

Grand Prix moto de République tchèque : déclarations, classements et analyses

Grand Prix moto de République tchèque : déclarations, classements et analyses

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations et les résultats des principaux protagonistes de la catégorie reine, avec l'analyse de leurs réussites (et de leurs échecs) par Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix moto de République tchèque 2011.

Imprimer

Dimanche à Brno (lire nos résumés des courses Moto GP, Moto2 et 125), Casey Stoner, Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli ont offert à Honda, le premier podium "100% Honda" depuis... le Grand Prix des USA en 2006 (lire MNC du 25 juillet 2006) ! Malgré la chute de Pedrosa, l'étape tchèque du championnat du monde Moto GP 2011 prend donc des allures de correction difficile à avaler pour les adversaires du premier constructeur mondial...

Casey Stoner, Honda-Repsol (3ème en qualifs et 1er en course) : "Nous savions que nous pouvions lutter pour le podium aujourd'hui mais nous ne nous attendions pas à gagner. Au départ je me suis battu avec Andrea et j'ai perdu un peu de temps et je craignais surtout que Dani et Jorge ne s'échappent. La moto était très bien, j'ai doublé Jorge et puis Dani est malheureusement tombé. J'ai donc poussé pour creuser l'écart et j'ai réussi à le faire assez rapidement puis après j'ai simplement dû gérer ma course".

Tests des 1000 cc : Stoner devant !

Casey Stoner a dominé la séance de tests officielle post-GP qui s'est déroulée lundi à Brno. Avec la RC213V de 1000 cc, l'Aussie a même frôlé le record de la piste (1'56.168 contre 1'56.145) et s'est dit enchanté du comportement de la Honda. Jorge Lorenzo et Ben Spies, qui découvrait l'YZR-M1 2012, terminent dans le sillage du n°27 (1'56.253 et 1'56.306) et ont tout deux loué la puissance du nouveau prototype. Sixième à 1,096 sec de son coéquipier, Dani Pedrosa a découvert la RC213V qu'il juge aussi puissante mais plus agile que sa RC211V de 990 cc avec laquelle il a disputé la saison 2006. Dernier équipe a essayer une 1000 cc, le team Marc VDS Racing a de nouveau testé sa "Moto1" propulsée par un moteur de BMW S1000RR. Malgré de sensibles progrès depuis la dernière confrontation avec les MotoGP "100% prototype" au Mugello, le pilote d'essais Mika Kallio n'a terminé qu' à 3,976 sec de Stoner.

"Je suis désolé pour Dani, il aurait été très dur à battre aujourd'hui. Après un week-end aussi compliqué, nous sommes vraiment très contents de repartir sur une victoire, merci à toute l'équipe qui n'a jamais rien lâché et qui me soutient toujours. Demain nous aurons une autre journée d'essais sur la 1000cc et j'espère donc que nous aurons une bonne météo (lire encadré ci-contre) !"

L'analyse Moto-Net.Com : Vainqueur avec 6,5 sec d'avance, Casey Stoner pourrait fanfaronner ou prendre la grosse tête avec ce sixième succès acquis à la force du poignet droit. Mais non : alors qu'il a dérouillé tout le monde avec la même application qu'à Laguna Seca, l'Australien a l'honnêteté intellectuelle d'avouer que la partie n'aurait sûrement pas été la même sans la chute de son coéquipier Dani Pedrosa !

Auteur du meilleur tour en course (1'57.191, soit près de 0,3 sec plus vite que son premier poursuivant), le champion du monde 2007 n'a pourtant pas fait de détail et continue de renforcer son enviable palmarès : depuis 2006, Stoner a déjà signé 29 victoires, 53 podiums et 28 pole en MotoGP ! Une première moitié de saison idéale, voire idyllique, pour l'officiel HRC qui a de plus nettement dominé les essais post-GP et dont l'épouse va prochainement mettre au monde le premier enfant (lire MNC du 12 aout 2011).

Andrea Dovizioso, Honda-Repsol (7ème en qualifs et 2ème en course) : "Je suis vraiment content d'être de retour sur le podium, c'est un bon résultat après un week-end difficile et cette seconde place est très importante pour le Championnat. Pendant le warm-up nous avons fait quelques petits changements et j'ai trouvé un meilleur feeling. J'étais déterminé pour la course et j'ai pris un très bon départ. Je suis resté prudent au début pour économiser mes pneus".

"J'avais un bon rythme et lorsque Dani est tombé j'ai essayé de rester avec Casey, puis j'ai fait une erreur dans le virage n°13. Après ça je ne pouvais plus rattraper Casey. Je suis content de la façon dont j'ai géré ma course avec Lorenzo puis avec Simoncelli. J'ai attaqué sur les derniers tours parce que je ne voulais pas avoir à me battre avec Marco"

L'analyse Moto-Net.Com : Mal à l'aise avec sa Honda en essais, relégué à la 7ème place seulement en qualifications : Andrea Dovizioso pensait souffrir lors de ce onzième rendez-vous de la saison. Au final, l'Italien signe une de ses plus belles courses au HRC, montant avec autorité sur la deuxième marche du podium pour la troisième fois de la saison après le GP de France et d'Italie.

Évidemment, la chute de Pedrosa et les difficultés de Lorenzo ont participé à mettre à sa portée cette occasion en or... mais encore fallait-il être en mesure de la saisir ! Conscient de l'opportunité, "Dovi" s'est en effet dépouillé pour réaliser le deuxième meilleur tour en course (1'57.468) et maintenir le tempo nécessaire pour maintenir son "vieux copain" Simoncelli à distance. Une stratégie payante qui lui permet d'assoir sa troisième place provisoire au championnat du monde. Reste qu'il semble manquer une (ou plusieurs) victoire(s) au parcours d'Andrea Dovizioso pour convaincre le HRC de le maintenir au sein de la structure officielle en 2012...

Marco Simoncelli, Honda-Gresini (5ème en qualifs et 3ème en course) : "Je suis très heureux. J'ai été très fort cette année mais ça a été dur parce que nous avons dû gérer beaucoup de situations difficiles. Avec le team nous n'avons jamais perdu la foi et le résultat que nous attendions arrive enfin alors je tiens à remercier toute l'équipe mais aussi Honda et tous ceux qui ont continué de croire en moi".

"Aujourd'hui, pendant le dernier tour, j'espérais que la course se termine et que rien de mauvais n'arrive et ça s'est bien fini. Je n'ai pas fait un très bon départ et j'ai dû passer Valentino, qui s'est battu pendant un moment et j'ai des marques de pneus sur ma combinaison pour le prouver ! C'était une bonne bataille, même si c'était court. A la fin j'ai essayé de revenir sur Dovizioso mais il poussait très fort et j'ai décidé de me contenter de ma position parce que je savais que Lorenzo était en train de revenir derrière moi".

L'analyse Moto-Net.Com : L'espace d'un instant, lors de l'arrivée des trois pilotes du podium en parc fermé, on aurait pu croire que c'était Marco Simoncelli lui-même qui venait de remporter la course, tant l'Italien jubilait auprès de l'impressionnante quantité de gens venue le féliciter !

Heureux de monter sur son premier podium en MotoGP, le n°58 semblait surtout soulagé d'enfin transformer ce que ses essais promettaient depuis le début de la saison. Ultra-rapide, le pilote Honda-Gresini réalise enfin une course à la hauteur de son talent, après avoir tâté du bitume à déjà quatre reprises avec sa RC212V semi-officielle.

Espérons que cette belle performance fasse sortir le sympathique transalpin de cette spirale négative qui semble coller au cuir de sa combinaison, car avec 76 points marqués en onze courses (soit seulement 6 de plus que son coéquipier Aoyama), "Sic" ne pointe qu'au 8ème rang au provisoire à déjà 142 longueurs du leader.

Des résultats en deca des attentes placées sur lui : comme pour Dovizioso, le HRC a fait savoir à Brno que la reconduction d'un guidon officiel en 2012était loin d'être acquise pour le chevelu transalpin...

Jorge Lorenzo, Fiat-Yamaha (2ème en qualifs et 4ème en course) : "Aujourd'hui nous n'avons pas choisi la bonne option pour le pneu avant. Nous l'avions essayé en qualifications et hier matin et avec j'avais un bon feeling ainsi qu'un rythme régulier. Aujourd'hui les conditions et les températures n'étaient pas les mêmes et ça n'a pas fonctionné. Je commençais à perdre l'avant dès le début du deuxième tour et j'ai eu du mal à rester quatrième".

"Maintenant le championnat va être encore plus difficile pour nous mais ça ne signifie pas que tout est fini. Il y a encore beaucoup de points en jeu et nous devons donc nous concentrer pour remporter un maximum de courses. Maintenant nous devons oublier cette course qui est probablement l'une des plus mauvaises de la saison et peut-être même de ma carrière en MotoGP, je suis impatient d'essayer la 1000 et les nouveautés que nous aurons pour le moteur de la 800 demain".

L'analyse Moto-Net.Com : Après l'humiliation de Laguna Seca, Jorge Lorenzo se devait de réagir pour cette reprise du championnat : hélas, un mauvais choix de pneu avant - qui a failli l'entraîner à la chute en début de course - en décidera finalement autrement.

Quatrième derrière un intouchable trio de Honda, le champion en titre pourrait se consoler en se disant qu'il a "sauvé les meubles", dans la mesure où son choix pneumatique aurait pu le reléguer au fond du peloton... voire d'un bac à graviers comme son infortuné compatriote Pedrosa ! Mais en réalité, cette nouvelle contreperformance risque de lui coûter cher face à un adversaire d'une régularité métronomique...

Avec déjà six victoires et dix podiums en onze GP, Stoner affiche en effet une forme et une réussite qui doivent commencer à inquiéter Lorenzo : hors du podium à déjà trois reprises (4ème au Mans, chute à Silverstone, 6ème à Assen), le majorquin ne compte "que" deux victoires (Jerez et Italie) et s'est fait dominer à la fois sur des circuits lents, comme des tracés rapides.

Conscient de la tournure des évènements, "Jorgueuil" et son team ont d'ailleurs décidé de longuement travailler sur la M1 de 800 cc (58 tours) lors des essais officiels lundi, alors que cette séance était à l'origine prévue pour découvrir le prototype 2012 de 1000 cc avec lequel Lorenzo n'a bouclé que 28 tours...

Ben Spies, Fiat-Yamaha (4ème en qualifs et 5ème en course) : ""La course a été dure, à partir du neuvième tour j'avais vraiment envie d'abandonner ! J'ai fait de mon mieux et je n'ai pas fait trop d'erreurs. Je me suis battu avec Valentino qui était derrière moi et au final j'ai pris un bon résultat. Mon bras droit est complètement mort maintenant parce que c'est le seul que je pouvais vraiment utiliser en course".

"Je dois vraiment remercier mon team parce que la moto était très bonne, elle a le potentiel pour être sur le podium. Je remercie aussi l'équipe de la Clinica Mobile, avec qui je n'avais jamais passé autant de temps sur l'ensemble d'un week-end. Physiquement ça a été la course la plus dure de ma carrière. Nous avons terminé, mis tout ça derrière nous et marqué quelques points".

L'analyse Moto-Net.Com : Victime d'un mal de cou tenace qui se propagera progressivement à son bras gauche, Ben Spies a franchement "assuré" en course : sixième pilote le plus rapide (1'57.726), l'américain a su trouver l'énergie nécessaire pour peu ou proue suivre la cadence de son chef de file et contenir la remonté de Rossi.

Prudent, l'officiel Yamaha choisira d'ailleurs de ne réaliser que 24 tours avec la M1 de 1000 cc lors du test post-GP, ce qui ne l'a pas empêché de signer le troisième chrono à 0,053 sec de Jorge Lorenzo ! Heureusement pour le n°11, la prochaine course - prévue le 28 août - se disputera dans son pays (GP d'Indianapolis), ce qui devrait favoriser son retour en forme.

Valentino Rossi, Ducati (6ème en qualifs et 6ème en course) : "Je dois dire que Filippo Preziosi et Ducati ont fait du bon travail parce que, avec quelques petites modifications, nous avons réussi à obtenir un bon résultat en progressant aussi bien sur le mouillé que sur le sec, en qualifs comme en course".

"A présent, au freinage et en entrée de virage, je peux mieux piloter la moto et mieux utiliser le pneu avant. Nous étions partis avec l’objectif de nous battre avec le groupe qui nous devance, malheureusement nous avons fait une erreur pour réchauffer les pneus dans la procédure de départ et les deux premiers tours ont été difficiles parce que je manquais d’adhérence. C’est une leçon qui nous servira pour la prochaine fois".

"C’est une sixième place, mais elle est beaucoup plus importante que les autres résultats. Notre retard a beaucoup diminué. D’ailleurs, j’ai levé mon attaque dans les deux derniers tours parce qu’il n’y avait plus rien à faire, sinon j’aurais eu moins de dix secondes de retard sur Stoner et beaucoup moins sur le podium".

L'analyse Moto-Net.Com : Rarement Valentino Rossi ne se sera autant satisfait d'une sixième à plus de dix secondes (12,632 sec) du vainqueur ! Sur le sec, il s'agit pourtant d'une des meilleurs performances du Docteur qui a étrenné des changements ergonomiques sur sa GP11.1 pour se sentir plus à son aise.

Le résultat semble probant puisque l'Italien est le denier pilote à avoir tourné en dessous des 1'58 durant l'épreuve Tchèque (1'57.844), accusant par exemple que deux dixièmes de retard au tour sur le meilleur chrono de Jorge Lorenzo (1'57.636). Un Lorenzo toutefois ralenti par des soucis pneumatiques...

D'ailleurs, si le n°46 se réjouit des progrès enregistrés, ces derniers sont pourtant loin de totalement combler l'écart avec les leaders : 0,653 secondes séparaient la meilleure performance au tour de la Ducati de celle de la Honda de Stoner ! Lundi, les Rouges ont donc décidé de profiter des essais pour travailler sur la Desmosedici de 800 cc pendant que leurs rivaux travaillaient sur les prototypes 2012.

Seulement dixième (1'58.266) lors de ces tests, Valentino Rossi a bouclé 74 tours et a essentiellement travaillé sur des réglages électroniques, la position de conduite et la hauteur de selle, tandis que son coéquipier Nicky Hayden a tourné nettement plus vite (1'57.533) et termine septième.

L'américain, qui utilisait jusqu'ici la Ducati GP11, s'est dit nettement plus convaincu par le potentiel de la GP11.1 après ces essais et a décidé de disputer le GP d'Indianapolis à son guidon. Entre temps, le "Kentucky Kid" assistera au mariage de sa sœur le week-end prochain.

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (1er en qualifs et abandon en course) : “

  • C'est dommage. J'ai perdu l'avant et j'ai chuté ! Je ne poussais pas vraiment, j'ai simplement pris un peu d'angle, peut-être un petit peu trop, ou peut-être que les pneus n'étaient pas assez chauds, je ne sais pas. Le problème est que j'ai gâché une course importante que nous avions très bien préparée".

    "Je remercie le team pour la moto qu'ils m'ont donnée ce week-end, tout fonctionnait vraiment très bien et je suis vraiment désolé d'avoir commis cette erreur. Ça fait mal parce que nous étions si bien préparés et au final la course a été assez lente par rapport au rythme que nous avions pour les essais".

    "Nous ne pouvons cependant pas faire grand chose maintenant, simplement penser à la prochaine course. J'espère que demain nous aurons quelques heures de piste sèche pour tester la 1000 cc. Je suis impatient d'essayer la nouvelle machine après avoir manqué le test de Jerez"

    L'analyse Moto-Net.Com : Indubitablement le grand favori de ce Grand Prix de République Tchèque, Dani Pedrosa a confondu vitesse et précipitation : le catalan le reconnaît lui-même, une victoire était "facilement" envisageable au vu du rythme de ses rivaux.

    Hélas, comme au GP d'Allemagne 2008, l'officiel HRC a peut-être trop rapidement cherché à imposer sa vélocité supérieure, imposant à un pneu encore froid des contraintes qu'il n'était vraisemblablement pas encore en mesure de supporter...

    Avec ce quatrième résultat blanc, le n°26 peut définitivement tirer un trait sur ces derniers espoirs de titre, puisqu'il accuse désormais 118 points de retard sur son coéquipier et leader du championnat Casey Stoner. Or, si d'aventure ce même Stoner décroche la "timbale" pour sa première saison au sein d'un HRC qui a tout misé sur le protégé d'Alberto Puig depuis 2006, la cohabitation entre les deux hommes promet d'être tendue en 2012 !

    Randy de Puniet, Ducati-Pramac (15ème en qualifs et 12ème en course) : "Ce fut une course compliquée. Les douleurs au dos ont augmenté depuis hier, j’étais limité dans mes mouvements et j’avais trop peu d’énergie pour la course. Je suis mal parti, derrière tout le monde".

    "Puis j’ai commencé à récupérer du terrain sur les autres, mais je manquais de temps pour récupérer d’autres positions. J’ai essayé de m’intégrer au groupe d’Elias et de Barbera, mais la douleur était trop forte pour que je puisse me battre. J’ai seulement pensé à finir la course".

    L'analyse Moto-Net.Com : Diminué par ses blessures aux lombaires et au bassin consécutives à sa chute à Laguna Seca, Randy de Puniet ne se faisait déjà pas beaucoup d'illusions en arrivant à Brno... Largué aux essais, le français semblait pourtant être en mesure de redresser la barre en qualifs, avant qu'une chute due à une manoeuvre de Loris Capirossi ne ruine ses efforts dans son dernier tour !

    Amer, le tricolore s'est dit "en colère et déçu" envers son coéquipier qu'il devancera de quelques onze secondes le lendemain. Désolé de l'incident, "Capi-T-Rex" s'est élégamment abstenu de rappeler que lors du premier GP de la saison, la chute de Randy a provoqué l'abandon des deux Ducati Pramac, sans que l'Italien ne lui en tienne autant rigueur...

    Absent des tests officiels lundi, Randy de Puniet va se reposer pour aborder Indianapolis dans de meilleures conditions, tandis que Loris Capirossi a travaillé sur la GP11 avec laquelle il termine antépénultième devant Edwards et Kallio, avec 2,219 sec de retard sur le meilleur temps de Stoner.

    Prochain rendez-vous aux États-Unis le 28 août prochain pour le douzième round de la saison Moto GP 2011 sur le circuit d'Indianapolis.

    Classement général provisoire Moto GP 2011 après Brno

    Position-Pilote-Moto-Nationalité-Points

  • 1 Casey STONER Honda AUS 218
  • 2 Jorge LORENZO Yamaha SPA 186
  • 3 Andrea DOVIZIOSO Honda ITA 163
  • 4 Valentino ROSSI Ducati ITA 118
  • 5 Dani PEDROSA Honda SPA 110
  • 6 Ben SPIES Yamaha USA 109
  • 7 Nicky HAYDEN Ducati USA 103
  • 8 Marco SIMONCELLI Honda ITA 76
  • 9 Colin EDWARDS Yamaha USA 75
  • 10 Hiroshi AOYAMA Honda JPN 70
  • 11 Hector BARBERA Ducati SPA 62
  • 12 Karel ABRAHAM Ducati CZE 46
  • 13 Toni ELIAS Honda SPA 43
  • 14 Alvaro BAUTISTA Suzuki SPA 39
  • 15 Cal CRUTCHLOW Yamaha GBR 34
  • 16 Loris CAPIROSSI Ducati ITA 29
  • 17 Randy DE PUNIET Ducati FRA 19
  • 18 John HOPKINS Suzuki USA 6
  • 19 Kousuke AKIYOSHI Honda JPN 3
  • .

    .

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Les derniers essais MNC

    Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
    Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
    Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
    Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Aprilia fait le plein de vidéos sur son nouveau trail Tuareg 660

Dévoilée en plein été, la Tuareg 660 a peut-être échappé à certains motards qui se la coulaient douce en vacances... En deux semaines donc, Aprilia a publié une série de cinq vidéos concernant son futur trail de moyenne cylindrée. Moto-Net.Com les relaie et les décortique...
    Gold Line Edition : Triumph enrichit sa gamme Modern Classics en 2022

Suite au succès de sa première Street Twin Gold Line cette année, Triumph décline le concept à huit de ses motos néo-rétros : les Street Scrambler, Bonneville T100 et T120 ("tout court" et Black), Speedmaster et Bobber, Scrambler XC et XE ont droit à leur petite touche dorée pour 2022. Et seulement 2022, attention !
    Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
    GP d’Emilie Romagne 22 commentaires
    MV Agusta rend hommage à Agostini avec 311 Superveloce Ago

Samedi dernier en marge du Grand Prix d’Emilie Romagne - du duel Quartararo Vs Bagnaia, des adieux de Rossi, du souvenir de Simoncelli -, MV Agusta présentait une nouvelle série limitée de sa Superveloce. Après les 75 anniversario et 110 Alipne, place aux 311 Ago qui célèbrent les 311 succès du champion Agostini !
    Business 1 commentaire
    Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
    Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
    Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

    ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

    Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

    Calendrier MotoGP 2021

    Covid : premiers reports

    Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
    Intersaison : Tests MotoGP

    Courses 2021

    GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
    GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
    GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
    GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
    GP de France moto 16 mai : GP de France
    GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
    GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
    GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
    GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
    GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
    GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
    GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
    GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
    GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
    GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
    GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
    GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
    GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
    GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
    GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
    GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
    GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
    GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
    GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


    SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...